Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |
Vous êtes ici >> Accueil/Actualités randonnées, trekkings et équipement du randonneur/Ultra trail du Mont-Blanc : un doublé espagnol !

Ultra trail du Mont-Blanc : un doublé espagnol !

Rédigé le 30/08/2011 - Lu 4386 fois

Une météo délicate, de nombreux changements de parcours, et des favoris ne voulant céder aucun pouce de terrain à l'adversité : l'édition 2011 de l'UTMB® aura été très mouvementée.

L'organisation avec les prévisionnistes de Météo France a permis d'offrir une session de haut niveau en anticipant les aléas climatiques, pour que tout se passe dans les meilleures conditions de sécurité... Pour les coureurs, les bénévoles et tous les membres de l'organisation.

 

 

> Résultats CCC entre Courmayeur et Chamonix, Vendredi 26 au soir :

  • Manu Gault
  • Virginie Govignon

 

Peu avant le coup de feu sur la place centrale de Courmayeur, l'organisation avait prévenu chacun des concurrents par SMS que le début de parcours serait "shunté", pour des raisons de sécurité, de violents orages étant prévus au niveau du Grand Col Ferret. La stratégie de la direction de course était donc de faire passer, au plus vite, le peloton à ce stade du parcours. Pour rendre cela possible, il a fallu renoncer à l'ascension de la Tête de la Tronche, en se dirigeant directement vers Bertone. D'autres modifications étaient prévues en fin de parcours ; les coureurs reliaient Champex à Chamonix en évitant Bovine, Catogne, et la Tête aux Vents exposés aux orages. Soit un parcours total annoncé de 93km et 5100m D+.

 

Les « jeunes » du peloton lançaient les bases sur un rythme élevé. Parmi eux Julien Jorro (FR), mais aussi Mickael Pasero (FR) et le tenant du titre Xavier Thévenard (FR).

Plus prudents, Manu Gault (Fr) et le Canadien Adam Campbell restaient à distance respectable jusqu'à Champex (6 minutes), avant d'imposer leur leadership sur la compétition. A Trient, Gault enfonçait le clou, en mettant plus de 15 minutes d'écart entre lui et Campbell. Le Grec Kalofyris, déjà 3e l'an dernier, apparaissait à la même position, à 30 minutes. Un écart qui allait rester quasi le même jusqu'à l'arrivée, où la pluie commençait à tomber sans interruption.

 

Une belle récompense pour l'athlète du Gard, qui avait beaucoup misé sur les Mondiaux de juillet dernier en Irlande, mais était passé à côté, malade. "On ne peut jamais dire au départ d'une telle course "je vais gagner" mais ce qui était sûr, c'est que j'étais vraiment motivé pour bien faire".

 

Côté filles, la Bretonne Virginie Govignon parachevait une saison 2011 déjà bien remplie, en l'emportant après 12h47 d'effort. "J'en avais vraiment ras le bol dans la dernière heure de course" dira Virginie sur la ligne. "J'ai tout fait au mental, en priant pour que les nanas derrière ne reviennent pas".

 

Le même jour lancement de l'UTMB à 23h30 au lieu de 18h30.

 

Dès le début de soirée, la perturbation n'aura pas épargné le massif du Mont-Blanc. Températures en chute libre, dépressions orageuses et chutes de neige auront contraint les organisateurs à décaler de 5 heures le départ de la 9e édition de l'UTMB®, vendredi 26, à 23h30.

 

Ce changement horaire impliquait aussi une modification du tracé sur la fin du parcours ; en effet, afin d'éviter une arrivée trop tardive des derniers coureurs dimanche, l'ascension à la Tête au Vent et la descente de La Flégère ont été supprimées, au profit du parcours originel, celui de 2003, passant par le petit balcon sud.

 

Dans la matinée du samedi, à cause d'un très gros orage sur Bovine vendredi, le poste de ravitaillement a été détruit. L'organisation n'est pas parvenue à le rétablir dans des conditions de sécurité acceptables, de façon à ce que tout soit prêt avant le passage des coureurs. Elle a donc pris la décision de faire passer l'UTMB® par le parcours de repli de Martigny, le même qui a été utilisé la veille pour la CCC® (pendant la tempête). Le parcours 2011 de l'UTMB® fera donc 170 km et 9700 m de dénivelé positif, la distance entre Champex et Trient via Martigny représente 5,6 km et 690 m+ supplémentaires.

 

Le flux des 2300 concurrents s'est donc élancé dans les rues de Chamonix, sous une pluie allant crescendo. Couverts pour affronter la pluie, le froid, le vent, et les chutes de neige annoncées sur les points hauts du parcours, l'ensemble du peloton avait pris les précautions d'usage pour affronter cette première nuit de course.

 

Comme prévu, le départ fut rapide. Pascal Giguet (FRA) animait le début de course, passant en tête à St Gervais. La densité de ce plateau 2011 se confirmait rapidement, puisqu'on comptait 24 coureurs en 10 minutes à ce point du parcours.

 

Passé les Contamines (km 31), les choses sérieuses débutaient, puisque les concurrents entraient au cœur du terrain montagneux. Le col de la Croix du Bonhomme constituait la première vraie difficulté du parcours. Sous une fine couche de neige, Mike Wolfe (USA), Kilian Jornet (ESP) et Nemeth Csaba (HON) étaient les premiers à pointer au sommet, suivis par Miguel Heras et Iker Karrera (ESP). Sébastien Chaigneau (FRA), lui, grignotait petit à petit son retard pour revenir dans la descente du col, et faire la jonction avec la tête de course.

 

A partir de Courmayeur, le quatuor de tête allait se scinder en deux duos ; Jornet/Karerra, puis Chaigneau/Heras à quelques minutes, franchissaient tour à tour le Grand Col Ferret. Avant que les inséparables ne se regroupent de nouveau à Champex (SUI).

 

La décision ultime se fera dans la montée de Martigny, où Kilian Jornet produisait son accélération. Seul Iker Karrera, dont c'était la première apparition sur un tracé aussi long, résistait. Sébastien Chaigneau, magnifique tout au long de cette longue journée, maintenait l'écart autour des 6-7 minutes.

L'Espagne triomphe sur la place de l'Amitié, Jornet le Catalan termine en 20h36, devant le Basque Karrera, en 20h45, et Sébastien Chaigneau (FRA) en 20h55.

 

Chez les filles, la triple championne de l'UTMB Liz Hawker se dirige vers un 4e sacre. Collant les garçons, la Britannique possédait à Trient (km140) plus d'1h45 sur l'Espagnole Nerea Martinez, et Maud Gobert à la 3e place. On attend son arrivée sur la place vers 23h.

 

 

> Résultats UTMB Hommes :

  • 1- Kilian Jornet Burgada 20h36'43
  • 2- Iker Karrera Aranburu 20h45'30
  • 3- Sébastien Chaigneau en 20h55'41

 

> utmb.com

audrey

Audrey
Administrateur
Envoyer un mail
Summits année : 0 | Summits mois : 0 | Summits total : 3648
     > Classement des I-Trekkeurs
Audrey, graphiste et photographe, je suis passionnée de voyages et d'art !