Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |

Derniers jours sur la banquise

Rédigé le 09/11/2008 - Lu 3178 fois
Derniers jours sur la banquise - Transgroenland à ski

Mercredi 27 avril : La nuit a été un peu plus fraîche avec -3°C et du vent soit environ -10°C. Le baromètre est encore monté de 2 mb : nous sommes sur la bonne pente… Le temps se lève et le soleil fait son apparition. Le froid et le vent ont eu pour conséquence de regeler la surface des flaques et de présenter une surface plus dure. Ainsi, nous ne passons à travers cette couche de glace que peu de fois. Le soleil nous permet de naviguer en nous servant de nos ombres. De petites bédières (torrents de surfaces sur les glaciers) nous contraignent à faire des détours.

Après avoir atteint plus de 600 mètres d’altitude et découvert 2 nunatak qui ne figurent pas sur la carte, nous estimons avoir rempli notre mission à partir du moment où nous ne pouvions pas traverser la calotte pour des problèmes de logistique et ensuite administratif. En effet, nous nous étions fixés comme nouvelles missions :

  • de ramener une expérience positive malgré les problèmes rencontrés par l’absence de matériel
  • de découvrir le chemin d’accès à la calotte de manière à préparer l’expédition 2006
  • de valider définitivement notre matériel (nous enverrons à nos partenaires, un rapport détaillé sur l’adéquation du matériel avec le terrain rencontré)
  • d’évaluer les risques inhérents : slush, crevasses, bédières…
  • de ramener des images de façon à mieux présenter l’expédition 2006 et à pouvoir montrer à tous les enfants qui nous ont suivi des images de ce qu’est une calotte glacière, les inuit du Groenland…

Lors de notre descente, le vent a tourné radicalement de 180 degrés pour venir de la calotte. Froid… il nous refroidit rapidement. La descente est rapide car la neige est dure.
Nous montons donc notre dernier campement sur la calotte avant de rentrer. Cela nous permet aussi de nous mettre un peu à l’abri des ours qui fréquentent rarement la calotte.
Après de nombreuses tentatives, nous arrivons à réserver le bateau pour le lendemain.

Jeudi 28 avril : La nuit a été fraîche. Tout liquide a gelé. David a dormi complètement habillé tandis que j’avais la chance d’avoir les chaussons en plume Pyrenex (grosses chaussettes en duvet, renforcées, permettant de marcher dans la neige).
Le vent a bien soufflé et la neige en surface est très dure. Le soleil fait son apparition à 5 heures du matin et le glacier ainsi éclairé est magnifique. Avec beaucoup de précautions, nous descendons le mur de glace totalement croûté, qui nous laisse peu de prises pour enfoncer les talons.
La banquise est totalement regelée en surface et nous progressions en ligne droite.
Pilippus est au RdV avec une demi heure d’avance : du jamais vu chez les Inuit !

Le retour en bateau sur le fjord encombré de bourguignons (petits morceaux d’icebergs), de morceaux de banquise et d’icebergs est magnifique, d’autant plus qu’il n’y a pas un souffle d’air et que la mer est d’huile… Images somptueuses…
Le retour anticipé depuis le bout du monde (côte Est du Groenland) n’est pas chose aisée car il y a peu de places libres dans les avions.

Vendredi 29 avril : pas de vol...

Samedi 30 avril : vol en hélicoptère de Tasiilaq à Kulusuk et en avion de Kulusuk à Kanguerlussuaq : nous venons de traverser le Groenland en avion... quelle frustation de ne pas être sur les skis. Nous survolons la zone où nous avions progressé et voyons même les deux nunatak à partir desquels nous avons fait demi tour.

Dimanche 1 mai : pas de vol le dimanche... Nous partons à pied effectuer les 25 kilomètres qui séparent Kanguerlussuaq de la calotte. C'est de là que nous aurions dû arriver. Nous avons vu 2 rennes et une vingtaine de boeufs musqués.

Lundi 2 mai : vol retour surprise sur Coppenhague. En effet les places ne se sont libérées que 20 minutes avant le départ.

Mardi 3 mai : jour de chance (à nouveau) car nous avons réussi à trouver 2 places pour rentrer sur Paris.

Cet article t'a plu ? Partage le sur tes réseaux sociaux

Danemark : nos suggestions de randonnées et trekkings
66° Nord
le raid inuit - 10j.
 
3590.00
 
66° Nord
raid à ski à angmassalik - 15j.
 
3790.00
 
66° Nord
pulka en baie de disko - 15j.
 
3790.00
 

aventurearctique

jean-Marc perigaud
Rédacteur
Envoyer un mail
Summits année : 0 | Summits mois : 0 | Summits total : 0
     > Classement des I-Trekkeurs


Page principale de l'article

Transgroenland à ski
Carnet d'une expédition au Groenland. Initialement David Konate et Jean Marc Périgaud devaient effectuer une traversée à ski d'Isertoq à Kangerlussuaq. Pour de...

Articles de l'univers Voyage

A la rencontre de l'est Groenlandais sauvage
Parti début juin avec une journaliste, Pascal Lluch est allé faire un tour sur la côte est du Groenland, pure, belle et sauvage. La débâcle n’avait commencé que...

Trekking au Groenland
Récit d'un trekking entre Kangerlussuaq et Sisimiut au Groenland : 150 kilomètres à pied en 10 jours au dessus du cercle polaire arctique

66°Nord
66° Nord est une agence de voyage spécialiste des terres polaires. Avec 66° Nord découvrez le Grand Nord en petits groupes accompagnés ou en individuel et sur m...