Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |


Test veste Rab Stretch Neo

Rédigé le 14/05/2013 - Lu 7389 fois
Test veste Rab Stretch NeoTest de la veste Rab Stretch Neo Women équipée de la membrane Polartec Neoshell lors d'un raid à ski et pulka de 13 jours / 12 nuits en autonomie au Spitzberg.

Conditions du test

  • Lieu du test : Spitzberg (Archipel du Svalbard)
  • Durée du test : 13 jours en autonomie totale et nuits sous tente
  • Conditions météo rencontrées : conditions polaires très froides et sèches. 11 jours de beau temps très froid et sec (-20°/-30°C en journée) dont 1 jour très venteux (-40°/-50°C) en équivalence. Et 2 jours blanc plus doux (-10°/-15°C en journée).
  • Activités : raid à ski et à pulka (6 à 7 heures de ski effectif par jour), montage et démontage de camp (2 heures le matin et 2 heures le soir), nuits sous tente.

Veste Rab Strech Neo version femme

Caractéristiques

  • Veste imperméable 3 couches femme
  • Composition : 75% PA, 25% PU avec membrane Polartec NeoShell
  • Description :
    • Veste stretch
    • Renfort aux épaules et aux bras
    • Ouverture centrale zippée étanche avec rabat interne et gouttière de récupération.
    • Cordons de serrage à la taille
    • Capuche attenante transformable en col (tenue par un scratch), pouvant accueillir un casque et avec un rabat au dessus des yeux semi-rigide
    • Cordons de serrage sur chaque côté de la capuche et un à l'arrière
    • Col montant avec microfibre au niveau du menton et de la nuque
    • Deux poches frontales extérieures zippée étanche
    • Deux poches intérieures avec filets
    • Poignets avec fermetures Velcro
    • Bandes réfléchissantes
  • Imperméabilité : 10.000 mm
  • Coloris : Rose/Fushia en France. Existe aussi en bleu et en violet à l'étranger.
  • Taille : XS à L
  • Existe en version homme
  • Poids : 480 g en taille M
  • Prix : 329 €

Veste femme Rab Strech Neo

La membrane NeoShell est La grande nouveauté proposée par Polactec. L'objectif de cette nouvelle technologie : améliorer la respirabilité dans un domaine où l'imperméabilité est déjà parfaitement maîtrisée.

La veste Rab Stretch Neo Women utilise cette avancée afin de maximiser le confort en augmentant la respirabilité et le maintien de 100% étanchéité. Le tissu coupe-vent offre la ventilation et respirabilité d'une softshell avec l'étanchéité d'une hardshell.

Test de la veste femme Rab Strech Neo au Spitzberg

Test terrain

Côté fiabilité

Imperméabilité : les conditions favorables rencontrées durant ce raid ne m'ont pas permis de tester dignement le niveau d'imperméabilité de la veste. Seuls deux jours ont été blancs et humides, me permettant de constater rapidement son efficacité. Aucune humidité notée à l'intérieur de la veste (les sous-couches étaient parfaitement sèches) et les objets maintenus dans les poches intérieures, notamment des mouchoirs sont restés également secs. Reste à savoir si les données d’imperméabilité (10 000 Schmerber) sont suffisant en cas de gros intempéries prolongées...

Respirabilité : plusieurs heures de ski quotidien en tirant une pulka d'une quarantaine de kilos nécessitent d'importants efforts et une montée en température inévitable. Malgré cela, mes couches intermédiaires sont toujours à sec, même après 7 heures de raid. Seul mon sous-vêtement technique en contact direct avec la peau a fini par conserver une légère humidité au bout de 10 jours. Autre constat au niveau de la ceinture maintenant la pulka, très peu de transpiration malgré un frottement intense permanent. Je n'ai eu à ouvrir ma veste qu'une seule fois lors d'une montée de col avec un grand soleil. La membrane n'étant pas en cause mais plutôt le nombre de couches totales pour une température exceptionnellement plus clémente.

A noter qu'il n'y a pas de zip sous les aisselles mais compte tenu de la respirabilité, cela ne pose aucun problème. Au contraire, dans des conditions de froid extrême, cela évite même toute déperdition de chaleur, notamment en cas de défaillance des fermetures.

Coupe-vent : l'effet coupe-vent est excellent. Lors d'une journée entière passée sur la banquise avec d'importantes rafales, j'ai très peu ressenti de sensation de vent. Le niveau de chaleur est en revanche limité mais les couches intérieures sont alors là pour compléter.

Côté confort

La veste est souple et agréable au toucher. Son tissu stretch ajoute au bien-être et à l'aisance de mouvement et permet d'accueillir confortablement le nombre de sous-couches adéquates.

Le col montant doublé de microfibre assure une protecteur très agréable en cas de vent. Cependant, ce confort s'avère problématique en cas de respiration intense. Durant le raid, l'effort réalisé a entraîné une importante respiration dans le col et en présence d'équipements contre le froid, a contribué à intensifier la buée émise. Excepté en ouvrant légèrement la veste, il n'est pas possible de ne pas avoir cette barrière protectrice. Il m'a donc fallu l'ouvrir, provoquant ainsi une abrasion de la peau du menton. La présence du velours limite toutefois la gêne occasionnée.

La présence d'une zone semi-rigide sur la partie frontale de la capuche (zone située au-dessus des yeux quand la capuche est en place) offre une meilleure résistance au vent et limite très fortement tout déperlement de neige au niveau du visage.

Les manches sont relativement longues, assurant des mouvements facilités et un maintien de la veste par-dessus les gants sans problème.

Côté praticité

L'ensemble des poches est volumineux. Les deux poches frontales sont pertinemment placées le long de la fermeture centrale. On peut ainsi y accéder facilement en tout temps. Pas de gêne par les bretelles du sac à dos ni par le baudrier tenant la pulka.

Par contre, ce positionnement ne permet pas de mettre les mains dans les poches comme chauffe-main. Dans les conditions d'un raid à ski, cela n'est pas un inconvénient, les gants étant obligatoires et les mains toujours en action. En revanche, c'est moins adéquat en randonnée classique ou en mode urbain.
L'intérieur des deux poches extérieures est imperméable afin de ne pas perdre la chaleur lors de leur ouverture ou encore mouiller ses gants ou toute autre chose conservée à l'intérieur. Quant aux poches intérieures, en maille, elles permettent de voir à l'intérieur. Aussi, placées au niveau du corps, elles assurent un maintien de chaleur optimal pour les produits placés dedans. J'ai ainsi pu maintenir mes lingettes non gelées ainsi que « décongeler » mes barres chocolatées et mes morceaux de fromage.

Côté fermeture, il y a une marge d'amélioration de la prise en main. Surtout dans des conditions de froid extrême nécessitant le port de gants/moufles permanent.
Une fermeture à deux sens pourrait être aussi pertinente pour bien voir le mouvement car en cas d'utilisation de nombreux accessoires (masque, masque néoprène, tour de cou...), il est très délicat de voir ce que l'on fait. On tâtonne sévère.
Les fermetures éclairs sont très résistantes. Malgré le froid intense et donc du gèle, elles ont parfois eu du mal à fonctionner mais non jamais sauté ou craqué.
La fermeture à pression en bas de la fermeture centrale est inutile.

La présence de nombreux cordons de serrage permet de limiter les entrées d'air (tête, cou, taille) et offre un ajustement au plus près sur une quantité non négligeable de matériel utilisé (bonnet, masque néoprène, tour de cou au niveau de la tête mais aussi sous-couches au niveau du corps). Comme les fermetures, la prise en main des deux bouts des cordons de serrage n'est pas aisée dans des conditions polaires en présence de gros gants ou moufles.

Les velcros au niveau des poignées sont sans conteste pratiques et facilement accessibles bien que leur largeur limitée puisse surprendre de prime abord. On peut les mettre et ôter avec de gros gants sans problème. Leur maintien est important, ils ne lâchent pas malgré les frottements intenses des moufles et le passage réguliers des dragonnes.

Verdict

Points forts

  • Respirabilité
  • Imperméabilité
  • Coupe-vent
  • Confort de portage

Points faibles

  • Prise en main des fermetures avec des gros gants
  • Col montant gênant pour une ventilation optimale en conditions extrêmes
  • Pas de zip de ventilation sous les bras (cela peut avoir son importance pour des trekkings ou des raids en zone plus chaude)

Note

  • Qualité de fabrication : 9/10
  • Confort / praticité : 8/10
  • Imperméabilité : 9/10
  • Respirabilité : 9/10
  • Coupe-vent : 10/10
  • Poids : 5/10
  • Note globale : 49/60
  • Rapport qualité / prix : 49/329*100=14,89

Conclusion

La veste Rab Neo Stretch offre un haut niveau de performance pour un excellent prix. Elle permet de rester au sec et à l'abri du vent avec un niveau de confort honorable et avec une liberté de mouvement fantastique.

Plus d’infos : www.rab.uk.com

Voir le tableau comparatif des vestes de randonnée testées.

Cet article t'a plu ? Partage le sur tes réseaux sociaux

felou8

Ophély RAYMOND
Rédacteur
Envoyer un mail
Summits année : 0 | Summits mois : 0 | Summits total : 34
     > Classement des I-Trekkeurs
L'important n'est pas la fin en soi mais le chemin y menant... D'où la rando ! Alors, quand en plus, c'est "rewarding", rien de tel que le trek ! En historique, le chemin de l'Inca (du temps où on pouvait le faire en autonome sur 4 jours), celui de Choquequi...
 


Articles de l'univers Matériel

Test veste Eider UpHill
Test de la veste Eider UpHill Jacket équipée de la membrane Polartec Neoshell lors d’une randonnée d’une semaine en Turquie en Cappadoce et le massif du Taurus....

Test veste Westcomb Apoc Jacket
Test de la veste Westcomb Apoc Jacket équipée du tissu imperméable Polartec® NeoShell®. Sur le papier, NeoShell® est aussi le plus respirant du marché et a l'am...

Test doudoune The North Face Crimptastic Hybrid Jacket
Test de la doudoune The North Face Crimptastic Hybrid Jacket lors de plusieurs sorties en montagne (raquette, randonnée, cascade de glace, ski et bivouac) dans ...

Test veste North Face Valkyrie Jacket
Test de la softshell North Face Valkyrie Jacket - Comparatif de vestes softshell

Test veste Arc’Teryx Gamma MX
Test de la softshell Arc’Teryx Gamma MX - Comparatif de vestes softshell

Test veste Millet Supertouring
Test de la softshell Millet Supertouring - Comparatif de vestes softshell

Test pull polaire Mammut Aconcagua
Test du pull polaire Mammut Aconcagua pendant plus de trois semaines dans les Alpes Suisse et françaises, le Sahara et l’Afrique de l’ouest dans des conditions ...

Test veste Arc’Teryx Griffon Jacket
Test de la softshell Arc’Teryx Griffon Jacket (veste femme)- Comparatif de vestes softshell

Test sous-vêtement Patagonia Capilene 4 Expedition Weight 1/4-Zip Hoody
Test du sous-vêtement technique Patagonia Capilene 4 Expedition Weight 1/4-Zip Hoody en tissu Polartec® Power Dry® High Efficiency™. Testé en condition hivernal...

Test collant Patagonia Capilène® 2 Lightweight Bottoms
Test du collant Capilène® 2 Lightweight Bottoms de la marque Patagonia pendant un séjour d'une semaine en Finlande. Nous avons traversé le parc d'Hossa en train...

Recevoir nos lettres de diffusion

 
 
Votre email :   
 **     **  ********  **     **  ****  **     ** 
 **     **       **   ***   ***   **    **   **  
 **     **      **    **** ****   **     ** **   
 *********     **     ** *** **   **      ***    
 **     **    **      **     **   **     ** **   
 **     **   **       **     **   **    **   **  
 **     **  ********  **     **  ****  **     **