Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |


Test pulka Snowsled HDPE Trail

Rédigé le 04/04/2017 - Lu 1227 fois
Test pulka Snowsled HDPE TrailTest de la pulka Snowsled HDPE Trail lors de plusieurs randonnées à ski dans le Vercors, le Jura et le massif de du Dovrefjell-Sundallsfjella. Avis après 19 jours d’utilisation dans des conditions de terrain particulièrement difficiles.

S'engager dans une randonnée hivernale itinérante avec nuits sous tente exige d'emmener un matériel abondant et résistant. Si on y ajoute des rations caloriques nécessairement importantes pour combler des organismes exposés au froid cela revient à devoir déplacer un poids et un volume si considérables qu'aucun sac à dos ne pourrait les contenir. Pour remédier à ce problème, les Same (lapons) inventèrent la « bulke », traineau dont la traduction finnoise « pullka » allait donner origine au mot que nous utilisons aujourd'hui. Si le principe d'une luge tractée par un homme ou un animal reste d’actualité, design et matériaux ont évolué. Retour ici sur un test grandeur nature, dans des conditions de terrain particulièrement difficiles, du modèle HDPE trail de la marque anglaise Snowsled.

Test pulka Snowsled HDPE Trail

Conditions du test

  • Lieux du test : Massifs du Dovrefjell-Sundallsfjella (Norvège), Vercors et Jura
  • Type de terrain : Vallées, plateaux de l'étage montagnard à alpin, quelque passage de col.
  • Durée du test : 19 jours
  • Type d'usage : randonnées à ski (SRN) pulka
  • Conditions : températures de - 7°C jusqu'à - 25°C ressenti, ensoleillé à forte nébulosité, chutes de neige.

Caractéristiques de la pulka Snowsled HDPE Trail

L'ensemble pulka Snowsled testé a été fourni par aventurenordique.com et comprend :

  • 1 bac en plastique HDPE (polyéthylène haute densité de 2 mm d’épaisseur), longueur 147,5 cm (longueur intérieure 139 cm), largeur 50 cm (largeur intérieure 41 cm), hauteur maximale 16 cm, poids 2,2 kg. Capacité de stockage 50 Kg. Coloris : bleu ou blanc.
  • 1 sac de transport en polyester 500 deniers (dessus) et en polyester enduit PVC (partie inférieure), Zip YKK de 10 mm avec 2 curseurs et poignées en sangle cousues à chaque extrémité. Poids 1 kg. Capacité de 220 litres. Coloris : rouge.
  • 1 harnais de traction. Ceinture garnie de mousse et protection en cordura, sangles dos en nylon de 50 mm. Harnais fourni dans une housse de rangement. Poids : 500g. Coloris : rouge.
  • 1 brancard rigide composé de 4 tubes en aluminium, de 2 pièces plates en acétate (plastique résistant à des températures de - 40°C et aux UVs) pour fixer l’arbre de traction sur la pulka, d'un arbre central pour rigidifier le brancard. Longueur totale : 200 cm, longueur plié : 105 cm. Poids : 1500g. Coloris : aluminium. Fourni avec une housse de rangement.
  • 1 planche de rigidification en contre-plaqué de bouleau de 6 mm d’épaisseur, traité à l'huile de lin. Dimensions : 113x32cm. Poids : 1660g

Les éléments peuvent être achetés séparément, le brancard peut être remplacé en terrain plat par des cordes de traction.

test Pulka Snowsled HDPE Trail

Empreinte écologique

  • Lieu de fabrication : Royaume-Uni
  • Livré sans sur-emballage ni étiquetage
  • Matériaux : L'objet est composé de matériaux synthétiques divers séparables, partiellement recyclables -
  • Garantie : légale (2 ans)
  • Réparabilité : SAV de bonne réputation, proposant des réparations y compris hors délai de garantie
  • Récupération de l'article hors d'usage par le fabricant : nc
  • Toxicité des matériaux : nc
  • Clarté et disponibilité des engagements environnementaux : non accessibles sur le portail web de la marque

Snowsled HDPE Trail

Test terrain de la pulka Snowsled HDPE Trail

Premières impressions

Au déballage de la pulka la sensation de qualité est bien présente. Le bac plastique est parfait, sans trace d'ébavurage. Les coloris sont francs. Les pièces qui composent le brancard ainsi que le harnais sont livrés dans leurs housses, en cordura de bonne facture. Une notice sommaire de montage est fournie et donne des consignes claires pour assembler les attaches du bac et le brancard lui-même. La visserie est fournie dans de petits zips plastiques avec un jeu d'écrou-rondelle-boulon de rechange. Le montage prend une dizaine de minutes. A noter que les attaches du bac au brancard constituent un éventuel point de fragilité et qu'il est conseillé de les démonter pour les transports. Les 4 sangles ajustables de maintien du sac s'installent en 15 minutes et pourront rester à demeure.

Le harnais Snowsled est également de bonne facture, les coutures sans défauts. Muni de plaques en plastique blanc permettant de fixer l’embout du brancard rigide, il est également doté de deux boucles pour une traction avec des cordes. Une polyvalence intéressante quand on prévoit de passer de terrains plats à des reliefs plus marqués.
Les finitions du sac de rangement en cordura 500D sont également de qualité. La fermeture éclair munie d’un double zip YKK de grande taille s’ouvre sur toute la longueur du sac. L’ouverture et la fermeture du zip avec des moufles est facilitée grâce à de larges cordelettes ... blanches. Etrange choix de coloris pour du matériel amené à être couvert de neige ! Deux sangles en nylon, aux extrémités du sac, servent de poignées et permettent de porter le sac si besoin. Le choix des matériaux utilisés pour ce sac interroge un peu. Potentiellement soumis à d’importants frottements dans la végétation on aurait aimé un tissage ripstop garantissant que d’éventuelles déchirures ne s'étendent. Le choix de l'enduction PVC pour étanchéifier le fond du sac est indéniablement une bonne idée mais si telle est l'intention pourquoi ne pas concevoir un sac véritablement étanche ou, du moins, faire remonter la partie PVC sur les flancs du sac ?

Rien à redire à la planche en contreplaqué de bouleau si ce n'est une enduction à l'huile de lin qui ne manquera pas de marquer de gras les affaires posées dessus si on ne lui laisse pas quelques temps pour sécher. L'odeur assez forte du produit m'a conduit à la remiser au garage quelques temps.

Sur le terrain

Avec des vents supérieurs à 80 km/h, des températures inférieures à - 25°C et des terrains mixant toundra glacée et cours d'eau gelé, ce séjour au cœur du Parc National de Dovrefjell-Sunnadsfjella (Norvège) aura constitué un test de résistance idéal pour nos deux Snowsled Hdpe Trail. La charge (d'une quarantaine de kilos de matériel chacune) et le volume prévus pour cette dizaine de jours ont pris place sans difficulté dans les bacs. Disons le tout de suite ; la résistance des snowsled fut sans failles, leur comportement irréprochable.

Pour être plus précis, commençons par le bac. La souplesse du matériau (polyéthylène haute densité) permet de moins craindre les rencontres avec de petits cailloux cachés sous la neige et offre ainsi une progression plus sereine, débarrassée des craintes de casse. Cette solidité ne se fait pourtant pas au détriment de la glisse car la glisse du bac est excellente, quelque soit le terrain.

La transmission de l'effort de traction est très efficace grâce au combo « planche de rigidification / brancard rigide », ce dernier étant dénué d'amortisseur. Évidemment, sur terrain cahotique ou en descente cela se paie par quelques à coups dans le bas des reins, … on a rien sans rien. Sur terrain facile on pourra tracter à la corde, au détriment de l’efficacité de traction mais en gagnant tant sur le confort que sur la possibilité de se retourner plus aisément.

Le harnais, dont la taille devra soigneusement être choisie, est confortable. Ses sangles réglables permettent une bonne répartition de la charge entre hanches, torse et épaules. Seul bémol concernant ce harnais, la goupille qui sécurise le brancard crée un point de friction - particulièrement agressif pour les vêtements - qu’on aurait aimé voir recouvert d'une protection. Le harnais associé au brancard permet une bonne maîtrise de la pulka, y compris en dévers.

Le brancard conserve une bonne rigidité en toute circonstances grâce à son axe transversal, les matériaux sont résistants et inspirent confiance quelques soient les aléas du terrain. A noter toutefois que de retour à des températures plus clémentes, un liquide noirâtre s'est formé aux points d'emboîtement du brancard. S'agit-il d'oxydation de l'alu ? Difficile à dire mais si aucune conséquence n'est à noter sur le fonctionnement des pièces le caractère très tachant sur les vêtements et le sac de pulka reste gênant.

Derniers points, le sac et les sangles d'attaches. Ces 4 dernières, réparties le long de la pulka sont très efficaces pour centrer et arrimer la charge. La grande longueur des sangles permet non seulement de resserrer les 200 litres du sac mais également de fixer dessus pelle à neige, raquettes ou skis inutilisés. Un petit passant de sangle aurait été bienvenu pour ranger la longueur non utilisée et éviter qu'elle ne traîne, mais ce n'est qu'un détail. Le sac quant à lui permet un rangement aisé grâce au zip intégral, zip qu'il ne faut pas oublier de fermer méticuleusement jusqu’au bout sous peine de voir la neige remplir le sac par grand vent.

Verdict

La pulka snowsled Hdpe trail est un formidable outil pour qui aime parcourir la nature en hiver. Bien conçue, d'un volume généreux, robuste, elle va a l’essentiel et saura vous accompagner jusque dans des expéditions engagées et lointaines. Reste que la facture est salée ! A près de 600 € la pulka complète cela conduit à bien réfléchir son achat et son amortissement …

Points forts

  • Robustesse
  • Confort de traction (avec brancard)
  • Nombreux réglages du harnais pour une bonne adaptation morphologique
  • Bonne contenance
  • Bonne glisse
  • Qualité des sangles et contenance du sac

Points faibles

  • Oxydation ( ? ) des brancards
  • Goupilles du harnais dangereuses pour les vêtements
  • Durabilité des attaches
  • Qualité / résistance du sac aux frottements, aux entrées d’eau
  • Prix

Cet article t'a plu ? Partage le sur tes réseaux sociaux

foudetrek

Henri
Rédacteur
Envoyer un mail
Summits année : 630 | Summits mois : 10 | Summits total : 1391
     > Classement des I-Trekkeurs
Mammifère omnivore, pogonotrope et dromomane.
 


Articles de l'univers Matériel

Recevoir nos lettres de diffusion

 
 
Votre email :   
  ******    ********  **     **  **      **  ******** 
 **    **      **     **     **  **  **  **  **       
 **            **     **     **  **  **  **  **       
 **   ****     **     **     **  **  **  **  ******   
 **    **      **     **     **  **  **  **  **       
 **    **      **     **     **  **  **  **  **       
  ******       **      *******    ***  ***   **