Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |


Test softshell Mountain Hardwear Trinity

Rédigé le 23/12/2013 - Lu 8068 fois
Test softshell Mountain Hardwear TrinityTest de la softshell Mountain Hardwear Trinity en version homme lors d’un trekking en Patagonie. Equipée de la technologie Dry.Q Core, la veste promet de réunir le meilleur des softshells et des hardshells en étant chaude, respirante et 100% imperméable. Réponses après 12 jours de randonnée...

Conditions du test

  • Lieux du test : Parc Torres del Paine (Chili), Parc Los Glaciares (Argentine)
  • Activités : randonnée, alpinisme, randonnée sur glacier
  • Météo : du vent, beaucoup de vent, vraiment beaucoup de vent, froid, pluie, neige
  • Nombre de jour : 12 jours sur le dos
  • Type de terrain : montagne

Softshell Mountain Hardwear Trinity

Caractéristiques de la veste

  • Matières : 50% nylon, 50% polyester
  • Technologies : Dry.Q™ Lightweight Softshell
  • Fonctionnalités : Ouverture frontal par zip sur toute la longueur - capuche réglable en trois points avec système d’ajustement simplifié - deux poches latérales zippées à l'avant - une pochette stretch intérieure - poignets avec scratch de serrage - cordon de serrage à la base
  • Taille : S à XXL
  • Couleur : Noir, Orange et Vert foncé
  • Poids : annoncé à 614 g, pesé à 625 g
  • Existe en version femme
  • Lieu de fabrication : Chine
  • Prix : 300,00 €

La Trinity de Mountain Hardwear : une softshell 100% imperméable !

Dry.Q, qu’est-ce que c’est ?

Bien que Mountain Hardwear fasse partie du groupe Columbia, sa membrane « Dry.Q » est issue d’un développement séparé, avec une construction polytetrafluoroethylène (PTFE), différente de l’ « Omni-Dry » de Columbia. Existant depuis 2011, la gamme de membranes Dry.Q, est déclinée en plusieurs versions : Evap, Elite, Active et Core en fonction des sports et des environnements.

  • Dry.Q Evap : combine les technologie Dry.Q et Evap pour donner la meilleure respirabilité possible, technologie pour les sports extérieurs à températures élevées ou climat humide
  • Dry.Q Elite : utilisé pour les produits hyper-respirant et hyper-imperméable haut de gamme de la marque. Pour tous les utilisateurs nécessitant des exigences technologiques fortes ultra-respirantes à toute température extérieure et d’effort
  • Dry.Q Active : Spécialement conçu pour répondre aux exigences des sports cardio à forts mouvements (Running, Patin), haute respirabilité et faible poids
  • Dry.Q core : conçu pour les amateurs de plein air ne nécessitant pas Elite. Core répond aux besoins de respirabilité, d’imperméabilité au-delà des standards du marché.

Dry.Q Core : la technologique qui équipe la softshell Trinity de Mountain Hardwear

Une vraie respirabilité ?

Mountain Hardwear pointe du doigt la concurrence en indiquant que l’effet de respirabilité ne commencerait à agir que lorsque l’utilisateur est déjà mouillé. D’après Mountain Hardwear « Dry.Q respire instantanément, en permettant à l’air et à l’humidité de traverser le tissu ».  Dry.Q utilise une membrane microporeuse qui permet à l'humidité, sous forme de vapeur d'eau, de s'échapper par les pores de la membrane. Avec Dry.Q, Mountain Hardwear promet donc de rester totalement au sec durant l’effort.

100% imperméable ?

Mountain Hardwear annonce une softshell 100% imperméable grâce à sa construction polytetrafluoroethylène (PTFE) et des propriétés hydrophobes intégrées à la membrane, dans les fibres mêmes, et non obtenues par enduction du tissu comme c’est souvent le cas.

Je relève le défi de ces annonces. Je testerai donc cette softshell dans la météo très changeante de la Patagonie sans utiliser de veste hardshell. En espérant que ça ne soit pas un effet d’annonce...

Test de la softshell Mountain Hardwear Trinity en Patagonie

Test Terrain

Le test s’est déroulé lors d’un périple en Patagonie du Sud principalement dans les parcs Torres del Paine et Los Glaciares. Plusieurs jours de randos sous tous types de temps. La météo australe variant rapidement, il est arrivé de commencer la journée par 10°, grimper de quelques centaines de mètres pour se retrouver sous la neige et enfin finir la rando dans la vallée, sous un grand ciel bleu ensoleillé.

Tout d’abord, la première approche de la veste est assez surprenante, un intérieur micro-polaire par endroit, et un extérieur ressemblant à une sorte de peau de pêche extrêmement agréable au toucher. La qualité de la fabrication est indéniable, tous les joints sont surcollés et toutes les coutures intérieures sont étanchéifiées. Tous les zips sont étanches et les points de fermetures protégés par un capot de tissu.

Cette veste qui promet de réunir le meilleur des softshells et des hardshells n’est pas forcément des plus légères puisqu’elle dépasse les 600 grammes.

Les velcros sur les poignets sont facilement ajustables et permettent un bon maintien des manches. Si la veste est bien taillée, plutôt fit, dans l’ensemble, elle permet une bonne liberté de mouvement dans l’effort, j’aurais toutefois aimé avoir des manches un peu plus longues. La veste est équipée de 2 poches frontales qui si elles ne se superposent pas à la ceinture du sac à dos sont par contre gênées par les sangles du sac. Une poche intérieure en filet stretch permet de ranger de petits objets. Une poche napoléon aurait été bienvenue. En bas de la veste, deux cordons de serrage permettent de serrer la veste facilement. Utile en cas de vent !

Zoom sur la finition d'une poche de la Trinity de Mountain Hardwear

Lors de l’utilisation, la capuche se place bien et l’ajustement se faisant par cordon de serrage avec ajustement intégré est pratique et rapide. La capuche est (très) grande et permet facilement l’utilisation d’un bonnet ou d’un casque. La mentonnière aurait pu être plus montante pour une meilleure protection du menton et de la bouche. Concernant la visière, une finition en ajoutant un fil de fer dans la visière ou en la rigidifiant plus pour la modeler aurait permis de ne pas avoir la visière trop devant les yeux quand la capuche est serré et/ou par très grand vent.

La veste Trinity et la technologie Dry.Q tient toutes ses promesses. Aucune sensation de chaleur durant l’effort, aucune transpiration dans des températures inférieures à 15 degrés. Même après plusieurs heures d’effort, je restais assez surpris de ne constater aucune condensation dans la veste. Lors des efforts à des températures autour de 12/13 degrés, les larges ouvertures sous les bras permettent une très bonne circulation de l’air qui s’améliore davantage en ouvrant les poches frontales. Au-delà de 15° pendant l’effort, j’enlevais la softshell pour n’utiliser que mon T-shirt ou mon sous-vêtement technique.

Une capuche bien enveloppante

On peut se poser la question : « Est-ce plus respirant qu’une veste hardshell ? » Oui sans hésiter. Avec une hardshell, on peut très vite être mouillé par manque de respirabilité. Là, on peut pousser l’effort un peu plus sans être trempé ; il peut y avoir une légère sensation de moiteur à l’intérieur, tout au plus. Après, si la température monte et que l’effort est intense, la softshell a ses limites mais ça me parait évident que la respirabilité est nettement meilleure que pour une simple veste imperméable.
La veste est véritablement et totalement coupe-vent (le vent de Patagonie l’a vraiment prouvé !!).

Concernant l’imperméabilité, là aussi, la déperlance est bonne, l’eau et la neige ruissèlent sur la veste et lors d’une randonnée avec pluie pendant deux heures, aucune humidité n’est à déplorer. Idem lors d’une randonnée sous la pluie de plus de quatre heures à côté de chez moi. Bluffant pour une softshell.

Si cette veste est parfaite durant l’effort, lors des pauses, la protection thermique s’est avérée plutôt légère pour les températures de Patagonie. Il m’a été nécessaire d’ajouter une polaire sous la veste.
La veste testée en couleur orange est originale et flashy, la couleur est agréable mais vite salissante à l’usage.

Verdict

La veste Mountain Hardware Trinity est une veste polyvalente grâce à sa conception hybride réunissant le meilleur des mondes des softshells et des hardshells. Les propriétés annoncées par la marque pour sa membrane Dry.Q sont parfaitement respectées, l’imperméabilité commence au moment où l’utilisateur enfile la veste.

Dans l'ensemble, j'ai vraiment apprécié cette softshell Mountain Hardwear Trinity. Cette veste est vraiment agréable à porter même si elle n’est pas des plus légères. La technologie Dry.Q core lui confère une vraie efficacité à tous les niveaux. Elle offre une très bonne protection contre les intempéries, en permettant une respirabilité sans faille à faible température. Cette veste est un produit 3 saisons vraiment adapté aux activités de montagne.

Points forts

  • Confort
  • Coupe-vent
  • Respirabilité
  • Imperméabilité

Points faibles

  • Visière de la capuche pas suffisamment rigide
  • Poids si vous aimez le matériel ultra-léger

Notes

  • Qualité de fabrication : 5/5
  • Respirabilité : 5/5
  • Coupe-vent : 5/5
  • Déperlance : 5/5
  • Thermicité : 2.5/5

Site internet du fabricant : www.mountainhardwear.com

Cet article t'a plu ? Partage le sur tes réseaux sociaux

AlexRLille

Alexandre Rosset
Rédacteur
Envoyer un mail
Summits année : 30 | Summits mois : 0 | Summits total : 967
     > Classement des I-Trekkeurs
Passionné par les voyages, et la decouverte des pays, des capitales, des populations et de la cuisine etrangère, j'ai decouvert le plaisir de la marche d'abord dans le Connemara, en Jordanie puis dans les parcs Américains (Bryce, Zion, Canyonland, etc...) Apr...
 


Articles de l'univers Matériel

Test veste Mountain Hardwear Typhoon
Test de la veste Mountain Hardwear Typhoon - Comparateur de vestes imperméables légères

Test tente Mountain Hardwear Skyledge 2.1
Test de la Tente Mountain Hardwear Skyledge 2.1 à l'occasion de plusieurs randonnées et trekkings dans les Pyrénées, les Alpes et la chaîne du Tian-Shan au Kirg...

Test doudoune Mountain Hardwear Nilas
Test de la doudoune Mountain Hardwear Nilas 850 cuin dans le Khumbu au Népal à l’occasion du trekking du camp de base de l’Everest. 10 jours de test avec une ut...

Test veste Mountain Hardwear Men's Quasar™ Lite Jacket
Test de la veste Mountain Hardwear Men's Quasar™ Lite Jacket composée d’une membrane 2.5 couches avec technologie Dry.Q® Elite : un tissu imperméable offrant un...

Test sac de couchage Mountain Hardwear Ratio 15
Test du sac de couchage en duvet Ratio 15 de la marque Mountain Hardwear lors d'un séjour multi-activités d'une semaine dans le parc d'Hossa en Finlande. Le sac...

Test tente Mountain Hardwear Hylo 2
Test de la tente Mountain Hardwear Hylo 2 pendant 6 jours de randonnée dans les Pyrénées dont deux nuits seul et trois nuits à deux. Le vent, la pluie et la nei...

Test doudoune Mountain Hardwear Ghost Whisperer Hooded Down Jacket
Test de la doudoune Mountain Hardwear Ghost Whisperer Hooded Down Jacket lors d’un trekking au Népal et à ski. Avec ses 226 g et sa technologie Q.Shield® Down h...

Test sac de couchage Mountain Hardwear Lamina 35
Test du sac de couchage Mountain Hardwear Lamina 35 dans les massifs de la Chartreuse et du Vercors. Il a été testé à des températures descendant jusqu’à 6°C al...

Test veste Mountain Hardwear Stretch Ozonic™
Test de la veste Mountain Hardwear Stretch Ozonic™ pendant plus de 30 jours. Ultra stretch, imperméable, respirante et légère (295 g). La veste tant recherchée ...

Test sac de couchage Mountain Hardwear HyperLamina™ Torch 0
Test du sac de couchage synthétique Mountain Hardwear HyperLamina™ Torch 0 lors d’un trekking au Népal. Avec une température de confort de -9°C, c’est un sac de...

Recevoir nos lettres de diffusion

 
 
Votre email :   
 ********   *******   **    **  **        ******** 
    **     **     **  ***   **  **             **  
    **     **     **  ****  **  **            **   
    **     **     **  ** ** **  **           **    
    **     **  ** **  **  ****  **          **     
    **     **    **   **   ***  **         **      
    **      ***** **  **    **  ********  ********