Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |
Vous êtes ici >> Accueil/Carnets de Randonnée et de Trekking, reportages, diaporamas et vidéos/Magazine Voyage/Conseils aux randonneurs/Comment bien préparer sa 1ère randonnée itinérante ?

Comment bien préparer sa 1ère randonnée itinérante ?

Rédigé le 18/05/2016 - Lu 9042 fois
Comment bien préparer sa 1ère randonnée itinérante ?Vous avez envie de partir pour une randonnée de plusieurs jours, en refuge ou sous tente, en France ou à l’étranger, mais vous ne savez pas par où commencer. Cet article vous aidera dans l’organisation de votre première randonnée itinérante et vous permettra de préparer en toute sénérité cette nouvelle expérience en pleine nature.

Partir en pleine nature pour une semaine de marche en dormant sous une tente, passer des cols et des sommets pour découvrir des nouvelles vallées, c’est ce que des milliers de personnes choisissent de faire chaque année, alors pourquoi pas vous ? La randonnée itinérante peut sembler difficile d’organisation, laisser penser qu’il faut une expérience solide… Mais pas du tout, elle est accessible à tous. Vous souhaitez partir pour votre première randonnée itinérante, voici les points-clés pour que tout se passe bien.

Choisir sa randonnée

Si vous partez pour une première randonnée et que vous n’avez pas d’expérience, il est vivement conseillé de choisir un itinéraire facile. Ne vous surestimez pas, la randonnée demande des compétences, comme l’endurance, l’orientation, l’organisation, l’adaptation… et se déroule le plus souvent dans un environnement isolé.

Il existe de très nombreux itinéraires qui sont bien balisés et topographiés en France, en particuliers sur les GR. Il est aisé de préparer une randonnée sur l’une de ces randonnées. On trouve généralement des ouvrages qui détaillent le parcours avec précision et qui regroupent toutes les informations utiles pour organiser sa randonnée. Si vous choisissez de partir à l’étranger, il en va de même, optez pour un trek « classique », c’est-à-dire pour lequel il existe des cartes, des guides… de préférence trouvables en France.

Avant de choisir votre randonnée, renseignez-vous sur les difficultés et compétences nécessaires. Pour cela, feuilletez les ouvrages à disposition et renseignez-vous sur internet en venant poser vos questions sur des forums.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, pensez à partir durant les meilleures saisons conseillées. La météo influence énormément une randonnée, elle peut la rendre pénible, voire dangereuse, si vous partez à une mauvaise époque de l’année.

Étudier l’itinéraire

Vous avez choisi la destination de votre première randonnée, il faut maintenant passer à l’étude de l’itinéraire. Pour cela, procurez-vous les guides qui couvrent votre itinéraire et lisez-les intégralement. A l’aide de ces topos, vous pourrez définir vos étapes journalières. Commencez en douceur, prévoyez une étape courte, de mise en jambe, pour le (ou les) premier jour. Pour les jours suivants, restez modeste, avec des journées de 5 à 7h de marche maximum. C’est déjà beaucoup pour un débutant. Vous pourrez toujours adapter votre rythme à la hausse le moment venu. Si vous disposez en plus de cartes, tracez dessus votre itinéraire et apprenez à vous en servir. Vérifiez aussi que l’ensemble de votre itinéraire sera balisé (par des panneaux ou des marques de peinture), ce qui facilitera grandement l’orientation.

Une fois que vous avez défini vos étapes, repérez les refuges qui se trouveraient sur votre itinéraire. Assurez-vous qu’ils seront ouverts et vérifiez s’il est nécessaire de réserver ou non. Même si vous n’avez pas prévu d’y dormir, un changement de météo, une blessure pourraient vous conduire finalement à vous y arrêter. Si vous prévoyez de bivouaquer, vérifiez que vous pourrez bien vous installer aux lieux choisis. En effet, il est parfois impossible de planter sa tente à certains endroits (réglementation stricte, zone marécageuse ou rocheuse…). Sur ce sujet, lisez notre article Comment bien choisir son emplacement de bivouac ?

Notez-vous tous les lieux où vous pourrez vous ravitailler en cours de route, superettes, épiceries… et prévoyez uniquement de la nourriture jusqu’à votre premier point de ravitaillement. Si vous comptez souper dans les refuges, cela vous fera encore quelques kilogrammes de nourriture en moins dans votre sac à dos. Notez aussi les points d’abandons possibles en cas de blessure, lassitude… par exemple, un arrêt de bus en chemin, une route pour faire du stop.

En plus des guides, une autre source d’information, plus vivante, peut être fort utile. Il s’agit des récits d’autres voyageurs ayant déjà arpenté la randonnée que vous convoitez. Sur i-Trekking, vous pouvez consulter la rubrique « Randos & Trekkings » pour trouver de nombreuses idées.

Faire son sac

Votre sac à dos est un élément important de la randonnée. Trop lourd, mal équipé, manque d’indispensables… Que dois-je mettre dans mon sac à dos ? Voici une question que l’on se pose à coup sûr la première fois. Concrètement, cela va dépendre de l’aménagement sur l’itinéraire repéré, de l’autonomie, de la saison et finalement très peu de la durée.

  • Refuge ou bivouac : Si vous rejoignez chaque soir un refuge, une auberge… vous pouvez vous dispensez de prendre tout l’attirail du campeur. Par contre, si vous prévoyez de bivouaquer, il faudra prévoir une tente, un matelas, un sac de couchage, un réchaud et une popote…
  • Autonomie ou avec ravitaillement : Repérez bien chaque lieu sur votre itinéraire où vous pourrez refaire le plein de nourriture ou prendre un repas, afin d’emporter que ce que vous avez besoin jusqu’au prochain point de ravitaillement.
  • Climat chaud, froid, pluvieux : Suivant votre destination et la saison, il vous faudra adapter vos vêtements au climat, pour vous protéger du chaud, du froid ou/et de la pluie.

Ensuite, que vous partiez pour une randonnée itinérante de 3 ou 15 jours, cela ne change pas vraiment votre équipement. Il y a bien quelques petites choses en plus, comme un/des chargeurs de batteries par exemple (appareil photo, téléphone, GPS), mais le gros de votre équipement sera le même, y compris pour les vêtements.

Pour vous aider dans le choix de votre équipement, vous pouvez consulter la rubrique « Conseils matos » d’i-Trekking qui contient de nombreux articles qui vous seront utiles, par exemple : « Comment faire un sac à dos léger ? », « Comment bien choisir sa tente de randonnée ? », « Comment bien choisir son réchaud ? »…

Vous pouvez aussi consulter les tests réalisés sur le terrain par i-Trekkings et ses membres dans la rubrique « Tests vêtements et matériels de randonnée ».

Estimer le budget

Le budget d’une randonnée s’estime assez facilement, il dépendra surtout du coût de la vie du pays de votre destination. Il faut tenir compte :

  • Des transports pour se rendre au point de départ et revenir du point d’arrivée
  • Des hébergements en refuge/auberge ou en camping (le bivouac est généralement libre)
  • Du ravitaillement avant et pendant la randonnée, ainsi que les repas en refuge
  • De l’entrée du parc/réserve… le cas échéant

Quant au budget de l’équipement, il est très variable. Il dépend notamment du climat de la destination. Pour un climat froid, il faudra s’équiper par exemple d’un duvet grand froid, d’une doudoune… qui ont des coûts d’achat élevés. Cela dépend si vous comptez vous équiper de marques spécialisées, qui disposent de produits plus pointus ou de marques de la grande distribution, qui ont l’avantage d’être plus économiques. Ainsi, un équipement complet de randonnée de A à Z revient à 800 € au minimum et peu facilement dépasser les 2000 € (hors appareil électronique : GPS, montre…), suivant les produits choisis. A savoir qu’une partie du matériel peut se partager avec son (ses) équipier(s), comme la tente, le réchaud…

Se préparer

La randonnée est un sport, et lorsque l’on la pratique en itinérant, avec un sac à dos conséquent, sur des dénivelés importants, il faut un minimum d’entraînement. Soyez un minimum en forme avant de partir. Faites du sport ! Si vous ne pratiquez pas un sport régulièrement durant l’année, planifiez-vous un entraînement sportif sur les semaines précédant votre randonnée. Plus vous serez en forme, plus vous profiterez de votre séjour.

Avant le départ, faites connaissance avec l’ensemble de votre équipement. Il est impératif de savoir monter et démonter correctement sa tente, de savoir régler les sangles de serrage de son sac à dos, de savoir utiliser son réchaud…

Et quelques jours avant le départ, pensez à consulter la météo et à adapter, si besoin, votre itinéraire et votre équipement.

N’hésitez pas à consulter la rubrique « Conseils aux randonneurs » d’i-Trekkings, elle regroupe de nombreux articles qui vous seront utiles.

Cet article t'a plu ? Partage le sur tes réseaux sociaux

simon

Simon Dubuis
Rédacteur
Envoyer un mail
Summits année : 650 | Summits mois : 10 | Summits total : 1978
     > Classement des I-Trekkeurs
Voici quelques années, je me suis échappé d'une vie qu'il faut souvent suivre au pas... Aujourd'hui je déborde d'énergie que je dépense dans la marche afin de parcourir des milliers de kilomètres pour découvrir les mer...
itrekkings a déjà bien répondu à la question. Impossible de prévoir à cette époque de l'année. Il faut surveiller la météo les jours précédents.
Sergio,

J'ai précisé "qu'à cette époque de l'année, de grosses chutes de neige peuvent de temps à autre survenir."

Prévoyez petites doudounes, guêtres par exemple.

Les températures à cette époque dépendent beaucoup de l'ensoleillement et le temps est plus instable. Il faudra que vous vérifiez la météo avant votre départ pour affiner le sac à dos.
Bonjour Simon,
Merci pour ces bons conseils, ils seront utiles.
Nous prévoyons une rando vers le 07 octobre, autour du Brec de Chambeyron, d'après ton collègue Grégory il y a des risques de chutes de neige. Faut-il pour cela prévoir un équipement grand froid? Quels sont les températures a prévoir sur ce massif? Et surtout quels équipements pour les deux nuits que nous prévoyons.
Merci d'avance.
Sergio.
 


Derniers articles de l'univers Voyage

10 raisons indispensables de savoir utiliser une carte de randonnée
Une carte de randonnée est faite pour trouver son chemin et ne pas se perdre, mais pas seulement ! La bonne vieille carte papier garde un panel d’avantages face...

Raquettes et aurores boréales en Russie
Récit d'une semaine de raquettes à neige en Russie en Carélie vers le lac Oniéga puis dans le massif de Khibiny au niveau du cercle arctique où j'aurai la chanc...

La Grande traversée de la Haute Chaîne du Jura
Traversée de la Haute Chaîne du Jura en deux jours au départ de Thoiry et en passant par le Reculet et le Crêt de Chalam. Nuit à mi-parcours au gîte de Berbois

Raquettes en Russie : Carélie et massif de Khibiny
Direction la Carélie au bord du lac Oniéga et le massif de Khibiny à hauteur du cercle arctique pour une semaine de raquettes en Russie. A découvrir en vidéo.

Top 10 des treks au Maroc
Terre de trekking incroyable, le Maroc offre toute la diversité que peut espérer un randonneur : montagnes arides, vallées verdoyantes, villages accueillants, d...