Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |

Un peu de hors-piste

Rédigé le 01/06/2007 - Lu 3224 fois
Un peu de hors-piste - Traversée de l'Islande à pied

14ème jour: Un peu de hors-piste

MARDI 29
Réveil à 8h00. Ah un peu de retard. Je crois que c'est la luminosité qui déclenche mon éveil. Tous les matins c'est la même chose. Je réveille Nico. J'ouvre mon sac de couchage. Mettre la polaire qui m'a servi d'oreiller. Prendre mon sac rouge où sont les céréales, le lait, l'isostar. Le bol, la cuillère sont près de ma tête et la bouteille d'eau dehors. On commence à être bien organisés! Le soir on sort du sac: plat lyo, soupe, cuillère, fourchette, frontale, tasse, PQ, trousse à pharmacie, réchaud, popote, sac de couchage, boules quiès, bâche, beurre, croquants, couteau suisse, matelas, carte, carte générale, isostar, céréales, lait, carnet, sac rouge, croûtons si on a prévu d'en prendre, cacahuètes (mais il faut pas sinon elles prennent une de ces claques!). Faut rien oublier sinon il faut défaire le paquetage. Ce matin Nico prend un nifluril, j'espère que ça soulagera sa douleur aux genoux, si c'est une tendinite, sûrement. J'ouvre la tente...tiens surprise! Il fait gris, mais il pleut pas.
Départ 10h15, après l'américain. On a décidé de regarder par où il part pour le suivre. On longe le lac, c'est superbe.

On suit le ricain des yeux pour pas le perdre, il a 1km d'avance. Puis le trek devient beaucoup moins évident à suivre, il disparaît parfois. C'est très déroutant: ça fait 12 jours qu'on suit un chemin. Mais qu'est-ce que ça fait du bien!! On débouche en haut d'une colline...ouaouh. Splendide vue sur une splendide vallée.

Une rivière coule au milieu. Une petite descente nous attend pour la rejoindre et la franchir.
On est totalement off-track (hors piste). Le ricain prend plus à gauche, il passe la rivière en bourrin, sans enlever ses grolles, de l'eau jusqu'à mi-cuisse. On décide après lecture de la carte de prendre plus à droite: la rivière y est plus large (donc moins profonde) et ça nous évite d'avoir à en traverser une autre plus loin. Tout à mon bonheur de faire de la topo, je me casse la gueule (glissade rattrapée d'une main), je me blesse à nouveau là où j'était tombé au premier refuge. Tant pis c'est pas grave. Nico rit sous cape et il a bien raison, je venais de lui dire...de faire attention!
Nico râle arrivé devant la rivière, il est persuadé que le ricain est passé sans mouiller ses grolles!... Y fait chier là, moi j'adore ce qu'il nous arrive. Enfin s'aérer la tête en faisant du hors sentier. Il s'inquiétait au début de la journée de ne plus voir les bâtons qui marquent du chemin. C'est pas grave je lui réponds regarde comme c'est joli, et puis si on se paume, qu'est-ce qu'on en a à foutre? On a 1 jour d'avance. En plus on sait où on est et où est la piste alors...
Il râle parce qu'il faut enlever les chaussures, parce que l'eau est froide, parce qu'il ne saura pas où mettre ses chaussures de rivière une fois qu'elles seront mouillées. Merde! Il le savait qu'il y aurait des rivières à traverser en Islande. Ce matin même il m'a demandé s'il y en aurait. Je lui ai dis "oui" donc il a pas mis ses chaussures au fond du sac mais sans penser à où les mettre quand elles seront mouillées!

On traverse... putain qu'elle est froide. Ca fait même mal! On remonte de l'autre côté et on tombe sur un cairn et des traces de pas. Ah, on est passé au bon endroit.
Encore une colline et voilà la piste! 2h de hors piste m'ont fait un bien fou. On reprend notre cadence route en discutant de choses et d'autres, on rigole tout va bien. On a fait le choix de s'arrêter au prochain refuge. Ca fait une petite journée: 4h30 de marche effective mais c'est une journée de marche quand même. On a "perdu" environ une heure hors piste. J'ai mis de l'éosine ce matin sur mon ampoule déchirée, je la sens moins.
Etonnante étape aujourd'hui: on est passé de l'Islande à l'Ecosse/Irlande puis aux USA (canyon) et au désert de sable noir.

Au refuge il y a le warden et deux huts vachement attirantes. On plante la tente près d'une rivière, c'est sympa. On a de la chance avec les emplacements: ils ont été presque tous jolis. Je soigne mes pieds...l'orteil de mon ongle incarné est toujours gonflé, infecté. C'est n'importe quoi. Je découpe toutes les peaux mortes et je m'aperçois que l'ongle est presque totalement arraché (décollé). J'imbibe du PQ d'alcool, le scotch autour, on verra demain. L'ampoule s'est bien soignée avec l'éosine. Quand au pied droit, il est en parfaite forme! Coup de fatigue ce soir après avoir monté la tente: je me lève, léger vertige. Peut-être est-ce dû au relâchement général qui accompagne l'arrivée toute proche qui semble facile.
D'après le warden: 6h jusqu'à Thorsmork puis il a fait Thorsmork-Skogar en 6h mais sans sac lourd. On le fera donc en 2 jours. 3h pour la descente jusqu'à Skogar. Ca fait donc 2.5 jours restant si tout va bien. Et on arrive le 1er à midi donc on pourra téléphoner à l'appart le soir pour annoncer la réussite de la traversée et souhaiter bon anniversaire à Steph. GENIAL. Mais bon c'est pas encore fait, cf le coup de fatigue...

Il a fait plutôt bon aujourd'hui ( plus que hier où il y avait du vent). Même sous la bruine on avait plutôt chaud (il y en a eu pendant 1h avant d'arriver au refuge). Ce soir il fait beau. J'espère qu'on pourra voir quelques aurores boréales, mais pas avant la fin du trek. Le soir on mange à 18h15 depuis 3 jours (on arrive tôt alors...) et on se couche à 20h.
Pour faire chauffer l'eau, on prépare les plats lyo: cassage des blocs de sauce (il faut souvent faire une petite vaisselle au PQ: sable noir, etc) et on met la quantité d'eau nécessaire pour les soupes dans la casserole. Préchauffage, chauffer l'eau des soupes. Quand c'est chaud, on verse dans les tasses et aussitôt on remet de l'eau à chauffer pour les plats. On boit un peu de soupe. Quand l'eau bout , hop dans les plats . On mélange bien on remue, on ferme et on finit les soupes. Puis on mange les plats qui ont eu le temps de s'hydrater. Jusqu'à maintenant ces repas ont toujours été un régal! Après je démonte le réchaud, on range un peu et au lit! Les sacs sont généralement déjà dépliés, je mange avec mes jambes dedans. Au lit , allongé, on rédige les notes puis dodo. Quand il fait beau, Nico préfère parfois rester dehors manger ou écrire. Je suis maintenant toujours dedans le soir: pas de vent et pas à avoir à regarder en l'air s'il va pleuvoir. Ah j'oubliais: avant de se coucher, une petite croix sur la carte générale et le nombre de jours à côté! Et un peu d'alcool sur mon pansement aussi... Souvent on discute un peu puis on se dit qu'on espère qu'il fera beau demain.
Qu'est-ce qu'on est bien dans notre sac de couchage. Je suis en fait dans un drap de sac en coton. C'est génial. J'ai un oreiller en polaire, mais il ne sert à rien: je préfère ma veste polaire qui a la bonne taille. Mon pantalon est mis au fond du sac juste avant que je me couche et les chaussettes traînent aussi dedans quelque part (désolé Steph!) . Près de ma tête j'ai la frontale, cuillère, bol parfois, boules quiès et carnet+stylo. Les chaussures sont à l'entrée de la tente. On dort en quinconce depuis le début. Nico a la tête vers le fond, moi vers l'entrée. C'est bien comme ça sauf que depuis avant le Landmanalaugar je sens ses pieds à travers son sac de couchage!

Depuis le début, on s'est lavés à Myvatn la veille du jour 0 et au premier refuge (jour 2), on s'est aussi baigné au Land. Et je me suis fait un shampoing (pas Nico -> il a plein de pellicules!) et c'est tout... Donc il s'est pas lavé depuis 15 jours et moi 13! Chaque fois qu'on est arrivé à un camping, on nous a demandé si on voulait une douche (quand elles étaient payantes: 100 ou 200 kr) on refusait. Un"are you sure?" nous aurait vexé!
Ce soir hachis Parmentier. On va voir ce que ça donne! On est nazes quand même ce soir, malgré une "petite" journée. C'est délicieux le hachis! Dans la casserole le hachi a plus de chance d'être hydraté totalement mais je pense que c'est faisable dans l'emballage. Bonne nuit! Tiens il se met à pleuvoir...Pourvu qu'il fasse beau après demain pour monter au col.

Cet article t'a plu ? Partage le sur tes réseaux sociaux

RL

- -
Rédacteur
Envoyer un mail
Summits année : 0 | Summits mois : 0 | Summits total : 0
     > Classement des I-Trekkeurs
J'ai écrit le récit il y a 12 ans, les prix ne sont plus du tout les même.
J'en profite d'ailleurs pour préciser que notre équipement était beaucoup trop lourd et pas optimisé du tout, d'où les souffrances.
Ne refaites pas la même bêtise :) .
J'y suis retourné 8 ans plus tard, plus léger:
randonner-leger.org/perso/doku.php?id=traversee_de_l_islande_est-ouest_en_autonomie
Très impressionnant !
Le matos est parfaitement détaillé pour le poids, ce serait aussi utile d'avoir une estimation du prix svp.
Bonnes futures balades.
Wahou. Belle expérience. ça donne envie. L'islande remonte dans ma top liste, du coup. Merci d'avoir partagé votre expérience et bravo pour avoir tenu le coup dans ces conditions, c'est sacrément un exploit!


Page principale de l'article

Traversée de l'Islande
Récit d'un trekking de 17 jours traversant l'Islande du nord au sud. 17 jours et 450 kilomètres de randonnée en autonomie dans des conditions météo abominables ...

Articles de l'univers Voyage

Islande, terre des extrêmes
Récit d'une traversée de l'Islande, terre de feu et de glace, du Nord-Est au Sud-Ouest. Une île à la terre volcanique, désertique et sauvage, dominée par le ven...

Trek du Laugavegurinn
Carnet Trek du Laugavegurinn, un des trekkings les plus courues en Islande et aussi réputé pour être le plus beau. D'un longueur de 55 km entre le massif rhyoli...

Trek sur les hauts plateaux du centre de l'Islande
Carnet d'un trek en solo et autonomie totale sur les hauts plateaux du centre de l'Islande. Mon projet était de rallier à pied Myvatn à Egilstadir via le volca...

Trekking de Þorsmörk à Skaftafell
Récit d'un trek en Islande de Þorsmörk à Skaftafell. Complètement dingué des étendues désertiques de l'Islande, David s'y rend chaque été pour un trek d'envergu...

Trek entre Kerlingarfjöll et Dreki
Trekking de 15 jours en Islande en solo et autonomie totale entre Kerlingarfjöll et Dreki à travers le Þjorsarver, Mulajökull, Sprengisandur jusqu'à Nyidalur pu...

Guide Randonnée Islande
Fiche Pays d'Islande : Carte d’identité - Formalités - Transports - Santé - Sécurité - Climat - Zones de trekking - Liens internes - Contacts. Des informations...

Hornstrandir : rando wilderness dans les fjords oubliés de l’Islande
La péninsule d’Hornstrandir au nord-ouest de l’Islande est le paradis des randonneurs. Le wilderness prend ici tout son sens : pas de route ni de ville et des f...

Islande : Nordurland
Randonnées / découverte de l'Islande avec ses phénomènes géothermiques sources de catastrophes ; mais aussi ses mystères, ses chutes d'eau - les plus grandes d'...

Traversée du désert islandais
Traversée de l'Islande du nord au sud d'Akureyi à Thormork. Sylvain et Kevin nous emmènent au coeur de l'Islande et de ses paysages lunaires uniques. Et si la m...

2 jours de trek dans le Hornstrandir
Vidéo de mes deux jours de trek au départ de Hesteyri dans la péninsule de Hornstrandir aux confins des fjords de l’ouest de l’Islande. Découvrez les images du ...

Photos de l'univers Voyage