10 conseils pour entretenir les chaussures de randonnée

Conseils pour entretenir les chaussures de randonnée. Tout savoir sur comment les aérer, les laver, les désodoriser et les imperméabiliser
Posté le :


4.4
(17)

Les chaussures figurent parmi les accessoires de randonnée les plus importants. D’elles dépend notre confort sur les sentiers. Pour préserver toute leurs qualités techniques, mais aussi pour leur permettre de durer plus longtemps, il est important d’en prendre soin. Voici nos 10 conseils pour entretenir les chaussures de randonnée.

1 – Aérer, secouer

Le geste le plus simple que l’on puisse faire pour l’entretien de ses chaussures de randonnée c’est sans doute de veiller à bien les aérer. Systématiquement après chaque sortie on commence par desserrer les lacets, largement ouvrir la languette et retirer la semelle intérieure. Taper les chaussures l’une contre l’autre enlèvera la poussière qui s’est déposée et les secouer à l’envers permet de se débarrasser des petites saletés qui se seraient glissées dedans.

10 conseils pour entretenir les chaussures de randonnée

2 – Brosser pour enlever la poussière

Les sentiers ne sont pas toujours tendres avec nos chaussures. Au fil des kilomètres, la poussière s’accumule et fini par constituer une couche externe qui dégrade les performances de respirabilité et d’étanchéité. Sur certains terrains – sable, cendres volcaniques, … – cette poussière possède même un pouvoir abrasif certain. Mon second conseil pour entretenir les chaussures de randonnée est de ne pas hésiter à donner régulièrement un coup de brosse souple à nos précieux croquenots.

3 – Laver les chaussures

Quand la poussière résiste au coup de brosse, que la boue est de la partie ou qu’on a randonné en présence de sel (salars, bords de mer, …) laver ses chaussures n’est plus une option. Il s’agit d’une étape importante qu’il ne faut pas remettre à plus tard car il y a un risque d’accélérer le vieillissement des matériaux. En effet, d’une part la boue et le sel assèchent le cuir et d’autre part l’humidité qui stagne avec la terre favorise le phénomène d’hydrolyse des polyuréthanes, une réaction chimique qui ronge les semelles. Avec une brosse souple, de l’eau claire et un peu d’huile de coude on frotte méticuleusement la tige (partie supérieure extérieure) et la semelle. En présence de saletés résistantes on peut utiliser un peu de savon bio doux qu’on rincera abondamment. Les lacets peuvent être lavés séparément avec le même type de savon, ce qui leur rendra un peu de souplesse.

4 – Sécher ses chaussures

Reste à présent à sécher nos chaussures. Ce conseil pour entretenir les chaussures de randonnée est également valable si l’on rentre les chaussures propres mais trempées. Lacets desserrés, languette largement ouverte et semelle intérieure retirée on place nos godiots dans un endroit sec et aéré. Le point le plus important ? Jamais à côté d’une source violente de chaleur comme une cheminée ou un radiateur ! Si l’intérieur est mouillé et que l’on veut accélérer le séchage on peut placer du papier journal que l’on renouvelle régulièrement.

5 – Désodoriser ses chaussures

Pour éviter les mauvaises odeurs il faut bien sûr suivre notre premier conseil et bien aérer et sécher ses chaussures. Mais si, comme dans la chanson de Renaud ça “schlingue […] comme un chien mouillé mort depuis huit jours, …” vous pouvez placer des billes de bois dans vos chaussures lors du stockage. Imprégnées d’huiles essentielles antiseptiques et antifongiques, comme celle de cèdre, elles permettront de lutter contre les bactéries responsables des odeurs et de réduire les risques de mycoses.

CORONAVIRUS

La résolution du Coronavirus est l’affaire de TOUS.

Ne partez pas en montagne sauf raison impérative afin d’aider les professionnels de santé et de permettre aux différents services hospitaliers (urgence,  réanimation, etc..) d’être totalement disponibles pour traiter les personnes atteintes du COVID-19. Restez chez vous !

Plus d’infos sur le Coronavirus.

 

Les précédentes opérations sont communes à tous les types de chaussures. Mais les techniques “d’imperméabilisation”, elles, varient selon qu’il s’agit de cuir lisse, de nubuck ou de matériaux synthétiques.

comment imperméabiliser ses chaussures de randonnée

6 – Ré-imperméabiliser ses chaussures en cuir lisse

Le cuir est un matériau vivant qu’il faut “nourrir” pour qu’il conserve sa souplesse et sa déperlance naturelles. On utilise une cire nourrissante – du type Nikwax waterproofing wax for leather ou Collonil organic cream – en veillant à ce qu’elle soit conforme aux préconisations du fabricant, notamment si les chaussures sont dotées de membranes type Gore-tex. Les graisses sont à éviter car elles rendent les chaussures moins respirantes. A l’aide d’un chiffon ou d’une petite brosse on applique et fait pénétrer le produit. La fréquence varie selon l’intensité de votre pratique mais une fois par an est un minimum, 3 ou 4 fois un maximum.

7 – Raviver la déperlance du nubuck

Le nubuck est un cuir dont la surface a été grattée pour lui donner un toucher doux et une esthétique particulière. Pour raviver sa déperlance on utilise des cires liquides qui s’appliquent à l’aide d’un spray sans gaz propulseur comme le Nikwax spray Nubuck/Suede. On applique généreusement sur le cuir sec ou humide puis après quelques minutes on essuie l’excès de produit pour éviter les taches. Malheureusement, ces traitements sont un peu moins efficaces et un peu plus coûteux que ceux utilisés pour les cuirs lisses. La bonne nouvelle, c’est qu’il est tout à fait possible de traiter le nubuck comme un cuir lisse, à condition de faire son deuil de l’aspect “peau de pêche” de ses chaussures.

comment imperméabiliser chaussures nubuck

8 – Ré-imperméabiliser ses chaussures synthétiques

Si le cuir est un matériau naturellement imperméable, il n’en est pas de même des matériaux synthétiques – sauf si vous marchez en bottes caoutchouc 😉 . Il faut donc bien être conscient que les produits d’entretien ne permettent que de raviver la déperlance et non de rendre imperméable des chaussures qui ne le seraient pas. Choisissez des produits liquides type Nikwax fabric & leather proof ou NST Proof et appliquez généreusement. Comme pour le traitement du nubuck, on essuie l’excès de produit après quelques minutes, pour éviter les taches.

9 – Prévoir les réparations

L’entretien des chaussures est l’occasion d’une inspection minutieuse. Cela permet d’anticiper les réparations nécessaires et d’éviter la mauvaise surprise d’une semelle qui se décolle. Vérifiez les coutures, l’état des semelles intérieure et extérieure et les lacets. Une réparation effectuée tant que les dégâts sont faibles tient bien mieux. N’hésitez pas à consulter un professionnel.

Anticiper les réparations pour faire durer ses chaussures de randonnée
semelles remises à neuf !

10 –  Le dernier conseil pour entretenir les chaussures de randonnée : respecter l’environnement

Face au manque d’information sur la composition des produits d’entretien, il est difficile de faire le tri entre les bons, les mauvais et ceux qui surfent sur le marketing vert. Mais quelques conseils de bon sens permettent d’éliminer les pires. On oublie tout d’abord les sprays avec gaz propulseurs. Ils sont souvent plus chers et le tube sous pression est d’une recyclabilité plus complexe. Conscient que tout ce que l’on applique sur nos chaussures finira dans l’environnement on bannit les produits contenant des silicones et pire, les composés Perfluorocarbonés (PFC, …).

Vous avez aimé mon article ? Mettez-lui 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour lui donner une note

Note moyenne 4.4 / 5. Nombre de votes : 17

Aucun vote pour le moment. Soyez le premier à noter mon article.

Je suis désolé que cet article ne vous ait pas été utile!

Laissez-moi améliorer cet article !

Dites moi comment je peux améliorer cet article

2 Responses
    1. fou de trek

      Bonjour Colette et merci de votre commentaire,

      Vous avez tout à fait raison. Le thym fait partie de ces plantes aux vertus antiseptiques et antifongiques. Les utiliser en brin est une bonne alternative à notre conseil d’utilisation d’huiles essentielles. Mais attention à ne pas laisser de partie ligneuse entre semelle de propreté et chaussure lors de la marche, le frottement pourrait abîmer à terme la chaussure et tout particulièrement la membrane gore-tex s’il y en a une. Cordialement

La vidéo du Moment : Traversée du Massif Central à Pied