Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |
Vous êtes ici >> Accueil/Actualités randonnées, trekkings et équipement du randonneur/La Cinémathèque de Montagne de Gap fait son festival

La Cinémathèque de Montagne de Gap fait son festival

Rédigé le 07/11/2014 - Lu 5195 fois
Cinq années maintenant que les passionnés de montagne se réunissent chaque année dans la salle du Quattro de Gap pour participer aux Rencontres du Cinéma de Montagne. Depuis sa création, le public de la manifestation a doublé, passant de 3500 la première année à 7000 l'an passé. La version Hautes-Alpes du festival grenoblois, de onze ans son aîné, a su aujourd'hui trouver sa propre identité sous l'impulsion de la Cinémathèque de Montagne, grâce à un format et des choix de programmation différents. Un véritable effort associatif qui a poussé cette année les organisateurs à donner une plus grande lisibilité à la Cinémathèque en l'intégrant au nom du festival. Les Rencontres du Cinéma deviennent donc Rencontres de la Cinémathèque en 2014. Un changement infime, effectué dans la continuité et le respect de ce qui a fait le succès de l'événement jusqu'à maintenant.
 
 

La passion et la tradition du film de montagne

La cinémathèque d'images de montagne est une association loi 1901 qui a pour mission la collecte, la sauvegarde et la diffusion de tous les films professionnels et amateurs tournés en zone de montagne depuis l'invention du cinéma. Elle collecte les films d’alpinistes célèbres (Terray, Magnone, Valençant, Desmaison...), les films diffusés dans les festivals, les films institutionnels et les films amateurs tournés en zone de montagne. Elle organise, tout au long de l’année, des projections itinérantes sur les deux départements alpins, 04 et  05, et les Mercredis du Royal à Gap. Pour cette nouvelle édition, animée par Nathalie Vincent et Christophe Moulin, elle remettra le 15 novembre un prix de la Cinémathèque de Montagne à l'un des 18 films de la sélection. C'est un jury de 5 membres composé de Lionel Daudet, Jean-Michel Bertrand, Nicolas Terray, Gilles Charensol et Christophe Moulin qui aura le dernier mot. Dernière nouveauté 2015 : les « pépites de la CIM », un extrait quotidien pour explorer les archives d'une collection riche et peu connue du grand public.

Deux norvégiens en tête d'affiche

North of the sun, primé dans de nombreux festivals,  retrace le défi que se sont lancé deux Norvégiens, Inge Wegge et Jørn Ranum, âgés respectivement de 25 et 22 ans, qui surfent les eaux froides de l'Arctique. Installés pour les 9 mois d'hiver dans la baie d'une île située au nord de la Norvège, leur objectif est simple : survivre dans ce milieu froid et hostile, mais surtout se lancer à l’assaut des vagues de l’Arctique, parmi les meilleures au monde, dans une eau à -20°. Mais la dimension du film n’est pas que sportive. Dans cette partie très reculée de la Norvège, la présence de l’homme a pourtant laissé des traces. Les deux amis ont ainsi décidé de collecter un maximum d’ordures qu’ils ont trouvées autour de leur cabane pendant les longues heures qu’ils ne passaient pas dans l’eau. Résultat, trois tonnes de déchets seront ramenées par hélicoptère à la fin de leur trip.

De l'alpinisme spectaculaire à la montagne intimiste

A retrouver également On Tops of Africa, de Xavier Petit, l'histoire de Jean-Luc Brémond, parti pour le Kilimandjaro par la Western Breach dans le cadre de son challenge des Seven Summits. Un film à dimension sportive et culturelle avec la découverte d’un nouveau continent, de ses coutumes ancestrales si éloignées des nôtres, de ses peuples surprenants tels les fameux Massaïs nomades chasseurs de lions qui ont bercé les récits de notre enfance. Habitué des festival, Christophe Raylat et Bertrand Delapierre proposeront On ne marche qu'une fois sur la lune. Autour de la voie Beghin-Lafaille, en face sud de l'Annapurna, gravie presque simultanément par Steck et la cordée Graziani/Benoist, la film pose des questions autour du prix et de la nécessité de la quête de l'accomplissement absolu. Plus humain, plus intime, le Gardien d'Ailefroide de Vincent Verrier suit Dédé, le gardien éternel du cycle imperturbable d'un refuge des Ecrins.

Plus d'infos : site du Festival

solomonkane

David Genestal
Administrateur
Envoyer un mail
David Genestal
Summits année : 240 | Summits mois : 0 | Summits total : 2064
     > Classement des I-Trekkeurs
A force de voir gamin des grands avec des gros sacs, le moment est forcément arrivé où j'ai eu envie de faire comme eux. De randos à la journée en trek de plusieurs jours, je finis par tenter l'expérience des treks au long cours : traversée des Pyrénées (2002)...