Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |


Test veste Arc’teryx Alpha FL

Rédigé le 25/06/2012 - Lu 29287 fois
Test veste Arc’teryx Alpha FLTest de la veste Arc’teryx Alpha FL équipée de la membrane GORE-TEX® Active Shell. Avec un poids plume inférieur à 300 g, elle a été rudement testée dans le Devoluy, dans les montagnes noires et sur le GR30 en Auvergne. Impressions.

Conditions du test

  • Lieux du test : Devoluy, Montagne Noire, Auvergne
  • Nombre de jours de test : 10
  • Conditions rencontrées : neige, vent, pluie

Veste Arc’teryx Alpha FL

Caractéristiques de la veste Arc’teryx Alpha FL

  • Matières : 292N GORE-TEX® Active Shell 3L - 244N GORE-TEX® Active Shell 3L
  • Caractéristiques : Coutures scellées - Capuche ajustable pouvant loger un casque - Poche-poitrine fermée à glissière - Poignets ajustables à l'aide d'un élastique et d'une bande velcro - Pièces de renforcement aux épaules et aux hanches - Détails réfléchissants - Coupe ajustée
  • Imperméabilité : 28 000 mm
  • Respirabilité : RET <3
  • Tailles : S, M, L, XL, XXL
  • Couleurs : jaune, noir, bleu violine
  • Poids: 292 g (pesé à 308 g en taille M)
  • Lieu de fabrication : Canada
  • Prix : 399,00 €

Voilà un moment que la veste Arc’Teryx Alpha FL équipée de la dernière membrane Active Shell de Gore-Tex attendait son heure de gloire pour être testée. Après plusieurs sorties hivernales dans le Devoluy pour éprouver sa résistance au froid et au vent, c’est dans la Montagne Noire autour de Carcassonne et surtout en Auvergne, à l’occasion d’un reportage sur le GR30, que je vais pouvoir la mettre en condition sous une météo particulièrement mauvaise. Après les averses continues de l’avant-dernier jour de marche, la montagne du Sancy m’a offert le répertoire complet du sale temps pour déterminer ce que cette veste avait vraiment dans le ventre. Vent violent, température en chute libre et pluie glacée : c’était parti pour du test avec un grand T !

Test veste Arc'tereyx Alpha FL

Premières impressions

Avant tout c’est léger ! Même très léger ! Seulement 308 grammes en taille M. Arc’Teryx avait annoncé la couleur : un produit pour les courses en montagne en mode « fast and light », autrement dit rapide et léger. En parlant de couleur, la mienne est jaune. Enfin citron selon le fabricant. Une teinte bien dans l’esprit montagne, qu’on est certain de repérer de loin en cas de pépin… Au début ça peut choquer mais on finit par s’y faire, voire par apprécier. L’ennui c’est que ça se salit très vite. Je l’ai vérifié lors d’un test un peu hors sujet… changement d’un pneu sous une pluie diluvienne. Conclusion : le GoreTex ne fait pas bon ménage avec la mécanique mais protège efficacement bien de l’eau !

J’en reviens à mes premières impressions. Passage de la veste à la maison. Pour voir. Dès les premières secondes, la coupe Arc’Teryx se fait ressentir : c’est ultra confortable ! Le mot légèreté revient flotter aux lèvres très vite. J’ai l’impression de ne rien avoir sur le dos et pourtant quelle sensation ! La finition est exemplaire : coudes articulés, forme anatomique, une structure 3D dite ergonomique favorisant la mobilité et le confort. Aucun doute, on a ici un produit de qualité et technique. Le serrage au niveau des poignets s’effectue grâce à une bande velcro. C’est précis et ça limite la sensation de flottement du vêtement pour les personnes, comme moi, qui ont des poignets très fins.

Test veste Arc'teryx Alpha FL

La capuche est immense ! J’y mettrais deux têtes comme la mienne ! Il faut dire que la place est prévue pour le port d’un casque. Autrement la tête reste bien à l’abri : un zip frontal qui remonte au-dessus du menton, des cordons de serrage de part et d’autre, ainsi qu’un autre derrière la tête. Côté rangement, je note une seule poche poitrine zippée de contenance moyenne. Un peu léger peut-être mais un choix probablement dicté par le poids et la recherche de l’éradication totale des zones perméables… A noter enfin le renforcement des zones d’usure au niveau des hanches et des épaules. A première vue cette Arc’Teryx Alpha FL semble une arme redoutable contre les intempéries… Rangée dans son sac de compression, elle tient dans la main. Surprenant !

Premiers tests

Devoluy, février 2012. Pas vraiment de neige cette année. Mais du froid, beaucoup de froid. J’emporte la veste lors d’un tournage de « Carnets de Rando » particulièrement éprouvant au Vallon de la Cluse. Ce jour-là le vent souffle tellement fort et froid qu’il m’obligera à faire demi-tour avant le sommet. Sous la veste, il fait bon et chaud. Le rôle de coupe-vent est efficace. Seule cette énorme capuche dans laquelle le vent s’engouffre comme dans une manche à air me donne du fil à retordre pour se régler correctement. Une fois cela effectué plus aucun souci. La chaleur revient même très vite à l’intérieur mais la respirabilité est excellente. Un premier test satisfaisant quoique largement incomplet.

Carcassonne, avril 2012. Première « averse » pour l’Alpha FL au sommet du Pic de l’Aigle, ravagé l’espace de quelques minutes par une pluie diluvienne. Je remonte toutes les fermetures et fais face à l’intempérie. La saucée est sévère mais rapide. Dès que le soleil revient j’ouvre la veste pour constater sans surprise que tout est sec à l’intérieur. Le test a été bref mais concluant. Désormais il faut trouver le moyen de mettre cette Arc-Teryx dans des conditions difficiles prolongées… Mais quand ? et où ?

L’épreuve de l’Auvergne

Un tournage de huit jours de « Carnets de Rando » à l’invitation d’I-Trekkings sur le Tour des Lacs d’Auvergne va exaucer mes vœux. Quand bien même j’aurais préféré pour mes images personnelles bénéficier d’un temps plus clément, je me félicite d’avoir eu l’Alpha FL dans le fond du sac à dos pour affronter ces jours mémorables au pays du Saint-Nectaire…

Une large capuche pouvant intégrer un casque d'alpinisme ou de VTT

Après avoir joué à cache-cache avec nous pendant les six premiers jours, la grosse météo nous tombe dessus le septième. Au programme une journée complète sous une pluie d’abord légère puis qui se renforce à la mi-journée jusqu’à devenir copieuse suivie, le lendemain, de l’ascension du Puy de Sancy dans des conditions absolument épouvantables : chemins inondés, nature détrempée, violentes rafales de vent et de pluie. Les conditions sont là, enfin !

Pendant la marche, la veste tient toutes ses promesses : légèreté et confort. Cette fois j’ai appris à régler ma capuche correctement et elle ne me gêne plus. Heureusement qu’elle est là même ! J’ai par ailleurs glissé le caméscope et le téléphone portable dans la poche zippée dont la contenance me surprend. Beaucoup plus grande que ce que je croyais de prime abord. Le froid ne passe toujours pas. Ou à peine lors de la pause déjeuner. Mais j’en impute la faute davantage à ce tee-shirt au passé technique révolu depuis longtemps que j’emploie en première couche plutôt qu’à la veste, absolument pas humide à l’intérieur malgré l’effort prolongé de la marche.

J’observe la pluie déperler à la surface de la membrane. Les micro-coutures, les bords laminés et la fermeture éclair adaptée ne laissent absolument rien passer. Même après deux jours intenses, l’Alpha FL tient la dragée haute au mauvais temps. On ne peut pas en dire autant du pantalon… Dans la poche zippée, l’humidité amenée de l’extérieur par les appareils a fini par créer un climat favorable à la condensation. Je dois les en retirer et laisser la poche ouverte pour évacuer l’ensemble. Pour le reste, une fois la veste à nouveau à l’abri, l’ensemble sèche extrêmement rapidement, prêt à protéger à nouveau le marcheur. De la très haute qualité on vous dit ! Vous n’aurez plus jamais peur d’affronter la pluie avec une veste de cet acabit !

Notes

  • Qualité de fabrication : 9/10
  • Confort/Praticité : 9/10
  • Imperméabilité : 10/10
  • Respirabilité : 8/10
  • Coupe-vent : 10/10
  • Poids : 9/10
  • Note globale : 55/60
  • Rapport qualité/prix : 55/399 x 100 = 13,78

Points forts

  • Coupe ergonomique
  • Légèreté
  • Imperméabilité

Points faibles

  • Une seule poche zippée
  • couleur jaune salissante (existe aussi en noir et bleu violine)

Conclusion

Une veste ultra-légère, ultra-technique et à l’imperméabilité sans faille. Une qualité qu’on était en droit d’attendre d’Arc’Teryx, eut égard au prix de la veste (399,00 €) qui la réserve aux randonneurs-alpinistes à la recherche d’un produit qui sait se faire oublier dans le sac tout en offrant une protection absolue, plutôt qu’au promeneur souhaitant échapper à une averse en forêt un dimanche après-midi. Une veste très ciblée qui frise l’excellence.

Plus d'infos : www.arcteryx.com

Voir le tableau comparatif des vestes de randonnée testées.

Cet article t'a plu ? Partage le sur tes réseaux sociaux

solomonkane

David Genestal
Administrateur
Envoyer un mail
Summits année : 240 | Summits mois : 0 | Summits total : 2064
     > Classement des I-Trekkeurs
A force de voir gamin des grands avec des gros sacs, le moment est forcément arrivé où j'ai eu envie de faire comme eux. De randos à la journée en trek de plusieurs jours, je finis par tenter l'expérience des treks au long cours : traversée des Pyrénées (2002)...
 


Articles de l'univers Matériel

Test veste Arc’Teryx Alpha SL
Test de la veste Arc’Teryx Alpha SL lors d'une randonnée de 9 jours dans l'Aubrac. Equipée d'une membrane Gore-Tex Paclite®, l'Alpha SL est une veste légère de...

Test veste Arc’Teryx Alpha SV
Test de la veste Arc’Teryx Alpha SV - Comparateur de vestes imperméables légères

Test veste Millet 350 GTX
Test de la veste Millet 350 GTX - Comparateur de vestes imperméables légères

Test veste Millet K Pro Gore-tex
Test de la veste imperméable Millet K Pro homme en Gore-Tex® Pro Shell lors d’un voyage en Ecosse de 15 jours. Les conditions météo changeantes et souvent pluvi...

Test veste Mountain Hardwear Typhoon
Test de la veste Mountain Hardwear Typhoon - Comparateur de vestes imperméables légères

Comment choisir sa membrane imperméable Gore-tex® ?
Bien choisir ses vêtements imperméables (veste et pantalon) est essentiel en randonnée. La technologie Gore-tex®, leader dans la protection contre la pluie, pro...

Test veste The North Face Meru
Test de la veste The North Face Meru (membrane Gore-tex® Paclite®) en randonnée dans les Alpes, en Corse, en Catalogne et au Sahara (dans le désert aussi il peu...

Test veste Mountain Equipment Firefox
Test de la veste Mountain Equipment Firefox - Comparateur de vestes imperméables légères

Test veste Eider Brevent jacket
Test de la veste Eider Brevent jacket - Comparateur de vestes imperméables légères

Test veste Schöffel Rope Jacket M
Test de la veste Schöffel Rope Jacket M équipée d'une membrane GORE TEX® Pro Shell® 3 couches. Pour les besoins du test, la veste a été utilisée en randonnée gl...

Recevoir nos lettres de diffusion

 
 
Votre email :   
 **     **  **    **  ********  ********  **     ** 
 **     **  **   **   **        **        **     ** 
 **     **  **  **    **        **        **     ** 
 **     **  *****     ******    ******    **     ** 
 **     **  **  **    **        **         **   **  
 **     **  **   **   **        **          ** **   
  *******   **    **  **        **           ***