Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |
Vous êtes ici >> Accueil/Actualités randonnées, trekkings et équipement du randonneur/Lafuma, partenaire de la nouvelle expédition de Jean-Louis Etienne

Lafuma, partenaire de la nouvelle expédition de Jean-Louis Etienne

Rédigé le 13/11/2009 - Lu 2258 fois

Lafuma est partenaire de Generali Arctic Observer, la nouvelle expédition polaire de Jean-Louis Etienne.

Au mois d'avril 2010, Jean-Louis Etienne, médecin-explorateur et aventurier des pôles, s'envolera en solitaire à bord de son ballon aérostat pour un périple de 3 500 kilomètres qui débutera à l'Archipel du Spitzberg et le conduira aux rives de l'Alaska en passant par le pôle Nord.

Generali Arctic Observer a pour mission d'attirer l'attention du monde sur la régression de la banquise et ses conséquences sur la vie des peuples autochtones, la biodiversité arctique et le chaos climatique à l'échelle planétaire qu'engendrerait sa disparition. Au cours de cette traversée, Jean-Louis Etienne pilotera trois programmes de mesures :

Le CO2 atmosphérique dans une zone vierge de toute émission
Pour la première fois, un observateur va pouvoir transmettre des mesures instantanées de la teneur en gaz carbonique de l'atmosphère au-dessus de l'océan Glacial Arctique. Ces données seront transmises au Laboratoire des Sciences du Climat et de l'Environnement - CEA-CNRS, qui travaille sur la modélisation du climat.

Le champ magnétique terrestre, un pôle à la dérive
La vitesse de déplacement du champ magnétique terrestre s'est accrue considérablement pour passer de quelque 10 à 20 km/an à près de 60 à 80 km/an en seulement quelques années. Parallèlement on constate un affaiblissement du champ magnétique qui sera pour la première fois
mesuré in situ à l'aide d'un magnétomètre de haute précision mis au point par le laboratoire CEALETI* de Grenoble. Ces mesures seront exploitées par l'Institut de Physique du Globe de Paris.

Les aérosols en suspension dans l'atmosphère
Le pôle Nord n'est pas épargné par la diffusion dans l'atmosphère des particules émises sous nos latitudes : on y trouve des poussières volcaniques et de terre arrachées à la surface des sols, mais aussi des pesticides, des substances organochlorées, des métaux lourds? des polluants organiques que l'on retrouve dans la graisse des ours polaires qui, en bout de réseau alimentaire, les accumulent dans leur organisme. Ces mesures sont destinées à un programme pédagogique animé par le CNES (Centre National d'Etudes Spatiales).

Lafuma a souhaité s'associer à l'expédition Generali Arctic Observer car au-delà de l'aventure humaine, sa démarche scientifique et pédagogique est importante pour accélérer la prise de conscience de certaines urgences pour l'avenir de notre planète. Jean-Louis Etienne et la vingtaine de personnes que compte son équipe seront entièrement équipés avec des vêtements, des chaussures et des équipements de la marque Lafuma. Jean-Louis Étienne volera entre le niveau de la banquise et 4 000 mètres d'altitude, dans un univers hostile où la température extérieure devrait osciller entre -25 et -30°. Son équipe au sol aura à affronter la rigueur du climat polaire au moment des phases de décollage au Spitzberg et d'atterrissage qui devrait se situer en Alaska.

Primagaz et Photowatt sont également partenaire de l'opération. C'est par ailleurs Zinedine Zidane qui parrainne l'expédition de Jean-Louis Etienne.

Plus d'infos sur http://www.jeanlouisetienne.com/generali_arctic_observer/

* Le LETI est un laboratoire du CEA situé à Grenoble et l'un des principaux centres de recherche européens en électronique.

itrekkings

Grégory Rohart
Administrateur
Envoyer un mail
Grégory Rohart Photographies
Summits année : 968 | Summits mois : 0 | Summits total : 10252
     > Classement des I-Trekkeurs
Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences f...
"Le CO2 atmosphérique dans une zone vierge de toute émission" Ceci est faux!!! Le trafic aérien survole le pôle nord et y déverse CO2 et H20, ce qui provoque l'aviocorde (nuage en long sous les couloir aérien) bien représentée sur la photo d'illustation. C'est là la cause principale de la fonte de la banquise comme des glaciers de montagne cf. Planète Avionie Trois yeux fixes plus tous les nôtres pour comprendre la fonte des glaces