Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |
Vous êtes ici >> Accueil/Carnets de Randonnée et de Trekking, reportages, diaporamas et vidéos/Magazine Voyage/Interviews/Les 40 ans de Terres d’Aventure par Lionel Habasque

Les 40 ans de Terres d’Aventure par Lionel Habasque

Rédigé le 27/06/2016 - Lu 2035 fois
Les 40 ans de Terres d’Aventure par Lionel HabasqueLionel Habasque répond à nos questions sur les 40 ans Terres d’Aventure dont il est le PDG. Il évoque les origines, l’ADN et les événements organisés pour fêter les 40 ans de l’agence. On en apprend aussi un peu plus sur l’homme.

40 ans dans une vie, ça compte forcément. C’est vrai pour tout à chacun, ça l’est aussi dans la vie d’une entreprise. C’est un cap à passer diront certains, un col à franchir pour les randonneurs. A l’occasion des 40 ans de Terres d’Aventure, I-Trekkings a rencontré Lionel Habasque, son PDG. Nous avons évoqué entre-autre les origines de l’agence, son ADN, les événements « anniversaire ». C’est aussi l’occasion de rencontrer l’homme discret qui a repris les rennes de Terres d’Aventure en 2001.

Lionel Habasque, PDG de Terres d'Aventure

Les origines de Terres d’Aventure

Lionel Habasque : Terres d’Aventure a été créée en 1976 par deux passionnés de voyage : Daniel Popp et Hervé Derain. Le premier voyage, c’était dans le Tassili du Hoggar dans le sud de l’Algérie. Ceux sont eux qui ont quasiment créé en France les voyages d’aventure organisés. L’infrastructure de l’époque n’était pas du tout celle d’aujourd’hui. On amenait tout. Et puis quand on partait à une date, on ne savait pas très exactement quand on allait revenir. Les avions pouvaient avoir du retard ou être annulés. La notion d’aventure était vraiment marquée.

Les voyages d’aventure ont changé

LH : Depuis nos débuts, les voyages d’aventure ont changé. Ils sont aujourd’hui accessibles à un plus grand nombre car nous proposons plus de voyages d’un niveau plus facile. 80% de nos clients partent sur des voyages 1 ou 2 chaussures sur une échelle de 5. Les équipes locales se sont organisées, les moyens d’accès sont beaucoup plus simples et les prix ont plutôt eu tendance à baisser si on les compare en tenant compte de l’inflation.

Il y a 40 ans, les clients étaient prêts à avoir un retard d’un jour, aujourd’hui, compte-tenu de la segmentation des temps de vacances, ce n’est plus du tout possible. Les clients veulent de l’aventure mais pas de mésaventures. Ils sont plus exigeants sur la tenue de la promesse que nous leur faisons au départ. Dans nos voyages, il y a quand même des imprévus. Ils les acceptent et ils les comprennent plutôt moins.

Tassili du Hoggar, Algérie

© hervé Saliou

L’ADN Terdav

LH : Ce qui n’a pas changé c’est notre ADN : quasiment tous nos voyages sont organisés autour de la marche à pied. Sur certains voyages, il y a moins de temps de marche parce qu’il peut avoir une orientation plus culturelle. C’est le cas avec l’Iran que nous avons ouvert il y a deux ans. Si nous proposons d’aller dans le désert comment ne pas découvrir Chiraz ou Ispahan. Aujourd’hui, la majeure partie de nos clients sont des citadins qui ne font pas forcément du sport. Il y a encore du trek très engagé à notre catalogue mais cette offre s’est peu développée depuis 40 ans.

Quand on a démarré il y a 40 ans, on souhaitait lancer de nouvelles destinations et défricher. La rencontre avec les populations était également dans notre ADN. Aujourd’hui, on est très attentif à la préservation des lieux où l’on va. C’est pour cette raison que depuis 6 ans, nous avons un programme qui compense 10% des émissions carbones de tous nos clients et 100% de nos salariés. Notre fondation « Insolites Bâtisseurs » finance nos propres projets de reforestation.

Terres d’Aventure a été créé par des passionnés qui voulaient faire vivre leur passion. C’est encore le cas aujourd’hui mais l’entreprise a beaucoup grandi depuis. On essaie donc de faire participer de manière forte nos salariés au résultat de l’entreprise. Depuis 20 ans, nous redistribuons 50% de notre résultat net sous forme d’intéressement et de participation. C’est quelque chose d’important chez nous.

Et vous pourquoi marchez-vous ?

Et vous pourquoi marchez-vous ?

LH : On a souhaité permettre à des grands témoins, à nos clients et à tous nos guides du monde entier de s’exprimer à leur guise sur cette question « Et vous pourquoi marchez vous ? » Ils écrivent ce qu’ils veulent en fonction de leur humeur. Et ça marche ! On l’a lancé en avril et on a reçu aujourd’hui plus de 600 témoignages. On trouvait important de réaffirmer notre ADN.

Et vous Lionel Habasque, pourquoi marchez-vous ?

LH : Il y a trois ans, j’ai participé à un voyage Terdav au Pic Lénine au Kirghizstan. Je ne suis pas allé au sommet. Il y avait énormément de vent et il faisait -30°C. Je me suis même gelé un œil. Et du coup, j’ai apprécié la lenteur de la marche et les temps sans marche nécessaires pour s’acclimater à l’altitude. On prend le temps qu’on ne prend plus au quotidien pour réfléchir à des choses très personnelles. Ça se rapprochait de la méditation que je ne pratique pas. Il y a ça mais il y a aussi le côté humble car on ne va pas forcément au sommet. On doit s’adapter.

Souvenirs du Burkina Faso

LH : Au Burkina Faso, j’ai fait le tour à pied du pays Sénoufo. Et là « Wouah » parce qu’on s’arrête dans des villages, on va sur des marchés, on vit avec les gens, on dort dans des écoles et on est accueilli partout de façon incroyable. C’était un vrai voyage de rencontres où l’on vit au rythme des habitants locaux. J’ai adoré.

Village Sénoufo

© Julie Foucher

Et les Ultra-Trails

LH : Je fais des ultra-trails. J’ai fait deux fois le marathon des sables. Et ça s’approche beaucoup de ce que je viens d’évoquer sur l’adaptation à l’environnement car sur ce genre de course on n’a pas le choix. Dans les Ultra-trails, la question de l’autonomie est majeure. Quand on arrive le soir au bivouac, il faut trouver des brindilles pour faire chauffer l’eau pour manger sa nourriture lyophilisée. On ne se change pas pendant une semaine. Il faut avoir un sac très léger. Dernier point qu’on ne retrouve pas forcément dans la marche classique, c’est d’aller au bout de soi parce que c’est dur. A chaque fois, j’étais perclus d’ampoules, j’ai perdu tous les ongles de pieds.

Marche nationale le 18 septembre

LH : On a prévu d’organiser au départ de toutes nos agences en France, à Bruxelles et Genève une marche nationale gratuite d’environ trois heures pour découvrir un territoire urbain. On s’est inspiré pour cela de ce qu’on propose déjà à l’agence de Paris tout au long de l’année. Il y aura des thématiques pour chacune des randonnées. On invitera tous nos clients. Vient qui veut.

Objectif Aventure

LH : Nos 40 ans vont se conclure les 27, 28 et 29 janvier 2017 par le festival Objectif Aventure que nous organisons tous les deux ans au Centquatre à Paris.

Cet article t'a plu ? Partage le sur tes réseaux sociaux

itrekkings

Grégory Rohart
Administrateur
Envoyer un mail
Summits année : 968 | Summits mois : 0 | Summits total : 10252
     > Classement des I-Trekkeurs
Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien s...
 


Derniers articles de l'univers Voyage

10 raisons indispensables de savoir utiliser une carte de randonnée
Une carte de randonnée est faite pour trouver son chemin et ne pas se perdre, mais pas seulement ! La bonne vieille carte papier garde un panel d’avantages face...

Raquettes et aurores boréales en Russie
Récit d'une semaine de raquettes à neige en Russie en Carélie vers le lac Oniéga puis dans le massif de Khibiny au niveau du cercle arctique où j'aurai la chanc...

La Grande traversée de la Haute Chaîne du Jura
Traversée de la Haute Chaîne du Jura en deux jours au départ de Thoiry et en passant par le Reculet et le Crêt de Chalam. Nuit à mi-parcours au gîte de Berbois

Raquettes en Russie : Carélie et massif de Khibiny
Direction la Carélie au bord du lac Oniéga et le massif de Khibiny à hauteur du cercle arctique pour une semaine de raquettes en Russie. A découvrir en vidéo.

Top 10 des treks au Maroc
Terre de trekking incroyable, le Maroc offre toute la diversité que peut espérer un randonneur : montagnes arides, vallées verdoyantes, villages accueillants, d...