Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |
Vous êtes ici >> Accueil/Actualités randonnées, trekkings et équipement du randonneur/2 tonnes de déchets enlevées au Mont Elbrouz

2 tonnes de déchets enlevées au Mont Elbrouz

Rédigé le 09/09/2014 - Lu 211327 fois

Breffni Bolze, Philippe Goitschel et Jean-François Rossillon sont de retour de leur expédition de nettoyage du Mont Elbrouz, point culminant de l'Europe géographique, qui s'est déroulée du 21 au 31 août 2014. Leur opération a consisté en un nettoyage de la voie normale d'ascension, entre le camp de base à 3 750 m et le sommet à 5 642 m

(crédit photo Anthony Nicolazzi)

 

L’Elbrouz : un symbole fort

Situé dans le Nord Caucase, dans la république autonome du Kabardino Balkarie (Russie), le Mont Elbrouz est un ancien volcan dont le sommet a été atteint pour la première fois en 1874. Les Anciens pensaient que Zeus y avait enchaîné Prométhée, le Titan qui avait volé le feu aux dieux pour l'offrir aux hommes, sans doute en référence à son ancienne activité éruptive. C’est une montagne emblématique, qui figure parmi la prestigieuse liste des « Sept Sommets », les points culminants des sept continents. Equipée de remontées mécaniques et offrant une ascension dénuée de difficulté technique particulière, elle est fortement fréquentée par les touristes et les alpinistes. Toutefois, les conditions climatiques sont rigoureuses et changeantes avec des vents très violents et des températures pouvant atteindre -50°C, qui conduisent à la mort d’une quinzaine d’alpinistes par an. Malgré les efforts des autorités locales pour maintenir la montagne propre, notamment avec la création d’un parc national en 1986, des déchets abandonnés par des touristes de toutes nationalités polluent l’itinéraire d’ascension. Le lieu a donc aussi été choisi pour le symbole puisque c’est sur ce sommet que fut allumée la flamme olympique le 1er février dernier lors des Jeux de Sochi.

(crédit photo : Anthony Nicolazzi)

 

Près de 7 fois plus de déchets ramassés que prévu

Ce sont 2 tonnes de déchets au total qui ont été extraits de la montagne par le trinôme et leur guide ukrainien Valentyn SYPAVIN durant cette mission organisée en collaboration avec Mountain Wilderness, association nationale de protection de la montagne qui travaille depuis plus de 10 ans sur la problématique des aménagements abandonnés en montagne. Pour rappel, le dossier de presse initial portait l’estimation à « seulement » 300 kilos… Le camp de base est un vaste chaos d'installations obsolètes et de préfabriqués hors d'âge destinés à l'accueil de touristes locaux et à l'hébergement des alpinistes. Des déchets de toutes natures s'y amoncellent depuis des décennies : boîtes de conserves, emballages alimentaires, piles, mais aussi des résidus d'anciennes infrastructures à l'abandon (pylônes électriques, baraquements, engins.). Les sacs de déchets ont été remis aux gardiens du parc national qui ont installé des points de collecte au pied de la montagne. Quant aux déchets toxiques (piles, ampoules et médicaments), ils ont été ramenés en France pour garantir un traitement respectueux de l’environnement et une traçabilité parfaite de leur valorisation.

(crédit photo : Anthony Nicolazzi)

 

Un trio d’habitués du nettoyage des sites naturels

Les trois initiateurs du projet n’en sont pas à leur coup d’essai. Ils ont déjà été remarqués sur d’autres chantiers de ce type à travers le monde. Breffni Bolze, ingénieur en environnement, spécialisé dans la gestion des déchets, a été le chef de trois expéditions de nettoyage du camp de base du Dhaulagiri (8167 m, Népal). En avril 2005, il participe à l’évacuation des déchets collectés sur l’Ile de Clipperton (Océan Pacifique). En janvier 2008, il nettoie une voie d’ascension de l’Aconcagua avec son ami champion de ski de vitesse Philippe Goitschel. Multi recordman, champion du monde et vainqueur de la coupe du monde de ski de vitesse (250,700 km/h), cet ancien médaillé d’argent aux Jeux Olympiques d’Albertville est aussi le fondateur du collectif «Respect-Planet» pour le nettoyage de sites naturels. « Nous avons une responsabilité envers les générations futures, et notre devoir est de leur laisser un héritage de qualité », explique-t-il. « L'homme rend son propre habitat invivable, le temps presse et ce geste symbolique, ne demandant que de la bonne volonté, décliné par tous, peut contribuer à limiter l'impact de la surexploitation des espaces naturels »

(crédit photo : Breffni Bolze)

 

Une opération qui vise une prise de conscience à long terme

« Notre opération symbolique en haute altitude a pour but d'attirer l'attention sur l'impact environnemental de la gestion des déchets », complète Jean-François Rossillon. « Il est nécessaire que chacun prenne conscience qu'aujourd'hui en France, il suffit de trier à son domicile pour que chaque déchet soit orienté vers la meilleure filière : Le tri, un petit geste aux grands effets ». Diplômé de l’Institut Supérieur d’Agriculture Rhône Alpes, ingénieur spécialisé dans le domaine de la collecte sélective et du recyclage des déchets, en particulier les plastiques, Jean-François Rossillon est également développeur de la collecte sélective en France à titre professionnel. Il a initié la mise en place du tri des déchets en vue de leur recyclage sur des événements sportifs ou culturels comme certaines étapes du Tour de France, le Marathon de Lyon, la course Marseille-Cassis ou encore Jazz à Vienne. La présence et la détermination des trois hommes ont été largement remarquées et ont généré un élan de solidarité spontané de la part d'alpinistes de toutes nationalités et de guides locaux qui ont prêté main forte aux chantiers de nettoyage.

solomonkane

David Genestal
Administrateur
Envoyer un mail
David Genestal
Summits année : 240 | Summits mois : 0 | Summits total : 2064
     > Classement des I-Trekkeurs
A force de voir gamin des grands avec des gros sacs, le moment est forcément arrivé où j'ai eu envie de faire comme eux. De randos à la journée en trek de plusieurs jours, je finis par tenter l'expérience des treks au long cours : traversée des Pyrénées (2002)...
 


Articles de l'univers Voyage

Ascension de l'Elbruz à ski
Carnet d'une randonnée à ski vers le sommet de l'Elbruz (5642 m) dans les montagnes du Caucase en Russie. Du nord de la mer Noire à la mer Caspienne, la chaîne...

Trek hivernal sur le lac Baïkal
Le lac Baïkal, un lieu qui sonne comme un appel à l’aventure. Et pourquoi pas l’hiver ? Armée d’une tonne de vêtements grands froids et d’une pulka, François a ...

Raquettes et aurores boréales en Russie
Récit d'une semaine de raquettes à neige en Russie en Carélie vers le lac Oniéga puis dans le massif de Khibiny au niveau du cercle arctique où j'aurai la chanc...

Raquettes en Russie : Carélie et massif de Khibiny
Direction la Carélie au bord du lac Oniéga et le massif de Khibiny à hauteur du cercle arctique pour une semaine de raquettes en Russie. A découvrir en vidéo.