Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |


Test veste Arc’Teryx Alpha SV

Rédigé le 08/06/2010 - Lu 27989 fois
Test veste Arc’Teryx Alpha SVTest de la veste Arc’Teryx Alpha SV - Comparateur de vestes imperméables légères

Arc'teryx Alpha SVConditions du test :

  • Lieu du test : Belledonne & Vercors
  • Nombre de jours : 5 jours
  • Conditions météo rencontrées : éclaircies et vent froid, couvert, averses fortes, pluie persistante et neige.

Caractéristiques de la veste :

  • Matière : Gore-tex® Proshell 480N 3L couches (165g m2)
  • Descriptif : fermetures zippées de ventilation sous les bras, capuchon articulé et réglable avec visière rigide permettant le port du casque, poches poitrine de bonne capacité, collées et non cousues avec fermeture zip en polyuréthane, fermetures poignets Velcro, renforcement épaules et bras, bourrelet de taille réglable
  • Imperméabilité : nc
  • Taux de transmission de la vapeur d’eau : nc
  • Couleurs : noir, jaune, rouge, café, bleu
  • Existe e nversion femme
  • Taille : S à XXL
  • Poids : 541g en L
  • Prix : 499,00 €

Points forts

  • Imperméabilité exemplaire
  • Confort général
  • Nombreux points de réglage
  • Très grande capuche

Points faibles

  • Très grande capuche !
  • Condensation rapide en usage randonnée

Avis général :

La veste Arc’Teryx SV est un vêtement d’alpinisme – et la précision est importante – avec une membrane Gore-Tex ProShell 3 couches.
C’est une veste taillée pour la haute montagne et les grosses mauvaises conditions ! Aussi son choix pour la pratique de la randonnée et de la moyenne montagne pourrait paraître surprenant, à moins d’être à la recherche d’un produit de très haute qualité et doté d’une imperméabilité exceptionnelle, tout en négligeant le facteur poids, plus élevé que les autres vestes de ce test, mais cependant plus que dans les normes si on la compare à d’autres vestes conçues pour ce programme spécifiquement alpin. D’où une double classification obligatoire dans les notations (voir plus bas).

L’époque et les conditions météorologiques n’ont pas permis de la pousser dans ses ultimes retranchements. Il n’en demeure pas moins des résultats de test enthousiastes révélant le haut degré de technicité de cette veste qui, n’en doutons pas, fera très rapidement partie des références dans sa gamme.

Le premier contact est surprenant. Dans le bon sens bien sûr. La coupe de la SV s’adapte particulièrement bien aux morphologies de chacun tout en restant agréable. On ressent dans la seconde la facilité d’amplitude des mouvements ainsi que la légèreté du produit. L’une des raisons de ce poids revu à la baisse ce sont les zips, collés et non cousus, pour le côté imperméabilité d’une part (labellisés WaterTight™, spécialement développés par Arc’Teryx) mais également pour réduire l’encombrement.

Au second regard, on trouve ensuite de multiples points de réglage, à l’importance non négligeable. La plupart se présentent sous la forme de cordons élastiques réglables (quatre pour la seule capuche et deux pour la taille). On a également deux scratch Velcro pour les poignets (très pratiques quand on a les poignets fins comme moi) et deux grandes fermetures zippées pour l’aération des dessous de bras. Leur présence est la bienvenue lors de phases d’efforts. Ces aérations viennent donc compléter une respirabilité somme toute correcte, voire passable, confrontée à des températures moyennes à légèrement froides. Car l’Arc’Teryx SV tient chaud, très chaud et ça condense plutôt rapidement à l’intérieur. Un phénomène inhérent, à mon avis, à un usage de la veste hors de son programme initial. En somme, la veste a été testée plusieurs heures sous la pluie – ainsi que sous la zone de chute d’une cascade – avec juste un tee-shirt maille fraîche en première couche, lors d’une randonnée de 600m de dénivelé entre 1200 et 1800m d’altitude. Si la pluie ne passe pas à l’extérieur grâce à la très efficace membrane Gore-Tex ProShell, on transpire très vite à l’intérieur et il faut vite ouvrir les écoutilles pour respirer. On peut en revanche imaginer qu’à plus haute altitude, avec des températures bien inférieures à 0°, l’Arc’Teryx SV saura procurer un grand confort à son utilisateur en pleine tempête.
J’en reviens donc à cet usage quasi-réservé à l’alpinisme et la haute montagne. Le capuchon en est un autre témoin. Il est large, très large… un peu trop parfois quand on a seulement sa tête à y loger et ce malgré la présence des réglages. Résultat, il est parfois un peu difficile de regarder vers le haut quand on l’a vissé sur la tête. Le volume est en fait destiné à accueillir un casque. On est néanmoins extrêmement bien protégé là-dessous, d’autant qu’il est équipé d’une petite visière rigide et qu’il bénéficie de la protection du col qui remonte très haut… rendant à son tour la respiration difficile !

J’ai également eu la possibilité de sortir l’Arc’Teryx SV sous la neige. Ce qui m’a permis de confirmer l’imperméabilité parfaite du produit. Alors que les gants et le pantalon s’imbibait au fil des heures, la veste empêche toute imprégnation des flocons transformés en eau et qui finissent par déperler et couler. A l’intérieur, nulle trace d’humidité, à l’exception de celle de ma propre transpiration. Le test sous la douche est, quant à lui, satisfaisant à 100%. Rien ne passe !

La veste joue les coupe-vent avec la mention bien, même s’il ne s’agit pas de son programme initial. Sur les crêtes du Vercors soufflées par un vent de nord froid j’ai pu apprécier des qualités thermiques honorables. Secondée par une polaire, je pense que le confort aurait été total.

J’aurais aimé disposer de cette veste plus tôt pour la sortie cet hiver dans les froides tempêtes de neige qui ont sévi sur les Alpes. Ces premiers jours ont déjà permis de mettre en avant son excellente finition et son étanchéité sans faille lors de conditions pluvieuses et neigeuses intenses. Il aurait néanmoins été utile, pour être totalement exhaustif, de tester la SV en alpinisme, puisqu’il s’agit de sa vocation première.

En conclusion nous avons face à nous une veste très technique, étudiée pour répondre aux exigences des pratiquants de montagne (alpinisme, rando glaciaire, treks) qui, confrontés de part leurs activités, à des conditions extrêmes, ont besoin d’un vêtement de qualité dont l’efficacité soit non seulement un gage de confort, mais également de sécurité. Mais qui, en accord avec ce choix, sont décidés à y mettre le prix fort.

Site internet : http://www.arcteryx.com

  • Qualité de fabrication : 9/10
  • Confort/Praticité : 9/10
  • Imperméabilité : 10/10
  • Coupe-vent : 8/10
  • Respirabilité : 7/10
  • Poids* : 5/10 ; Poids** : 8/10
  • Note globale : *48/60 ; ** 51/60
  • Rapport qualité/prix : *9,61 ; ** : 10,22

Voir le tableau comparatif des vestes de randonnée testées

* selon les barèmes appliqués aux autres vestes de ce test
** rapporté à la catégorie « alpinisme » de cette veste

Cet article t'a plu ? Partage le sur tes réseaux sociaux

solomonkane

David Genestal
Administrateur
Envoyer un mail
Summits année : 240 | Summits mois : 0 | Summits total : 2064
     > Classement des I-Trekkeurs
A force de voir gamin des grands avec des gros sacs, le moment est forcément arrivé où j'ai eu envie de faire comme eux. De randos à la journée en trek de plusieurs jours, je finis par tenter l'expérience des treks au long cours : traversée des Pyrénées (2002)...
Merci pour ce retour!
Je possède moi-même cette veste, pour des activités toutes autres que l'alpinisme engagé.
J'habite dans le Finistère , ou il pleut quand même relativement souvent (Quoi qu'en disent les Bretons,qui sont imperméables de naissance) et je fais tous mes trajets à vélo, toute l'année (Soit 20km/jour environ.
En outre, j'ai besoin d'une veste (très) imperméable, résistante, disposant d'une grande amplitude de mouvement pour la pratique d'une de mes passions, le "bushcraft" (Désolé pas de meilleur mot en Français pour le dire , il s’agit de vie dans la nature , hache, scie, installations, feu sans briquet et tout ce genre de choses)
Je dois dire sue j'ai longuement hésité dans mon choix de veste, mais que je suis pleinement satisfait.
L'amplitude de mouvement et le confort sont exemplaires , l'imperméabilité ne m'a jamais fait défaut (pourtant testé à 30km/h sur le vélo en pleine tempête bretonne de janvier sur 15km.
Il est évident que pour une pratique rando classique cet équipement est une peu "overkill", pour parler jeune, mais pour ce que j'en fait, c'est parfait.
Point noir: le prix.
Points forts: le reste, une vraie forteresse !

 


Articles de l'univers Matériel

Test veste Arc’Teryx Alpha SL
Test de la veste Arc’Teryx Alpha SL lors d'une randonnée de 9 jours dans l'Aubrac. Equipée d'une membrane Gore-Tex Paclite®, l'Alpha SL est une veste légère de...

Test veste Arc’teryx Alpha FL
Test de la veste Arc’teryx Alpha FL équipée de la membrane GORE-TEX® Active Shell. Avec un poids plume inférieur à 300 g, elle a été rudement testée dans le Dev...

Test veste Millet 350 GTX
Test de la veste Millet 350 GTX - Comparateur de vestes imperméables légères

Test veste Millet K Pro Gore-tex
Test de la veste imperméable Millet K Pro homme en Gore-Tex® Pro Shell lors d’un voyage en Ecosse de 15 jours. Les conditions météo changeantes et souvent pluvi...

Test veste Mountain Hardwear Typhoon
Test de la veste Mountain Hardwear Typhoon - Comparateur de vestes imperméables légères

Comment choisir sa membrane imperméable Gore-tex® ?
Bien choisir ses vêtements imperméables (veste et pantalon) est essentiel en randonnée. La technologie Gore-tex®, leader dans la protection contre la pluie, pro...

Test veste The North Face Meru
Test de la veste The North Face Meru (membrane Gore-tex® Paclite®) en randonnée dans les Alpes, en Corse, en Catalogne et au Sahara (dans le désert aussi il peu...

Test veste Mountain Equipment Firefox
Test de la veste Mountain Equipment Firefox - Comparateur de vestes imperméables légères

Test veste Eider Brevent jacket
Test de la veste Eider Brevent jacket - Comparateur de vestes imperméables légères

Test veste Schöffel Rope Jacket M
Test de la veste Schöffel Rope Jacket M équipée d'une membrane GORE TEX® Pro Shell® 3 couches. Pour les besoins du test, la veste a été utilisée en randonnée gl...

Recevoir nos lettres de diffusion

 
 
Votre email :   
 **      **  **     **  **    **  **     **   ******  
 **  **  **   **   **   ***   **  **     **  **    ** 
 **  **  **    ** **    ****  **  **     **  **       
 **  **  **     ***     ** ** **  **     **   ******  
 **  **  **    ** **    **  ****  **     **        ** 
 **  **  **   **   **   **   ***  **     **  **    ** 
  ***  ***   **     **  **    **   *******    ******