Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |
Vous êtes ici >> Accueil/Carnets de Randonnée et de Trekking, reportages, diaporamas et vidéos/Asie/Népal/Gokyo – Pangka – Machhermo – Luza – Dole – Phorste Tenga – Mong – Sanasa – Namche Bazar

Gokyo – Pangka – Machhermo – Luza – Dole – Phorste Tenga – Mong – Sanasa – Namche Bazar

Rédigé le 01/04/2007 - Lu 3621 fois
Gokyo – Pangka – Machhermo – Luza – Dole – Phorste Tenga – Mong – Sanasa – Namche Bazar - Camp de base de l'Everest
13eme jour : lundi 12 avril

Etape : Gokyo – Pangka – Machhermo – Luza – Dole – Phorste Tenga – Mong – Sanasa – Namche Bazar

Départ : 7h20
Arrivée : 15h35
Temps de marche : 7h50

Dénivelé positif : 293 m
Dénivelé négatif : 1643 m
Dénivelé absolu : 1936 m

Je me suis levé le premier, ce matin, tout le monde dort encore, même les Sherpas. Je traverse le lodge de long en large pour faire un peu de bruit, et lorsque j'aperçois la gérante, je n'ai plus trop le temps de déjeuner. Je lui demande juste un thé et deux paquets de coconut-cookies (plus le thé au lait). Et voilà, j'amorce la descente en direction de Namche, ça sent la fin du trek, même s'il me reste encore trois jours à passer sur l'Everest. Je quitte Gokyo en me retournant une dernière fois sur ce paysage magnifique perché à 5000 mètres d'altitude. Une altitude à laquelle je ne suis pas près de revenir…

Sur la première partie du chemin, je suis la Dudh Kosi, qui, au détour d'un virage, change de couleur, elle passe de transparente à blanche. La descente se fait facilement, j'avance d'un bon pas et au fur et à mesure que je perds de l'altitude, le paysage change. Il passe de rocailleux à terreux avec un peu de verdure puis à des forêts de sapins. Quand j'arrive à Dole, là où je dois passer la nuit, il n'est que onze heures. Je décide donc de continuer jusqu'au prochain village, Phorste Tanga, même si cela ne me réjouit pas trop, car je sais que c'est là que l'Américain va passer la nuit. Avec la perte d'altitude, il n'y a pas que le paysage qui change, la température également. Je ne dirais pas qu'il fait chaud, mais il fait moins froid qu'à Gokyo. J'arrive à Phorste Tenga peu de temps après. Mais ici, il n'y a que deux lodges, et elles m'ont l'air un peu pourries… Il n'est que midi, je continue donc, prochaine étape, Mong à une heure de marche. Si cela continue, je vais me retrouver à Namche ce soir !

Le chemin part dans une longue montée, assez raide. Lorsque je me trouve quasiment en haut de la grimpette, j'aperçois Ralf peinant dans cette pente (et dire qu'il a quitté Gokyo hier dans la matinée !). Je discute cinq minutes avec lui et je reprends la route qui m'amène à Mong. Je trouve le coin sympa et je me dis que c'est l'idéal pour stopper mon étape du jour, quand j'aperçois derrière une fenêtre d'un lodge, Werner. Il venait de casser la croûte en attendant Ralf, je lui dis qu'il est à dix minutes derrière moi. Je bois un thé avec lui, nous discutons un peu, et il me dit qu'il compte rejoindre Namche aujourd'hui. Il me propose de les suivre (une fois que Ralf sera arrivé, vingt minutes plus tard, puis après ses vingt minutes de sieste) en passant par la route de Sanasa. Je réfléchis trente secondes et j'accepte. Depuis ce matin, cela me bottait bien de me faire Gokyo – Namche en une journée, belle étape ! Mais par la route que j'avais prévue, c'était un peu long, par Sanasa, cela raccourcit légèrement le chemin. Nous reprenons donc la route tous les trois… heu… les deux, Ralf est toujours à la traîne. Maintenant je comprends mieux ce qu'il a, il n'est pas du tout habitué à la marche, ni au sport épuisant (surtout en montagne avec l'altitude), chez lui il fait juste de la musculation. Il aura fait tout son trek, dans cet état, je le trouve courageux et plein de volonté, j'en connais plus d'un qui auraient tout plaqué.

Une fois de retour à Namche après presque huit heures de marche et 1600 mètres de descente, je suis bien fatigué. Cela faisait dix jours que j'avais quitté Namche, d'un côté c'est réconfortant de venir ici et d'un autre, cela signe la fin du voyage. Le premier endroit où nous nous dirigeons, une fois les sacs posés dans le lodge, c'est vers l'une des pâtisseries pour déguster un choco-donut avec un chocolat chaud. Le Thamserku Lodge, où nous logeons ce soir, est bien plus confortable que celle où j'étais à la montée, c'est un véritable hôtel, en plus il y fait chaud (c'est aussi dû au fait que j'ai encore une chambre près de la cuisine). Il y a aussi le fait que maintenant, je trouve qu'il fait bon à Namche, après avoir passé cinq jours à 5000 mètres. Ce soir pour fêter la réussite de notre trek, tous au pub !

On parle souvent des problèmes liés à l'altitude lors des montées, et hormis des petits maux de tête je n'ai rien eu. Par contre pour la descente, on n’en parle jamais, mais moi elle m'a détruit la santé. En premier, je tousse comme un vieux fumeur, j'en crache mes poumons. Et il y a aussi le fait que je passe mon temps aux toilettes, dès que je bois un thé (ou toute autre boisson), à peine une heure après, je dois faire un détour au petit coin. Il faut dire qu'aujourd'hui, je suis passé d'une pression de 550 HPa à 670 HPa, cela doit me compresser la vessie. Et dans deux jours, je me réveillerai avec l'oreille gauche complètement bouchée, elle le restera pendant vingt quatre heures.

Cet article t'a plu ? Partage le sur tes réseaux sociaux

simon

Simon Dubuis
Rédacteur
Envoyer un mail
Summits année : 665 | Summits mois : 25 | Summits total : 1978
     > Classement des I-Trekkeurs
Voici quelques années, je me suis échappé d'une vie qu'il faut souvent suivre au pas... Aujourd'hui je déborde d'énergie que je dépense dans la marche afin de parcourir des milliers de kilomètres pour découvrir les mer...


Page principale de l'article

Camp de base de l'Everest
Fin mars 2004, je suis parti à destination du Népal pour un mois, afin d'y effectuer mon trek. J'ai fait l'ascension de l'Everest jusqu'à son Camp de Base à 538...

Articles de l'univers Voyage

Objectif Kala Pattar, le belvédère de l'Everest
Carnet d'un trek au Népal dans la vallée du Khumbu avec comme objectif le sommet du Kala Pattar à 5545 mètres. Plus que son altitude, le Kala Pattar est un des ...

Népal : Camp de base de l'Everest -1ère partie
Vidéo du Trek vers la camp de base de l'Everest au Népal. Dans cette première partie, Marc Preschia démarre le trek de Lukla jusqu'à Namche Bazar où une journée...

Népal : Camp de base de l'Everest - 2ème partie
Vidéo du Trek vers la camp de base de l'Everest au Népal. Dans cette seconde partie, Marc Preschia remonte la vallée du Khumbu jusqu'au monastère de Tengboche. ...

Népal : camp de base de l'Everest - dernière partie
Dernière partie d'un trek dans le solo Khumbu vers la camp de base de l'Everest au Népal. Atteint d'un mal de l'altitude aigu à 4400 mètres et d'une intoxicatio...

Népal : camp de base de l'Everest - 3ème partie
Vidéo du Trek vers la camp de base de l'Everest au Népal. Troisième partie du monastère de Tengboche jusqu'au village de Pheriche en passant par Pangboche et en...

Camp de base de l'Everest
Diaporama photo du trekking du camp de base de l'Everest et des lacs de Gokyo dans le Khumbu au Népal. Une aventure de 14 jours en solo pour approcher le toit ...

Népal : la route de l'Everest
Vidéo d'un trekking au Népal dans la région du Khumbu. Direction le Kala Pattar pour accéder au panorama sur le plus haut sommet du monde : l'Everest. Mais le v...

Népal : Trek des hauts cols du Khumbu
Vidéo d'un trek au Népal dans la région de l'Everest par les cols du Khumbu : le Renjo Pass (5360 m), le Chola Pass, et le Kongma La. Objectif du trekking, le K...

Sanctuaire des Annapurnas
Carnet d’un trekking de 7 jours menant au Camp de base de l’Annapurna au cœur du sanctuaire des Annapurnas, véritables chapelets de sommets enneigés de 6000 à 8...

Trekking de l'Helambu et du Langtang
Carnet d'un trekking au Népal d’une quinzaine de jours dans la région de l’Hélambu et du Langtang, riche en cultures en terrasse et en villages d'ethnies différ...

Photos de l'univers Voyage