Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |

Tour du Mustagh Ata

Rédigé le 11/09/2016 - Lu 7443 fois
Tour du Mustagh Ata Aux confins du Xinjiang chinois, le Mustagh Ata domine les steppes d'Asie centrale du haut de ses 7546 mètres. A ses pieds, un entrelacs d'ethnies, Kirghiz, Ouïgours... entre cols hauts perchés et vallées étirées. L'occasion d'être nomade parmi les nomades. Un rêve de sédentaire ?
Cet article se compose de plusieurs pages à retrouver à la fin de l'article !

Certains noms de contrés résonnent du mythe du passé. Des noms qui évoquent des images de caravanes ancestrales chargées de denrées précieuses, de citées extraordinaires aux marchés florissants, de montagnes et de déserts aux réputations terribles et infranchissables.
Kashgar, Xinjiang, Taklamakan, …, Ils font partie de ces chimères entretenues par maintes lectures, jusqu'au jour ou le mythe s'éfface là ou commence la réalité.

En ce début de mois d’août, nous voici à Bishkek, capitale du Kirghizstan, pays anciennement rattaché au bloc soviétique. Cette ville n’a rien de spécialement attirant, et son état de décrépitude avancé est amplifié par la prise d’indépendance du pays vis-à-vis de l’ex-URSS. L’architecture soviétique d’après guerre a ici aussi fait ses ravages, compensée par une végétation urbaine importante ainsi qu’une relative douceur de vivre.

En toile de fond, les sommets enneigés laissent augurer des images plus conformes au mythe Kirghiz : Steppes et montagnes.
Après un petit bain dans le lac Issik Kul, deuxième plus grand lac de montagne de la planète après le Titicaca, nous voici repartit en direction de Naryn, petite ville étape dénué de charme sur la route menant à la frontière chinoise du Xinjiang. De larges vallées en chaîne de montagnes, une impression d’infini se dégage de ces immensités verdoyantes, exemptes de toute végétation, mais sans cesse clairsemées de yourtes perdues au milieu de nulle part, entourées de superbes chevaux et de quelques bambins chaudement emmaillotés.

Porte d’entrée au Xinjiang, Torugarte est un poste frontière perdu sur un col à plus de 4500 m d'altitude! L’ambiance est glaciale au passage de la douane, et pas seulement la température, avec un arrière goût de guerre froide !
Il faut changer de véhicule car les bus kirghize ne peuvent entrer en Chine. Lorsque nous le regardons le nôtre s’éloigner, nous laissant seul au bord de la piste, un soupçon d’inquiétude plane dans l'air, de même qu'une prière muette adressée au correspondant chinois qui doit nous récupérer de l'autre côté de la frontière.


Une fois quitté les grands plateaux, une interminable vallée débouche dans l’immense plaine du bassin de Tarim, où se trouve Kashgar. La route traverse de nombreux villages ouighours, ethnie majoritaire du Xinjiang, de laquelle émane une certaine richesse, perceptible au travers des échoppes s’égrainant le long des artères principales.

C’est l’arrivée dans les faubourgs de Kashgar. A mesure que nous progressons vers le centre, le mythe s'étiole. Certain d’entre nous s’imaginait quasiment pénétrer dans la célèbre cité marchande à dos de chameaux, accompagné d’une caravane, mais le pragmatisme du rouleau compresseur chinois est passé par là.

Les avenues stériles et sans âmes ont remplacé l’ancienne cité de laquelle ne subsiste plus que quelques pâtés de maisons. Kashgar la mythique n'est plus. La mégalopole Kashi (pour les Chinois) a basculé dans le XXIème siècle au rythme de la frénésie chinoise qui fait table rase du passé.

Seul vestige plusieurs fois millénaire, comme un lien entre passé et avenir, le bazar riche en couleurs et véritable patchwork ethnique où Tadjiks, Ouighours, Khirghizes et Chinois viennent acheter, vendre ou troquer une multitude de denrées.

Un rapide coup d’œil de la place Id Gah et de sa célèbre mosquée, puis nous filons au sud sur la Karakorum Highway et la région du Mustagh Ata. La face nord du Kongur 7719 m, se dévoile majestueuse, au-dessus des plaines, puis les glaces du Mustagh Ata 7546 m qui se reflètent dans les eaux du lac Kara kol.


Odyssée Montagne, spécialiste des expéditions, de l’alpinisme et du trekking aux quatre coins du monde.

Cet article t'a plu ? Partage le sur tes réseaux sociaux

gus

pierre schmidt
Rédacteur
Envoyer un mail
Summits année : 0 | Summits mois : 0 | Summits total : 0
     > Classement des I-Trekkeurs
 


Articles de l'univers Voyage

Trek dans le désert de Badain Jaran
Méconnu, le désert de Badain Jaran dans la province de la Mongolie intérieure abrite pourtant les plus hautes dunes du monde avec une hauteur de 400 mètres. La ...

Mont Kailash
Situé au fin fond du Tibet, le Mont Kailash est resté méconnu du monde occidental jusqu'au XIXe siècle. Considéré comme le centre du monde pour quatre des plus ...

7 alternatives au Sahara pour les amoureux du désert
Amoureux du désert, voici 7 alternatives au Sahara pour continuer à voyager passionnément et en toute sécurité entre dunes, regs et oasis. Préparez votre chèche...

Photos de l'univers Voyage