Rechercher  |   Forum  |   Annuaire  |   Newsletter  |   Plan du site  |


Test softshell Cimalp Superstrong Summit

Rédigé le 28/12/2017 - Lu 1735 fois
Test softshell Cimalp Superstrong SummitTest de la veste softshell Cimalp Superstrong : 5 jours en randonnée itinérante en Bretagne, 2 jours dans le Haut Jura en automne et 3 en conditions presque hivernales et 2 jours dans le Cher. Une veste presque parfaite sur le papier, retour sur ce produit après 12 jours de test dans différentes conditions.

Conditions du test

  • Lieu : Bretagne, Haut-Jura, Cher
  • Météo : de -6°C sec, - 1°C avec beaucoup de vent et mélange de pluie / neige à +12°C très pluvieux
  • Durée : 12 jours au total

Softshell Cimalp Superstrong Summit

Caractéristiques de la softshell Cimalp Superstrong Summit

  • Matières : polyester et élasthanne - Couche intérieure en polaire - Membrane « imper-respirante » - Tissu stretch en face externe -  Softshell SuperStrong 320g/m²
  • Imperméabilité : 10 000 mm d’eau
  • Respirabilité : 10 000 g/m²/24 h
  • Caractéristiques : - Capuche avec large visière, réglable en 3 points - 2 zips sous les bras - 2 grandes poches ventrales - 1 poche intérieure - Une poche sur le bras gauche - Un col « haut » - Poignets réglables (velcro) - Passes pousses intérieures - Réglage de la taille
  • Coloris : Jaune et noire, bleue et noire, orange et noire, gris et noire
  • Tailles : S au XXXL
  • Poids : annoncée à 790 Gr en M, pesée à 920 grammes en taille L
  • Lieu de fabrication : Asie (pays non indiqué)
  • Prix : 180 €

 

Test de la softshell Cimalp Superstrong Summit

Premières impressions

Une fois le produit en main, on s’aperçoit rapidement que c’est du « costaud ». En effet, la couche extérieure est stretch et solide, les coutures ainsi que le tissu sont épais. D’emblée, on est séduit par le design et les éléments pratiques de la veste.

Praticité des équipements

La capuche est très bien faite, je porte des lunettes et la visière est assez grande pour les protéger lorsqu’il pleut. De plus, les trois points de réglages sont très efficaces pour un ajustement optimal.
Le col monte assez haut ce qui permet de couvrir le cou et le bas des joues, un repli en tissus permet de protéger la peau des irritations lié à la fermeture éclair.

Le réglage des poignets en velcro permet de bien serré et de limiter l’entrée de froid. Cependant, le tissu est épais et si l’on serre bien on perd un peu de confort : cela fait un pli épais qui se sent. 

Les passe-pouces insérer dans la veste sont judicieusement placés, la matière est agréable et permet de maintenir un peu au chaud. Par contre il ne sont pas très confortable avec des gants : il y a une forte tension entre le pouce et l 'index.

Softshell Cimapl Superstrong Summit

Les zips sous les bras sont grands, un filet empêche une trop grande ouverture de ses derniers. Le filet à l’air robuste. Cependant, je pense que les fermetures éclairs des aérations sont difficilement utilisables avec des gants : il serait bons de rajouter une languette.

Les poches ventrales sont grandes et assez hautes. C’est un vrai plus pour la veste. Elles permettent de mettre une carte IGN dedans même avec une ceinture ventrale de sac à dos.

La poche intérieure est composée d’un filet, elle est robuste et permet également de mettre une carte IGN.

Je ne me suis pas servi de la poche sur le bras, elle surement très bien pour glisser un forfait de ski ou autre.

Les fermetures éclairs sont protégées par un rabat en tissu.

Le serrage à la taille permet de bien ajuster la veste.

Confort

La couche intérieure est composée de polaire, elle est douce et chaude. La veste s’arrête assez bas sur les fessiers, elle permet une très bonne protection contre le froid et la neige. Cette protection supplémentaire est très agréable. Malgré l’épaisseur du tissu, le produit reste souple, le côté stretch des matériaux est efficace. Cependant, lorsque l'on serre les poignets (système velcro), cela créé un bourrelet de tissus épais que l'on ressent à la longue. Un autre côté négatif de ce système 3 couches est le poids de la veste, ça pèse lourd dans le sac et elle est encombrante. Mais une telle veste a un optimal d’utilisation lors de sorties hivernales où la dernière couche ne rentre pas (ou peu) dans le sac à dos.

Les serrages de la capuche permettent une bonne mobilité de la capuche en même temps que la tête.

Isolation et coupe-vent

Grâce au système 3 couches (Stretch, membrane imper-respirantante, polaire), la veste SuperStrong Softshell 3 couches Summit offre une très bonne résistance au vent. Je n’ai jamais senti l’effet du vent. La veste permet bien de conserver la chaleur produite lors de l’effort pendant quelques minutes ce qui est un vrai plus lorsqu’il fait froid et que le vent souffle !

Lors de température plus clémentes (au delà de 7 °C), la veste est chaude. Je l’ai alors utilisée avec un simple t-shirt.

Respirabilité

Là aussi les promesses du fabricant sont au rendez-vous : malgré des efforts parfois intenses où j’ai bien transpiré, la veste est restée relativement sèche même dans le dos où l’air circule moins lorsque je porte un sac à dos. J’avais quelques doutes sur la respirabilité du produit lié à l’épaisseur du tissu mais le verdict est positif et les doutes levé ! Les zips sous les bras permettent une bonne aération et un apport de fraicheur appréciable.

Imperméabilité

J’ai pu tester ce point à plusieurs et reprises et sous différents type de précipitation : légère pluie, brouillard, forte averse.

Avec du brouillard et ou de légères pluies, la couche extérieure déperle bien. Je suis resté au sec et le produit a bien séché.

Cependant, lors de fortes averses d’environs 15 / 20 minutes, la pluie a transpercé les trois couches au niveau des épaules et des bras sur les coutures. La veste a alors mis quelques heures à sécher.

Verdict

notes :

  • Qualité de fabrication 9/10
  • Confort et praticité 7/10
  • Imperméabilité 5/10
  • Respirabilité 9/10
  • Coupe-vent 10 /10
  • Poids 5/10

Points forts :

  • Coupe-vent
  • Praticité de la capuche
  • Praticité des poches
  • Respirabilité

Points faibles :

  • Imperméabilité
  • Poids et encombrement

La veste Superstrong Summit de Cimalp est une softshell 3 couches Summit durable et solide. Je pense qu’elle est parfaitement adaptée à des sorties hivernales ou en demi-saison avec peu de précipitations car elle est chaude, isole très bien du froid et du vent mais peu imperméable.

Cet article t'a plu ? Partage le sur tes réseaux sociaux

luc39

Luc BERROD
Rédacteur
Envoyer un mail
Summits année : 145 | Summits mois : 0 | Summits total : 390
     > Classement des I-Trekkeurs
Passionné depuis toujours par la nature, j'aime découvrir la faune, la flore et les paysages par le biais de randonnées itinérantes à diverses saisons. Que ce soit en hiver grâce aux trek  en ski ou en raquette, ou à la belle saison à pieds et à vélo, je parco...
 


Articles de l'univers Matériel

Test veste Cimalp Dynamic
Test de la softshell Cimalp Dynamic - Comparatif de vestes softshell

Test Softshell Cimalp Dynamic 2
Test de la softshell Cimalp Dynamic 2 lors de 30 jours de randonnée au Pérou. Une veste 3 couches à capuche et polyvalente qui a été utilisée dans des climats v...

Test pantalon Cimalp Laos 4
Test du pantalon Laos4 de la marque Cimalp au cours d'une randonnée de 5 jours dans les Pyrénées et lors de plusieurs week-end de randonnée dans le sud-ouest (P...

Test Softshell Cimalp Light Approach
Test de la veste Cimalp softshell light Approach au cours d'une randonnée de 5 jours dans les Pyrénées, à des altitudes variant de 900 à 2800 mètres, avec des c...

Test pantalon Cimalp Hymalaya 2
Test du pantalon softshell Cimalp Hymalaya 2 pendant 9 jours dans les Alpes Suisse (Alpes Vaudoises et Valais) dans des conditions variées : randonnées hivernal...

Test T-shirt Cimalp Venturi
Test du t-shirt Cimalp Venturi lors de plusieurs randonnées et trekkings à Tenerife et à la Réunion. 17 jours de marche pour tester le transfert d’humidité, le ...

Test bâtons Cimalp Corklite 2
Test des bâtons Cimalp Corklite 2 durant un trek de 11 jours du Larzac aux Gorges du Tarn en passant par le Mont Aigoual puis 5 jours d'itinérance en raquettes ...

Test pantalon Cimalp Hoggar 2
Test du pantalon imperméable Cimalp Hoggar 2 lors de de randonnées dans les Pyrénées Luchonnaises et Aranaises. J’ai porté le Hoggar 2 dans des conditions bonne...

Test veste Cimalp X-Warm Flex Power Elbrouz 2
Test de la nouvelle veste Polaire X-Warm Elbrouz 2 de chez Cimalp. Une polaire chaude, fitée, et confortable que j'ai testé en randonnée en Corse, en Escalade d...

Test polaire Cimalp Warmit 2H
Test de la polaire Cimalp Warmit 2H lors d'un trek de 6 jours en autonomie sur l'île de La Palma aux Canaries. Avis de froid et tempête sur les crêtes de l'île ...

Recevoir nos lettres de diffusion

 
 
Votre email :   
  ******   ********    ******    ********   **    ** 
 **    **  **     **  **    **   **     **   **  **  
 **        **     **  **         **     **    ****   
 **        ********   **   ****  ********      **    
 **        **   **    **    **   **   **       **    
 **    **  **    **   **    **   **    **      **    
  ******   **     **   ******    **     **     **