Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |

Une saison en refuge

Rédigé le 28/06/2012 - Lu 2097 fois

« Refuge cherche aide-gardien pour la saison. Merci d’envoyer vos références et une lettre de motivation à l’adresse suivante ». C’est ainsi que Laurence Fleury, journaliste pigiste, photographe et vidéaste se lance, le temps d’une saison, dans le métier d’aide-gardien d’un refuge.

Une saison en refuge de Laurence Fleury

Elle vient de publier Une saison en refuge aux éditions Gypaete. Elle y raconte son expérience dans un refuge des Pyrénées dont elle taira le nom pour ne pas froisser les personnes qu’elle a côtoyé. Le récit se passe donc au refuge de la voie normale au pied d’un sommet Pyrénéen et de son glacier.

Des usagers pénibles

Elle est enthousiaste à l’idée de passer l’été en montagne, loin de la ville. Sa vision romantique du métier ne dure pas longtemps. La corvée de chiottes lui fera perdre toutes ses illusions.

« Un objet jaunâtre non identifié, semblable à une méduse, flotte au ras de l’eau et ne semble pas vouloir s’évacuer. Je tire la chasse une fois, deux fois, trois fois. Rien à faire. Il faut y aller avec les mains. Cette chose un peu visqueuse se désagrège lorsque je l’attrape. Il s’agit d’une lingette, rongée par la pisse ».

C’est que voyez-vous il y a toujours des usagers, randonneurs, alpinistes, montagnards en général, qui s’osent tout, même dans un refuge de montagne.

« Tenez chère madame, j’ai un petit cadeau pour vous. Il me pose son sac poubelle sur la table ».

Il y a ceux qui se croient au restaurant ou dans un hôtel et exigent des prestations qui n’ont pas lieu d’être. Il y a les montagnards « aguerris » qui ne jugent pas nécessaire de retirer leurs chaussures de randonnée. Il y a aussi les citadins en décalage totale avec l’isolement en montagne qui recherchent désespérément le réseau Wi-fi sans comprendre qu’un refuge n’en n’est pas équipé. Il y a les randonneurs qui entrent dans la cuisine comme à la maison ou qui dorment dans le sac de couchage d’une autre personne.

Et fort heureusement, il y a les autres que Laurence Fleury ne décrit pas. Les respectueux, les serviables, les sympathiques. Ceux là apportent du baume au cœur.

Une expérience et un métier difficile

S’il n’y avait que des usagers pénibles, mais Laurence, en plus, est mal tombée. Sa gardienne est un petit chef qui ne sait que donner des ordres et n’apprécie pas la compagnie des autres. Le métier l’a usé jusqu’aux os et elle le fait savoir.

Dans ces conditions, les journées de travail au pas de course sont longues, très longues. En pleine saison, le premier petit-déjeuner démarre à 5h30. Il faut ensuite plier chaque jour 384 kg de couverture, nettoyer les dortoirs et les toilettes. En cuisine, aussi, c’est rude. Il faut soulever des gamelles de 10 litres de café à bout de bras, passer des heures à les laver, le dos courbé au dessus du bac à plonge.

« Travailler, manger, dormir. Voilà à quoi se résume mon existence depuis un mois ».

L’image bucolique du gardien de refuge qui prend du temps avec ses clients et sa montagne se brise rapidement en éclat face au tableau peint par Laurence Fleury.

Une Saison en refuge est le récit, vécu de l’intérieur, de Laurence Fleury d’un été dans un refuge des Pyrénées. Elle n’y écarte aucun aspect de son expérience : les bons comme les plus durs. La plume est vive, l’histoire imagée et piquante. Il se lit d’une traite.

Un livre qui plaira aux habitués des refuges de montagne et qui s’avère indispensable à toutes celles et ceux qui envisagent de devenir gardien de refuge. A emporter dans son sac à dos.

A propos de Laurence Fleury

Journaliste, photographe et Journaliste Reporter d’Images, Laurence Fleury est spécialisée dans la presse magazine (tourisme, montagne, outdoor et territoire) écrite et TV. Elle réalise, filme et monte des courts ou moyens métrages à la demande, pour des entreprises ou des chaînes sur le web.

Entre deux reportages, elle est devenu aide-gardien dans un refuge des Pyrénées de la saison estivale 2010.

A propos de l’ouvrage

  • Auteur : Laurence Fleury
  • Editeur : Gypaete
  • Format : 12 x15,6 cm, couverture souple, 166 pages
  • ISBN : 9782915911381
  • Prix : 9,90 €
  • Achetez chez Amazon - Gypaete

itrekkings

Grégory Rohart
Administrateur
Envoyer un mail
Grégory Rohart Photographies
Summits année : 983 | Summits mois : 15 | Summits total : 10252
     > Classement des I-Trekkeurs
Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences f...