Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |

Corse : les plus belles randonnées

Rédigé le 16/03/2013 - Lu 10275 fois
Corse : les plus belles randonnéesÀ à peine 2 heures de vol de Paris, la Corse est la destination idéale pour une randonnée itinérante. Il y a bien sûr le GR20 mais les sentiers de Mare a Mare et de Mare a Monti offrent aussi de magnifiques possibilités de marche. Sélection des 4 randonnées de l’île de beauté à ne pas rater. Bon voyage !

La Corse, surnommée l'Ile de Beauté, est aussi fréquemment qualifiée de paradis des randonneurs. Pour les amateurs de randonnée, elle a l'avantage d'être située à proximité directe du continent et d'avoir gardé intactes ses beautés naturelles. A cause de la physionomie particulière de son relief, souvent escarpé et à l'écart des grands axes de circulation, on y trouve des itinéraires remarquablement préservés. De plus, la variété des paysages corses, allant du littoral au maquis, en passant par les cimes ou le vignoble, est l'assurance pour le marcheur de découvertes chaque jour renouvelées. C'est également une région accessible aux randonneurs tout au long de l'année, à l'exception du mythique GR20, qui se déroule à une altitude qui n'en permet la découverte qu'à la belle saison. La Corse est un pays de randonnée depuis longtemps déjà, c'est pourquoi vous trouverez sur votre chemin des refuges régulièrement entretenus et fréquemment tenus par un responsable local.

Cheminer en Corse à pied, c'est partir à la rencontre de ses sites naturels mais aussi de son patrimoine historique et de ses traditions, chers au coeur des Corses. A la fois proche et dépaysante, la Corse est une destination à privilégier pour tous les amoureux de la marche et des grands espaces. Alors préparez vos sacs et offrez-vous un vol Paris-Ajaccio pour découvrir les plus beaux sentiers de l'Ile de Beauté.

Castagniccia, la Voie Verte

  • 7 jours de marche entre Barchetta et Corte
  • Période favorable : mi-avril à novembre

Au centre de l'île, la Castagniccia est une région méconnue, faite de vallées et de secteurs enclavés, autrefois prospère. Ceinturée par la mer et les fleuves Golo et Tavignano, ses montagnes où le schiste affleure, sa végétation sauvage et sèche rappelleront aux marcheurs les beautés cévenoles.

© hassan bensliman - Fotolia.com

L'itinéraire démarre à Barchettu, avec le Trinechillu, petit train de montagne. Le sentier rejoint le village de Campile, avec un magnifique panorama sur le Massif du Tenda, puis plonge vers Ortiporio. Une boucle autour d'Ortiporio vous mène jusqu'à l'église de Sant'Austinu, au style baroque et rococo plutôt inattendu. Puis on fait halte au Belvédère de Sant'Antonio. L'étape suivante passe par la crête du Monte Campoli pour rejoindre Croce, en dépassant nombre de hameaux.Vous pourrez choisir d'emprunter le col du Prato ou une variante par la hêtraie de Santo Pietro d'Accia. Partant de Croce, le San Petrone qui culmine à1700m, vous attend ! On redescend vers Campodonico, hameau quasi-désert bordant un précipice, pour arriver enfin à Piedicroce. De là,un sentier sinueux et ombragé n'en finit pas de serpenter jusqu'au col d'Arcarota et Valle d'Orezza. Il traverse un torrent et monte vers Parata, traverse le bois de Galga Nera et parvient au moulin de Penti. Viennent ensuite les plateaux de Punta di Caldane et les hameaux de Perelli, avant l'arrêt à Pianello. Et l'on rejoint la civilisation en suivant les rives de la Bravone, ses falaises et sa cascade, pour arriver au village de Sermano. L'ultime étape traverse la terre du Bozio en passant par Castellare, qui surplombe Corte.

Sur le Mare a Monti

Mare e Monti Nord

Ce grand classique de la randonnée en Corse vous fait profiter tout à la fois des beautés du littoral et de l'altitude, avec de belles occasions de baignade en rivière et en mer. De la ville grecque de Cargèse à la réserve naturelle de Scandola, vous traverserez des sites classés au Patrimoine Mondial de l'UNESCO.

Votre randonnée part de Calenzana : un chemin de ronde en pente douce traverse la superbe forêt de Bonifatu (pins Laricio, chênes verts), pour parvenir au col de Bocca di Bonassa (1153m), et redescendre sur Tuarelli. Repartant sur un chemin de transhumance vers le Niolu au travers des genévriers, vous longez le fleuve Fangu pour atteindre la mer à Galéria. Le lendemain, vous parvenez à la retenue d'eau de Tavulaghju par un sentier ombragé. Suivant le gué de la rivière au travers d'une végétation touffue, l'itinéraire fait halte à Girolata, village de pêcheurs inaccessible en voiture. L'étape suivante vous offre de superbes points de vue sur la réserve naturelle de Scandola. Surplombant le golfe par la crête, le sentier prend de l'altitude en pénétrant dans les terres, pour vous emmener à Curzu. Après Curzu, vous abordez une pente modérée et suivez la rivière Vetricella jusqu'au hameau abandonné de Pinetu, pour redescendre à Serriera. Le lendemain,vous atteindrez un belvédère rocheux surplombant Serriera par la piste forestière de la Lonca, pour profiter d'un superbe panorama sur les environs. Redescendant par le ravin de Vitrone, tout de porphyre rouge, vous vous arrêterez au beau village d'Orta. Le sentier progresse ensuite dans les gorges de la Spelunca pour parvenir au point où les rivières Tavulella et Aitone se rencontrent. Il franchit le pont génois de Zaglia et monte au village de Marignana. Vous repartez par un itinéraire qui surplombe la vallée de Fiuminale et offre des passages ombragés sous les châtaigniers. Après la traversée de la châtaigneraie de Vaccarecciu, vous arrivez à Revinda. Traversant le plateau de Petracqua recouvert d'arbousiers, la dernière étape croise les bergeries de Santa Lucia et offre de splendides panoramas sur la Méditerranée en contre-bas, avant de descendre vers Cargèse.

Eglise de Levie sur le Mare a Mare Sud

Mare a Mare Sud

Voici un autre itinéraire d'est en ouest, plus au sud : sillonnant la partie méridionale de la montagne Corse, il déroule la diversité de ses paysages entre Porto Vecchio et Propriano.

On laisse derrière soi le bleu des eaux méditerranéennes à Porto Vecchio pour traverser la forêt de l'Ospedale sous les pins maritimes . Puis c'est l'ascension ver l'Alta Roca et le charmant village de Carbini. Le panorama sur le golfe de Valincu et les Aiguilles de Bavelle est superbe ! Parvenu à Lévie, votre périple vous amène près du site archéologique de Cucuruzzu, une sorte de petite forteresse de l'âge du bronze. Le sentier progresse sur des dalles de roche et traverse un chaos creusé de cavités qui servaient d'abri dans les temps anciens. Vous vous trouvez sur les plateaux de l'Alta Rocca, recouverts par une forêt de vieux chênes, environné par l'ombre et les parfums de la végétation. L'itinéraire suit un ancien chemin de transhumance jusqu'au hameau de Ghjalicu, avant de rejoindre Serra di Scopamena. Après une longue descente à l'abri des chênes et des châtaigniers, la rivière de Rizzanese et l'eau tranquille de ses vasques vous attend. Ayant dépassé le col de Tighjarellu, vous voici à Sainte Lucie de Tanella pour aborder la dernière partie de cette randonnée : arrêtez-vous aux ruines d'Altanaria avant de parvenir à Fozzano, où vous pourrez visiter la maison de Colomba, héroïne de Prosper Mérimée, et puis c'est le retour vers votre point de départ, Propriano.

GR20 © alter1fo - flickr

Le GR20, sentier mythique

  • 15 jours de marche entre Calenzana et Conca
  • Période favorable : mi-juin à fin septembre
  • Carnet de randonnée sur I-Trekkings : partie nord - partie sud

Le GR20, trek réputé comme étant le plus difficile d'Europe, est aussi l'un des plus beaux. Il vous fait cheminer de crête en crête et de refuge en refuge. Une bonne condition physique est nécessaire. Il est possible de le diviser en deux : la partie nord entre Calenzana et Vizzanova, plus difficile, et la partie sud entre Vizzanova et Conca. Il est possible de le faire dans les deux sens bien qu’une grande partie des randonneurs le réalise dans l’axe nord-sud.

Le GR20 démarre à Calenzana, avec la mer en arrière-plan. Le chemin monte aussitôt, environné par l'ombre. A travers les forêts de pins, il rejoint le col de Bocca Saltu. L'ascension continue à découvert jusqu'au refuge d'Ortu (1570m). Puis le sentier emprunte un itinéraire accidenté sur un sol semé d'éboulis. Parvenus au refuge de Carruzu (1270m), les amateurs se laisseront tenter par les voies d'escalades toutes proches. Au départ de Carruzu, une ascension assez raide à flanc de rocher vous mène au lac de Murvella. Après le passage d'un névé il est possible de prendre la variante des crêtes ou de descendre vers Stagnu. Puis c'est l'arrivée au célèbre site du cirque de Solitude : le marcheur progresse sur un itinéraire fait de rochers inégaux, avec des chaînes auxquelles se raccrocher en cas de besoin. Après quoi s'annonce une descente au milieu des névés, suivie d'une remontée tranquille pour atteindre le refuge de Tighjettu (1640m). Le lendemain, le GR vous emmène jusqu'au col de Faggiole avec un dénivelé assez important. Après le mont Paglia Orba, vous cheminez sur des dalles de pierres et traversez une forêt d'aulnes jusqu'à Castel di Verghio (1404m). L'étape suivante est reposante, avec un faible dénivelé et une grande variété de paysages. Vous dépasserez le lac de Nino et le col St Pierre pour arriver au refuge de Manganu (1601m). Vous profiterez des à-pics impressionnants après avoir rejoint le col de Capitellu, et Bocca Saglia. Entre Bocca Saglia et le col de la Haute Route, la neige est souvent présente jusqu'en été. Optez ensuite pour la variante des crêtes, d'où vous apercevrez la mer, et vous ferez halte au refuge de l'Onda (1430m). Après une courte montée, le sentier descend tranquillement en côtoyant la rivière. Cette étape agréable se déroule à l'abri de la forêt et vous mène à Vizzavone, un petit bourg (920m).

 Sur le GR20 - © Dean Moriarty - Fotolia.com

Après Vizzavone, le sentier monte tranquillement, encore à l'ombre d'un chemin forestier. Ayant dépassé Bocca Palmente, on approche des bergeries de Trajette dans un environnement plus méditerranéen. L'étape est assez longue mais avec peu de dénivelé, pour rejoindre le refuge de Bocca di Verdi (1298m). L'étape suivante emprunte une ligne de crêtes, souvent battue par les vents, pour mener à Prati. Une série de montées suivies de descentes peu difficiles vous conduit au refuge d'Usciola (1750m). Le lendemain, après un premier tronçon par les crêtes de nouveau, le sentier se poursuit en un parcours tranquille pour rejoindre les bergeries en ruines de Pedinielli et leurs sources. Après avoir dépassé Bocca di Luana et l'Incudiné, le panorama sur le massif est superbe. Une descente bien raide vous amène au refuge d'Asinau (1530m). Le lendemain, après être monté au travers de la forêt, l'itinéraire propose une variante alpine qui vous permettra de contempler les célèbres Aiguilles de Bavella, en passant par le col de Focce Finosa. Après avoir bivouaqué au refuge de Paniri, vous repartez sur un sentier à découvert et facilement praticable : parfois à flanc de rocher ou suivant un ancien chemin de ronde, il vous dévoile une vue splendide sur la mer au loin. Après le passage d'un dernier col, vous cheminez dans une végétation très dense, pour terminer par une route goudronnée jusqu'à Conca, votre point final.

Photo de présenbtation © blas - Fotolia.com

Cet article t'a plu ? Partage le sur tes réseaux sociaux

Corse : nos suggestions de randonnées et trekkings
La Balaguère
corse, de la montagne à la mer - 7j.
 
540.00
Sans aérien

paulinedelacroix

Pauline Delacroix
Rédacteur
Envoyer un mail
Summits année : 0 | Summits mois : 0 | Summits total : 15
     > Classement des I-Trekkeurs
 


Articles de l'univers Voyage

Mare a Mare sud
Carnet de Trekking en solitaire sur le Mare a Mare sud entre Propriano et Porto-Vecchio. Ce sentier de randonnée, d'une mer à l'autre, au coeur de l'Alta rocca,...

Mare e Monti Sud
Carnet de Trekking en solitaire sur le Mare e Monti sud en Corse entre Porticcio et Propriano. Ce sentier de randonnée, entre mer et montagne, au coeur du maqui...

Mare e Monti
Le Mare e Monti, splendide sentier de randonnée Corse entre Calenzana et Cargèse est avec le GR20 l'itinéraire le plus emprunté sur l'île de Beauté. 9 jours de ...

GR20 ® Sud
Après avoir réalisé le GR20 Nord, Samuel s'attaque à la portion sud entre Vizzavona et Conca. Considéré comme plus facile que la partie nord, le GR20 Sud a une...

GR20 ® Nord
Le GR20, ce sentier pédestre de grande randonnée qui traverse la Corse du Nord au Sud, est considéré par de nombreux randonneurs comme le plus beau et le plus e...

Corse : GR20 ® Sud
Récit d'une randonnée sur le GR20 Sud en Corse. Presque deux ans après avoir réalisé le GR20 Nord, Stéphane finit le GR20 Corse en partant explorer sa partie su...

GR20 ® Nord
Carnet de trekking du GR20 sur sa partie nord entre Vizzanova et Haut Asco. Réputé pour être un des plus beaux et des plus difficiles sentiers de Grande Randonn...

Corse : le Mare e Monti
Entre mer et montagne, un itinéraire à juste titre réputé. Entre de paisibles villages les sentiers escaladent de sauvages zones montagneuses et offrent des poi...

GR20 Express
Le GR20 est un sentier de près de 200 kilomètres qui traverse la Corse de part en part sur un axe Nord-Ouest / Sud-Est en suivant la ligne de partage des eaux. ...

Randonnée de Corte à l'île Rousse
Habitué des randonnées en Corse, Samuel partage le récit d'une randonnée hors des sentiers battus entre Corte et l'île Rousse, bien loin des sentiers balisés du...

Photos de l'univers Voyage