Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |

Entre Chartreuse et Savoie

Rédigé le 03/09/2012 - Lu 1604 fois
Ambiance alpine évidemment au départ de la Chartreuse puis progressivement les reliefs s'amolissent et les prairies vallonnées succèdent aux pentes abruptes.

24 avril: Grenoble – Le Sappey

  • Distance: 14,1 kms, dénivellation positive 990 m, 4h10 de marche

Nous laissons Grenoble sous un ciel uniformément gris et bas pour entrer dans le massif de la Chartreuse arrosé par une pluie fine, continue et froide. Et, en plus, durant les 900 mètres de dénivelé de l'ascension du mont Rachais la rumeur de la ville n'a cessé de nous emplir les oreilles... Pas de panique, on continue, persuadés, qu'un jour, le beau temps va revenir !!! En attendant, il a neigé vers 1100 mètres et la montée vers le mont Saint Eynard dans le brouillard ne nous tente guère. Après une halte sous un abribus judicieusement placé au col de Vence nous décidons donc de poursuivre par la route. La pluie s'intensifie à l'approche du Sappey et nous en apprécions d'autant plus le confort de notre chambre.

25 avril: Le Sappey – Saint Pierre de Chartreuse

  • Distance: 19,2 kms, dénivellation positive 585 m, 6h30 de marche

Magie de la montagne : au lever du jour une chaude lumière illumine les parois plâtrées de Chamechaude. Voilà qui nous remet du baume au cœur pour la prochaine séquence aventure ! Afin d'éviter de traverser des pentes chargées de neige avec un risque d'avalanche certain nous empruntons, sur les conseils de notre hôtesse, la piste forestière du hameau des Combes pour atteindre le premier des 4 cols à franchir. Contrairement à ce qu'elle nous a annoncé, dès 1200 mètres, nous trouvons une neige profonde et vierge dans laquelle il devient très vite laborieux de faire la trace. En débouchant sur l'alpage de l'Emeindras où soufflent de violentes bourrasques l'orientation devient carrément délicate. Le ciel devenu gris se fond dans les grands espaces enneigés et les reliefs s'estompent rapidement. Une vaste zone déboisée, sans repère, sans trace s'ouvre devant nous. La neige est profonde et nous enfonçons jusqu'aux genoux. Dans de telles conditions, il est illusoire de poursuivre vers les crêtes et nous cherchons donc une issue vers le bas. Heureusement, notre GPS nous permet de garder le cap et de trouver une échappatoire qui, au prix tout de même d'un effort physique intense, nous offre la possibilité de regagner plus vite la vallée. Lorsque nous parvenons en vue du refuge de Pleynon, le soulagement est grand car la route est proche et il sera facile de la suivre jusque Saint Pierre. Mais rien n'est facile ce jour, la route est couverte d'une bonne couche de neige ramollie et croutée et, s'il n'y a plus de problème d'orientation, la marche y est extrêmement pénible et irrégulière. Belle et rude journée dans la montagne...

26 avril: Saint Pierre de Chartreuse – Saint Christophe sur Guiers

  • Distance: 24,7 kms, dénivellation positive 910 m, 6h15 de marche

Fort de notre expérience d'hier nous abandonnons le projet initial de passer par le col de la Ruchère à plus de 1700 mètres d'altitude. Du coup, nous n'avons pas pu voir l'abbaye de la Grande Chartreuse mais le passage sur de petites routes par une succession de vallées aux multiples hameaux a été un moment apaisant! Pour une fois, nous apprécions la simplicité et la tranquillité de la marche sur le goudron et prenons beaucoup d'intérêt à découvrir quelques villages perchés sur les pentes ensoleillées: Le Villard, Le Château, Corbel avec leurs massives maisons en grosses pierres de taille sont des havres de paix qui contrastent fortement avec la rudesse du parcours de la veille au cœur de montagnes pourtant si proches. Après le col des Egaux, le paysage change d'aspect et les pentes raides cèdent la place aux vastes prairies de la vallée des Echelles prolongée vers le nord par des vallonnements aux pentes douces. Nous terminons la journée en parcourant la voie sarde, autrefois axe de circulation principal entre Lyon et Turin, qui au travers d'un étroit défilé rejoint la plaine grâce à un spectaculaire plan incliné.
Toute la journée la douceur printanière nous a laissé espérer la fin des épisodes difficiles dans la neige mais... la suite du parcours nous démontrera que nous étions un peu optimistes !

27 avril: Saint Christophe sur Guiers – La Bridoire

  • Distance: 21,9 kms, dénivellation positive 725 m, 5h45 de marche

Nous quittons les paysages alpins de la Chartreuse et devinons l'approche du Jura avec ces ondulations verdoyantes où paissent des vaches. Les sentiers deviennent plus doux et, tout autour, de nombreux hameaux habités témoignent de l'activité agricole importante de la région. Bien que nous ne rencontrons quasiment aucun randonneur l'impression de solitude ressentie depuis le départ laisse place à un sentiment de calme et d'harmonie reposant. Pour l'anecdote, nous avons franchi sans encombre, les ruisseaux de la Pissoire et du Merderet !!!
A La Bridoire nous sommes accueillis chaleureusement par un sympathique maçon italien installé ici depuis de nombreuses années qui prend un plaisir évident à nous parler de sa vie et de la région autour d'un bon pastis.

28 avril: La Bridoire – Saint Maurice de Rotherens

  • Distance: 15,7 kms, dénivellation positive 745 m, 4h30 de marche

Séquence survie !!! Nous partons le sac allégé et le cœur léger pour une étape courte, dite de « récupération active ». Sur les indications du topo guide nous prévoyons un gros ravitaillement à Dullin et négligeons la boulangerie et l'épicerie de La Bridoire. Mais, une fois rendus sur place, nous rencontrons l'ancienne propriétaire de l'épicerie qui nous indique qu'elle a pris sa retraite il y a bien longtemps...Nos réserves de vivres sont quasi nulles, il n'y a plus de village digne de ce nom jusqu'au lendemain soir et, circonstance aggravante, demain, est un dimanche. Nous faisons donc une tentative à la petite auberge du village qui accepte de nous préparer 2 sandwiches à la coppa et, sur notre insistance, d'ajouter un morceau de fromage. Avec notre boîte de rillettes de thon, nos 2 sachets de soupe et nos 4 carrés de chocolat, voilà tout ce que nous possédons pour tenir jusque lundi. Petit moment de flottement et d'inquiétude, qui ne nous empêche pas de profiter, au détour de quelques crêtes, des belvédères panoramiques sur la plaine du Guiers avec, à l'horizon, les sommets emblématiques de Chartreuse et du Vercors qui nous permettent de mesurer le chemin parcouru.

La providence faisant bien les choses nous sommes reçus avec beaucoup de sympathie au gîte du Vernay et le repas du soir y est particulièrement copieux. Oufffffff, on verra bien demain.

29 avril: Saint Maurice de Rotherens – Yenne

  • Distance: 17,8 kms, dénivellation positive 420 m

Ce matin, ciel lourd et bas et pluie nous accueillent au réveil nous laissant craindre une nouvelle journée de grisaille. Puis, soudain, un rai de lumière filtre à travers les nuages et c'est une journée lumineuse que la nature nous offre en cadeau. C'est une chance pour découvrir, depuis les abrupts qui le dominent, le Rhône et sa vallée. Louvoyant entre forêts et belvédères le sentier domine le fleuve majestueux qui déroule ses rives tantôt domestiquées, tantôt sauvages comme au défilé de Pierre Chatel.

30 avril: Yenne – Culoz

  • Distance: 29,1 kms, dénivellation positive 580 m

Une longue étape entre berges du Rhône et coteaux du vignoble de Jongieux et de Vettrier (à notre grand regret nous n'avons pas pu faire la tournée des caveaux...) nous conduit à Culoz blotti au pied des pentes de l'imposant Grand Colombier. Malheureusement le ciel reste bien gris et les paysages un peu palots. Dommage, car la traversée des vignobles dont les alignements rectilignes rayent de figures graphiques les pentes pierreuses offre un spectacle varié. Après tous ces jours de solitude nous sommes un peu surpris de nous retrouver au milieu des touristes qui visitent le plaisant village de Chanaz. Mais, bien vite, nous nous retrouvons seuls sur une large digue caillouteuse entre Rhône et canal. En toile de fond apparaît le Grand Colombier objet de nombreuses interrogations pour les futures étapes : y a t-il encore de la neige en altitude ? la cabane où nous prévoyons de dormir est-elle en bon état ? y a t-il du ravitaillement dans les prochains villages ? à défaut de réponses à nos questions nous complétons nos sacs avec un lourd chargement qui doit nous garantir plusieurs jours d'autonomie. La dernière grimpette pour rejoindre le gîte situé au plus haut du village ne nous en paraît que plus raide, d'autant plus que l'orage gronde et que nous aimerions bien nous mettre rapidement à l'abri.

Cet article t'a plu ? Partage le sur tes réseaux sociaux

jpg

Jean-Pierre Gouret
Rédacteur
Envoyer un mail
Summits année : 90 | Summits mois : 0 | Summits total : 801
     > Classement des I-Trekkeurs
La randonnée est pour moi une source de découverte inépuisable. Amoureux de la montagne depuis de nombreuses années j'ai toujours autant de bonheur à parcourir les sentiers et à partir pour de longues itinérances. Une ré...


Page principale de l'article

Voyage à pied de la Provence à l'Alsace
Itinérance pédestre de 8 semaines en parcourant les massifs montagneux de l'est de la France. Les GR9 et GR5 ont été le fil conducteur de ce voyage à pied mais ...

Articles de l'univers Voyage

Tour du Queyras (GR 58 ®)
Carnet de trekking du Tour du Queyras (GR 58) à pied réalisé en solitaire. Ce sentier de randonnée dans les Alpes du sud passe par une des plus belles régions d...

Larche Menton (GR5 ® - GR52 ®)
Début Juillet 2002 : nous décidons de suivre les GR 5 et GR 52, depuis Larche jusqu'à Menton. Nous choisissons une formule relax : pas d'étape de plus de sept h...

Randonnées dans les Dolomites
Carnet d'une randonnée d'une semaine dans le massif des Dolomites en Italie. Avec leur physionomie bien à elles, les Dolomites, aux sommets acérés et aux verte...

10 idées de week-end randonnée en France
Quelles randonnées avez-vous prévu pour vos prochains week-ends ? Vous ne savez pas encore ? I-Trekkings a sélectionné pour vous 10 idées de randonnée de 2 et 3...

GR5 ®, de Larche à Modane
Deux ans après le tronçon Larche-Menton, nous avons cette anne décidé de suivre le GR5 sur le tronçon Modane-Larche, avec Michèle, Bruno et Olivier. Compte-tenu...

GR 58 ® - Tour du Queyras
Récit du tour du Queyras (GR 58 ®) au départ de Ceillac en huit jours. Une randonnée réalisée en solo de refuge en refuge dans le parc naturel du Queyras. Une d...

Tour des glaciers de la Vanoise
Le Tour des glaciers de la Vanoise, appelé également le tour du dôme de Chasseforêt, est une des Grandes Randonnées (GR) classiques des Alpes et de France. Cett...

Tour des Aiguilles Rouges
Randonnée de 4 jours autour des Aiguilles Rouges entre le massif du Mont-Blanc et les rochers des Fiz dans les Alpes. Un itinéraire panoramique de toute beauté ...

Tour de l'Arcalod
Grande classique de la randonnée dans les Bauges, le tour de la pointe de l'Arcalod (2217 m) est un superbe itinéraire pédestre de deux jours situé en grande pa...

Tour des Glaciers de la Vanoise
Le Tour des Glacier de la Vanoise est l'une des randonnées françaises les plus courues. Il permet de tutoyer des sommets majestueux comme la Grande Casse ou la ...

Photos de l'univers Voyage