Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |
Vous êtes ici >> Accueil/Actualités randonnées, trekkings et équipement du randonneur/Pierre Beghin, l’homme de tête

Pierre Beghin, l’homme de tête

Rédigé le 30/07/2014 - Lu 5773 fois

Mort à 41 ans sur la face sud de l’Annapurna, Pierre Beghin était pour moi un grand nom de l’himalayisme français.

Pierre Beghin, l’homme de tête

Biographie de Pierre Beghin

François Carrel vient récemment de publier aux éditions Guérin une biographie de Pierre Beghin. Tout commence par la fin de sa vie. Le 11 octobre 1992, dans la très raide descente de la face sud de l’Annapurna qu’il réalise avec Jean-Christophe Lafaille, un friend lâche en pleine tempête. « Pierre est tombé sans un cri. Son regard, je l’ai imprimé dans ma mémoire pour toujours. Le regard de celui qui sait qu’il va mourir » dira pus tard Jean-Christophe Lafaille dans Prisonnier de l’Annapurna. A ce moment précis, il était le plus grand des himalayistes français.

François Carrel revient sur la vie de Beghin, depuis ses premières envies d’escalade quand il était enfant et habitait Meudon en région parisienne. L’aventurier grandit, fait ses armes en montagne, d’abord avec son frère et son père, puis se trouve des compagnons de cordée en pays stéphanois où il fait ses études à l’école nationale supérieure des mines.

Des Alpes à l'Himalaya

Après de belles réussites dans les Alpes dans les années 70 (Grandes Jorasses éperon Walker puis voie Bonatti-Vaucher avec Xavier Fargeas, Droites face nord en style alpin toujours avec Xavier Fargeas, première hivernale à Ailefroide face Nord voie Devies-Gervusatti, avec Olivier Challéat, Pierre Caubet et Pierre Guillet... il se tourne vers l’Himalaya qui répondra plus à ses exigences.

Les grands sommets ont sa préférence : Manaslu, Makalu, K2, Everest, Jannu. Au fil des expéditions, il se décidera à mener des ascensions en solo ou avec de très bons grimpeurs capables de s’engager physiquement et moralement dans une expédition. Pierre Beghin sera le troisième homme à gravir un sommet de plus de 8000 m en solo (Kangchenjunga). Il gravira également en solo le Makalu et ouvrira de nouvelles voies, toujours difficiles, avec des compagnons de cordées : Dhaulagiri (8167 m) avec Jean Noël Roche, Manaslu (8163 m) avec Bernard Muller, K2 (8611 m) avec Christophe Profit.

Toutefois, « Pierre Beghin, l’homme de tête » n’est pas une biographie sur les exploits de l’himalayiste. C’est un ouvrage sur sa vie en montagne mais aussi civile. Qui était Pierre Béghin ? Tel est la question à laquelle tente de répondre l’auteur. Une fois le livre refermé, Pierre Béghin est bien plus qu’un nom d’himalayiste. C’est l'Homme qui touche avec ses qualités et ses défauts mais doté d’une éthique remarquable et d’une exigence démesurée entièrement tournées vers son obsessionnelle ambition de l’Himalaya. Un portrait magnifique d’un grimpeur anormalement trop méconnu.

A propos de l’auteur

François Carrel est journaliste. Il réalise des reportages et des enquêtes dans les Alpes et aux quatre coins du monde, avec une tendresse toute particulière pour l’Himalaya. Il a régulièrement été publié par Libération, Montagnes Magazine, Alpes Magazine, GQ, La Montagne et Alpinisme ou l’Equipe Mag, entre autres. Il est également enseignant associé en journalisme à Sciences Po Grenoble. Pierre Beghin, l’homme de tête est son premier livre.

A propos de l’ouvrage

  • Auteur : François Carrel
  • Edition : Guérin
  • Format : 210 x 150 mm ; 432 pages
  • ISBN : 9782352210917
  • Prix : 25,00 €
  • Achetez sur Amazon

itrekkings

Grégory Rohart
Administrateur
Envoyer un mail
Grégory Rohart Photographies
Summits année : 968 | Summits mois : 0 | Summits total : 10252
     > Classement des I-Trekkeurs
Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences f...