Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |

Mémoires d’altitude

Rédigé le 14/09/2007 - Lu 2602 fois

Journaliste à Nice-Matin, Patrick Delaville, passionné de montagne comme de musique et de peinture, a souvent écrit sur ces sujets. Paradoxalement, il publie ici son premier livre sur la montagne dans lequel il retrace le récit de ses courses en haute montagne.

Aujourd’hui atteint d’une sclérose latérale amyotrophique (SLA)1 qui l’empêche de pratiquer sa passion, il n’en continue pas moins de voyager par le souvenir en nous offrant ce livre dont les droits d'auteurs sont dédiés à l’Association pour la Recherche sur la Sclérose (ARS).

En 32 chapitres, Patrick Delaville raconte son amour de la montagne : de ses premières escapades en tant que scout à ses dernières courses dans les Alpes en passant par les Andes et l'Himalaya dont il est tombé amoureux. Loin des récits à la recherche de l'exploit sportif, l'auteur s'attarde sur des anecdotes de voyage, anodines, spectaculaires ou dramatiques. Il parle avec humour et détachement de ses rencontres, femmes et hommes, compagnons de cordée, animaux des montagne. 

Emouvant, ce livre s’achève avec générosité : au-delà de la maladie qui atteint aujourd’hui son auteur et qui le condamne à l’immobilité, ce recueil porte haut la noblesse inaltérable de la montagne et convie à la rencontrer.

Descriptif de l’ouvrage :

Livre brochée avec rabats
Editions Gilletta•nice-matin
Format : 16 x 22 cm
160 pages
Prix public : 20 € TTC
Diffusé dans tous les réseaux de librairies et maisons de la presse

1 Maladie neurodégénérative qui atteint essentiellement les cellules nerveuses commandant aux muscles volontaires. Les cellules nerveuses responsables de cette commande, s’appellent des « motoneurones ». La réalisation d’un mouvement souhaité met en jeu certains motoneurones du cerveau - c’est là que se décide le mouvement - et certains motoneurones d’exécution, dits « périphériques », en lien direct avec les muscles capables d’effectuer le mouvement voulu. Ces motoneurones périphériques sont situés dans la moelle épinière et le tronc cérébral (bulbe et protubérance).
C’est la plus fréquente des maladies neurodégénératives après la maladie d’Alzheimer. Elle touche chaque jour 4 nouveaux individus.
Elle a été parfaitement décrite en 1897 par Jean Martin Charcot, neurologue à la Salpêtrière à Paris, d’où parfois son appellation de « Maladie de Charcot ».

Pour plus d’infos sur la SLA et l’ARS : http://www.ars.asso.fr/

itrekkings

Grégory Rohart
Administrateur
Envoyer un mail
Grégory Rohart Photographies
Summits année : 983 | Summits mois : 15 | Summits total : 10252
     > Classement des I-Trekkeurs
Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences f...