5 critères pour bien choisir ses sacoches à vélo

Comment choisir ses sacoches à vélo ? Voici 5 critères à prendre en compte, que vous partiez à l'aventure en vélotouring ou en bikepacking !
Posté le :


Choisir ses sacoches à vélo peut paraître un vrai casse-tête ! Et chaque personne y va souvent de son conseil, fort de sa pratique, alors que nous ne pratiquons pas tous le vélo de la même manière. Je vais donc essayer, dans cet article, de ne pas trancher sur tel ou tel critère de choix, mais de vous amener à réfléchir sur ce que vous voulez faire avec votre vélo et surtout accompagnés de vos sacoches.

Voici donc 5 critères à prendre en compte, ou non, en fonction de sa pratique cycliste.

Critère 1 : L’étanchéité

Si vous lisez cet article, c’est que vous savez que sur i-Trekkings, on essaie de vous conseiller avec une vision sur le long terme. Ainsi, le critère de l’étanchéité ne sera pas un critère sur lequel vous devrez réfléchir longtemps : il faut prendre des sacoches imperméables !

Quand on sait la minime différence de prix et de poids qu’il y a entre des sacoches non imperméables et des sacoches imperméables, ça ne vaut pas le coût de s’en priver. On n’est jamais à l’abri d’une erreur d’appréciation météo, ou de la rosée d’un matin en bivouac. Je ne parle pas ici de différence de prix entre une sacoche bas de gamme non imperméable et une sacoche imperméable d’une grande marque, mais bien de comparaison de prix entre deux sacoches de gammes équivalentes.

D’autre part, l’étanchéité est un critère recherché par de très nombreuses personnes. Vos sacoches auront toujours une valeur marchande sur le marché de l’occasion si vous souhaitez en changer, ce qui sera bien moins le cas de sacoches non imperméables.

Afin de communiquer sur l’étanchéité, les marques peuvent utiliser différents termes techniques : IP64, déperlant, imperméable, valeur en schmerber ou en mm, etc.

Pour entrer davantage dans la technique, l’imperméabilité se mesure en schmerber selon le test de la colonne d’eau, mais cette unité n’est pratiquement jamais utilisée, on trouve plus fréquemment une unité en mm (1 schmerber = 1 mm = 10 Pa = 0,1 mBar). Le principe de ce test est simple, on pose une colonne de 10 cm de diamètre sur le tissu, on remplit cette colonne avec de l’eau puis on attend le nombre de minutes égal à 1% du nombre de mm d’eau, et enfin, on regarde si l’eau passe à travers le tissu ou non. Un schéma vaut mieux qu’un long discours pour mieux comprendre le principe du test de la colonne d’eau :

Voici quelques ordres de grandeur pour mieux comprendre et choisir :

  • 0 mm : non imperméable.
  • 1 à 1000 mm : déperlant. À peu près équivalent IPx2 IPx3.
  • 1000 à 5000 mm : imperméable à la pluie, mais ne résiste pas à la pression. En cas de pression sur le matériau, l’eau peut s’infiltrer (par exemple, lorsqu’on s’appuie sur une surface humide). Cette mesure est donc souvent suffisante pour la toile extérieure d’une tente, mais pas pour le sol et pas non plus pour un vêtement. À peu près équivalent IPx4.
  • 5000 à 20000 mm : bonne imperméabilité, adaptée aux précipitations plus importantes. Grosso modo équivalent IPx5.
  • 20000 à 30000 mm : excellente imperméabilité, adaptée aux conditions humides extrêmes telles que la pluie battante ou la neige. Le standard pour les vêtements de ski. Environ équivalent IPx6.

Pour ce qui est de l’étanchéité des sacoches de vélo, une valeur entre 2000 mm et 5000 mm permet une bonne imperméabilité. Ainsi, un tissu dit déperlant ne sera pas suffisant. Il faudra un tissu avec une imperméabilité supérieure à 2000 mm afin qu’il soit imperméable. Donc sur les sites des marques, viser les termes Étanche, Imperméable, IPx4, permettra d’avoir l’esprit tranquille.

Critère 2 : La durabilité

Je pourrais vous parler de durabilité dans le sens solidité dans le temps. En effet, commander des sacoches à vélo pas cher sur des sites chinois et en changer toutes les 8 ou 10 sorties parce que les zips ou les systèmes d’attaches ont lâché, ne vous permettra pas de prendre du plaisir quant à leur utilisation, ne maintiendra pas bien vos objets pouvant avoir de la valeur, ne sera pas rentable sur le long terme, et aura un impact bien plus élevé sur l’environnement. Il est bien évident que si l’on s’en tient à la sortie annuelle avec les collègues de boulot et qu’on ne sort jamais à vélo le reste de l’année, on n’aura pas le même regard. Mais, ce n’est pas le sujet ici sur un blog sur lequel on parle d’aventure et de respect de la nature !

Et, c’est donc de durabilité au sens environnemental que je décide d’écrire ce chapitre. À l’heure de l’écologie, miser sur des sacoches solides et durables est ce qu’il y a de plus responsable. D’autre part, choisir des produits labellisés est également un gage de respect de valeurs environnementales et humaines. Voici quelques exemples de labels axés ‘durabilité’ dans le monde des sacoches de vélo :

Pour en savoir plus à propos des labels utilisés dans le monde de l’outdoor, vous pouvez lire cet article.

Critère 3 : Le litrage

On dit souvent que le litrage nécessaire dépend beaucoup des personnes. Je dirais qu’il dépend davantage du trip envisagé. Une chose est sûre, on en prend souvent beaucoup trop !

Quand on roule sur une voie verte française, avec pour objectif de ne faire que du vélo, en été avec logement en gîte, on n’a évidemment besoin que de très peu d’affaires. Pas de matériel de bivouac, pas de vêtement chaud, pas de tenue de ville, peu de ressources en eau et en nourriture, peu de pièces de rechange et d’outils. Emporter deux chambres à air serait par exemple complètement inutile.
À contrario, si on voyage sur l’altiplano bolivien dans le but d’y faire de la photographie animalière, en bivouac avec de nombreux jours d’autonomie, sans infrastructure pour les cyclistes, alors la quantité de matériel sera bien plus conséquente. Emporter un panneau solaire et une grosse doudoune est quasi indispensable.

Il va donc être nécessaire de préparer ses affaires avant de choisir ses sacoches, ou combien on en prend. Et ce n’est pas parce qu’elles ne sont pas pleines qu’il faut les remplir ! Pour la sélection de chaque objet à emporter, il convient de se demander sa fréquence d’utilisation, si en cas d’absence, c’est vraiment embêtant, si c’est un élément qui est difficilement trouvable en chemin.

Donc… à vos check-lists !

Critère 4 : Le poids

Le poids est un critère de poids ! Malheureusement, c’est aussi un critère qui vaut son pesant d’or.

Attention toutefois, ce critère aura une importance plus ou moins grande en fonction de votre pratique. Par exemple, si vous ne faites que des itinéraires en aller simple, dans le sens globalement descendant, ou des itinéraires relativement plats, le critère du poids aura une incidence bien moindre que si vous traversez les Alpes par les grands cols. Cette affirmation, donc, pour rappeler que le poids est fonction de la gravité, et que si vous luttez contre cette dernière, alors il vaut mieux acheter des sacoches légères.

D’autre part, le poids aura aussi un impact sur la maniabilité du vélo. Attention donc de bien prendre vos marques avec un vélo chargé, surtout si vous êtes un poids plume. De plus, si vous évoluez sur un itinéraire sur lequel il faut être agile avec son vélo, comme certains singles en gravel par exemple, alors avoir un vélo maniable sera d’autant plus sécuritaire et agréable. De même, selon le type de voyage, avec des visites de ville ou des trajets en train, il faut penser qu’on devra probablement souvent porter son vélo dans des escaliers ou pour monter descendre de certains transports. Et à chaque fois, c’est le dos qui en prend un coup.

Si jamais vous êtes un maniaque du poids et que ce critère est primordial pour vous et passe avant tout, je vous invite à lire mon article Comment voyager léger en vélo bikepacking ?

Critère 5 : Le système d’attache

Le système d’attache sera dépendant de la philosophie de sacoche choisie. Dans le monde du vélo itinérant, on peut soit se tourner vers le vélotouring, soit vers le bikepacking, voire éventuellement vers un mix des deux.

COMMENT SOUTENIR I-TREKKINGS ?

Comment soutenir I-Trekkings ? En partageant cet article par exemple ou en effectuant vos achats chez nos partenaires (Merci de ne pas cliquer pour cliquer. N’achetez que si vous avez un besoin et pensez à accepter les cookies de nos partenaires dès l’arrivée sur leur site). Il y a bien d’autres façons de soutenir I-Trekkings. Pour en savoir plus, c’est par ici.

Le top de nos partenaires pour vous équiper :

  • Alltricks : Déstrockage sur plus de 4 300 produits.
  • Cimalp : Jusqu’à-50% jusqu’au 25 mars sur une sélection d’articles de Trail.
  • Ekosport : -20% supplémentaire sur les nouveautés Trail & Running avec le code NEW20.
  • I-Run : Race’s Days – Réduction jusqu’à -50% sur la Randonnée, le Trail, le Running.
  • Les petits Baroudeurs : La Boutique Outdoor pour équiper vos enfants et petits enfants.
  • Lyophilise & Co : La boutique spécialiste des plats lyophilisés & du bivouac (-10% sur les lyophilisés avec le code LYO10).
  • Snowleader, The Reblochon Company : -10% sur tout l’univers Ski de Rando avec le code TOURING10.
  • Trekkinn  : 10 000 bons plans

Le top de nos partenaires pour partir en rando et en trekking :

  • Allibert Trekking (Agence de voyage basée dans les Alpes, spécialiste rando, trekking et voyages d’aventure)
  • Atalante (Spécialiste du voyage d’aventure, de la randonnée et du trek)
  • Chilowé (le spécialiste de la micro-aventure en France)
  • La Balaguère (randonnées dans les Pyrénées et à travers le monde)
  • Randonades (Randonnées dans les Pyrénées et rien que les Pyrénées)
  • Travelbase (Agence de voyage pour des aventures à vivre en groupe ou en solo, et avec l’esprit Travelbase)

1. En vélotouring

Votre vélo devra être prévu d’origine pour pouvoir y attacher un ou des porte-bagages. Certains vélos ont un système d’attache de porte-bagages seulement à l’arrière, d’autres en ont un aussi à l’avant. Pour un vélo qui n’aurait des fixations de porte-bagage qu’à l’arrière, un mix avec des sacoches de bikepacking est tout à fait possible.

Une fois le ou les porte-bagages installés, ils resteront fixés sur le vélo le temps du voyage, et les bagages viendront se fixer sur ces derniers. C’est donc cette attache qui doit être astucieuse afin que les bagages puissent être retirées et remises sur les porte-bagages facilement. À noter aussi que certains modèles permettent d’être verrouillés avec un cadenas afin de ne pas être volés. De même, on trouve aussi parfois un verrouillage de l’ouverture de la sacoche.

Autre caractéristique intéressante, certaines sacoches sont pourvues de bretelles et peuvent donc être portées comme un sac à dos. Cette fonction peut, par exemple, être choisie sur une seule des sacoches afin d’avoir un sac à dos avec soi lors de visites de villes ou sites touristiques, voire pour de petites randonnées pédestres. Personnellement, j’aime bien aussi que ma sacoche avant soit facilement détachable, j’y mets mes effets les plus importants comme mon passeport, mon portefeuille, mes lunettes de soleil, etc. Et, je l’emmène avec moi dès lors que je laisse mon vélo tout seul.

Les avantages et inconvénients des sacoches en vélotouring :

Les avantages Les inconvénients
Très nombreux choix de sacoches Equipement à vide lourd
Grande capacité pour ranger ses affaires Prise au vent
Affaires facilement accessibles
Facilement détachable du vélo

2. En bikepacking

Si votre vélo ne dispose d’aucune attache de porte-bagage, pas de panique ! La solution de sacoches de bikepacking qui s’attachent directement au cadre s’offre à vous. Et cette solution peut également être choisie en fonction du look recherché ou du type de votre voyage. En effet, on a tendance à rouler davantage en bikepacking qu’en vélotouring. Pour exemple, si on tient compte du fait que les sacoches sont plus légères, qu’on prend moins d’affaires, et que le vélo est plus aérodynamique et plus maniable, on peut facilement faire des étapes 50% plus longues, voire davantage encore.

Dans le cas d’un choix de sacoche de bikepacking, toutes vos affaires ne tiendront pas dans deux grandes sacoches, mais dans une multitude de petites sacoches. Et pour conseil, je dirais qu’avoir au minimum celle de la selle dans un holster afin qu’elle soit facilement détachable, c’est plutôt pratique. Éventuellement aussi celle du guidon, mais les modèles avec holster étant plus lourds et plus chers, ce sera à voir en fonction de la nécessité.

Les avantages et inconvénients des sacoches en bikepacking :

Les avantages Les inconvénients
Légèreté de l’équipement à vide Minimalisme obligatoire
Look sportif Affaires difficilement accessibles
Aérodynamisme Frottements sur le vélo
Détachement et rattachement fastidieux (sauf modèles avec holster)

Le choix d’un sac à dos est-il judicieux ?

L’utilisation d’un sac à dos à vélo dépend vraiment de la pratique.

Pour un trajet en vélotaf, ça ira. Encore qu’en plein soleil au mois de juillet en Provence, on aura vite le dos trempé de sueur. C’est tout le problème des sacs à dos, ils tiennent chaud ! Même les plus aérés.

En VTT, c’est la pratique où ils sont les plus utilisés. On ne peut, en effet, pas mettre de porte-bagage avec sacoche sur un VTT, et la suspension arrière empêche le montage de pas mal de sacoches de bikepacking. Le volume embarqué étant par conséquent très restreint, l’utilisation d’un sac à dos est donc quasi inévitable dès lors qu’on est itinérant. Un bon compromis, selon son utilisation, est la banane de VTT. D’un volume correct, on peut y glisser quelques outils, une poche à eau, un vêtement imperméable, et deux trois autres bricoles. Si on est minimaliste, ça peut suffire.

En gravel ou en vélo voyage, on pourra facilement se passer d’un sac à dos, alors autant s’en priver ! Moins chaud, plus de liberté de mouvement, moins de poids qui nous écrase les fesses sur la selle, on a tout à y gagner.

Mon choix de sacoches à vélo

3 modèles pour le vélotouring

Vaude Aqua Light

Avec un look certes vélotouring mais plus sportif, se rapprochant du look bikepacking, cette série de sacoches (avant, arrière, guidon) se veut légère, mais plus fragile que leur version classique.

Mise à jour le : 14 avril 2024 4 04 49 min

Ortieb Vario

Sacoche avec bretelles de sac à dos, parfaite pour les explorations pédestres, qui complète parfaitement une sacoche de la série Back-Roller Plus.

Mise à jour le : 13 avril 2024 8 08 08 min

Elops Velo 900 27 litres

Pour les petits budgets, Décathlon a encore bien bossé et nous propose ces sacoches simples mais efficaces.

Mise à jour le : 15 avril 2024 14 02 08 min

3 modèles pour le bikepacking

Apidura série Expedition

Très légères et très imperméables, les sacoches Apidura série Expedition sont les plus utilisées des grands sportifs. Aucun holster possible.

Sacoche de selle Apidura Expedition Saddle Pack (disponible en 9L, 14L, 17L)
APIDURA Expedition Sac de selle Gris/noir Taille M

APIDURA Expedition Sac de selle Gris/noir Taille M

amazon
190.09
Voir Trouver moins cher ailleurs
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Mise à jour le : 16 avril 2024 3 03 37 min Depuis : Amazon Product Advertising

Vaude

De superbes sacoches éco-conçues, et fournies avec leur holster, qui conviendront aux grands voyageurs en quête d’exploration.

Sacoche de selle Vaude TRAILSADDLE II (10L)
Mise à jour le : 13 avril 2024 8 08 11 min
Sacoche de guidon Vaude TRAILFRONT II (13L)
Mise à jour le : 13 avril 2024 8 08 11 min

Riverside

Une sacoche de cadre fixe, et une sacoche de guidon amovible (holster vendu séparément), voilà un bon set pour débuter à petit prix, à compléter par la suite en fonction de sa pratique.

Sacoche Cadre Riverside (5L)
Marchand
Promo
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Sacoche Guidon Riverside (5 à 15L)

Harnais

Marchand
Promo
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Sacoche

Vous pouvez commander la sacoche (20€) qui va avec le harnais sur le site Decathlon.

kosmikrider
A propos de l'auteur

Photo-reporter outdoor, c'est dans les Alpes autour d'Annecy que je passe mon hiver en splitboard ; l'été mon côté globe-trotter m'amène à pratiquer la plongée sous-marine à travers le monde. Aux inter-saisons, trekking, VTT, bikepacking, paddle, alpinisme et via ferrata viennent compléter ma passion pour les grands espaces !...



http://www.outdoorxperience.one

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share via
Copy link
×