Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |


Test GPS Garmin Oregon 600

Rédigé le 28/07/2014 - Lu 35096 fois
Test GPS Garmin Oregon 6006 mois de test du GPS Garmin Oregon 600 à l’occasion de randonnées pédestres hebdomadaires dans les Flandres, en raquettes durant une semaine en Haute-Savoie mais également en trekking en Patagonie, en Belgique, au Luxembourg et en Bretagne sans oublier une utilisation en voyage "Routard" au Mexique et une initiation au Geocaching. Avec sa puce GPS haute sensibilité, ses fonctions avancées, son grand écran tactile, la communication sans fil et son mode de programmation très complet , l'Oregon 600 révolutionne l'utilisation du GPS mais quand est-il en réalité sur le terrain. Verdict du test !

Conditions du test

6 mois de test aux 4 coins du monde, de la Patagonie au Luxembourg en passant part les Alpes, le Mexique et la Bretagne. Une utilisation variée en randonnée, en raquettes et en voyage.

Avec l'écran tactile, l'Oregon 600 ne dispose que de 2 boutons sur le coté droit et d'une connexion USB à l'arrière

Caractéristiques techniques

  • Dimensions de l'appareil, L × H × P : 6,1 x 11,4 x 3,3 cm
  • Taille de l'écran, L × H : 3,8 x 6,3 cm ; 7,6 cm de diagonale
  • Résolution de l'écran, L × H : 240 x 400 pixels
  • Type d'écran : écran tactile multipoints TFT 65 000 couleurs
  • Fonction veille : oui
  • Réglage de sensibilité et blocage de l'écran tactile : oui
  • Ecran tactile en mode portrait ou paysage : oui (avec basculement automatique ou forcé)
  • Poids : 209,8 g avec piles (pesé à 212 g avec les piles)
  • Batterie : 2 piles AA (non fournies) ; NiMH ou Lithium recommandé
  • Autonomie de la batterie : jusqu'à 16 heures
  • Etanche : oui (IPX7)
  • Insubmersible : non
  • Récepteur haute sensibilité : oui
  • Nombre de canaux : 24 (Systèmes GPS-Américain et Glonass-Russe ainsi que les satellites WASS, EGNOS, ...etc.)
  • Interface PC : USB (câble fournie)
  • Couleur du produit : Anthracite avec un filet orange
  • Langues : anglais, français, espagnol, allemand, italien, hollandais, danois, polonais, portugais, turc, roumain...
  • Version du logiciel testé : 4.10
  • Carte de base : oui (fond cartographique mondial)
  • Possibilité d'ajouter des cartes : oui (en option)
  • Mémoire interne : 1,5 Go
  • Mémoire externe : Carte microSD™ (en option)
  • Waypoints : 4 000
  • Itinéraires : 200
  • Traces : 200 traces enregistrées (10 000 points)
  • Prix : 379,00 € (mousqueton avec clip fourni)

Oregon 600 de Garmin en test en Patagonie

Fonctions

  • Boussole électronique : oui (3 axes avec inclinaison compensée)
  • Altimètre barométrique : oui
  • Appareil photo numérique : non
  • Définition automatique d'itinéraires : oui (avec cartographie adéquate en option)
  • Informations de lever et coucher de Lune/Soleil : oui
  • Table des marées : oui (avec BlueChart en option)
  • Calcul de zone : oui
  • Calendrier de chasse/pêche : oui
  • Utilisation des cartes "Custom Maps" : oui
  • Visionneuse JPEG : oui
  • Navigation à partir de photo géolocalisée : oui
  • Chasse au trésor : oui
  • Transfert de données sans fil : oui (avec appareil compatible)
  • Compatibilité Garmin Connect™ : oui

Il est conseillé de porter l'appareil sur la bretelle du sac à dos pour dégager l'antenne vers le ciel

Mise en route

Produit par Garmin, l'Oregon 600 est livré dans une boîte avec un manuel de démarrage rapide, un cordon USB et une attache mousqueton. (Pas de piles fournies.) Le manuel complet d’utilisation est à télécharger sur le site Garmin.

Les piles AA s’installent facilement dans le compartiment arrière après avoir déposé l'attache coulissante et c'est également dans ce compartiment que vous trouverez, sous les piles, l'emplacement de la carte micro SD. Au choix, on peut utiliser des piles alcaline, NiMH ou au lithium. Les piles NiMH ou au lithium sont recommandées pour une plus grande durée de vie car les piles alcalines supportent moins bien le froid. L'autonomie est en régression par rapport aux modèles précédents avec seulement 16h00 soit deux journées de marche. Cela peut-également être moins suivant l'utilisation qu'on fait de l'écran car c'est la partie la plus vorace du GPS et sans mettre en œuvre les dispositifs d'économie d'énergie vous risquez facilement de vous trouver à cours de batterie en moins d'une journée. Prévoir donc des piles rechargeables (NiMH) cela aura un moindre impact sur l’environnement mais elles nécessitent de prendre aussi en randonnée un panneau solaire et/ou un chargeur de piles mais votre chargeur de téléphone (avec cordon USB amovible) peut également vous dépanner car il est possible de recharger le GPS avec le cordon USB fourni.

Menu principal et page satellites (GPS et Glonass)

La mise en fonction du GPS se fait en appuyant sur le bouton du haut, après l'affichage du logo Garmin et le chargement du logiciel et des cartes présentes dans l'appareil, le menu principal apparaît à l'écran avec les fonctions (4, 9 ou 16) choisies en favoris, les autres sont accessibles en remontant la double barre présente en bas d'écran. (Le choix se fait également dans le paramétrage) A noter, qu'un bug a été constaté de nombreuses fois avec l'écran qui se fige sur le logo Garmin au démarrage sans qu'il soit possible d'agir sur le bouton Marche/Arrêt, obligeant à retirer les piles pour redémarrer l'appareil (Phénomène récurrent chez d'autres utilisateurs).

A noter qu'il est possible de personnaliser les 2 boutons (appui simple, double ou long) pour accéder rapidement à 5 fonctions favorites (marquer un waypoint, faire défiler une liste de pages, ...etc.).

La réception satellite est relativement rapide, même pour un démarrage à froid et on obtient rapidement une position précise à 2-3 mètres à condition de combiner les différents systèmes. (GPS, Glonass et surtout Waas/Egnos)
 

De nombreux menus de paramétrage donnent accès à la personnalisation du GPS

L'écran tactile

Le rétro-éclairage de l’écran se règle sur la page "Statut" (que j'ai programmé en appuyant brièvement sur le bouton Marche/Arrêt) puis en variant le curseur à l'écran. C'est également sur cette page qu'il est possible de verrouiller l'écran tactile, vous pourrez naviguer dans la suite d'écran que vous avez déterminé avec le bouton mais il ne sera plus possible d'agir sur ceux-ci. (Un petit cadenas signale cet état sur chaque écran) . A noter qu'il est également possible de mettre l'appareil automatiquement en veille dans le paramétrage, (extinction de l'écran au bout de 15 s à 2 mn) c’est un point important pour optimiser l’autonomie des piles. La sensibilité du tactile est également réglable suivant 2 niveaux et fonctionne également si on fait usage de gants.

L’écran transflectif TFT 65 000 couleurs dispose d'une très bonne résolution (240x400 pixels) avec une lecture possible même en pleine lumière. A noter que l'on peut verrouiller l'écran en mode Paysage, Portrait ou le laisser en automatique suivant la position du GPS mais cela n'est pas pratique lorsqu'on le tient à la main en marchant car il change de sens en permanence.

Tous les écrans sont personnalisables avec la possibilité de choisir le tableau de bord qui apparaît en haut de l'écran ainsi que les champs de données qui le compose. Il est par ailleurs possible de définir différentes configurations (Randonnée, Géocaching, Automobile, ...etc.) et de les sauvegarder sous forme de profils pour les rappeler en fonction de l'activité pratiquée.

 

Topomap Benelux,(en haut)  France V3 (à droite) et Raster Bird Eyes (en bas à gauche) cohabitent sur un même écran et carto gratuite d'Argentine plus succinte

La cartographie

Le fond cartographique mondial fourni avec le GPS ne suffit pas pour un randonneur. En plus de pouvoir les faire soi-même, (voir Customs Maps) des cartes sont disponibles en option pour une plus grande précision : Raster Bird Eyes Select Garmin ou vectorielle (Topo France Entiere V3 Garmin par exemple) mais elles coûtent assez chères. A noter qu'il est maintenant possible d'avoir plusieurs cartographies sur la carte SD, l'activation se faisant dans le menu carte mais on peut laisser plusieurs cartes juxtaposées activées ensemble car les frontières sont désormais transparentes sur les dernières versions.Il est aussi envisageable de charger gratuitement des fonds cartographiques OpenStreetMap pour de nombreux pays. A défaut de carte, il est toujours possible d'utiliser la navigation à vol d'oiseau mais rien ne vous dit que vous n'aurez pas à traverser une rivière, une voie ferrée ou … une crevasse!

Les Customs Maps

Faire une copie d'écran au 1/25000ème à partir de Geoportail et en faire un fichier .jpg en faisant attention à la taille du fichier qui est limité à quelques Mo.
Importer la copie d'écran dans Google Earth, la "caler" par rapport au terrain et faire ensuite un export au format .kmz vers le GPS. (Répertoire: /Garmin/CustomsMaps)
Pour finir affecter cette CustomsMaps à un profil du GPS.
La qualité est suffisante et permet de couvrir une zone correspondante à une journée de randonnée.

Un GPS est pratique dans bien des situations inconfortables

Les applications utiles

La fonction "Où aller" donne accès à la navigation et il est possible de choisir parmi un grand nombre de POI, (Point Of Interets) contenus dans l'appareil ou dans ses cartes mais il est possible d'ajouter ses propres waypoints, itinéraires ou traces. La saisie d'un waypoint est facilitée avec le clavier tactile et nettement plus conviviale qu'avec les anciens GPS. A noter que l'appareil peut mémoriser et visualiser des photos (à défaut d'en prendre) et qu'il est possible de lancer une navigation vers une photo si elle est géolocalisée.

Comme tous les GPS, il est possible de marquer un waypoint sur le terrain mais il est également possible de faire automatiquement une moyenne de la position sur plusieurs mesures. (Utile en géocaching lorsque la précision est primordiale)
Personnellement, j'utilise très peu la fonction "Route" ou "Itinéraire"; seulement s'il faut modifier un parcours sur le terrain pour un cas de force majeure en créant les waypoints depuis une lecture de carte et en les listant dans la fonction.

Création d'une trace avec BaseCamp et transfert dans le GPS

La fonction "Trace" que je préfére surtout lorsque je planifie celles-ci sur le logiciel Garmin "BaseCamp" (téléchargeable gratuitement sur le site Garmin) qui est ecore plus convivial pour tracer son parcours à l'écran d'un ordinateur. A noter que BaseCamp utilise les cartes présentes sur le GPS mais il faut laisser du temps la première fois pour le chargement. Depuis l'arrivée des Etrex 10, 20 et 30, la fonction "Trace" a perdu la navigation sur un point donné de la trace et il n'est possible que de naviguer sur le point final de celle-ci.

L'Oregon 600 ne déroge pas à cet état de fait et je déplore la possibilité de ne pas pouvoir naviguer jusqu'au point de pique-nique du midi par exemple. En naviguant sur le waypoint pique-nique, la navigation se fera sur un itinéraire calculé par le "routage" de la carte et donc pas forcément sur la trace. Mais cela n'a d'importance que pour avoir le calcul de la distance et de l'heure d'arrivée lorsque l'on conduit un groupe qui vous pose l'éternelle question "Quand c'est qu'on mange !".

Utilisation occasionnelle en mode Automobile mais sans guidage vocal

Le mode automobile est assez ressemblant au GPS dédiés voiture de la marque (Nüvi) mais si l'écran peut faire l'affaire, avec son mode carte 3D ou ses instructions pas à pas, il manque tout de même le guidage par une voix. Cela peut néanmoins suffire pour se rendre au départ de sa randonnée à condition de posséder la cartographie Garmin qui gère les fonctions de routage.

Le mode Chasse au trésor donne les informations nécessaire à la pratique du géocaching

La fonction "Chasse aux trésors": la récupération des caches est aisée depuis les sites spécialisés comme www.geocaching.com (la référence mondiale) ou www.opencaching.com (Garmin). Concernant la recherche sur le terrain, l'interface proposée est conviviale avec l'affichage des attributs de la cache (Difficulté, Terrain, taille, ...etc.) ainsi que le détail en cliquant dessus et il est possible de modifier le statut de la cache sur le GPS, une fois découverte … ou pas.

Le compas électronique prend la relève du GPS et l'altimètre barométrique évite le bruit de l'altitude GPS

Le compas électronique (3 axes avec compensation de l'inclinaison) prend le relais lorsque la direction suivie, donnée par le système GPS, n'est plus assez fiable du fait de l'absence de déplacement mais il n'est pas possible de définir la transition au dessous d'une certaine vitesse comme on pouvait le faire sur un GPSMap 60CSx. (Automatique) Ici aussi, on pourra ajouter judicieusement des champs de données pour aider la navigation.

Le profil d'altitude donne un affichage en 2 parties avec la totalité du parcours et en dessous un zoom variable sur une partie que l'on déplace avec l'écran tactile. On accède par le sous-menu à l'étalonnage de l'altimètre mais il est possible de le faire également par le menu de paramétrage.

Sauvegarde du tracé effectué et ordinateur de bord personnalisable sont au rendez-vous

La page "Tracé actuel" permet de gérer l'enregistrement du tracé de la randonnée avec la possibilité de l'interrompre lors des pauses. (il existe également une fonction de Pause automatique et une autre de Démarrage automatique pour éviter le bruit sur la trace lors des arrêts) C'est également ici qu'on effectuera l'enregistrement du tracé en fin de randonnée si on souhaite l'archiver pour une réutilisation future; c'est plus convivial que d'accéder à ces fonctions dans un dédale de menus er sous-menus.

Le calculateur de voyage est intégralement personnalisable avec les données souhaitées (Distance, vitesse, temps, moyenne, altitude, ...etc.) pour avoir une synthèse complète de son trajet réalisé. On commence par dévérouiller les champs avec l'option du sous-menu puis en appuyant sur un champ on accède à la liste dans laquelle il est possible de choisir. Le sous-menu de remise à zéro propose 4 options: effacement des données du parcours, effacement des waypoints, effacement du tracé actuel et retour au paramétres usine. Même si une confirmation est demandée, il n'est pas judicieux et risqué d'avoir placé la dernière option (et dans une moindre mesure la deuxième) à cet endroit car on peut perdre, en 2 clics malencontreux, toute la programmation de son GPS au départ d'une randonnée. (Si je le dis, c'est que ça arrive !!!)

Et quand il pleut...

L'Oregon 600 est étanche conformément à la norme IPX7 (Il peut donc résister à une immersion dans l'eau à 1 mètre pendant 30 minutes) mais je n'ai pas poussé le vice à le prendre avec dans mon bain. Je peux cependant attester que sous des conditions de pluie diluvienne ou de neige, il a continué à fonctionner correctement à la seule condition de verrouiller ou de désensibiliser l'écran tactile pour éviter de changer inopinément la programmation sous l'effet des gouttes de pluie sur l'écran.

Il est par ailleurs robuste et l’écran ne se raye pas facilement par rapport à ce que je lui ai fait subir après 6 mois accroché à la bretelle du sac à dos. Il est bien sur possible d’acheter une housse de transport mais après avoir visionné cette vidéo, vous serez convaincu que cela n'en vaut peut-être pas la peine.

Verdict

Points forts

  • L'écran basculant en format paysage ou portrait ce qui est intéressant suivant le support ou l'application
  • La lisibilité de l'écran même en plein soleil
  • Le très haut niveau de personnalisation des écrans
  • La possibilité d'avoir plusieurs cartographies sur la carte SD
  • La possibilité de générer ses propres cartes

Points faibles

  • L'autonomie
  • Le poids
  • Le prix des cartes
  • La fonction navigation sur trace qui ne permet que d'emprunter la trace jusqu'à son point final
  • Quelques bugs de blocage nécessitant de retirer les piles pour réinitialiser l'appareil

Le GPS n'a pas l'air d'avoir trop souffert, après 6 mois accroché à la bretelle du sac à dos

En conclusion

L'Oregon 600 est séduisant par sa possibilité de s'adapter à bien des activités et comme souvent dans ce cas là rien n'est parfait mais il sera répondre présent à la plupart des utilisateurs courants s'ils savent prendre la peine de dompter les menus et le paramétrage de la bête. En usage randonnée, si on fait abstraction de l'autonomie un peu juste pour se lancer en itinérance sans une réserve de pile et du poids supérieur à d'autres modèles, il apporte tout ce que l'on peut attendre d'un GPS: précision, lisibilité, fonctionnalités et solidité à toute épreuve.

Site Internet de Garmin : www.garmin.com

Cet article t'a plu ? Partage le sur tes réseaux sociaux

Où acheter ce produit ?

Stephane59

Stéphane CNOCQUAERT
Rédacteur
Envoyer un mail
Summits année : 135 | Summits mois : 0 | Summits total : 2080
     > Classement des I-Trekkeurs
J'ai parcouru la France à vélo puis, Fondateur et Président du Randonneur Club des Monts de Flandre, depuis plus de 20 ans, j'organise avant tout des randonnées dans les Flandres chaque semaine et dans la région Nord-Pas de Calais ou la Belgique une fois par m...
Bonjour,
Vous devez être, en Afrique, à la limite entre les deux zones; il me semble qu'il n'est pas possible de choisir la zone qui est définie automatiquement par le GPS en fonction de l'endroit où vous êtes.
Avez-vous essayé de saisir dans votre GPS un point relevé sur la carte en 30N. (Marquer un point puis modification avec les coordonnées de la carte)
Bonjour, j'ai un GPS oregon 650, depuis des jours je tente d'afficher mes coordonnées en UTM 30 N, mais ça affiche UTM 30 P. Comment faire? Merci de me répondre.
Bonjour, je viens de m'équiper d'un GPS Garmin Oregon 600T, et je rencontre quelques difficultés. En effet lorsque je suis en randonnée mon parcours en kilometres et temps n'est pas enregistré complétement alors que mon tracé(carte) est correct. Mon appareil bip pendant le trajet, est-ce un problème de réglage, quelqu'un pourrait-il m'aider?
Bonjour Lio69,
Un GPS de randonnée est bien différent d'un GPS auto, il permet de sortir des voies de circulation même si maintenant on trouve également du routage.
Il faut commencer par créer un itinéraire (ou mieux, une trace) et BaseCamp facilite la tache si on dispose du fond de carte. (Il existe des cartes en Open Source sur l'ensemble de la planète) On transfère vers le GPS puis comme indiqué plus bas, on affiche le tracé sur l'écran et on lance avec "Aller".
Il existe des stages à la FFRandonnée

Lien : http://www.ffrandonnee.fr/formations/formation_catalogueRes.aspx?t=fr&a=2016&st=500&tr=0
C'est mon premier GPS GARMIN et je n'y comprend rien.
+ de 10 heures a essayer de faire des parcours sur Basecamp, les transferer sur le GPS et maintenant, comment je lance le parcour?
J'ai un TOMTOM, un GPS auto,...je n'ai jamais passé autan de temps pour n'arriver a rien, a éplucher le net, le vocabulaire specifique...
Pour l'instant je regrette ma dépense.
J'ai toujours un map 76cs qui fonction parfaitement avec un réparation des contact fait par mon fils 15mn suite au refus du sav Garmin d'intervenir(merci le sav l'intervantion à été gratuite) ,j'ai acheté un orégon 600 + topo France . Contrôle d'itinéraire dans les Pyrénées plus rando ,panne partielle du logiciel sur les temps d'arrêt ,de déplacement,
blocage du système podomètre,fonctionnement de la vitesse de déplacement à l'arrêt ,précision altimètre gps imprécis.Achat juillet 2014 ,renvoie au sav nouveau orégon neuf ,même panne du logiciel ,contrôle simultanément avec le map 76cs les mêmes fonctions 29 mn d'écart sur
1h04mn .Pour conclure le positionnement, le tracé et diverse fonction pas de problème .La batterie Garmin changé les piles et les replacé dans son étui démontable pour une meilleure autonomie 2400/2800 (voir sur le net)
Je demande la reprise pour vices cachés et rédhibitoires, avec regret du gps.Le problème de dysfonctionnement du logiciel seraît paraît il connu? chez garmin ,dommage.
Effectivement. Je n'appuyais pas sur "aller". Merci cela fonctionne. Une autre question. Je crée des Waypoints sur les embranchements et des alertes de proximité. Existe-t-il une possibilité de créer en une seule fois l'ensemble des alertes pour tous les Waypoints? Le faire un par un est fastidieux avec un risque d'oubli. Et pour terminer il ne semble pas y avoir d'alarme si on ne suit pas la trace programmée. A moins qu'il y ait une fonction que je n'ai pas encore trouvée.
Es tu sûr d'avoir lancer la navigation car ce que tu décris semble être l'affichage de ton tracé (complet) avant d'avoir lancé la navigation.
Je n'ai malheureusement plus ce GPS mais il me semble que c'était comme sur mon Etrex 30 actuel, il faut choisir le tracé, afficher la carte et lancer la navigation avec Aller puis zoomer à 80 ou 120m.
Je viens d'acheter un OREGON 600 et les premiers essais sont satisfaisants. J'ai une question / remarque. Je programme un tracé mais quand je marche la carte ne bouge pas et donc je perd le point où je me trouve ce qui fait que quand j'arrive à une intersection je dois faire dérouler la carte pour retrouver ma position. Existe-t-il une fonction que je n'ai pas trouvée qui permette comme sur une voiture de suivre sa position?
commentaire d'un pro, félicitations, nous voilà rassurés sur cet achat, merci Stéphane, amicalement
 


Articles de l'univers Matériel

Test GPS Garmin etrex 30
24 jours de test du GPS Garmin etrex 30 à l’occasion de plusieurs randonnées et trekkings dans les Alpes, le Jura en Turquie, en Bulgarie et au Portugal. Equipé...

Test montre Garmin Fénix 3
Test de la montre Garmin Fénix 3 lors de randonnée au cœur des volcans d’Auvergne et en Bourgogne ainsi que lors de footings en Ile de France. Equipée de tout u...

Test montre Garmin Epix
Test de la montre Garmin Epix lors d’un trek de 9 jours en Laponie suédoise ainsi qu’en running en région parisienne. Dotée de la fonction GPS et de la réceptio...

Les boutiques de randonnée sur internet
Les sports outdoors et la randonnée en particulier ont le vent en poupe. C’est donc tout logiquement que les boutiques de vêtements et de matériels de randonnée...

GPS TwoNav : présentation et comparatif
Les GPS CompeGPS ont fait des entrées remarquées sur le marché du GPS depuis 2009. D'abord avec le TwoNav Aventura, puis avec le Sportiva/Sportiva+, et enfin l...

Test GPS Magellan eXplorist 310
Test du GPS Magellan eXplorist 310 à l'occasion de plusieurs randonnées dans les Calanques, au Portugal et dans la vallée de la Roya. Entrée de gamme des GPS eX...

Test GPS Aventura TwoNav
Test du GPS Aventura TwoNav, un GPS mixte pour la randonnée, le vélo et la voiture. L'Aventura a été testé en randonnée pendant 14 jours en Ardèche, en Chartreu...

Test montre ABC Suunto Core
Test de la montre ABC (Altimètre, Baromètre, Compas) Suunto Core Black Yellow lors d'un trek de trois semaines au Népal : 18 jours de marche sur deux des plus b...

Test GPS TwoNav Anima
Test du GPS TwoNav Anima durant une dizaine de jours en itinérance du Larzac aux gorges du Tarn en passant par le Mont Aigoual. Avec sa puce GPS haute sensibi...

Magellan : Comparaison des GPS de la gamme eXplorist
Magellan, un des principaux fabricants de GPS, commercialise une gamme de GPS pour la pratique des activités outdoor dont la randonnée et le trekking font parti...

Recevoir nos lettres de diffusion

 
 
Votre email :   
 ********   *******    *******    *******   **      ** 
 **        **     **  **     **  **     **  **  **  ** 
 **        **     **  **     **  **     **  **  **  ** 
 ******    **     **  **     **  **     **  **  **  ** 
 **        **  ** **  **  ** **  **     **  **  **  ** 
 **        **    **   **    **   **     **  **  **  ** 
 **         ***** **   ***** **   *******    ***  ***