Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |
Vous êtes ici >> Accueil/Carnets de Randonnée et de Trekking, reportages, diaporamas et vidéos/France/Alpes/(Briançon) Le Monêtier les Bains - Pas de l'Ane - Col de Grangettes - Lac de l'Echauda - Chalet de Chambran - Le Sarret

(Briançon) Le Monêtier les Bains - Pas de l'Ane - Col de Grangettes - Lac de l'Echauda - Chalet de Chambran - Le Sarret

Rédigé le 01/05/2007 - Lu 19261 fois
(Briançon) Le Monêtier les Bains - Pas de l'Ane - Col de Grangettes - Lac de l'Eychauda - Chalet de Chambran - Le Sarret. Tour des Ecrins (GR 54)

1er jour : Samedi 24 juillet

Etape : (Briançon) Le Monêtier les Bains - Pas de l'Ane - Col de Grangettes - Lac de l'Eychauda - Chalet de Chambran - Le Sarret

Départ : 9h55
Arrivée : 18h30
Temps de marche : 8h00

Dénivelé positif : 1198 m
Dénivelé négatif : 1454 m
Dénivelé absolu : 2652 m


FRANCOIS

Nous sommes samedi. Je n'ai dormi que par intermittence, mais bon, l'aventure, c'est l'aventure ! Simon m'a prévenu que pour le premier jour de marche nous aurions une grosse journée. J'appréhende un peu cette première journée qui sera pour moi une journée étalon. Je n'ai jamais fait de GR et mes dernières excursions en montagne commencent à dater. Je ne sais pas comment je vais réagir, si je pourrai tenir la cadence de marche, …

Nous arrivons en gare de Briançon vers 9h00. Il fait beau. Après être descendus du train, nous nous mettons en quête du car qui nous mènera jusqu'à Monétier les Bains. Après quelques minutes d'attente, le car finit par arriver (un car de la compagnie Rignon qui ne semble desservir que la région de Serre-Chevalier). Par précaution je demande au chauffeur s'il passe par Monétier. Il me répond par l'affirmative. Nous prenons place à l’intérieur après avoir acquitter le prix de nos billets.

Une demi-heure plus tard nous arrivons à Monétier les Bains. La recherche d'un boulanger s'effectue rapidement. Un petit-déjeuner est le bienvenu. Nous dévorons sans préambule nos deux pains au chocolat tout en cherchant les marques du GR54. Le topo-guide et la boussole de Simon sont utiles pour nous orienter dans le village. A la dernière intersection nous demandons à un fermier la direction à prendre pour trouver le GR.

L'ascension commence tranquillement à travers une forêt de mélèzes. Simon passe devant pour ouvrir le chemin. La cadence de marche est normale, voire lente en montée. A priori je devrai pouvoir tenir. Nous écopons d'une légère bruine lors de notre progression. Polaire et Gore-Tex sortis, nous continuons sans rencontrer de réelles difficultés. Nous déjeunons (jambon, pain de mie et fromage) avant d'attaquer. Tout d'un coup, une ombre près d'un rocher, une espèce de castor qui court : je vois ma première marmotte vivante !

Simon souhaite passer par le lac de l'Eychauda. Nous traversons un petit névé pour accéder à un "sentier" hors GR, pour rejoindre le col du Pas de l'Ane. A la descente qui nous attend, le chemin est très glissant et très pentu. Sans l'aide des bâtons je doute que nous soyons arrivés sain et sauf en bas. Puis nous grimpons vers le col de Grangettes, les deux-tiers de l'ascension se déroulent sans encombre (je découvre alors, avec étonnement, que les montées ne me posent aucun problème physique). En revanche, le dernier tiers est très technique et je préfère laisser passer Simon devant pour qu'il m'indique comment franchir les obstacles. La pente est raide et les pierres sous nos pieds ne demandent qu'à descendre quelques centaines de mètres plus bas. Au moindre faux pas, c'est la chute … vers Briançon, comme me le fait remarquer Simon. Nous terminons l'ascension du col pratiquement en alpinisme. Pas évident avec un sac à dos de 10 kg qui tire vers l'arrière.

Derrière le dernier rocher de ce col interminable (plus de 2500 m), se cache le lac de l'Eychauda. Un panorama unique et d'une rare beauté qui nous fait oublier en quelques secondes la longue et pénible montée, les risques de chutes mortelles, la fatigue et tout ce que nous avons pu endurer pour venir jusqu'ici. La vue est tout simplement magnifique. Un feu d'artifice de beautés naturelles explose sous nos yeux. Nous en profitons pour faire quelques photos de ce site extraordinaire que nous devrons laisser derrière nous quelques dizaines de minutes plus tard pour redescendre dans la vallée vers Vallouise.

Simon, toujours en tête, caracole dans la descente. Je le suis difficilement. Premier constat : Simon descend les cols aussi vite que je les monte. Je préfère assurer mes prises au sol et m'aider de mes bâtons pour descendre l'impressionnante quantité de dénivelé négatif pour arriver jusqu'à Vallouise, que nous ne rejoindrons d’ailleurs pas, faute de temps.

Arrivé près de Sarret, nous cherchons un refuge où passer la nuit. Le refuge de la Julianne est indiqué sur les panneaux de randonnées que nous rencontrons. Nous décidons d'y aller. Après un périple digne d'un exode, nous arrivons enfin à le trouver. Mais par manque de chance, il est réservé pour un mariage. Impossible de dormir ici, ni même d’y dîner. Nous redescendons exténués vers le village de Sarret à la recherche d'un autre refuge, mais sans succès (ils sont tous complets). Nous échouons finalement au camping municipal où nous plantons notre tente et achetons un peu de ravitaillement. Le dîner s'est fait attendre après cette journée de 8h30 et est accueilli avec une joie non dissimulée.

Je suis fatigué, mes pieds sont meurtris. Mon corps me confirme que la première journée était vraiment bien chargée. Pas si facile que ça le GR54. Simon commence lui aussi à le penser. Je finis par m'endormir sous la tente posée sur ce camping glacial, le lac de l'Eychauda toujours en tête.


SIMON

Nous nous engageons sur le GR depuis Monétier les Bains, jusqu'où ? Cela n'est pas encore bien fixé. J'hésite à suivre le GR en passant le col de l'Eychauda (et en profiter pour faire le sommet de Yret à 2830 m) mais on m'a prévenu que la descente de l'autre coté du col est très chiante. Ou bien, passer par les cols du Pas de l'Ane et de Grangettes, puis rejoindre le lac de l'Eychauda (et peut être, y bivouaquer juste à coté). Finalement nous renonçons au sommet pour rejoindre le lac, en passant par le col Grangettes. Un col qui s'avère, pour une première journée de marche, et une première en randonnée pour François, bien raide et particulièrement technique sur son passage final.

L'arrivée au lac est vraiment splendide, à nous faire oublier les premières difficultés de la semaine. Le beau temps n'est pas au rendez-vous, et il nous fait renoncer au bivouac. De toute façon, il est encore tôt, nous décidons de continuer la route… Nous continuerons comme ça, en repoussant à chaque fois d'une étape à l'autre l'emplacement du bivouac, jusqu'au Sarret. Après 8h de marche, beaucoup trop pour une première journée, nous nous écroulons de fatigue au camping.
(Camping : 4,80 € / par personne)

Cet article t'a plu ? Partage le sur tes réseaux sociaux

simon

Simon Dubuis
Rédacteur
Envoyer un mail
Summits année : 640 | Summits mois : 0 | Summits total : 1978
     > Classement des I-Trekkeurs
Voici quelques années, je me suis échappé d'une vie qu'il faut souvent suivre au pas... Aujourd'hui je déborde d'énergie que je dépense dans la marche afin de parcourir des milliers de kilomètres pour découvrir les mer...
C'est l'occasion de reprendre son sac à dos ça ;)
c'est quand meme dommage de ne pas faire la partie du plateau d'emparis qui est pour moi l'un des plus beau point de vue des Alpes et surement de l'Oisans.
Cdlt


Page principale de l'article

Tour des Ecrins (GR 54 ®)
Récit du tour des Ecrins (GR 54) entre Monetiers les Bains et Bourg d'Oisans en sept jours. A tour de rôle, François et Simon mettent des mots sur les journées ...

Articles de l'univers Voyage

GR5 ®, de Larche à Modane
Deux ans après le tronçon Larche-Menton, nous avons cette anne décidé de suivre le GR5 sur le tronçon Modane-Larche, avec Michèle, Bruno et Olivier. Compte-tenu...

Tour du Mont-Blanc
Le Tour du Mont-Blanc, grand classique des Alpes est une des plus belles randonnée d'Europe. Nicolas revient sur sa randonnée réalisée en septembre et en solo....

Transalpine - La traversée des Alpes
Carnet d'un trekking exceptionnel de 2300 kilomètres en solitaire traversant l'arc alpin entre Nice et Vienne s'étendant sur huit pays : la France, Monaco, l'It...

Tour du Cervin
Carnet de Trekking du Tour du Cervin, sommet mythique des Alpes d'une hauteur de 4478 mètres situé sur la frontière italo-suisse. Son esthéthisme particulier en...

Tour des Aiguilles Rouges
Randonnée de 4 jours autour des Aiguilles Rouges entre le massif du Mont-Blanc et les rochers des Fiz dans les Alpes. Un itinéraire panoramique de toute beauté ...

Trois jours dans le parc national des Écrins
Randonnée de trois jours en boucle au cœur du parc national des Ecrins au départ de Bourg d'Arud. Cap vers le lac et le col de la Muzelle, Valsenestre, le lac d...

Tour du Mont Blanc
Le Tour du Mont blanc appartient aux randonnées mythiques. En 1767 Horace-Bénédict de Saussure le parcourut pour la première fois. Aujourd'hui, chaque année en ...

Tour du Cervin
Le Cervin, pyramide naturelle quasi parfaite, géant des Alpes, est la montagne de tous les superlatifs. Depuis 2002, on peut en faire le tour à pied. Le Tour d...

Haute route du Grand Paradis
Récit d'un combiné trekking / randonnée glaciaire du parc national de la Vanoise en France à celui du Grand Paradis en Italie, entre alpages et haute montagne, ...

GR5® de Modane à Landry
Carnet de randonnée sur le GR5 de Modane à Landry à travers le parc national de la Vanoise. Nous nous décidons enfin à poursuivre le GR5 au delà de Modane aprè...

Photos de l'univers Voyage