Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |


Test Spot Satellite Personal Tracker

Rédigé le 17/09/2009 - Lu 9582 fois
Test Spot Satellite Personal TrackerTest du Spot Satellite Personal Tracker, un moyen de communication qui permet à ses utilisateurs d’établir des communications avec ses proches ou les secours. Quatre fonctions : demande d'aide à sa famille, envoi d'un message à ses proches pour annoncer que tout va bien, créer et sauvegarder sur une carte Google Maps le positionnement et envoyer un message d'urgence aux secours. Le Spot Satellite Personal Tracker a été testé dans les Alpes et au Ladakh.

Conditions du test :

Le Satellite Personal Tracker a été testé 5 jours dans les Alpes et 11 dans la région du Changtang au Ladakh (Inde)

Caractéristiques :

  • Dimensions de l'appareil, L × H × P : environ 111 mm x 69 mm x 44 mm
  • Poids : 209 g
  • Batterie :
    • 2 piles AA au lithium
    • Autonomie de la batterie : Sous tension et non utilisé : environ 1 an
    • Fonction PROGRESSION activée : environ 14 jours
    • Fonction ALERTE 911 activée : jusqu’à 7 jours consécutifs
    • Fonction AIDE activée : jusqu’à 1900 messages
    • Fonction CONTROLE activée : jusqu’à 1900 messages
  • Etanchéité : Etanche à l’humidité et au brouillard salin
  • Flotte : Oui
  • Altitude de fonctionnement : De 91m à 6496m
  • Température de fonctionnement : de - 40 °C à + 85 °C (de - 40 °F à + 185 °F)
  • Prix : 199,99 € (Abonnement en supplément)

Les fonctions :

Spot Satellite offre 4 fonctions de communication :

  • Demandez l’aide de votre famille ou de vos amis à l’endroit précis où vous vous trouvez.
  • Faites savoir à vos contacts où vous vous trouvez et que tout va bien
  • Envoyez et sauvegardez votre position automatiquement grâce à Google Maps TM
  • Faites envoyer des intervenants d’urgence à l’endroit précis où vous êtes.

Les appels aux organismes de secours n'ont pas été testés.

Zone de couverture :

Le module Spot fonctionne via un réseau satellitaire offrant une couverture quasi mondiale, même là où les réseaux cellulaires sont inopérants, y compris la presque totalité des États-Unis (zone continentale), du Canada, du Mexique, de l'Europe et de l'Australie ainsi que certaines régions de l'Amérique du Sud, de l'Afrique du Nord et de l'Asie du Nord-Est en plus de la région s'étendant sur des centaines de milliers de kilomètres au large de ces endroits. Seuls l'Afrique Australe, l'Afrique centrale, l'Asie du sud (Népal, Inde...) et la Patagonie ne sont pas ou trop peu couvertes.

La carte du réseau Spot montre :

  • Couleur orange : Taux de réussite de l'envoi d'un message en 20 minutes d'au moins 99%.
  • Couleur jaune : Taux de réussite de l'envoi d'un message en 20 minutes de 96% à 99%.
  • Couleur gris foncé : Service réduit ou inexistant à l'envoi d'un message en 20 minutes.
  • Couleur gris clair : Aucun service dans cette région.

Prise en main :

Insertion des piles

La première manipulation consiste à installer les piles dans l’appareil. Au moyen d’un tournevis ou des anneaux intégrés, on dévisse le couvercle. Avantage indéniable : la solidité du couvercle. Inconvénient : les anneaux, trop petits, sont difficilement utilisables en conditions réelles, notamment par temps froids. Il faut alors opter pour un tournevis qu’on n’a pas toujours sur soi.

Inscription en ligne

La mise en service du Spot se déroule sur internet depuis l’adresse https://login.findmespot.com/index.jsp. C’est facile d’utilisation. Il suffit de suivre la procédure. Il vous en coûtera 99,00 € pour l’abonnement au service de base. Si vous souhaitez utiliser de façon illimitée la fonction Progression, ajoutez 39,00 € et 11,00 € pour l’indemnité pour recherche et sauvetage au moyen de GEOS.
Dans le cadre de ce test, la fonction d’indemnité de recherche n’a pas été souscrite.

Configuration

La phase suivante consiste à configurer les messages (email et téléphone portable) et les destinataires. C’est aussi le moment d’entrer des informations complémentaires sur votre santé en cas d’urgence. C’est en anglais mais facile à comprendre.

Utilisation

Les premières utilisations ne sont pas évidentes car on ne retrouve pas les pictogrammes de la brochure sur l'appareil. Du coup, on s'emmêle un peu les pinceaux au départ.

Test :

Test dans les Alpes

Le constructeur annonce un taux de réussite de 99% d'envoi des messages en 20 minutes en Europe.
Envoi de messages : Lors du test, 100% des messages envoyés ont été réceptionnés par SMS et par email.
Fonction de progression Spotcasting : Tout comme les messages, l'envoie et la sauvegarde du positionnement grâce à Google Maps TM se sont déroulés sans accroc.


View Larger Map

Test dans le Changtang indien

Le constructeur annonce un service réduit ou inexistant concernant l'envoi d'un message en 20 minutes dans cette zone de l'Inde (Ladakh).
Envoi de messages : Sur les dix tentatives d'envoi de messages, six n'ont pas abouti.
Fonction de progression Spotcasting : Sur les dix tentatives, trois ont réussi.

Durée de vie des piles

Le Spot Satellite Personal Tracker est alimenté par deux piles AA au lithium. A la fin du test, les piles fonctionnaient encore. Le bouton on/off clignote en rouge lorsque les piles sont déchargées à 70%. On regrette cependant qu'il n'y ait pas une jauge plus évidente à lire pour vérifier l'état des piles.

Bilan :

Spot Satellite Personal Tracker est un moyen de communication intéressant, plutôt facile à utiliser (mais améliorable) qu'on pourra aisément emporter dans son sac à dos. Prévenir ses proches que tout va bien en y associant une position GPS et un lien vers une carte Google Map est une fonction pratique et utile. Idem pour  la fonction de preogression. Toutefois, les messages sont parfois un peu trop long à envoyer. Dans une situation d'urgence, l'appareil montre là ses limites. Dommage également que certaines grandes zones de trek ne soient pas couvertes comme le Népal et le Ladakh en Himalaya ou le Kilimandjaro en Tanzanie.

Cet article t'a plu ? Partage le sur tes réseaux sociaux

itrekkings

Grégory Rohart
Administrateur
Envoyer un mail
Summits année : 968 | Summits mois : 0 | Summits total : 10252
     > Classement des I-Trekkeurs
Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences f...

Bonjour,
J'ai acheté le dernier modèle, j'ai pu le tester dans les alpes, et je suis assez déçu par la réception. Dans les zones boisées la réception est tout simplement très mauvaise, ça ne capte tout simplement pas alors que mon GPS Garmin etrex vista capte sans aucun problème.

Par contre en zone complètement dégagé aucun souci, ça capte très bien.

Pour un appareil qui doit nous sauver la vie je suis assez déçu et pas très en confiance.

Je pense que je ne le conseillerais pas, il vaut mieux avoir un smartphone.
Très intéressant comme test, merci pour le partage!
Pour l'instant, je trouve que c'est un peu cher quand-même et qu'il y a quelques petites choses à revoir. Je n'en achèterais donc pas pour des treks classiques, mais si j'ai l'occasion de faire un trek plus engagé, pourquoi pas, c'est quand-même un élément de sécurité non négligeable...
Espérons que les fabricants sauront améliorer encore l'ergonomie, la couverture, le poids... Si ils y arrivent, gageons que ce genre d'appareil fera partie de l'équipement de base du randonneur dans quelques années, au même titre que la couverture de survie!
 


Recevoir nos lettres de diffusion

 
 
Votre email :   
 ****  ********  **        ********  ********  
  **        **   **           **     **     ** 
  **       **    **           **     **     ** 
  **      **     **           **     ********  
  **     **      **           **     **   **   
  **    **       **           **     **    **  
 ****  ********  ********     **     **     **