Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |

Pishu - Padum

Rédigé le 01/06/2008 - Lu 3819 fois
Pishu - Padum - Traversée du Zanskar
Jour 8

D+ : 450 m
D- : 320 m
Temps de marche : 7h00
Altitude arrivée : 3580 m

Ce matin, avant de partir de Pishu, nous allons à l’école primaire pour y laisser des crayons. Malheureusement, ce n’est apparemment pas la bonne heure, tout est fermé. Nous regardons les salles par curiosité : l’une est un véritable dépotoir, l’autre est juste meublée par des morceaux de tapis et un tableau noir. On est bien loin de notre abondance occidentale.

Nous reprenons l’interminable sentier plat sous un soleil déjà très généreux. En chemin, nous rencontrons des ouvriers qui construisent une route jusqu’à Padum. Nous discutons un peu avec le contremaître. Cette voie sera apparemment beaucoup plus longue à construire que celle que réalise l’armée entre Padum et Leh de l’autre côté du Zanskar, faute de moyens.


La bonne surprise de cette journée, c’est la découverte au loin des sommets enneigés de l’Himalaya qui donne un magnifique panorama à notre balade. Mais qu’est-ce que c’est long, malgré la rencontre avec les jeunes enfants d’un ravitailleur sous tente ainsi qu’avec un groupe de trekkeurs.

Nous sommes fatigués lorsque nous arrivons au monastère haut perché de Karsha, avons à peine le courage d’y monter, et nous ne prenons même pas la peine de bien visiter le site. Comme d’habitude, nous créons l’attroupement des moinillons.

La répétition des piques-niques et des repas sous tente nous a extrêmement motivés à vouloir manger au restaurant. A notre grand regret, celui de Karsha est fermé. Nous nous rabattons sur les restes avant de nous diriger vers Padum. En chemin, nous sommes interpellés par des femmes qui moissonnent, mais l’incompréhension est totale. En tout cas elles en rigolent bien. Nous n’aurons jamais pu communiquer avec les femmes ladakhies, sûrement parce qu’elles ont eu moins de possibilité d’étudier. Les familles sont souvent nombreuses. Juste après cette rencontre une petite sieste nous plairait bien, mais un vent terrible s’est soudain levé et la route vers Padum qui n’est déjà guère passionnante, sera très pénible. Nous remarquerons que les habitants étendent leur linge sur le fil barbelé car il n’y a que cela de disponible. avec ce vent il est sûr que cela sèche bien, mais il doit se former de beaux petits trous.

A Padum, nous cherchons une guesthouse. L’hôtel Haftal, cité dans un guide, est pitoyable et semble plutôt vide. Sa gestion a dû se dégrader et, même si le prix est très bas, nous préférons largement mettre un peu plus cher pour être un minimum à l’aise, surtout après une semaine de trek. Nous allons donc à l’Ibex où les chambres sont tout à fait correctes, avec un large patio et un restaurant. La double est à 350 Rs, prix raisonnable. Nous achetons quelques gâteaux salés et sucrés pour nous ouvrir l’appétit. Ils sont plus ou moins bons. Après avoir fait quelques provisions pour le prochain trek, Rangdum à Heniskot, nous nous renseignons pour connaître les horaires du bus pour Rangdum. Il part à 3h du matin ! Et il risque d’y avoir du monde. Il paraît même qu’il est complet, mais comme il semble possible d’acheter les billets une fois monté lors du départ (comme presque toujours, en tout cas pour les petits trajets), nous ne nous inquiétons pas trop. C’est que l’autre solution est d’affréter une jeep, avec un tarif au moins 5 fois plus cher. Bon, pour se donner du courage pour cette petite nuit, nous allons nous régaler au restaurant de l’hôtel : momos aux légumes, agneau, légumes en sauce, pommes de terre et tingmos (morceaux de pâte cuite à la vapeur, à tremper dans une sauce). C’est un véritable festin, délicieux, et pour 250 Rs, soit environ 5 euros.


Nous allons nous coucher. Bon, évidemment, la salle de bains est un peu spartiate : l’eau tombe par terre, elle est froide mais ça fait tellement longtemps qu’on attend une douche. Dodo à 21h30 pour se lever demain à … … 2h !

Au sujet de Padum, la petite capitale de l’ancien Royaume du Zanskar, peu de choses à dire. On est plutôt loin du charme et de la richesse de Leh. Il y a ici peut de choses intéressantes pour le touriste. La ville est juste constituée de quelques rues, bordées dans son centre de petits commerces qui vendent tous la même chose. Il n’y a même pas vraiment de gare terrestre, les bus partent de différents lieux pas si évidents à localiser. On peut tout de même trouver d’agréables petits endroits ou manger et prendre le ‘tchaï’.

Cet article t'a plu ? Partage le sur tes réseaux sociaux

Inde : nos suggestions de randonnées et trekkings
Evaneos
zanskar : de la mayuru à padum  - 18j.
 
1730.00
 
Evaneos
le zanskar intégral - 26j.
 
1970.00
 
Atalante
trek du zanskar, la grande traversée - 22j.
 
2695.00
 
Huwans
grande traversée du zanskar - j.
 
2695.00
 
Nomade
trek au zanskar - 17j.
 
2769.00
 
Terdav
grande traversée du zanskar - 28j.
 
2990.00
 

nicotravel

Nicolas Roirand
Rédacteur
Envoyer un mail
Summits année : 0 | Summits mois : 0 | Summits total : 0
     > Classement des I-Trekkeurs
Sportif, contemplatif et amoureux des voyages, a la recherche de paysages inedits et de rencontres d'autres cultures
Merci pour tous les renseignements sur ce trek ...nous partons le 14 août pour faire en groupe et avec une équipe local la grande traversée du zanskar....un mois sur place et 21 jours de marche


Page principale de l'article

Traversée du Zanskar
Carnet d'un trekking en autonomie réalisé en août 2004 au Ladakh entre Lamayuru et Padum. Les montagnes du Zanskar offrent un paysage surprenant où le désert d'...

Articles de l'univers Voyage

Sanctuaire des Annapurnas
Carnet d’un trekking de 7 jours menant au Camp de base de l’Annapurna au cœur du sanctuaire des Annapurnas, véritables chapelets de sommets enneigés de 6000 à 8...

Trekking de l'Helambu et du Langtang
Carnet d'un trekking au Népal d’une quinzaine de jours dans la région de l’Hélambu et du Langtang, riche en cultures en terrasse et en villages d'ethnies différ...

Mustang : à pied au royaume interdit
Carnet d’un trekking de 15 jours au Mustang dans le nord du Népal à la frontière du Tibet. Longtemps interdit aux étrangers, le Mustang s’ouvre peu à peu aux vo...

Camp de base de l'Everest
Fin mars 2004, je suis parti à destination du Népal pour un mois, afin d'y effectuer mon trek. J'ai fait l'ascension de l'Everest jusqu'à son Camp de Base à 538...

Tour du Manaslu
Trekking de 13 jours chez l’habitant et en lodge sur le Tour du Manaslu, incontestablement l’un des plus beaux treks du Népal. Depuis le village de Baluwa, nous...

Langtang, Gosainkund et Helambu
Carnet d'un trekking de deux semaines dans les régions du Langtang et d'Helambu que nous joignons par les lacs sacrés de Gosainkund, lieu de pèlerinage hindou. ...

Ascension du Baruntse
Esthétique et varié, austère et froid, le Baruntse (7168 m) dans la région du Khumbu au Népal demande un engagement physique et psychologique important et ne pe...

Trekking du Rupshu au Spiti
Une caravane de chevaux et cinq locaux constituent notre équipe pour découvrir la région isolée du Spiti au départ du lac Tso Kar dans le Rupshhu (sud est du La...

Trekking humanitaire dans l'est du Népal
Trekking de trois semaines avec l'association Namaste dans les vallées de Sabha et de l'Arun sur la route du Makalu (8463 m) au profit des enfants népalais. De ...

Khumbu, pays de l'Everest
Récit d'un trekking de 8 jours depuis Lukla, le petit Chamonix népalais, vers les lacs sacrés de Gokyo et le Gokyo Ri (5360 m) dans le Khumbu, pays de l'Everest...

Photos de l'univers Voyage