Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |

Afrikabidon

Rédigé le 13/07/2007 - Lu 2607 fois

Point-Afrique et Afrikabidon organisent du 19 juillet au 12 août 2007 la première édition des rencontres culturelles et artistiques autour de l’Afrique à Bidon dans le sud de l’Ardèche.

Au programme : concerts, débats, expositions, rencontres avec des artistes…

Ils sont peintres ou maçons, artisans ou forgerons, sculpteurs ou paysans, chanteurs ou griots. Au-delà d’un caractère festif, Afrikabidon souhaite présenter l’Afrique dans sa réalité du quotidien. Ils ne sont pas tous issus de l’élite mais représentent 95% de la population. Ils venaient présenter leur habitat, leurs outils, leur perception du continent africain.

Le Niger, le Mali, la Mauritanie, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Togo, le Bénin ont accordé leur visa à nos invités.

La représentation française au Sénégal refuse des demandes de visas.
Pour les rencontres d’Afrikabidon, Afrikabidon avait souhaité inviter, depuis le Sénégal, les artistes Corentin Faye, Moussa Sakho et Michael Daffé, Auguste Diatta, directeur de l’agence Diatta Tour, Charlemagne et Léopold Coly, respectivement guide et pêcheur, employés du précédent, le lutteur Jean Diatta et le maçon Auguste Diene. La nouvelle est tombée vendredi 6 juillet, comme un coup de tonnerre : seuls Auguste Diatta et Corentin Faye obtiendraient leur visa. L’ambassade de France à Dakar a recalé tous les autres.

"Il va de soi que nous avions fournis tous les documents nécessaires à la venue de nos invités : billet d’avion aller-retour, attestation de participation aux Rencontres, «certificat d’accueil» et que nous étions prêts de surcroît à nous porter financièrement garants de l’opération. Christian Saglio, Directeur de l’Institut Français de Dakar, avait personnellement appuyé la demande." précise Maurice Freud, Président de Point-Afrique. Motif du refus invoqué : «absence de garanties économiques».

Contacté par Point Afrique, les propos tenu par l’ambassade (sans tenu officiel) ont été plus explicites : «Ces gens sont à la limite de l’indigence... Quant à vos artistes, leur talent n’égale pas celui d’enfants de quatre ans en France.»

Maurice Freud s’insurge : « Nous ne pouvons être accusés de légèreté. A la mi-décembre 2006, Maurice Freund, président de Point-Afrique, a rencontré à Dakar ambassadeur, conseiller culturel, directeur du Centre culturel français et directeur de l’Institut Léopold Senghor... Nous apportions toutes les garanties et ces invités ont tous une activité économique au pays, activité dont Point-Afrique garantit la pérennité par sa propre activité spécifique.
Il ne pouvait en aucun cas s’agir d’un danger d’immigration clandestine. Leur retour au pays était assuré.
Cet événement ne mettra pas en difficulté l’opération Afrikabidon mais il est le présage de ce que deviendront nos rapports avec l’Afrique de demain. »

Afrikabidon aura bien lieu (téléchargez le programme)
L’absence d’une partie des artistes sénégalais constitue un manquement grave à la libre circulation des individus. Se rendre à Afrikabidon va au delà de la simple découverte de la culture africaine, c’est devenu par la force des choses un engagement citoyen et politique. Que faites-vous entre le 19 juillet et le12 août ?

Informations Complémentaires :

téléphone au (00 33) 04 75 97 24 86
Mail : contact@afrikabidon.com
Site internet : http://www.afrikabidon.com

itrekkings

Grégory Rohart
Administrateur
Envoyer un mail
Grégory Rohart Photographies
Summits année : 968 | Summits mois : 0 | Summits total : 10252
     > Classement des I-Trekkeurs
Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences f...