Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |
Vous êtes ici >> Accueil/Actualités randonnées, trekkings et équipement du randonneur/Faut-il aller voir Everest au cinéma ?

Faut-il aller voir Everest au cinéma ?

Rédigé le 25/09/2015 - Lu 3562 fois

Est-il possible de ne pas allé voir Everest au cinéma quand on aime la montagne ? Telle est la question. Je suis allé voir le film, je vous dis ce que j’en pense.

Everest de Baltasar Kormakur

Mort sur l’Everest

Au printemps 1996, deux expéditions d’alpinistes entament l’ascension de l’Everest dont l’une est sous la commande de Rob Hall, le fondateur de la compagnie Adventure consultants, pionnier dans les expéditions « commerciales » sur le toit du monde. Avec Scott Fischer, directeur de Mountain Madness, une agence concurrente, il décide de réaliser l’ascension ensemble.

Dans Everest, Baltasar Kormàkur revient sur l’épisode tragique de cette ascension. Huit des alpinistes ne reviendront pas dont les deux guides précités. Il y a aussi la japonaise Yasuko Namba, alors âgée de 47 ans, qui avait déjà réalisé l’ascension de six des « 7 summits ». Il ne lui manquait plus que l’Everest. Il y avait aussi Doug Hansen, facteur à Seattle qui tentait pour la seconde année consécutive de gravir l’Everest.

Et des survivants

Parmi les miraculés, le médecin texan Beck Weathers, dépressif dans la vie de tous les jours, revenu de l’au-delà avec des gelures qui lui ont coûté le nez, la main gauche, et une partie de la main droite. Histoire qu’il a relaté dans Laissé pour mort à l’Everest dont je vous ai parlé récemment.

Autre survivant, le journaliste Jon Krakauer, envoyé par le magazine américain Outside pour raconter de l’intérieur cette expédition sur l’Everest. Un an après l’ascension, il sortira d’ailleurs le livre Tragédie à l’Everest.

Dans son film, Baltasar Kormakur en propose une adaptation qui écarte cependant toute polémique quant au guide kazakh Anatoli Boukreev.

Haute tension et grand spectacle

L’essentiel du film a été tourné au Népal dans la région de l’Everest, certaines dans les Dolomites. Le résultat est plus que convaincant à l’écran. Moi qui ne suis pas un adepte de la 3D, je dois avouer qu’elle tient toute sa place dans le film. Elle immerge le spectateur au centre des événements tragiques. Dans cette montagne, parfois magnifique, plus souvent hostile, je me suis senti au côté des alpinistes, dans la difficulté et dans l’effort.

Tous les ressorts des films catastrophes américains sont bien à l’écran mais Everest évite de tomber dans le bon sentiment et la tragédie « pathos ». Fort heureusement. Il manque cependant à Everest des personnages plus fouillés, plus riches, plus ambivalents, moins caricaturaux, bref avec plus de reliefs. Mais avouons quand même qu’on passe un bon moment. Alors oui, vous pouvez aller voir Everest au cinéma que vous soyez alpiniste ou pas.

Mais la plus grande tragédie d'Everest reste tout de même qu’il soit tiré d’une histoire vraie. Il ne s'agit pas que d'un film. Cet événement funeste aurait pu stopper les expéditions commerciales à l’Everest mais l’appel du sommet est plus fort que tout. Alors l’Histoire de l’Everest se poursuit, avec ses joies et ses drames.

itrekkings

Grégory Rohart
Administrateur
Envoyer un mail
Grégory Rohart Photographies
Summits année : 983 | Summits mois : 15 | Summits total : 10252
     > Classement des I-Trekkeurs
Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences f...
 


Articles de l'univers Voyage

Ascension de l'Everest
Récit de l'ascension de l'Everest par Daniel Pétraud, guide de haute-montagne, et chef de l'expédition. L'Everest, toit du monde, constitue le RÊVE de tout alp...

Kun 7080 m
Carnet de l'ascension du Kun au nord de l'Inde. Perché à 7080 m d'altitude, le sommet se situe dans le Ladakh entre les deux chaînes de montagne les plus haute ...

Saribung Peak
Carnet d'ascension du Saribung Peak, un sommet de 6330 m, de cotation facile, sauvage et méconnu, à la frontière du Tibet, du Mustang et du Népal. L'itinéraire...

Du Rolwaling au Pachermo
Carnets d'une expédition au Népal qui relie la vallée sauvage et peu fréquenté du Rolwaling au Khumbu. Le Pacchermo (6272 m), prévu au programme, n'a pas été g...

Mera Peak, les vallées cachées du pays Sherpa
On ne présente plus la vallée du Khumbu, sanctuaire de l’Everest, pays Sherpa, lieu de conquête historique mais aussi de drames, dans l’histoire de l’himalayism...

Trek des trois cols
L’archétype du trek d’altitude, isolé, exigeant… avec en prime la possibilité de gravier le Méra Peak (6437 m). Du Shipton La au Baruntse, des grands camps de b...