Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |

Bye bye Song Köl

Rédigé le 26/04/2011 - Lu 1750 fois
Bye bye Song Köl - L'or noir du Tian-Shan intérieur

Song Köl – sous le col de Kara keche

  • D+ : 360 m
  • D- : 280 m
  • Temps de marche : 5h30

Ce matin, avant de quitter les nomades, nous organisons une dernière photos collective. Je prends leur adresse et leur promets d'envoyer les photos début octobre quand ils rentreront à Kara Oi.

Un minibus nous dépose à l'embouchure de la rivière Kara-Keche, là où la piste semble s'arrêter. Touvan, notre cavalier, nous y rejoint avec deux chevaux pour transporter les bagages, la nourriture et la logistique.

Nous quittons les rives du lac Song Köl sans l'avoir réellement vu. Quelques percées nous ont fait deviner ses rives mais guère plus. Dommage !

Pendant 2h30, nous progressons sur une vaste plaine légèrement montant (+150 mètres). Quelle monotonie ! Ça me rappelle certains regs du Sahara où la pensée prend finalement le pas sur l'émerveillement du paysage, faute d'intérêts particuliers.

Puis, la vallée se resserre autour de la rivière Kara-Keche. Quelques jailoos ont élu domicile de l'autre côté du cours d'eau. Nous croisons quelques cavaliers dont l'un est coiffé d'un tioupé, le chapeau traditionnel kirghize. Ils se rendent au Song Köl qu'on peine à voir derrière nous.

Après le repas, nous remontons le vallon jusqu'au col de Kara-Keche (3325 m) où nous rejoignons une piste. Sur le trajet deux gamins d'une dizaine d'années viennent à notre rencontre. L'un d'entre eux voulaient traverser la rivière avec une poussette mais sa mère s'est mise à lui crier dessus pour qu'il y renonce. Après avoir déposé sa petite sœur auprès de la maman, il nous rejoint en courant. Son copain est déjà là. Ne parlant ni russe ni kirghize et eux ni français ni anglais, nous échangeons par noms de lieux et mimes. Nous leur expliquons d'où nous venons et où nous allons. Ils nous invitent à boire du kumiss et même à partager leur jailoo pour la nuit. Nous devons décliner l'offre pour respecter notre programme. Ah, comme j'aurais aimé voyager en individuel et m'arrêter au gré des rencontres.


Trekking au Tian-Shan intérieur réalisé avec Nomad's Land, spécialiste des randonnées et voyages d'aventures au Kirghizstan

Cet article t'a plu ? Partage le sur tes réseaux sociaux

itrekkings

Grégory Rohart
Administrateur
Envoyer un mail
Summits année : 968 | Summits mois : 0 | Summits total : 10252
     > Classement des I-Trekkeurs
Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien s...
Heureusement que le randonneur ne voit pas toutes les manigances politiques cachées derrière la belle nature. On y trouve beaucoup d'endroits où la nature est restée intacte. Un vrai paradis pour les amoureux de terres vierges.
Bonjour à vous, très bon blog. Je voulais juste vous donner une petite idée de l'importance économique de ces mines pour le Kirghizstan.

Je ne rentrerai pas dans les détails, mais au lendemain de la Révolution des Tulipes en 2005, ces mines furent le symbole de la lutte pour les pièces économiques stratégiques du pays. Avec le départ d'Akaev, le principal propriétaire des mines fut tout simplement viré et remplacé par un jeune homme qui se révéla pire que son prédécesseur. Bref il mit la main sur les mines et commenca à distribuer le charbon gratuitement aux habitants de la région tout en vendant le reste de la consommation à son compte provoquant l'ire de Bishkek.

Pour l'histoire complète je vous conseille de consulter le site de l'International Crisis Group qui a fait un rapport apres la Révolution des Tulipes intitulé A faltering State. Vous le trouverez sans probleme sur le site.

En tout cas, cela fait plaisir de voir des trekkeurs se rendre dans ce petit pays méconnu. Bon vent.




Page principale de l'article

L'or noir du Tian-Shan intérieur
Carnet d'un trekking de quatre jours entre les lacs Song Köl et Ak Köl à la lisière de la chaîne du Tian-Shan intérieur et de la steppe centrale du Kirghizstan....

Articles de l'univers Voyage

Trekking dans les Tian-Shan du Terskey Alatoo
Carnet d'un trekking d'une semaine au cœur de la chaîne du Tian-Shan ou Monts Célestes au Kirghizstan. Longtemps demeuré inaccessible aux occidentaux, le massif...

Trek dans la vallée d’Ak Say
A la frontière incertaine des empires russes et chinois, la vallée d’Ak Say est une longue bande de steppe bordée de hautes montagnes. A plus de 3200 m d’altitu...

En route vers Sarala Saz
Nous sommes partis quelque part dans les steppes et les montagnes Kirghizes, guidés par le hasard... et une boussole ! Au pied des hauts sommets du Tian Shan ou...

Vidéo Terskey Alatoo, les monts célestes du kirghizstan (épisode 2)
Longtemps demeuré inaccessible aux occidentaux, le massif du Terskey Alatoo au sud de Karakol est sans doute le plus fabuleux terrain de trek du Kirghizstan. Da...

Vidéo : Terskey Alatoo, les montagnes célestes du Kirghizstan
Longtemps demeuré inaccessible aux occidentaux, le massif du Terskey Alatoo au sud de Karakol est sans doute le plus fabuleux terrain de trek du Kirghizstan. Ce...

Vidéo Terskey Alatoo, les monts célestes du kirghizstan (épisode 3)
Longtemps demeuré inaccessible aux occidentaux, le massif du Terskey Alatoo au sud de Karakol est sans doute le plus fabuleux terrain de trek du Kirghizstan. Da...

Photos de l'univers Voyage