Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |

Villages Thakalis

Rédigé le 01/02/2008 - Lu 3159 fois
10 novembre. Nous reprenons le sentier qui longe la Kali Gandaki, rivière qui descend du Tibet et du Mustang jusqu’au plaine du Gange. Ce sont les gorges les plus profondes au monde, coincées entre plusieurs sommets de plus de 8000 mètres, l’Annapurna I et le Dhaulagiri. L’histoire raconte que Kali la noire, épouse de Shiva, Dieu hindouiste, symbole du temps et de la mort, a dans une grande colère percé la terre, créant ainsi les gorges de la Kali Gandaki.

MarphaRhisum gompa

Pendant des siècles et jusqu’en 1959, la vallée de la Kali Gandaki était une grande voie commerciale avec le Tibet. Tibétains et Thakalis échangeaient le sel ramassé sur les lacs salés des hauts plateaux contre du riz et de l’orge. Laine, bétail et beurre se troquaient ainsi contre sucre, thé, épices, tabacs et biens manufacturés. Depuis les échanges ont nettement diminués, d’une part en raison des bouleversements politiques survenus au Tibet dans les années 50, d’autre part parce que le sel indien est maintenant disponible à meilleur marché dans tout le Népal. Aujourd’hui, une partie du commerce est assurée grâce au tourisme des trekkeurs.
Situé à 2670 mètres, Marpha est un village traditionnel Thakali constitué de maisons en pierre au toit plat et aux boisures sculptées. L’économie du village dépend du tourisme et de l’agriculture, en particulier de la pomme. Vendue à la pièce, séchée ou distillée, la pomme se décline de toutes les façons. Le village possède trois distilleries pour produire le fameux Brandy aux pommes mais aussi à la pêche ou aux abricots. Il est très agréable de se balader entre les vergers entourés de hautes-montagnes. La Normandie est à la fois si loin et si proche… Marpha est aussi intéressant pour ses édifices bouddhistes. On peut y voir un joli Kani (porte) à l’entrée du village ainsi que trois gompas :

  • Tashi Lha Khany Gompa construit il y a plus de 200 ans, connu pour ses danses masquées en octobre, novembre,
  • Rhisum Gompa est une grosse pierre blanche triangulaire situé en hauteur au nord du village,
  • Bhra Gompa est un monastère énigmatique où le Dieu est appelé Kompa Nyakpa.

Namasté

Placé sur le Tour des Annapurna, grand classique du trek, les Thakalis, sans doute parmi les plus habiles commerçants de tout le Népal, tirent profit de leur situation. Boutiques de souvenirs et lodges sont nombreux dans le centre de Marpha. A la sortie du village, le paysage change. Nous quittons les hauts plateaux des portes du Mustang pour les gorges de la Kali Gandaki, boisées et agricoles.
Situé à 2590 mètres, Tukuche, de tuk, « grain », et de che, « lieu plat », était autrefois le plus important village Thakali. Sel et laine du Mustang et du Tibet s’échangeaient ici contre des graines. Les maisons traditionnelles Thakalis sont ornées de sculptures aux fenêtres, portes et balcons. Les toits sont plats pour y faire sécher les graines.

Boisure typique des villages ThakalisFête des lumières

A notre entrée dans Tukuche, les villageois dansent en rond, un mala autour du coup. Ils fêtent Deepawali, le festival des lumières, la plus importante festivité hindoue en Inde, et la seconde au Népal après Dasain. Elle dure cinq jours fin octobre ou début novembre en fonction de la lune. Le premier jour, on offre du riz aux corbeaux, messagers de Yama, Dieu de la mort. Le second, on honore les chiens en leur offrant tika et mala. Le troisième jour , à la nouvelle lune, on illumine les maisons de bougies et de lumières. Le quatrième jour est le début de la nouvelle année pour les Newars de la vallée de Katmandou et le dernier jour, frères et sœurs, se rendent visitent pour se faire des offrandes. Ce qui surprend ici comme à Muktinath ou ailleurs au Népal, c’est ce mélange entre Bouddhisme et Hindouisme : a priori les Thakalis n’ont pas à fêter Deepawali car ils sont bouddhistes. Ils ont adopté l'hindouisme par pragmatisme. Tukuche, comme Marpha, est réputé pour ses vergers. Le village possède une distillerie de Brandy, vieille de plus de 200 ans, qui mérite une petite visite dégustative, voire quelques achats.

Nous poursuivons la descente de la Thak Khola, autre nom de la Kali Gandaki et traversons de petits villages typiques de la région : Damphu, Kalopani, Ghasa. En chemin, les vues sur le Dhaulagiri, les trois Nilgiris, le Fang et l’Annapurna I sont splendides.
Le Dhaulagiri, montagne massive haute de 8167 mètres, vient de « Dhavali giri » signifiant « Montagne blanche ». Mon regard ne sen détache pas. Maurice Herzog, avant son ascension de l’Annapurna I, explora une voie pour tenter l’ascension du sommet et abandonna l’idée en raison du danger lié aux avalanches. C’est finalement le 13 mai 1960 que la première ascension a été réalisée par une expédition austro-suisse dirigée par Max Eiselin. Dans le haut de Ghasa, dernier village Thakali, nous passons par un beau kani, transformé en monastère. Les ornithologistes pourront faire une halte plus longue pour pénétrer les forêts et y observer de nombreuses espèces d’oiseaux.

Verger


Trekking réalisé avec Pedibus, spécialiste des randonnées à pied et en raquettes

Cet article t'a plu ? Partage le sur tes réseaux sociaux

itrekkings

Grégory Rohart
Administrateur
Envoyer un mail
Summits année : 968 | Summits mois : 0 | Summits total : 10252
     > Classement des I-Trekkeurs
Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien s...


Page principale de l'article

Trek de Jomosom
Carnet d’un trekking de 9 jours entre Jomosom et Nayapul en passant par Muktinath. Après un court vol, nous atterrissons à Jomosom aux portes du Mustang avant ...

Articles de l'univers Voyage

Sanctuaire des Annapurnas
Carnet d’un trekking de 7 jours menant au Camp de base de l’Annapurna au cœur du sanctuaire des Annapurnas, véritables chapelets de sommets enneigés de 6000 à 8...

Trekking de l'Helambu et du Langtang
Carnet d'un trekking au Népal d’une quinzaine de jours dans la région de l’Hélambu et du Langtang, riche en cultures en terrasse et en villages d'ethnies différ...

Traversée du Zanskar
Carnet d'un trekking en autonomie réalisé en août 2004 au Ladakh entre Lamayuru et Padum. Les montagnes du Zanskar offrent un paysage surprenant où le désert d'...

Mustang : à pied au royaume interdit
Carnet d’un trekking de 15 jours au Mustang dans le nord du Népal à la frontière du Tibet. Longtemps interdit aux étrangers, le Mustang s’ouvre peu à peu aux vo...

Camp de base de l'Everest
Fin mars 2004, je suis parti à destination du Népal pour un mois, afin d'y effectuer mon trek. J'ai fait l'ascension de l'Everest jusqu'à son Camp de Base à 538...

Tour du Manaslu
Trekking de 13 jours chez l’habitant et en lodge sur le Tour du Manaslu, incontestablement l’un des plus beaux treks du Népal. Depuis le village de Baluwa, nous...

Langtang, Gosainkund et Helambu
Carnet d'un trekking de deux semaines dans les régions du Langtang et d'Helambu que nous joignons par les lacs sacrés de Gosainkund, lieu de pèlerinage hindou. ...

Ascension du Baruntse
Esthétique et varié, austère et froid, le Baruntse (7168 m) dans la région du Khumbu au Népal demande un engagement physique et psychologique important et ne pe...

Trekking du Rupshu au Spiti
Une caravane de chevaux et cinq locaux constituent notre équipe pour découvrir la région isolée du Spiti au départ du lac Tso Kar dans le Rupshhu (sud est du La...

Trekking humanitaire dans l'est du Népal
Trekking de trois semaines avec l'association Namaste dans les vallées de Sabha et de l'Arun sur la route du Makalu (8463 m) au profit des enfants népalais. De ...

Photos de l'univers Voyage