Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |
Vous êtes ici >> Accueil/Carnets de Randonnée et de Trekking, reportages, diaporamas et vidéos/Afrique/Ethiopie/Randonnée dans le parc national des Simiens

Randonnée dans le parc national des Simiens

Rédigé le 10/09/2016 - Lu 1587 fois
Randonnée dans le parc national des Simiens4 jours de trekking dans le parc national de simiens. Une aire protégée absolument sublime, incontournable pour les trekkeurs qui se rendent dans le nord de l'Ethiopie.
Cet article se compose de plusieurs pages à retrouver à la fin de l'article !

Notre voyage nous emmène dans les Simiens, lieu de trekking incontournable d'Ethiopie. Nous y avons passé 4 jours, dont un juste pour l'organisation du tour. Ce parc est absolument sublime et les paysages le rendent immanquable. Les qualités des sentiers en fait un paradis pour les trekkeurs.

Parc national de Simiens

Jour 1 : Débark

Notre voyage nous emmène à Debark, petite ville de 75000 habitants situées à 2850 mètres d'altitude. Nous nous installons dans une auberge rustique mais qui fera l'affaire. Notre objectif est d'organiser notre trekking dans le parc national des Simiens, et tout se passe à la maison du parc. La bas, nous pouvons monter notre circuit à notre guise. Le scout (homme armé qui nous protège contre on ne sait pas quel animal sauvage) est obligatoire, ainsi que les taxes d'entrée dans le parc et les nuits au camping. Pour le facultatif, on peut rajouter un guide, un muletier, un cuisinier et l'assistant du cuisinier, le matériel de camping (tente, réchaud, gamelle), le gaz, le bois, la nourriture... Bref tout un tas de personnes et de choses qui feront notre confort pour ce périple. Il faut également réserver la voiture pour le retour du trek. Afin d'organiser tout cela, il nous faudra une journée bien remplie et beaucoup d'énergie!

Deuxième jour, Debark - Camp Sankaber

Nous partons tôt pour ce premier jour. Les éthiopiens n'étant pas très à l'heure, nous avons le temps de prendre un premier petit déjeuner, puis ensuite un second. Puis toute notre équipe logistique arrive, et nous prenons la route. Tout d'abord, nous traversons une partie de la ville. Nous en profitons pour jouer au foot avec les enfants, graver dans notre mémoire ces moments de vie particulier. Après 30 minutes de marche, nous sortons de la ville et nous voilà directement dans la campagne. Ici c'est très rural : des chèvres, mules et chevaux de partout, des enfants bergers pour garder tous ces animaux, les anciens sont au champs. Tout ce fait à la main, les champs ne sont pas plats et la densité de maïs est très faible au mètre carré. Mais l'Ethiopie est le grenier de l'Afrique et ici tout le monde a à manger. Le sentier commence à monter, monter, monter.... Il fait chaud et nous sommes en plein soleil. Une pompe à eau locale permet de faire le plein de nos gourdes. Ici les villageois font des kilomètres avec des bidons pour avoir de l'eau potable.

Nous arrivons sur les plateaux, et la vue est à couper le souffle. Des falaises surplombantes, des montagnes à perte de vue. On comprend tout ce que l'on a monté depuis le matin, et également les jours précédents en bus. Dans notre dos, des enfants (comme toujours ici), des huttes typiquement africaines en bois et en paille et des champs cultivées. Le paysage est hallucinant.

Notre randonnée continue avec la rencontre des signes Gélada. Ce sont des animaux endémiques à l'Ethiopie avec des poils longs ! Ils sont végétariens et inoffensifs. Si bien qu'on peut les approcher de très près, et qu'ils s'en moquent complètement de nous. Ils boulottent leur herbe et les plus jeunes jouent. Pour nous c'est un spectacle vivant très captivant.
Nous arrivons vers 16h au camp de Sankaber. Nous sommes à 3240 mètres, avons fait plus de 30 kilomètres aujourd'hui et les jambes tirent un peu. Heureusement parce qu'il n'y a absolument rien à faire au camp, si ce n'est boire du thé et dormir.

Cet article t'a plu ? Partage le sur tes réseaux sociaux

svety

Maud
Rédacteur
Envoyer un mail
Summits année : 323 | Summits mois : 15 | Summits total : 493
     > Classement des I-Trekkeurs
J'ai eu la chance de faire de ma passion mon travail. Tous les matins, je suis contente d'aller travailler.  En même temps, mon travail consiste à vendre du rêve, et à emmener des petits groupes faire du chiens de traine...
 


Articles de l'univers Voyage

La plaine du Danakil, ailleurs … sur Terre
Retour sur un voyage réalisé fin janvier dernier en terre Afar, aux confins de l'Ethiopie, dans la dépression du Danakil. Ici se produisent quelques unes des ma...

Photos de l'univers Voyage