Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |


Vous êtes ici >> Accueil/Tests et conseils matos/Tests vêtements et matériels de randonnée/Test tentes/Test tente Jack Wolfskin Exolight II

Test tente Jack Wolfskin Exolight II

Rédigé le 18/08/2014 - Lu 4838 fois
Test tente Jack Wolfskin Exolight IITest de la tente deux personnes EXOLIGHT II de la marque allemande Jack Wolfskin lors de plusieurs treks en Amérique du Sud (Pérou/Bolivie) ainsi que 15 jours à vélo dans les Cévennes. Les conditions météorologique et l’altitude de ces trois pays ont permis de tester cette tente sous tous les angles!

Conditions du test

  • Lieu du test : Amérique du Sud (Pérou/Bolivie) et Cévennes (France)
  • Nombre de jours : 30 en Amérique du Sud et 15 jours dans les Cévennes
  • Période de l’année : Mai, Juin, Juillet
  • Conditions météos : Variées (Soleil, pluie, vent, températures négatives)

Tente Jack Wolfskin Exolight II

Caractéristiques de la tente

  • Type de tente : autoportante
  • Saisons : 2/3
  • Double-toit : Tissu nylon ripstop 20D siliconné ; imperméabilité : 1500 mm
  • Toile intérieure : Moustiquaire en mesh15D
  • Tapis de sol : Hydrofilm siliconé nylon 40D ; imperméabilité 5 000 mm
  • Arceaux : DAC Featherlite NSL
  • Caractéristiques techniques : 2 entrées, 2 absides , 1 arceau DAC à bras multiple, 11 sardines, 5 haubans, 1 flacon d’imperméabilisant et un tube de réparation
  • Poids : pesé à 1985g (sans le flacon d’imperméabilisant mais incluant la housse)
  • Capacité : 2 personnes
  • Dimensions :
    • Totale : 240 (longueur) x 130 (largeur) x 115 (hauteur) cm
    • Espace intérieur : 215 (longueur) x 120 (largeur) x 100 (hauteur) cm
    • Housse des arceaux : 45 cm
  • Colorie : Steel blue
  • Prix : 449,95€

Dimensions de la tente Jack Wolfskin Exolight II

Test terrain dans les Andes et les Cévennes

La tente Exolight est la tente dôme légère de Jack Wolfskin prédestinée au trekking. Elle existe en version 2 places (pesé à 1985 g) et 3 places (2330 g). C’est la 2 places qui a été testée au Pérou, en Bolivie et dans les Cévennes.

Qualité de fabrication 8/10

Dans un premier temps, j’ai été étonné par la légèreté et la finesse des matériaux utilisés. Mais ceux-ci ont très bien résisté aux traitements qu’ils ont subi. Entre l’herbe charnue des Andes, la roche et cailloux de certains bivouacs, aucun accrocs particulier n’est à déplorer. Il faut quand même prendre soins de déblayer le terrain au moment de l’installation.

Dans la partie intérieure de la tente j’ai noté une usure prématurée des moustiquaires, au bout de plusieurs montage/démontage, un point négatif car à la longue le risque est un déchirement pure et simple de celle-ci.

Certaines coutures restent perfectibles (coutures approximative sur 1 ou 2 endroits) , Un peu dommage car sur un produit à ce niveau de prix j’aurais souhaité un niveau de finition exemplaire.
Les arceaux DAC Featherlite NSL donnent entièrement confiance malgré l’importante tension sur les arceaux au moment de l’installation.

Praticabilité 8/10

Au niveau du montage, c’est tout simplement royale. On commence par fixer l’arceau aux 4 coins de la tente et après il ne reste plus qu’à clipser le double toit sur le « squelette ». Un montage extrêmement rapide, même par temps de pluie. Ensuite, il ne reste plus qu’à fixer les sardines pour se glisser dedans !! 2 mn suffisent.

Le double-toi et la moustiquaire sont solidaires ce qui facilite d’autant plus le montage. Mais il est également possible de désolidariser l’ensemble pour ranger indépendamment les 2 parties si le double-toit est mouillé ou si l’on souhaite se servir de la tente en mode TARP.

La toile de la tente a la particularité d’être tout le temps tendue quelque soit le terrain. C’est vraiment appréciable de conserver une tension parfaite de la toile même en terrain accidenté.

En ce qui concerne le volume de la housse de rangement on reste sur les standards pour cette gamme de tente (45 *13 cm). On notera la présence d’une fermeture du même type que sur les sacs étanches qui permet de comprimer un peu l’ensemble.

L’Exolight II offre un volume royal pour une personne plus le matériel, on trouve un très beau volume au niveau des pieds ce qui évite un contact trop prononcé avec la toile en cas d’humidité. A l’intérieur de la tente on se sent comme chez soi !! A deux, c’est un peu plus exigu puisque la largeur est de 120 cm à la tête et de 100 cm aux pieds. Il y a juste la place pour deux matelas de 51 cm de large légèrement plus étroit au bout (voir les modèles Therm-a-rest Neoair Xlite ou le Nemo Tuo Standard déjà testés).

En terme de praticabilité, l’Exolight II propose deux absides latérales relativement importantes (60 cm de profondeur). On y loge facilement un sac dos d’un volume supérieur à 50 L. Pour une utilisation à deux, chacun dispose de sa propre entrée. C’est un plus.

On trouve également de multiples poches de rangement cousues dans la toile, dont une poche au niveau du faîte de la chambre, très pratique pour y placer par exemple une lampe frontale ou tout autre objet qui nécessiterait un accès rapide en pleine nuit.

Un petit moins pour les couleurs (d’un point de vue personnel), le jaune or de l’arceau, le jaune fluo des haubans et le bleu assez clair de la toile donne un produit qui tranche pas mal avec la végétation. Difficile donc de rester discret dans certains secteurs un peu sensible, mais les haubans jaune fluo permettent aussi de retrouver aisément la tente en cas de sortie nocturne.

Pour finir sur la praticabilité, un petit plus non négligeable à signaler, la marque a eu la bonne idée d’associer le sac à sardine au sac de l’arceau, du coup impossible de partir en rando en oubliant un des deux.

Résistance au vent 9/10

La structure de l’Exolight II est telle que celle ci est littéralement ancrée au sol même sans fixer les haubans, nous n’avons pas eu à affronter de violents orages, mais je n’ai jamais senti de fléchissement de l’ensemble sur les vents que nous avons eu à subir certaines nuits.

En plus d’un ancrage au sol exemplaire il y a possibilité, grâce aux 4 boucles présentes sur le double-toit, d’améliorer encore la tension de la toile en arrimant les haubans.

Il faut cependant orienter judicieusement la tente lors de vents vraiment importants car la « tête » de la tente présente une surface plane qui offrent une plus grande résistance au vent que les parties latérales.

Cependant à force de monter et démonter la tente, il est apparu une déformation sur l’un des arçeau. La déformation semble être due à la tension de la tente. Malheureusement lors des derniers jours de test, l’arceau a cassé…

Imperméabilité 7/10

La Exolight II s’est bien illustrée lors de nuits pluvieuses. Cependant lors de pluie orageuse très soutenue nous avons l’un comme l’autre (il y avait deux tentes en test) senti de micro-gouttelettes à l’intérieur de la tente. Une des hypothèses principales est le nombre trop important de coutures sur la partie haute du double-toit. En effet, on sait que les coutures sont les points faibles des tentes d’un point de vue de l’imperméabilité.

Reste aussi que les 1500 mm de colonne d’eau étaient peut-être un peu juste au regarde des orages rencontrés. Aucun souci du côté du tapis de sol.

Ventilation et isolation 8/10

Les lieux de test et l’altitude (entre 3 000m et 4 600m) à permis de mettre la tente à rude épreuve. Toutes les nuits ont été fraiches voire très froides (bien inférieures à 0°C).
La tente est pour moi une tente 2 saisons au vu de la surface importante de moustiquaire au dépend de surfaces pleine.

L’utilisation de la moustiquaire permet une ventilation optimale et un gain de poids non négligeable mais l’isolation est moins bonne. Pour les altitudes auxquels nous avons voyagé (Pour le test en Amérique du Sud), la tente s’est avérée parfois pas suffisamment isolante. Heureusement que nous avions prévu l’équipement de nuit conséquent (sac de couchage duvet, draps de soie, sous-vêtement en mérinos). Par contre, la configuration 100% moustiquaire était parfaite pour le climat cévenole.

Par temps plus chaud ou en plein soleil, la double entrée et un atout non négligeable pour faire un courant d’air à l’intérieur de la tente, grâce à la triple fermeture qui permet de garder les entrées fermées en n’ouvrant que les parties supérieures.

Verdict

Points forts

  • Rapide et facile à monter
  • Matériaux de qualité
  • Ancrage au sol exceptionnel
  • Nombreuses poches de rangement

Points faibles

  • Prix
  • Usure prematurée des moustiquaires
  • 1 arceau cassé sur les deux tentes testés

La Exolight II de chez Jack Wolfskin est une tente 2 personnes légère, très rapide à monter avec une tenue au vent exceptionnelle. Mais quelques détails ne la rendent pas parfaite comme le trop grand nombre de coutures sur le double-toit. Elle constitue un produit de très bonne qualité à utiliser en usage 3 saisons à des altitudes modérées.

Tableau comparatif des tentes testées sur I-Trekkings

Site internet : www.jack-wolfskin.fr

Cet article t'a plu ? Partage le sur tes réseaux sociaux

auriandig

Nicolas HEBINGER
Rédacteur
Envoyer un mail
Summits année : 105 | Summits mois : 15 | Summits total : 361
     > Classement des I-Trekkeurs
C'est toujours difficile de se présenter... Grand brun, yeux bleux... Bon ok moyen brun futur chauve ça me correspond mieux !!! ^^ Sinon je pratique pas mal de sport en général. Course à pied, rando, vtt... Et surtout une passion pôur les randonnées au long c...
 


Articles de l'univers Matériel

Test sac à dos Jack Wolfskin Mountaineer 46
Test sac à dos Jack Wolfskin Mountaineer 46 lors de 10 journées de randonnée en raquettes dans les massifs du Jura, de l’Ubaye et du Queyras. D’une capacité de ...

Test veste Jack Wolfskin Granite
Test de la veste Jack Wolfskin Granite dans les rudes conditions météorologiques des Highlands en Ecosse. Retour sur les 6 jours de test pour évaluer la respira...

Test chaussures Jack Wolfskin All Terrain hi Texapore
Test des chaussures Jack Wolfskin All Terrain hi Texapore Men sur 15 jours de randonnée : 4 jours au cœur du massif des Aiguilles Rouges dans les Alpes et 11 j...

Test doudoune Jack Wolfskin Zenon Jacket
Test de la doundoune Jack Wolfskin Zenon Jacket lors d’une randonnée de 5 jours à ski dans le Queyras et en Californie dans le parc national de Yosemite à l’occ...

Interview Amar Quartier, Directeur France de Jack Wolfskin
Jack Wolfskin, la marque allemande à la patte de loup, s’implante de plus en plus sur le marché français de l’outdoor. I-Trekkings a rencontré Amar Quartier, le...

Test sac à dos Jack Wolfskin Denali 50 Women
Test du sac à dos Jack Wolfskin Denali 50 Women sur la partie San Sébastian – Oviedo du chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Trois semaines de test avec un ...

Test softshell Jack Wolfskin Compound
Test de la softshell Jack Wolfskin Compound lors de quatre randonnées à pied, en raquettes et à ski en Suisse, dans les Alpes maritimes et dans la vallée du Rhi...

Test veste Jack Wolfskin Supercharge Jacket Men
Test de la veste Jack Wolfskin Supercharge Jacket Men lors de 3 jours de ski de randonnée ainsi qu’une semaine dans les Highlands en Ecosse et 11 jours en Breta...

Test SoftShell Jack Wolfskin Composite Action
Test de la Test SoftShell Jack Wolfskin Composite Action lors d’une randonnée de 6 jours en autonomie complète dans les Highlands en Ecosse. Le temps écossais e...

Les boutiques de randonnée sur internet
Les sports outdoors et la randonnée en particulier ont le vent en poupe. C’est donc tout logiquement que les boutiques de vêtements et de matériels de randonnée...

Recevoir nos lettres de diffusion

 
 
Votre email :   
 ********    ******     *******   **      **   ******   
 **     **  **    **   **     **  **  **  **  **    **  
 **     **  **         **     **  **  **  **  **        
 **     **  **   ****  **     **  **  **  **  **   **** 
 **     **  **    **   **  ** **  **  **  **  **    **  
 **     **  **    **   **    **   **  **  **  **    **  
 ********    ******     ***** **   ***  ***    ******