Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |


Vous êtes ici >> Accueil/Tests et conseils matos/Tests vêtements et matériels de randonnée/Test réchauds/Test réchaud Optimus Elektra FE Cook System

Test réchaud Optimus Elektra FE Cook System

Rédigé le 23/06/2014 - Lu 3991 fois
Test réchaud Optimus Elektra FE Cook SystemTest du réchaud Optimus Elektra FE Cook System à l’occasion d’une randonnée de 8 jours dans le Parc Nahuel Huapi en Patagonie. C’est un kit de cuisson comprenant un brûleur de 3000 watts avec support de casserole, un pare-vent, une popote optimisée à récupération d’énergie avec couvercle et un allumage piézo-électrique pour un poids total de 485 g. Alors, verdict sur le terrain ?

Conditions du test

  • Lieu du test : Traversée de Nahuel Huapi en Patagonie
  • Durée : 8 jours
  • Climat : Température variable de 5 à 15°C ; vent parfois assez fort
  • Type de réchaud : 2 en 1 (brûleur et popote optimisée)

Tous les éléments se rangent dans la popote

Caractéristiques du réchaud

  • Emballage : réchaud à gaz – pare-vent - popote - couvercle de la popote - allume-gaz piézo-électrique - sac nylon pour le bruleur - housse maillée pour l’ensemble.
  • Allumage : par piézo-électrique indépendant
  • Carburant : gaz Liquide type propane/butane (non fourni)
  • Dimensions : 130 x 165 mm
  • Puissance : 3000 W (10200 BTU)
  • Temps d’ébullition : 2,3 minutes pour 0,8 litres d'eau (variable selon la température, le vent et l'altitude)
  • Autonomie : 90 minutes à puissance maximum pour une cartouche de 230 g
  • Poids : 455 g selon le fabricant. Pesé à 485 g sans cartouche de gaz.
  • Garantie : 1 an
  • Lieu de fabrication : Taiwan
  • Prix : 89,95 €

Le réchaud Optimus Elektra FE Cook System est prévu pour être utilisé avec des cartouches de 100 g ou de 230 g d’isobutane/propane conformes aux normes EN417. Le réchaud est donc compatible avec toutes les cartouches à valve ayant un embout fileté (Optimus, Markill, Primus, Coleman, MSR, etc... sauf Camping Gaz).

Préparation

  • Déballer le réchaud et séparer tous les éléments
  • Déplier la valve de réglage et s’assurer que celle-ci est correctement fermée
  • Déplier les bras support de casserole

Raccordement de la cartouche

  • Vérifier que le joint torique est en bon état avant de raccorder la cartouche de gaz au réchaud
  • Maintenir le réchaud en place et visser fermement la cartouche de gaz jusqu’à ce qu’elle soit bien serrée, à la fin du pas de vis mais sans forcer
  • Poser la cartouche sur une surface stable et éloignée de toute matière inflammable
  • Engager le pare-vent sur la collerette de la cartouche de gaz en l’écartant légèrement
  • Ne pas utiliser le réchaud à l’intérieur d’un local clos, en présence d’une fuite ou d’odeur de gaz ainsi qu’à vide ou sans surveillance

Montage facile du réchaud

Utilisation du réchaud

  • Déposer la popote sur le réchaud, ne pas dépasser 800 millilitre de liquide et ajouter le couvercle
  • Ouvrir la valve de réglage d’un tour dans le sens inverse des aiguilles d’une montre
  • Allumer le réchaud en présentant l’allume gaz piézo-électrique au niveau du bruleur et en pressant son extrémité
  • S’assurer que la flamme forme une couronne complète, de couleur bleue et que le débit soit constant
  • Ajuster le débit en tournant la valve de réglage

Allumage facile avec l'allume-gaz piézo-électrique

Rangement

  • Fermer la valve de réglage dans le sens des aiguilles d’une montre pour éteindre la flamme
  • Attendre que l’appareil soit refroidi avant de ranger les éléments
  • Retirer le pare-vent de la cartouche de gaz
  • Dévisser le brûleur de la cartouche de gaz
  • Replier les supports de casserole
  • Replier la valve de réglage
  • Ranger tous les éléments dans la popote: cartouche de 230 g de gaz, brûleur et allumeur piézo-électrique dans le sac nylon, remettre le couvercle et placer le pare-vent autour de la popote avant de mettre le tout dans la housse de rangement
  • Laver la popote uniquement à la main dans l’eau savonneuse. Pas de lave-vaisselle ni de produits abrasifs.

Test en Patagonie

Mesurée à 2 minutes et 10 secondes pour la capacité de 800 ml, la montée en ébullition est rapide grâce à la récupération optimale de la chaleur des flammes par les ailettes situées sous la popote (échangeur thermique Heat Exchange) en complément du pare-vent qui englobe déjà bien le réchaud. Le bruleur Crux Lite, très léger avec ses 72 g, possède un des meilleurs rapports poids/puissance.

Puissance de chauffe de 3000 w

Avec 3000 W, on dispose d'une grosse puissance de chauffe pour porter de l'eau à ébullition mais inversement le réglage fin pour un mijotage est difficile et on éteint facilement le bruleur en essayant de baisser le niveau de chauffe.

Si la popote est donnée pour une contenance de 900 ml, il est conseillé de ne pas dépasser la dernière graduation à 800 ml pour éviter les débordements intempestifs lors de l'ébullition malgré un emboitement de 4 mm du couvercle. Un bec verseur facilite le transvasement de la popote vers d'autres récipients ou directement dans les sachets de lyophilisés. Les poignées de la popote et du couvercle sont gainées pour éviter les brulures, celle du couvercle étant en plus verrouillable pour un utilisation en poêle. (contenance 400 ml)

Réglage fin du débit difficile

L’assemblage ne pose aucun soucis et l'allumage par piézo-électrique se réalise avec une grande facilité et une sécurité accrue par rapport aux allumettes ou briquet. A noter, la sortie en 2014, d'un trépied se clipsant sous la cartouche de gaz pour augmenter la surface de sustentation au sol et de ce fait la stabilité. Non fourni en standard avec le réchaud, cet accessoire n'a pu être testé mais l'utilisation sans est correcte, à condition de trouver une surface plane et stable pour poser l'embase de la cartouche qui est légèrement plus étroite que le réchaud puisqu'elle se loge à l'intérieur pour le transport.

Verdict

Points forts

  • Compacité
  • Poids
  • Temps d'ébullition réduit
  • Bonne protection au vent
  • Allumage piézo-électrique fourni

Point faible

  • Difficulté de réglage à faible puissance

N'ayant utilisé auparavant qu'un modèle Rando 360 (Camping Gaz) j'ai apprécié, pour une taille et un poids identique, un système nettement plus performant, plus fiable et surtout, la fin des popotes en aluminium, pas très alimentaires. Utilisé lors du Trek de Nahuel Huapi en Patagonie, durant 8 jours pour 2 personnes, ce réchaud était performant au bivouac et savait se faire oublier dans le sac.

Site du fabricant : www.optimusstoves.com

Un réchaud compact, léger et efficace

Cet article t'a plu ? Partage le sur tes réseaux sociaux

Où acheter ce produit ?
Aventure Nordique
Aventure Nordique
 
89.00
 +6.95 €

Stephane59

Stéphane CNOCQUAERT
Rédacteur
Envoyer un mail
Summits année : 135 | Summits mois : 0 | Summits total : 2080
     > Classement des I-Trekkeurs
J'ai parcouru la France à vélo puis, Fondateur et Président du Randonneur Club des Monts de Flandre, depuis plus de 20 ans, j'organise avant tout des randonnées dans les Flandres chaque semaine et dans la région Nord-Pas de Calais ou la Belgique une fois par m...
 


Articles de l'univers Matériel

Test réchaud Optimus Crux Lite
Test du réchaud Optimus Crux Lite lors de plusieurs randonnées en bivouac dans les Pyrénées, les Alpes françaises et le Valais Suisse. Avec seulement 72 gramme...

Test réchaud Optimus Nova
Test du réchaud Optimus Nova lors d’une expédition ski-pulka en Terre de Baffin, entre mi-Avril et mi-Mai 2014. En autonomie complète pendant 28 jours, sur la b...

Les boutiques de randonnée sur internet
Les sports outdoors et la randonnée en particulier ont le vent en poupe. C’est donc tout logiquement que les boutiques de vêtements et de matériels de randonnée...

Test réchaud Jetboil Flash
Test du réchaud Jetboil Flash à l’occasion d’une randonnée de 11 jours en Bretagne. C’est un réchaud 2 en 1 doté d’un brûleur de 2100 watts avec allumage par pi...

Test réchaud Fire Profi 105mm
Test du réchaud Fire Profi 105mm lors de mon voyage à pied au long cours entre la France et la Macédoine. Présentation, utilisation et avis général sur le récha...

Comment bien choisir son réchaud ?
Pour être autonome, le randonneur a besoin d’un réchaud pour préparer ses repas. Chaque type de réchaud, qu’il soit à gaz, multicombustibles, à bois ou à alcool...

Test réchaud à bois Bushbuddy
Test du réchaud à bois canadien Bushbuddy à double paroi. Un type de réchaud qui ne nécessite pas de transporter de combustible et par ce fait, parfaitement ada...

Test réchaud MSR Windboiler
Le MSR Windboiler est un réchaud léger, tout en un, pour une ou deux personnes. Il a été testé sur six jours de randonnée fin mai sur les crêtes du Jura, tant c...

Test Réchaud Jetboil Minimo
Test du réchaud Jetboil Minimo durant une randonnée de 6 jours dans les Pyrénées. C'est un réchaud 2 en 1 optimisé avec allumage par piezo-électrique, il se com...

Test réchaud Primus omnilite Ti
Test du réchaud Primus omnilite Ti lors de deux expéditions en kayak de mer et randonnée dans les archipels de Aland et Turku ( Finlande – mer Baltique). En aut...

Recevoir nos lettres de diffusion

 
 
Votre email :   
 ********  ********   **    **  ********  ********  
 **        **     **  ***   **       **   **     ** 
 **        **     **  ****  **      **    **     ** 
 ******    ********   ** ** **     **     ********  
 **        **   **    **  ****    **      **     ** 
 **        **    **   **   ***   **       **     ** 
 ********  **     **  **    **  ********  ********