Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |
Vous êtes ici >> Accueil/Carnets de Randonnée et de Trekking, reportages, diaporamas et vidéos/Europe/Espagne/L’autre Ténérife, celle des volcans et de la randonnée

L’autre Ténérife, celle des volcans et de la randonnée

Rédigé le 08/10/2016 - Lu 13171 fois
L’autre Ténérife, celle des volcans et de la randonnéeSa douceur de vivre et son climat agréable font de Ténérife, dans l’archipel des Canaries, une destination très prisée tout au long de l’année. L’île, dont la moitié est protégée, est aussi un paradis pour les randonneurs avec 1000 km de sentiers dans des décors ébouriffants.

Un champ qui vient d’être labouré. La couleur de la terre, l’apparence des mottes… c’est à s’y méprendre. Mais les sillons sont hauts de plusieurs mètres et s’étendent, de manière chaotique, sur des kilomètres à la ronde. Un paysage apocalyptique. Plutôt de commencement du monde. Car c’est du basalte, du magma originel solidifié. Pas très ancien, qui plus est.

Le Teide, la plus haute montagne d'Espagne

Teide : toujours actif

Même s’il est bien essoufflé aujourd’hui, le Teide, en plein centre de l’île de Ténérife, est encore considéré comme un volcan actif. Les fumerolles, visibles surtout près du sommet, le prouvent. Ici, sur son flanc ouest, les champs de lave ont un peu de deux siècles et la dernière éruption s’est produite en 1909. Un tableau étonnant et puissant. Il a servi au tournage du film « Le Choc des Titans », ce blockbuster avec notamment Liam Neeson qui met en scène les dieux de l’Olympe, où il contribue à la violence des affrontements.
Tombé sous le charme, l’humble marcheur, lui, ne se lasse pas. Les yeux se repaissent des couleurs changeantes. D’un versant de montagne à l’autre, elles vont du beige au presque noir en passant par toute la palette des ocres. Gigantesque avec ses 17 km de diamètre, la caldera, une dépression qui constitue le contrefort du volcan, est étonnamment variée.

Les pins canariens retiennent l’humidité des nuages, appelée pluie horizontale, et sont bien plus résistants qu’ils ne le paraissent

Ces arbres-là résistent aux incendies

Montant en pente douce, l’approche vers le Teide se fait entre les pins canariens. Une variété bien plus tenace que ne le laisse penser le vert tendre des aiguilles : ces arbres-là résistent aux incendies ! Puis, parvenue aux altitudes que n’atteint pas la mer de nuages, au-delà de 2 000 m, la forêt fait place aux petits bosquets de genêts. C’est la plante la plus répandue –mais il y a aussi de la moutarde ou une magnifique et haute vipérine rouge ainsi qu’une espèce de violette connue seulement ici– dans le parc national du Teide.

Ceinturant le volcan sur quelque 189 km2 et inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, ce parc est le plus fréquenté de toute l’Espagne ! Les visiteurs sont attirés par les superbes paysages, mais la plupart ne les contemplent que depuis le bord de la route. Aussi par la facilité de montée au Teide : sur son versant le plus abrupt, un téléphérique ultra-moderne grimpe de 2 356 m à 3 555 m en quelques minutes. La dernière partie, qui mène au sommet le plus haut du pays, à 3 718m, n’est pas offerte à tout le monde. Non pas que la marche soit rude, une bonne demi-heure suffit. Mais l’accès est restreint à 200 personnes par jour.

Le GR 131 colonne vertébrale des sentiers de l’île

La plupart des 1 000 km de sentiers de Ténérife s’articule autour du GR 131, véritable colonne vertébrale de la randonnée. Terminé voici peu, il court du nord au sud, coupant l’île en deux par l’arrête montagneuse et offrant les plus beaux paysages.

Particulièrement bien balisé et fléché, le GR 131 compte 85 km. Il est divisé en cinq tronçons, dont la longueur varie de 11,3 km à …29,8 km. Cette étape la plus longue, qui est celle la plus au nord, se fait en 14h et 20 minutes. Les autres vont de 4h à 7h20. Une petite dérivation de 3,5 km, le 131.1, a été créée pour mener au Parador installé dans le parc national du Teide et bénéficier de ses différents services.

Exemple d'une fiche du GR 131

L’itinéraire pèche par le manque d’hébergements. Il n’y en a guère qu’aux extrémités, dont ce Parador construit dans un cadre exceptionnel. Pour faire le GR131 dans sa totalité, il faut donc prévoir de bivouaquer ou organiser des transferts.

Chaque tronçon du GR 131 fait l’objet d’une fiche détaillée où figurent notamment tous les numéros utiles pour les transports (bus et taxis) ainsi que bien entendu les renseignements pratiques.

Télécharger les fiches

Une vingtaine d’itinéraires balisés dans le parc

Sorti des endroits hyper touristiques, on ne croise finalement pas grand monde dans cette autre Ténérife, celle des volcans. Encore une très belle balade –une trentaine d’itinéraires sont balisés dans le parc– conduit au village de Vilaflor en six heures. Elle part d’un groupe de rochers au pied du Teide, des colonnes de lave que tous les Espagnols ou presque connaissent bien, même sans jamais y avoir été. Les « roques de Garcia » figuraient en effet sur les billets de mille pesetas ! La marche fait longer une dernière fois les « malpais », ces champs de lave où rien ne pousse. Plonger vers de petites collines où le basalte prend toutes les couleurs possibles en un patchwork surréaliste. Un arrêt s’impose pour admirer les « cheminées de fée », sculptées dans la roche par les coulées de lave en plusieurs endroits.

Plus bas, les sentiers retrouvent les forêts de pins, où s’accrochent les nuages d’un blanc duveteux. Accrochées à la montagne, les terrasses cultivées manifestent le retour à la civilisation. L’homme prouve son ingéniosité de manière éclatante : les plantations, des pommes de terre bien goûteuses, poussent dans de la pierre ponce concassée, idéale pour retenir la chaleur et l’humidité.

Gigantesque avec ses 17 km de diamètre, la caldera entourant le volcan du Teide

De belles randos mènent à la mer

Puis, tournant résolument le dos aux plages du sud qui font la réputation de Ténérife –et à l’urbanisation galopante–, direction la pointe nord. La nature y est toujours aussi sauvage. Et plus exubérante aussi, surtout dans cette étonnante forêt subtropicale de lauriers, la laurisylve d’Anaga., tapissée de mousse, recouverte de lichens.

De la ligne de crête qui scinde en deux l’éperon nord de l’ile, la vue est impressionnante : de part et d’autre une côte déchiquetée, des falaises, quelques cultures d’un côté et… rien de l’autre. De belles randos mènent à la mer. Ainsi, depuis Cruz del Carmen, où se trouve l’accueil du parc rural d’Anaga, trois chemins différents conduisent à Punta del Hidalgo, sur la côte, dont l’un passe par Chinamada et ses belles maisons troglodytes.

Dans la petite ville de La Laguna., d’anciennes et opulentes demeures jalonnent les rues qui quadrillent le centre historique, inscrit également au Patrimoine mondial de l’Unesco. Les façades aux couleurs veloutées et chatoyantes, jusque sur les églises et couvents, sont du meilleur effet. Et partout s’étalent des terrasses de cafés, prises d’assaut quel que soit le temps et l’heure : la douceur de vivre canarienne…

Nombre de sentiers sillonnent le nord de l’île, la partie la moins fréquentée de Tenerife

Informations pratiques

Office de tourisme : www.webtenerifefr.com

Randonnées

Tous les sentiers sont parfaitement balisés. Les itinéraires dans le parc du Teide sont consultables sur www.parquesnacionalesdecanarias.com. La description des itinéraires dans toute l’île sont à consulter ici.

Pour des randonnées guidées, contactez de notre part :

One Day In Tenerife
Felix de la Rosa
www.oditen.com

ou

Agencia Excursiones y Actividades
Juan Miguel Delporte Benitez
Guía-intérprete oficial
www.tenerife-adventure.com

mais aussi Gaiatours et Anaga Atraspiés.

Où dormir

Où manger

Casa mi Suegra, près de La Laguna

Y aller

La compagnie Air Europa dessert Ténérife depuis Paris via Madrid.

Cet article t'a plu ? Partage le sur tes réseaux sociaux

wolff

Bernard Frantz
Rédacteur
Envoyer un mail
Summits année : 120 | Summits mois : 0 | Summits total : 593
     > Classement des I-Trekkeurs
Merci pour cet article intéressant et relativement complet !

Stéphane


Lien : http://himalanda.voila.net/
 


Articles de l'univers Voyage

Randonnée aux Canaries
Carnet d’une randonnée sur les îles de la Gomera et de la Palma dans l’archipel des Canaries. Profondément marquées par leur origine volcanique et les alizés, e...

Tenerife : ascension du Teide
Le Teide, le plus haut sommet d’Espagne et des Canaries, domine Tenerife de toute son aura du haut de ses 3 718 m. Lors du Tenerife Walking Festival, j’ai gravi...

Lanzarote, de volcan en volcan
Dans l’archipel des Canaries, Lanzarote est sans doute l’île la plus singulière : parsemée de volcans, elle offre des décors étonnants. Les treks que l’on fait ...

Alpujarras, les villages blancs de la Sierra Nevada
Carnet d'un trekking de quelques jours en Andalousie, dans la Sierra Nevada jusqu'à Grenade. Les Alpujarras sont un ensemble de villages blancs isolés que l'on...

De Gavarnie au Mont Perdu
Récit d'un trekking de cinq jours en boucle au départ du cirque de Gavarnie. Ascension du Petit Aztazou (3012 mètres) et du Mont Perdu (3352 mètres) avant de pl...

Balades dans le désert de Monegros
Le désert de Monegros en Aragon recèle d’étranges formations géologiques que les randonneurs contournent sous tous les angles pour mieux en apprécier les saveur...

Randonnée dans le parc d'Ordesa
Carnet d'une randonnée de 3 jours dans le parc national d'Ordesa en Espagne avant de reprendre le chemin de la traversée des Pyrénées par la Haute Route Pyrénée...

Trek sur le Carros de Foc
Les montagnes des Encantats, les enchantés, dans le parc national d'Aigues Tortes en Catalogne espagnole est la zone lacustre la plus importante des Pyrénées......

Randonnée dans la Sierra Nevada
Direction la Sierra Nevada en Andalousie dans le sud de l'Espagne pour une randonnée de 4 jours au départ du village de Capileira. Cet itinéraire aux paysages d...

Tour du Posets
Carnets d'une randonnée autour du Posets, deuxième sommet des Pyrénées avec ses 3375 mètres. C'est à l'occasion du week-end du 15 aout, au milieu de ma traversé...

Photos de l'univers Voyage