Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |


Test sac à dos Osprey Exos 58

Rédigé le 24/04/2016 - Lu 4407 fois
Test sac à dos Osprey Exos 58Test du sac à dos Exos 58 de la marque Osprey lors d’un trek en autonomie et bivouac durant 5 jours sur l’ile de la Gomera dans l'archipel des Canaries.

Conditions du test

  • Lieu du test : Tour de la Gomera
  • Nombre de jours : 5 jours
  • Activité : randonnée / bivouac itinérante
  • Type de terrain : moyenne montagne
  • Poids du sac pendant le test : 16 / 18 kg

Osprey Exos 58

Caractéristiques du sac à dos

  • Composition : 100D high tenacity nylon 6 100D high tenacity ripstop nylon
  • Technologie : Harnais dos avec Suspension AirSpeed™ primée - style filet de trampoline ;  Maille ceinture et harnais ExoForm™ ; Poche de tete de sac FlapJacket™ top cover amovible avec systeme intégré de remplacement
  • Compartiments : Dessus du sac amovible et réglable, volume principal Accès par le dessus, Doubles poches ceinture à fermeture éclair, Poche latérales en maille extensible, poche avant extensible
  • Accessoires : Doubles poches ceinture à fermeture éclair - Sangle de compressionde 7mm sur les côtés - Point d'attache de nœuds de corde - Manchon interne d'hydratation - Sangles amovibles pour tapis de couchage - Simple boucle de piolet - Poche latérales en maille extensible - Sangle de Sternum avec sifflet
  • Poids annoncé : 1200g - poids constaté : 1150g
  • Volume : 58L
  • Couleur : noir basalt / bleu pacifique
  • Lieu de fabrication : Vietnam
  • Garantie complète pendant une durée de vie raisonnable (en fonction de l’usure du produit décidé par OSPREY)
  • Prix : 180 €

Test Terrain

Osprey présente son sac à dos EXOS comme une version ultra légère sans compromis sur le portage et l’ergonomie. Comme Osprey le dit, seront-ils accusés de sorcellerie, le test nous le dira.

Aspect du sac 4.5/5

  • Look 2/2
  • Finition 2,5/3

Le sac testé est de couleur bleu, le dessous gris, quand il est posé, il parait moins sale avec la poussière. Look Osprey, ligne dynamique épurée et super sportive.

Au première abord, le sac est vraiment léger, mon ancien sac (50+10) pesait 1800kg, la différence est flagrante. Les sangles sont souples ; par contre, la maille exoform les emballant semble un peu rèche, la ventrale semble courte.

Après 5 jours de trek intensif et de bivouac sur des roches volcanique très abrasives, le sac a très bien résisté, le mesh n’a pas d’accro.

Portage 16.5/20

  • Réglage du sac à dos 2/3

Ce sac à dos est unisexe ; de fait, il existe en plusieurs tailles (S, M, L). Pour choisir son sac à dos, une application mobile permet de choisir la bonne taille en prenant une photo et en intégrant la photo dans l’application. Dommage que l’application ne soit pas disponible sur un Windows Phone. Vu ma taille (1m84), le L m’était tout destiné.

Les autres réglages de sangles sont standards ; simples et efficaces. La sangle ventrale est vraiment bien pensé. Les cordons restent solidaires et ne pendouillent pas devant ; de plus, avec ce système, je trouve le serrage facilité.

  • Confort 8/10

J'ai eu un peu de mal à régler le sac, mon sac est-il trop lourd pour ce genre de modèle ultraléger, suis-je trop grand pour ce modèle ou trop habitué à mon ancien sac ? Après quelques jours, l'habitude étant prise, je me sentais un peu mieux. 3 points de conforts qui pourraient être améliorés. Premièrement, l’encolure me semble trop étriquée, et enserre le cou. De ce fait, avec le système de maille exoform, sur terrain accidenté, quand le corps bouge, ça chauffe un peu au niveau des trapèzes ; serai trop grand pour ce sac ? La maille exoform est un peu trop rigide et manque de souplesse, ça chauffe un peu même sur les sangles. Dernier point, je trouve que la ventrale n’est pas assez rembourrée et enveloppante.
Elle reste sur la crête iliaque et n’emballe pas la taille.

Excepté ces 3 points, une fois réglé, le sac est agréable, le harnais Suspension AirSpeed™ avec le dos mesh est hyper aéré et je n’ai eu aucun sensation de transpiration ou de dos mouillé, pas de désagréable sensation de froid quand on remet le sac lors de la pause… j’ai enfin trouvé le sac qui reste sec avec un système de ventilation efficace !

  • Organisation 3.5/4

Une seule grande poche, uniquement accessible par le haut. Il faut donc être bien organisé et bien penser à l’organisation de son sac, car si on veut le truc du fond, il faudra tout sortir… pas de fermeture éclair ou de poche fond de sac. Rangement intérieure large et standard. Le sac est équipe de sangles latérales pour bien enserrer l’intérieur du sac et permettre une bonne tenue.

2 poches latérales en stresh sur le côté du sac permettent de ranger des gourdes ou autres choses. Les poches sont accessibles aussi en ayant le sac sur le dos par des ouvertures sur le côté bas de la poche. Vraiment pratique quand on veut y prendre quelque chose sans forcément devoir enlever le sac du dos.
Les poches sur la tête du sac sont standards sans l’être ! En effet, la poche est réglable et amovible.

Réglables en hauteur en fonction du remplissage du sac, et amovible, la fixation se fait avec des crochets facilement ajustable.

A l’intérieur du sac, il y a un ajout, une rabat avec les clips permettant d'avoir une couverture de tête simple sans poche pouvant remplacer la poche et faire gagner encore 115 grammes.

Photo avec et sans poche de tête :

  • Ratio Poids/volume 3/3

Le ratio poids/volume (1.2/58=0,020) est excellent.

Plus d'informations sur le calcul du ratio poids/volume et le système de notation.

Accessoires 4.5/5

C’est là qu'Osprey est très fort ! Quasi tout est bien pensé dans ce sac ; on sent que les retours de terrain sont écoutés. 

  • 2 poches ceintures sur la sangle ventrale, simple mais pourquoi tous les sacs ne les ont pas ?
  • Un sifflet intégré dans la sangle de sternum : ingénieux
  • 2 micro-poches en mesh dans les sangles épaules. Idéales pour y ranger les barres de céréales ou quelques provisions à grignoter sans forcément s’arrêter pour descendre le sac.
  • Les sangles de portages des bâtons sont très pratiques, on les glisse dans la sangles arrière, on les attache sur une sangle de la sangles et ils se retrouvent sur le côté ; plus besoin d’enlever le sac pour ranger ses bâtons temporairement ! Encore un vrai plus bien pensé.
  • La poche mesh extensible et réglable à l’avant est pratique pour y rangement tout ce qu’on veut accessible facilement.
  • Et bien sûr, sangles dessous de sac pour porter matelas ou tente si besoin.

Deux bémols, pas de raincover fourni. Et l’étanchéité n’est pas total (petit test en faisant couler de l’eau sur le sac) ; et pas de sangles repose poignet.

Verdict

Points forts

  • Poids
  • Ventilation du dos lors du portage
  • Accessoirisation bien pensée

Points faibles

  • Encolure trop petite
  • Maille Exoform trop rigide
  • Enveloppement des sangles au niveau des hanches

Conclusion

Depuis que je connais Osprey, j’ai toujours voulu tester un de leur sac et je suis vraiment content de ce test et de ce sac à dos. En cherchant, je lui ai trouvé quelques défauts, mais on s’approche de la perfection ou de « la sorcellerie » comme l’indique Osprey. Le sac à dos Exos 58 est adapté à toutes les personnes voulant un sac très léger sans sacrifier le confort ou la rigidité d’un bon sac au dos. Le faible poids ne sacrifie pas non plus les accessoires et, bien organisé, ce sac est vraiment pratique au quotidien lors d’une randonnée.

Note globale : 25,5/30

Rapport qualité prix - volume : 8,22

Tableau comparatif des sacs à dos testés sur www.i-trekkings.net

Cet article t'a plu ? Partage le sur tes réseaux sociaux

AlexRLille

Alexandre Rosset
Rédacteur
Envoyer un mail
Summits année : 30 | Summits mois : 0 | Summits total : 967
     > Classement des I-Trekkeurs
Passionné par les voyages, et la decouverte des pays, des capitales, des populations et de la cuisine etrangère, j'ai decouvert le plaisir de la marche d'abord dans le Connemara, en Jordanie puis dans les parcs Américains (Bryce, Zion, Canyonland, etc...) Apr...
Bonjour

Tres interessant votre retour sur ce sac !
Une question : a votre avis, meme s'il est tres leger, tient-il sur une utilisation intensive ? Je planifie un trek de plusieurs mois d'affilés où le poids du sac est vital.

Merci

Inès
 


Articles de l'univers Matériel

Test sac à dos Osprey Aether 60
Test du sac à dos Osprey Aether 60 lors de randonnées et courses de haute-montagne en Kirghizie et en France. Deux à dix jours d'itinérance à chaque fois pour ...

Test sac à dos Osprey Atmos 50
Test du sac à dos Osprey Atmos 50 lors de deux randonnées dans le Vercors et en Russie le long du lac Baïkal. 7 jours de test en montagne et dans la steppe avec...

Test sac à dos Osprey Aether 70
Test du sac à dos Aether 70 de chez Osprey lors d’une randonnée itinérante en autonomie sur le Kungsleden en Laponie Suédoise, 400 km à l'intérieur du Cercle Po...

Test sac à dos Osprey Aura AG 65
Test du sac à dos Osprey Aura AG 65 conçu pour les femmes lors d'une randonnée itinérante bivouac à travers le Parc National des Cévennes. Equipé des nouvelles ...

Test sac à dos Osprey Atmos 65AG
Test du sac à dos Atmos AG 65l de chez Osprey lors de plusieurs sorties de 2/3 jours dans les Pyrénées en mode randonnée et alpinisme. Sur le papier, le sac à d...

Test sac à dos Osprey Variant 37
Test du sac à dos Osprey Variant 37 lors de plusieurs trekkings au Népal. 35 jours de marche avec le sac sur le dos dans les régions du Makalu et du Kanchenjun...

Test sac à dos Osprey Exos 48
Test du sac à dos Osprey Exos 48 lors d’un trek de deux semaines dans les Highlands. Un sac de randonnée léger au dos aéré et qui offre un grand confort de port...

Comparatif Sac à dos 30 / 50 litres
Test comparatif de 12 sacs à dos d’une contenance de 30 à 50 litres. Modèles testés : Arcteryx Acrux 40, Black Diamond Sphinx, Columbia Lance Titanium Rucksack...

Les boutiques de randonnée sur internet
Les sports outdoors et la randonnée en particulier ont le vent en poupe. C’est donc tout logiquement que les boutiques de vêtements et de matériels de randonnée...

Comment faire un sac à dos léger ?
Dès lors qu’un marcheur porte son sac en randonnée itinérante se pose la question de son chargement et de son poids. L’erreur du randonneur est souvent d’emport...

Recevoir nos lettres de diffusion

 
 
Votre email :   
 **     **  **     **  ********   ********   ********  
 **     **  **     **  **     **  **     **  **     ** 
 **     **  **     **  **     **  **     **  **     ** 
 *********  *********  ********   ********   ********  
 **     **  **     **  **     **  **   **    **   **   
 **     **  **     **  **     **  **    **   **    **  
 **     **  **     **  ********   **     **  **     **