Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |


Vous êtes ici >> Accueil/Tests et conseils matos/Magazine Matos/Conseils matos/Comment bien choisir ses jumelles de randonnée ?

Comment bien choisir ses jumelles de randonnée ?

Rédigé le 04/06/2017 - Lu 1516 fois
Comment bien choisir ses jumelles de randonnée ?Les jumelles sont un accessoire utiles aux randonneurs, qu’il s’agisse d’observer un chamois en montagne ou oiseau en campagne. Suivez les conseils de notre guide pour bien choisir vos jumelles de randonnée.

Que ce soit pour mieux observer ces jeunes chamois là-haut dans la pente, pour détailler ce papillon qui butine à quelques mètres ou pour rechercher le passage du col dans un inextricable éboulis,… les jumelles sont un accessoire bien utile au randonneur. Mais avec près de 100 marques distribuées en Europe et un nombre effarant de modèles, choisir une bonne paire de jumelles pour la randonnée relève de la roulette russe pour qui ne possède pas les bonnes informations. Voici un petit mémo pour vous aider dans ce choix, mais également vous accompagner dans la prise en main et l'entretien de vos jumelles.

Comment bien choisir ses jumelles de randonnée ?

Des jumelles pour quoi faire ?

Comme toujours, le bon choix passe par une bonne définition de ses besoins. Pour cela, voici quelques questions à se poser :

  • Quel sera mon usage ? Est-ce que je cherche des jumelles exclusivement pour la randonnée et l’observation ponctuelle (légères et compactes) ou est-ce que je pratique d'autres activités comme l'ornithologie, le spectacle... impliquant que mes besoins m’amènent à choisir des modèles plus polyvalents (qualité, grossissement).
  • Combien de temps vais-je passer jumelles aux yeux ? Tous les modèles n'offrent pas le même confort d’utilisation et votre besoin de qualité et stabilité ne seront pas les même selon que les jumelles passeront le plus clair de leur temps dans votre sac ou … à vos yeux.
  • Quand vais-je observer ? L'observation sous la pluie ou dans des environnements humides vous feront préférer des modèles étanches ; l'observation crépusculaire des modèles lumineux.
  • Quelles sont mes contraintes ? Porteur de lunettes je devrai vérifier que le modèle me soit confortable, pratiquant la randonnée itinérante avec portage, le poids sera un critère important, sensible au tremblement je choisirai des jumelles stables offrant une bonne prise en main. Enfin, se pose la question du budget.

Quelques éléments techniques

Ça y est. Vous êtes au clair avec vos besoins, reste à trouver les caractéristiques qui y répondent. Pour cela, hélas, il n'y a guère d'autre choix que de comprendre le jargon technique des fabricants. Voici donc un petit glossaire, simplifié, pour y voir plus clair.

« Porro » ou « en toit »

Il existe deux grands types de jumelles. Les jumelles « en toit » sont de conception plus récente. Elles offrent une meilleure résistance, étanchéité, compacité. De fabrication plus simple, les « Porro » gardent comme atouts un prix plus bas mais aussi une meilleure restitution du relief, caractéristique qui leur vaut d'être les préférées des marins.

8x20, 10x32, 7x50 …

Derrière ces chiffres se cachent les informations les plus capitales pour votre choix. Le premier indique le grossissement. Plus le chiffre est important, plus l'objet observé sera grossi et plus on pourra l'observer de loin. Mais un fort grossissement n'est pas obligatoirement idéal. En effet, il faut savoir que plus une jumelle grossie, moins la portion de terrain (largeur) présente dans les jumelles sera importante. Sauf à posséder une grande expérience, c'est moins confortable et oblige à balayer le paysage des yeux pour trouver ce que l'on veut observer. Seconde conséquence, les tremblements se ressentent plus facilement avec des gros grossissements, entraînant là aussi de l'inconfort.

Le second chiffre indique le diamètre de la jumelle. Pour schématiser disons que cela conditionne sa luminosité. Les diamètres importants seront à privilégier pour des observations par faible luminosité mais ils seront bien évidemment plus volumineux et lourds.

En divisant ce second chiffre (diamètre) par le premier (grossissement) on obtient la « pupille de sortie » des jumelles. Ce chiffre, pas toujours fourni par les fabricants, vous permet de savoir si votre choix de grossissement / diamètre correspond à votre besoin. Pour cela, il doit être le plus proche possible de celui de votre propre pupille qui varie de 2mm au soleil à 5mm à la pénombre (jusque 7mm dans le noir). Ainsi des jumelles 10x20 ont une pupille de 2mm, parfaite en pleine journée et inconfortables au crépuscule. Bien sûr des 8x25 seront plus polyvalentes tandis qu'à l'inverse, des jumelles 7x50 avec une pupille de 7,1 ne justifient leur poids et encombrement que pour des observations nocturnes.

Champ de vision

Cette notion définit la portion (largeur) de terrain observable. Exprimée par les fabricants en mètres (par exemple 150m de large à 1000m de distance) ou en degrés (7° par exemple) c'est de la largeur de ce champ de vision que dépend la facilité à repérer un sujet dans le paysage. Du fait de différences dans la qualité de fabrication, les jumelles n'offrent pas toutes le même champ de vision à grossissement / diamètre égal. C'est donc un critère important si vous n'êtes pas à l'aise avec l'usage de jumelles, si vous prévoyez de les prêter à des enfants, ou d'observer des sujets très mobiles.

Distance minimale de mise au point

Les jumelles permettent non seulement de voir des objets lointains mais également de détailler de petits sujets tout proches. Essayez d'observer une libellule ou un papillon posés et vous serez surpris des merveilles que vous offrent les jumelles. Mais pour cela, il faut qu'elles puissent faire la mise au point (netteté) assez près de vous. 1m, 1,5m, 5m … le critère est important si vous comptez utiliser fréquemment cette fonction.

Œilletons rétractables

Ces petites pièces de caoutchouc ou de métal qui séparent l'œil du verre doivent impérativement être facilement rétractables si vous portez des lunettes, qu’elles soient solaires ou de vue. Seul un usage verre de lunette contre verre de jumelles vous permettra d'utiliser tout le champ de vision et vous apportera le confort espéré.

Ergonomie. Ce critère est plus important qu'il n'y paraît. Il est sans doute également le plus subjectif. N'achetez jamais de jumelles sans les tester, les risques d'être déçu étant innombrables ! Sachez simplement que certains fabricants soignent les détails (emplacement pour le pouce, double molette de mise au point, etc.) et que d'une manière générale les jumelles pocket, c’est-à-dire de diamètre 20 ou 25mm sont plus difficiles à utiliser pour de longues observations car elles doivent être tenues du bout des doigts.

Poids

Un critère important pour des jumelles qui viendront s'ajouter au poids du sac mais également parce qu'un trop grand poids est facteur d'inconfort, autant autour du cou que quand il s'agit d'observer longuement.

Étanchéité

Tout est dit ! Certains modèles sont étanches et ne craignent ni la pluie ni un bain accidentel dans la rivière que vous passiez à gué. Pour les autres, oubliez les arguments marketing « anti-ruissellement », ces jumelles ne sont pas étanches, point final !

Qualité de fabrication

La qualité a un prix et les modèles les plus chers sont toujours les meilleurs. Utilisation de formules optiques complexes, de verres de très haute qualité, de mécanique de précision, gainage caoutchouté pour le confort de prise en main, … la qualité a un coût. Certains modèles bénéficient même de remplissage de gaz rares. Une option qui se paie également cher mais qui limite très efficacement la formation de buée et vous permet d'observer par toutes conditions.

Votre choix sera fonction de votre usage mais n’oubliez pas le critère de la garantie. Si les meilleurs fabricants offrent une garantie de 30 ans (!), n’espérez pas que les plus mauvais modèles durent plus que leur année de garantie.
Enfin, pour finir ce chapitre, les fabricants Leica, Swarovski, Zeiss sont réputés fournir des jumelles haut de gamme tandis que Kowa, Nikon, Bresser, Buhsnell (séries Elite et Legend) et Canon offrent des modèles de gamme moyenne, présentant un très bon rapport qualité prix. La liste n'est bien sûr pas exhaustive.

Accessoires

Les jumelles sont des objets fragiles, la qualité de la pochette de rangement n'est pas à négliger.
Si vous comptez transporter vos jumelles autour du cou à longueur de journées, veillez au confort de la sangle ou prévoyez de devoir la remplacer par un modèle qui vous conviendrait mieux.
Poussières, petites peaux, cils ou traces de doigts … autant de désagréments qui viennent gâcher vos observations. Le lenspen est un accessoire magique a toujours avoir sur soi. Équipé d'un côté d'un pinceau pour retirer les saletés, il possède un tampon de carbone à l'autre extrémité pour finir de nettoyer vos verres et retirer les tâches.

Et l’éthique ?

Nous sommes toujours confrontés à ce paradoxe. Passionnés de Nature, y pratiquant nos activités favorites nous contribuons sans le savoir à sa dégradation par nos achats. La fabrication de jumelles est une activité gourmande en eau, en énergie et consommatrice de produits chimiques hautement toxiques. Seuls les réglementations et standards sociaux et environnementaux européens – et dans une moindre mesure américains – en limitent les conséquences. Un élément de choix à ajouter dans la balance.

Quel budget pour des jumelles de randonnée ?

Difficile d’apporter une réponse à cette question tant elle dépend du modèle correspondant à vos besoins. Disons simplement que les jumelles sont des outils complexes à fabriquer et qu'en deça de 100 / 150 € il ne faut pas s'attendre à autre chose … qu'à un jouet.

Si votre budget est limité, sachez qu'il existe un important marché d'occasion et il est souvent plus intéressant de s'offrir un modèle de seconde main mais de qualité qu'un objet neuf dont l'usage ne sera pas satisfaisant.

Bien utiliser ses jumelles

Vous avez enfin choisi le modèle de jumelles qui vous correspond, reste à le prendre en main. Quelques réglages sont à faire avant votre première utilisation.

L'écartement oculaire. ll faut d'abord adapter l'écartement des deux oculaires à celui de vos yeux. Visez un objet distant puis réglez l’écartement entre les deux yeux jusqu'à ce que vous ne voyez qu'un seule image. Certaines jumelles sont dotées de repères pour mémoriser ce réglage mais sinon pas d’inquiétude, vous finirez par le faire sans même y penser.

Choisir ses jumelles de randonnée

Le réglage dioptrique. Ce réglage est à faire une fois pour toutes et ne concerne pas les porteurs de lunettes à verres correcteurs. Il s'agit de corriger la différence de performance entre vos deux yeux à l'aide de la molette dioptrique située généralement sur l'oculaire de droite. Regardez uniquement avec l'œil gauche dans l'oculaire de gauche et faites la netteté avec la molette du milieu. Regardez alors uniquement avec l'œil droit dans l'oculaire de droite et corrigez votre mise au point à l'aide de la molette dioptrique. Ça y est, vous pouvez utiliser vos deux yeux. Si le réglage venait à être modifié il vous suffit de remettre la molette dioptrique sur la valeur que vous avez mémorisée … ou de renouveler l’opération.
Les œilletons. Les porteurs de lunettes veilleront à bien rentrer les œilletons, les autres usagers penseront à les sortir.

Pour conclure, n'oubliez pas que les jumelles sont des objets fragiles, sensibles au choc. Prenez l’habitude de toujours mettre la courroie autour du cou, de les ranger dans leur pochette si vous ne les utilisez pas.

Pour en savoir plus

Cet article t'a plu ? Partage le sur tes réseaux sociaux

foudetrek

Henri
Rédacteur
Envoyer un mail
Summits année : 460 | Summits mois : 40 | Summits total : 1191
     > Classement des I-Trekkeurs
Mammifère omnivore, pogonotrope et dromomane.
 


Articles de l'univers Matériel

Les boutiques de randonnée sur internet
Les sports outdoors et la randonnée en particulier ont le vent en poupe. C’est donc tout logiquement que les boutiques de vêtements et de matériels de randonnée...

5 raisons de randonner avec une carte IGN Top 25 R, avec un R comme résistante
Tous les randonneurs connaissent la carte IGN Top 25. Elle fait partie du patrimoine de la randonnée en devenant indispensable à de nombreux marcheurs s'aventur...

Test des Stuffitts
Test des Stuffitts, des pieds à base de bois de cèdre que l'on glisse dans ses chaussures de randonnée pour les faire sécher plus rapidement. Les Stuffitts sè...

Test smartphone Crosscall Trekker M1
Test du Smartphone Crosscall Trekker M1 lors de randonnée dans le Massif Central, le Jura et les Préalpes. Avis complet après 60 jours d'utilisation.

Test Réchaud Campingaz Twister Plus Piezo
Test du réchaud Campingaz Twister Plus Piezo lors d’un trek sur 4 jours entre les Hautes-Alpes et la Vanoise. Réchaud 2 en 1 optimisé avec allumage automatique ...

Test appareil photo Olympus Tough TG4
Beauté des paysages, rencontres inoubliables, aventures mémorables … la randonnée offre d'innombrables raisons de vouloir rapporter des images. Pour cela on peu...

Les instruments d'orientation à la loupe (avantages et inconvénients)
Carte, boussole, GPS, montre, règle d’échelles, altimètre, curvimètre et podomètre, I-Trekkings passe en revue les différents instruments d’orientation à la lou...

Test couvert Light my Fire Spork titanium
Test du couvert Light my Fire Spork titanium, à la fois cuillère et fourchette. Avis après 5 ans d’utilisation de cet ustensible de 20 g qui ne quitte plus mon ...

Test Couteau suisse Victorinox EvoGrip 10
Test du couteau suisse Victorinox EvoGrip 10, après un mois d'utilisation en trekking et randonnée... ou tout simplement à la maison. C'est le véritable coutea...

Test couteau Morakniv Bushcraft Black SRT
Test du couteau Morakniv Bushcraft Black SRT orienté survie lors de randonnées dans le Beaufortain et à Madère. Avis de ce couteau avec une lame en acier inoxyd...

Recevoir nos lettres de diffusion

 
 
Votre email :   
 **      **  **     **  ********  ********    ******   
 **  **  **   **   **   **        **     **  **    **  
 **  **  **    ** **    **        **     **  **        
 **  **  **     ***     ******    ********   **   **** 
 **  **  **    ** **    **        **   **    **    **  
 **  **  **   **   **   **        **    **   **    **  
  ***  ***   **     **  **        **     **   ******