Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |
Vous êtes ici >> Accueil/Actualités randonnées, trekkings et équipement du randonneur/Club Aventure : le Nil à contre-courant

Club Aventure : le Nil à contre-courant

Rédigé le 17/08/2010 - Lu 3067 fois

©L. DoyenClubaventure lance pour la saison hiver 2010/11 un voyage invitant à vivre le Nil à contre-courant. Une proposition d'autant plus alléchante qu'elle affiche un prix tout compris de 699 euros pour huit jours quelle que soit la date de départ. Le spécialiste des randonnées et des voyages a totalement repensé cette destination historique et grand public. Avec un objectif : donner de la saveur et de l'authenticité à la découverte de l'Egypte et de ses trésors.

« Avec Le Nil à contre-courant, comme son nom l'indique, on prend le contrepied du voyage traditionnel en Egypte », soutient Mohamed Hibrahim, guide et responsable du bureau de clubaventure en Egypte. Exit les hôtels, les transferts en minibus, les queues à l'entrée des sites, les visites stéréotypées, les repas continentaux... Le Nil à contre-courant propose une immersion réelle, durable et concrète dans le quotidien des Egyptiens.

D'abord, le groupe de cinq à dix voyageurs utilise des modes de transport écologiques et doux pour ses déplacements. Marche à pied, vélo, dos d'âne et charette permettent d'être au plus près des gens et des paysages. Ils favorisent aussi le lâcher prise et le dépaysement. L'hébergement est lui aussi authentique. Nuitées inédites et chaleureuses dans des familles d'accueil. Une première en Egypte où le concept de chambres d'hôtes n'existe pas. Sommeil paisible sur la rive ouest de Louxor dans un quartier tranquille avec ses palmiers, orangers, bougainvilliers, dattiers. Au cours de l'une des soirées, on prépare un mezzé avec la famille. Trois autres nuits sont passées à bord d'une felouque. Les voyageurs dorment sur le pont sur de confortables matelas. C'est aussi là que l'on partage les repas autour d'une grande tablée et que l'on déguste le thé carcadé entre deux visites.

©L. DoyenMoins cher, ce voyage n'en est pas moins complet et riche. Il inclut la visite de neuf grands sites de l'Egypte Antique. clubaventure bénéficie de quatre guides égyptologues diplômés sur place. Cet atout permet de visiter les grands lieux culturels et historiques en totale autonomie sans avoir besoin des professionnels sur place. Le guide qui connaît son groupe peut donc adapter les visites et leur contenu à ses attentes, mettre en lumière les monuments en racontant leur vie.

« Ce voyage sort des sentiers battus en tous points et guide ses hôtes vers des sites ignorés des tours opérateurs et de la presse, commente Mohamed Hibrahim. Par exemple nous programmons la visite de Medinet Habou. C'est le temple funéraire du roi Ramsès III, situé à côté de la Vallée des Rois, de la Vallée des Reines et du Temple d'Hatchepsout. Tout le monde connaît la Vallée des Rois et la Vallée des Reines. En revanche personne ne sait qu'à 1 km à peine, il existe un autre temple aussi grand que le Temple de Louxor, aussi joli, coloré, préservé que l'on peut visiter tranquillement quasi en exclusivité ».

Ultime attention des équipes de clubaventure : une organisation futée pour éviter les grands flots de touristes sur les sites. « 90% des tours opérateurs du monde entier commencent la matinée par la Vallée des Rois. Ils enchaînent par la Vallée des Reines et achèvent le périple par le temple d'Hatchepsout. C'est tout bête mais clubaventure fait l'inverse et commence la matinée par le temple d'Hatchepsout encore quasi désert ». Ensuite le groupe rejoint la Vallée des Rois en passant par la montagne, pas par la route. Une randonnée à pied ou à dos d'âne sur un sentier assure la liaison et offre de nouvelles perspectives. Le groupe atteint la Vallée des Rois quand la foule a déserté le site.

©L. DoyenTrois questions à Olivier Petin, créateur des voyages Moyen-Orient de clubaventure

Avec le nouveau circuit le Nil à contre-courant, vous prétendez offrir un voyage moins cher et plus authentique. N'est-ce pas antinomique?
Olivier Petin : non, car en sollicitant toutes les ressources locales et nos moyens sur place, nous réduisons les coûts. En même temps nous permetttons à nos voyageurs d'être plus proches de l'environnement, d'avoir des contacts vrais et riches avec la population locale. Par exemple, l'hébergement chez l'habitant nous permet d'éviter les grands hôtels aseptisés et de proposer une immersion dans le quotidien des Egyptiens. Au passage nous devenons sources de revenus de plusieurs familles.

Justement cette diminution des coûts ne se fait pas au détriment des intervenants locaux ?
clubaventure a la chance d'avoir une équipe permanente d'une quinzaine de personnes en Egypte. Sur les cinq guides, quatre sont diplômés en égyptologie. Cela nous évite de devoir rémunérer les guides des sites. Nous sommes totalement autonomes et limitons les intermédiaires. Et puis chaque groupe part avec son guide qui reste le même pendant toute la durée du voyage. En fait la réduction des coûts s'opère sur les transports et l'hébergement. Pour la restauration on gagne en qualité et en goût puisque nos hôtes se fournissent sur les marchés locaux. Et puis nous disposons de notre propre felouque. Notre antériorité en Egypte nous a permis d'investir, de former et pérenniser les équipes.

Alors le Nil à contre-courant, n'est pas un séjour low cost?
Le Nil à contre-courant sera le produit le moins cher du marché et son prix garanti quelle que soit la date de départ, ce qui est très rare. Ce voyage sera aussi l'un des plus authentiques. Son programme de huit jours alterne visite des huits grands sites historiques, voyage en felouque, visite des marchés et villages retirés, randonnée en montagne. Un périple très riche qui met en éveil tous les sens.

Site internet : www.clubaventure.fr

itrekkings

Grégory Rohart
Administrateur
Envoyer un mail
Grégory Rohart Photographies
Summits année : 968 | Summits mois : 0 | Summits total : 10252
     > Classement des I-Trekkeurs
Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences f...