Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |
Vous êtes ici >> Accueil/Carnets de Randonnée et de Trekking, reportages, diaporamas et vidéos/Asie/Kirghizstan/Archa Toer, premier col à plus de 3800 m

Archa Toer, premier col à plus de 3800 m

Rédigé le 23/08/2010 - Lu 2172 fois
Archa Toer, premier col à plus de 3800 m - Kashka Toer - Archa Toer - Trekking dans le massif du Terskey Alatoo (Tian-Shan)

Kashka Toer - Archa Toer

  • D+ : 1120 m
  • D- : 700 m
  • Temps de marche : 6h00

7h30. Le réveil sonne. La nuit n'a pas été des meilleures. Entre minuit et trois heures du matin, j'en ai compté des moutons. Sans doute pas tous les montons de Kirghizie mais quand même. Après le petit-déjeuner, nous plions les tentes et finissons d'empaqueter le matériel.

Nomade kirghize

Les chevaux devaient être là à 9h00. 9h30, nous partons voir les nomades non loin de l'endroit où nous avons planté le bivouac. Les hommes sont partis à cheval emmener leurs troupeaux de vaches et de moutons dans les prairies d'altitude. 8 enfants et leurs deux petites tentes militaires russes vivent ici de juin à septembre. On nous fait goûter du lait fermenté de vache. Rien de comparable avec le Kumiss, le lait de jument fermenté, si j'en crois Azamat. Des grossistes en lait remonte la vallée dans de gros Kamaz russes pour y acheter le lait produit par les nomades. Une coopérative de Kyzyl Suu l'utilise ensuite pour en faire du fromage. Il est ensuite vendu en supermarché et se retrouve au menu des treks en Kirghizie.

A 10h15, Sacha décide qu'il ne faut plus attendre. Nous levons le camp en laissant les bagages à même la terre. Azamat attendra seul les chevaux.

La journée de marche démarre par un sentier en zig-zag au dessus du campement que nous occupions. Splendide panorama sur la Tête de taureau, hélas à contre-jour.

Au bout de la large vallée que nous remontons se trouve le col d'Archa Toer situé à 3870 m. Belle vallée fleurie d'asters, de pensées, d'édeilweiss et de bien d'autres fleurs dont je ne connais pas les noms.

Nomade kirghize venant de capturer une marmotte

Nous croisons des cavaliers, dont l'un d'entre-eux, a une marmotte qui pend le long de sa monture. Les nomades posent des pièges à la sortie des terriers et vont les relever quand ils montent leurs troupeaux dans les pâturages.

Nous nous arrêtons à plusieurs reprises pour vérifier la progression des chevaux. Les voilà qui arrivent. Ils sont bien deux mais pas pour longtemps. Un jeune nomade nous a dépanné jusqu'à mi-chemin vers le col et redescend à son campement.
Comme hier, Sacha se charge de 10 kg supplémentaire pour alléger le cheval. Après le déjeuner, nous finissons notre montée au col. Vers 3500 mètres, le manque d'oxygène commence à se faire sentir sur nos organismes non acclimatés à l'altitude.

Un peu avant le col Archa Toer

Un peu avant le col, le cheval n'arrive plus à avancer avec la charge. C'est trop raide et le sol se dérobe sous les sabots. Il faut décharger la bête de tout son paquetage. Azamat et Mirbek, notre cavalier, transportent les sacs de voyage sur le dos pendant que Sacha hisse le reste des sacs avec la force et la conviction d'un lutteur kirghize.

Johanne est fière d'avoir passé le col Archa Toer

Au col, c'est une belle corniche qui nous accueille. Il faut maintenant descendre par un sentier raide et glissant. Ce n'est qu'un peu plus bas que le cheval pourra à nouveau être rechargé. Nous retrouvons une vallée verdoyante où nous installons le campement (3170 m) pour la nuit. Nous aurions dû, si nous avions respecté le programme, marcher encore 1h30, pour effectuer l'intégralité de l'étape prévue. Mais, les circonstances de la journée en ont décidé autrement.

Un mal de tête vient tambouriner aux quatre coins de mon crâne. Avec un aspirine et un repas chaud, ça finit par passer. Le froid tombe vite. Personne ne chôme dehors et tout le monde part se réfugier dans son sac de couchage.


Trekking au Tian-Shan réalisé avec Nomad's Land, spécialiste des randonnées et voyages d'aventures au Kirghizstan

Cet article t'a plu ? Partage le sur tes réseaux sociaux

itrekkings

Grégory Rohart
Administrateur
Envoyer un mail
Summits année : 968 | Summits mois : 0 | Summits total : 10252
     > Classement des I-Trekkeurs
Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien s...


Page principale de l'article

Trekking dans les Tian-Shan du Terskey Alatoo
Carnet d'un trekking d'une semaine au cœur de la chaîne du Tian-Shan ou Monts Célestes au Kirghizstan. Longtemps demeuré inaccessible aux occidentaux, le massif...

Articles de l'univers Voyage

Trek dans la vallée d’Ak Say
A la frontière incertaine des empires russes et chinois, la vallée d’Ak Say est une longue bande de steppe bordée de hautes montagnes. A plus de 3200 m d’altitu...

L'or noir du Tian-Shan intérieur
Carnet d'un trekking de quatre jours entre les lacs Song Köl et Ak Köl à la lisière de la chaîne du Tian-Shan intérieur et de la steppe centrale du Kirghizstan....

En route vers Sarala Saz
Nous sommes partis quelque part dans les steppes et les montagnes Kirghizes, guidés par le hasard... et une boussole ! Au pied des hauts sommets du Tian Shan ou...

Vidéo Terskey Alatoo, les monts célestes du kirghizstan (épisode 2)
Longtemps demeuré inaccessible aux occidentaux, le massif du Terskey Alatoo au sud de Karakol est sans doute le plus fabuleux terrain de trek du Kirghizstan. Da...

Vidéo : Terskey Alatoo, les montagnes célestes du Kirghizstan
Longtemps demeuré inaccessible aux occidentaux, le massif du Terskey Alatoo au sud de Karakol est sans doute le plus fabuleux terrain de trek du Kirghizstan. Ce...

Vidéo Terskey Alatoo, les monts célestes du kirghizstan (épisode 3)
Longtemps demeuré inaccessible aux occidentaux, le massif du Terskey Alatoo au sud de Karakol est sans doute le plus fabuleux terrain de trek du Kirghizstan. Da...

Photos de l'univers Voyage