Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |

Corrençon - Lans en Vercors

Rédigé le 14/06/2011 - Lu 3847 fois
JOUR 4 : Corrençon / Les Martins / Les Bouchards / Les Pouteils / Les Clots / Cascade de la Fauge / Roybon / Col Vert / Col de l’Arc / Pic Saint Michel / Collet du Furon / La Salière / Les Blancs / Lans en Vercors - Traversée des Hauts Plateaux du Vercors

Encore une grosse journée qui m’attend même si au moment de partir je ne sais pas en estimer réellement la longueur.
Je me réveil à 6h pour un départ à 7h et des poussières, je laisse la clef du refuge dans la boite aux lettres et me lance sur le chemin qui longe Corrençon et ses jolies maison.

Il me faut une bonne heure pour atteindre la première montée, raide, puis le chemin m’amène à un croisement d’où l’on peut atteindre la Cascade de la Fauge en 5/10min, j’y descend donc sans hésiter et ne le regrette pas, le trek manque d’eau, de lacs et torrents et voir cette jolie cascade est rafraichissant!

Ensuite je peux soit remonter par le même endroit et faire une boucle inutile pour retrouver le chemin, soit tenter de couper car il passe juste un peu plus haut à une cinquantaine de mètre. Bonne idée sauf que je n’avais pas prévu que ce serait un champs d’ortie qui se mettrait sur mon chemin, d’autant plus que je me suis mis en short peu avant…Tant pis j’avance quand même et m’en sors finalement sans trop de mal en aplatissant cette végétation hostile à chacun de mes pas!

Je rejoins alors le Cabane et Source de Roybon où, « enrichi » de mon expérience du jour précédent je rempli suffisamment ma bouteille et poche à eau.
L’ascension vers le Col Vert me prend une quarantaine de minutes et est plutôt raide mais il n’est pas tard donc je m’arrête régulièrement pour souffler.
Là haut je croise deux randonneurs locaux donc un la cinquantaine passé équipé en trail et en très grande forme!

C’est le moment de s’engager sur les fameux Balcons Est, ils me mettent en garde comme on me l’avait déjà dit sur les passages vertigineux mais il fait encore beau donc je m’y engage comme prévu.
La première partie est un sentier à flanc de montagne assez classique, rien de spécial même si on voit jusqu’en bas de la falaise.

Je progresse rapidement avant d’arriver au tiers du passage où ça se complique, il y a beaucoup de roches (comme en général sur tout le Plateau, prenez des chaussures qui tiennent la route car c’est trop rocailleux et les pieds souffrent) et il faut mettre les mains régulièrement.
Je prend mon temps et reste concentré sur chacun de mes pas, trop surement car j’en oublie de lever la tête et me met à suivre le mauvais tracé avant d’arriver sur une barre rocheuse.

Je m’arrête et réfléchi, impossible que le chemin passe par là c’est beaucoup trop dangereux sans matériel adéquat, je fais donc demi-tour et tente de monter quelques mètres vers le haut mais je suis maintenant constamment les mains posées et je doute réellement d’être où il faut, surtout que je n’arrive pas à trouver de traces. Je redescend donc, rebrousse carrément chemin et comprend mon erreur un peu plus loin : à un moment le chemin part vert la gauche en montant et j’ai suivi un autre « chemin » à droite, tracé au sol pourtant mais sans les repères…
Après ces 20min d’errements où j’ai réussi à analyser la situation avant de me mettre en mauvaise posture, mais où mon entêtement à suivre mon trajet prévu (sinon je l’aurai regretté) aurait pu m’être préjudiciable je reprend le sentier et progresse tranquillement jusqu’à ce qu’un gros nuage fasse son apparition, déclenchant une pluie fine pendant un quart d’heure, rendant le terrain glissant et me bloquant la vue à une dizaine de mètres!

Du coup je prend encore plus mon temps et me rassure en me rappelant que la météo n’a pas prévu pire, ce qui est le cas car une bonne demi-heure plus tard je retrouve la vue sur la vallée.

Mes conseils pour les balcons, du bon sens mais bon :

- Ne partez que si il fait beau
- Si vous avez le vertige oubliez…
- Essayer de partir au moins à deux ou de suivre ou d’être suivi par un autre marcheur (faite ce que je dis mais pas ce que je fais :D )
- Prenez votre temps, il faut environ 2h entre les deux cols, vous le savez pas d’excuse.
- Lever la tête quand ça monte au risque de louper des repères.
- Chercher régulièrement les repères, ils sont rouge ou jaune/bleu en général
- Chaque pas doit faire l’attention d’une « étude complète de probabilité de réussite », avoir le pied sûr, sinon la cheville tourne et vous êtes mal, attention aussi sur les pierriers, ça rejoins le fait de prendre son temps.

Arrivé au bout du sentier je m’arrête pour manger, il est environ 14h donc je ne traine pas trop et grimpe au Pic Saint Michel qui est juste en face. En haut je profite de la vue sur les Plateaux mais de gros nuages me bloque celle de l’autre côté.

Suit la descente interminable vers Lans en Vercors, je pense être passé par le plus court pour rejoindre le Bois Sigù mais ce fut long!
Une fois le Pic Saint Michel descendu un panneau m’annonce Lans en Vercors à encore 8 bornes!
J’arrive exténué mais content de ma journée, je dois encore me taper 3km aller/retour pour aller ravitailler au centre du village.
Je pose finalement mon sac au camping « le Bois Sigù », c’est l’hébergement le moins cher ici (10€), pas de refuge ou autre et me prendre une bonne douche avant de passer une dernière soirée dans la région.
J’ai envisagé de rentrer le soir même, il y avait un car qui rejoignais Grenoble après 18h, je l’ai attendu 15min à l’arrêt de la Mairie de Lans en Vercors avant de me rendre compte que même si l’horaire est indiqué (idem sur le site Transisère) il y a une petite étoile à la borne de l’arrêt qui précise que en gros 80% des bus chaque jours ne s’arrêtent que à l’office de tourisme, à savoir donc!

Le lendemain la gérante du camping me propose gentiment de m’emmener à Grenoble car c’est sur son chemin, un trajet de bus économisé!
Je prend le tram pour rejoindre la Gare et visite les alentours, c’est vrai qu’on dit que Grenoble est une ville encaissée, polluée, très froide l’hiver et trop chaude l’été, mais la vue et la proximité de plusieurs massifs est vraiment top, je m’y verrai bien…

Concernant le matériel, aucune surprise, j’ai utilisé tous les items de ma liste si ce n’est ceux dédiés à la pluie (mais bon ça me gêne pas!), reste en suspend la chambre de la T2 pour la suite (GR20), je ne pense pas la prendre et la remplacer par une feuille de polycree au sol et le sursac Arklight, la rosée peut-être embêtante pour les affaires si j’en étale partout, mais il y en aura beaucoup moins en Corse et je peux replier le polycree autour de l’intérieur de la tente et ranger un max de truc dans mon sac. Le mot d’ordre sera vraiment d’être léger!

Avant de partir j’avais acheté un teeshirt manche longue en laine merinos (20€ chez D4) et je dois dire que c’est vraiment top! Ça tient chaud quand il fait frais et je l’ai porté en pleine aprem pour protéger mes bras du soleil et j’ai pas eu chaud!
Concernant les vivres de courses, comme d’habitude je mange des figues et j’avais des pâte de fruit et barres aptonia, mention spéciale aux barres fruits rouge!

Voilà pour ce petit séjour, j’espère vous avoir donner envie de voir le Vercors, ça vaut définitivement le déplacement, prochaine étape le GR20!

Rappel : Si vous voulez voir l’intégralité des photos, en meilleure quealité ainsi que les versions grand format (notamment pour les panoramiques), elles sont dispos dans cet album : flic.kr/s/aHsjuRc6is (En haut à droite pour lancer un diaporama)

Pour retrouver le récit sur mon blog et voir la vidéo ça se passe ici : www.intomywild.com/vercors2011/

Cet article t'a plu ? Partage le sur tes réseaux sociaux

IntoMyWild

Nicolas Rousseau
Rédacteur
Envoyer un mail
Summits année : 0 | Summits mois : 0 | Summits total : 95
     > Classement des I-Trekkeurs


Page principale de l'article

Traversée des Hauts Plateaux du Vercors
La Traversée des Hauts Plateaux et de la Réserve Naturelle du Vercors est une aventure que l'on n'attend pas dans un pays comme la France. Espaces liés à la Ré...

Articles de l'univers Voyage

Tour du Queyras (GR 58 ®)
Carnet de trekking du Tour du Queyras (GR 58) à pied réalisé en solitaire. Ce sentier de randonnée dans les Alpes du sud passe par une des plus belles régions d...

Larche Menton (GR5 ® - GR52 ®)
Début Juillet 2002 : nous décidons de suivre les GR 5 et GR 52, depuis Larche jusqu'à Menton. Nous choisissons une formule relax : pas d'étape de plus de sept h...

Randonnées dans les Dolomites
Carnet d'une randonnée d'une semaine dans le massif des Dolomites en Italie. Avec leur physionomie bien à elles, les Dolomites, aux sommets acérés et aux verte...

10 idées de week-end randonnée en France
Quelles randonnées avez-vous prévu pour vos prochains week-ends ? Vous ne savez pas encore ? I-Trekkings a sélectionné pour vous 10 idées de randonnée de 2 et 3...

GR5 ®, de Larche à Modane
Deux ans après le tronçon Larche-Menton, nous avons cette anne décidé de suivre le GR5 sur le tronçon Modane-Larche, avec Michèle, Bruno et Olivier. Compte-tenu...

GR 58 ® - Tour du Queyras
Récit du tour du Queyras (GR 58 ®) au départ de Ceillac en huit jours. Une randonnée réalisée en solo de refuge en refuge dans le parc naturel du Queyras. Une d...

Tour des glaciers de la Vanoise
Le Tour des glaciers de la Vanoise, appelé également le tour du dôme de Chasseforêt, est une des Grandes Randonnées (GR) classiques des Alpes et de France. Cett...

Tour des Aiguilles Rouges
Randonnée de 4 jours autour des Aiguilles Rouges entre le massif du Mont-Blanc et les rochers des Fiz dans les Alpes. Un itinéraire panoramique de toute beauté ...

Tour de l'Arcalod
Grande classique de la randonnée dans les Bauges, le tour de la pointe de l'Arcalod (2217 m) est un superbe itinéraire pédestre de deux jours situé en grande pa...

Tour des Glaciers de la Vanoise
Le Tour des Glacier de la Vanoise est l'une des randonnées françaises les plus courues. Il permet de tutoyer des sommets majestueux comme la Grande Casse ou la ...

Photos de l'univers Voyage