Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |

Mont Kailash

Rédigé le 11/09/2016 - Lu 15093 fois
Mont KailashSitué au fin fond du Tibet, le Mont Kailash est resté méconnu du monde occidental jusqu'au XIXe siècle. Considéré comme le centre du monde pour quatre des plus grandes religions d'Asie, il fait l'objet d'une grande vénération pour des milliers de pèlerins. Récit d'un trekking de 5 jours autour du Mont Kailash, sommet mythique d'Asie...
Cet article se compose de plusieurs pages à retrouver à la fin de l'article !

Loin de toute agglomération, le Mont Kailash s'élève sur le haut plateau désertique du Chang Tang, à l'extrémité ouest du Tibet. Seule montagne à atteindre cette altitude (6714 m), il se dresse, isolé, sans aucun autre sommet alentour. De forme quadrangulaire, sa base forme un carré presque parfait qui attire, depuis la nuit des temps, non seulement des bouddhistes et des böns (du Tibet et des pays voisins), mais aussi des hindouistes et des Jaïns (de la péninsule indienne). Les pèlerins en font le tour, chacun en vénérant ses déités. Interdit aux alpinistes, son sommet reste inviolé.
Le circuit de pèlerinage, appelé khora, s'étire sur 54 km. Commençant à Darchen (4575 m), il progresse régulièrement jusqu'au col de la "Dromla la" (5670 m), pour redescendre à son point de départ.

Une certaine motivation est nécessaire pour qui veut se rendre au Kailash. Car quelle que soit la route choisie, plusieurs jours sont nécessaires pour se rendre à Darchen, soit en 4x4, sur des pistes parfois défoncées ou, à pied, en venant du Népal (depuis Simikot).

Après avoir traversé la plaine du Chang Tang et sur le point d'arriver à Darchen, nous doublons de plus en plus de camions, à bord desquels voyagent des pèlerins. Dans la joie d'arriver au pied du Mt Kailash, ils sont nombreux, lors du passage d'un col, à lancer des prières imprimées sur de fine feuilles de papier coloré, que le vent va se charger d'emporter. Arrivés à Darchen, ils vont s'installer dans des campements improvisés, parfois pour quelques jours ou plusieurs semaines : la durée de leur séjour dépend du nombre de tours qu'ils ont l'intention d'accomplir : un seul tour de khora purifie le pèlerin des péchés de l'ensemble d'une vie et lui assure une prochaine réincarnation dans le monde des humains. Douze tours lui assure un karma favorable pour de multiples vies. Cent huit tours, nombre sacré pour la religion bouddhiste, permet d'atteindre l'éveil au cours de cette vie.

Une visite de Darchen nous permet de nous imprégner de l'atmosphère de cette petite bourgade qui ne s'anime que durant la saison du pèlerinage : quelques ruelles boueuses bordées de restaurants enfumés, un temple bouddhiste, une guest-house en béton construite pour recevoir les pèlerins hindous, tel est ce village du bout du monde.
Un camion chinois bleu "Dong feng" stationne dans le camp : des pèlerins sont sur le point de rentrer chez eux. Les tentes démontées, leurs quelques affaires entassées dans le camion, ils montent à l'arrière, se serrant les uns contre les autres. Ils se préparent déjà à affronter les intempéries : pluie, grêle, poussière, soleil de plomb... Imaginer leurs conditions de voyage illustre bien leurs motivations : ces hommes et ces femmes ont fait le voeux de venir une fois dans leur vie accomplir le tour du Mt Kailash.

Compte tenue de l'intensité du pèlerinage, nous avons choisi  de consacrer cinq jours au Kailash. La plupart des groupes en font le tour en trois jours. Quant aux pèlerins, ils parcourent le chemin en une ou deux journées afin de réduire au maximum le portage.

Cet article t'a plu ? Partage le sur tes réseaux sociaux

mlvareilles

Marie-Laure vareilles
Rédacteur
Envoyer un mail
Summits année : 0 | Summits mois : 0 | Summits total : 14
     > Classement des I-Trekkeurs
 28 années à parcourir la planète, un pied sur chaque continent, une prédilection pour les marches dans les Alpes et l'Himalaya, mais aussi les deserts et les Andes... témoigner de la diversité des cultures de notre...
Merci pour les précieuses informations contenues dans ce reportage. Un ami Michel Coquet en a fait le tour en 1987 et depuis, je sais que j'irai voir le Seigneur du Kailasha pour y faire le pèlerinage. 2009,enfin prêt, ayant reçues toutes les enseignements & onctions de ma Tradition, j'irai en 2010 y chercher l'onction par le Coeur (ishin kanjo)... Combien de tours y seront nécessaires?... Autant que les jambes le supporteront!
Merci encore pour avoir pris le temps d'y mettre le carnet de treck et qques photos...
Gassho/meileurs pensées
Sylvain-Kuban
shugendo.fr
 


Articles de l'univers Voyage

Tour du Mustagh Ata
Aux confins du Xinjiang chinois, le Mustagh Ata domine les steppes d'Asie centrale du haut de ses 7546 mètres. A ses pieds, un entrelacs d'ethnies, Kirghiz, Ouï...

Trek dans le désert de Badain Jaran
Méconnu, le désert de Badain Jaran dans la province de la Mongolie intérieure abrite pourtant les plus hautes dunes du monde avec une hauteur de 400 mètres. La ...

Photos de l'univers Voyage