5 idées de randonnée en raquettes au Québec

Comment profiter de l’hiver québécois ? Facile ! En dévalant les pentes enneigées des douces montagnes des parcs nationaux du Québec. I-Trekkings vous dévoile 5 idées de randonnée itinérante en raquettes au Québec.


Après un premier article sur les plus beaux treks au Québec, I-Trekkings met le cap sur l’hiver en proposant 5 itinéraires de randonnée en raquettes au Québec de 2 à 4 jours. Ils sont tous accessibles à des marcheurs moyens et sont en boucle pour faciliter la logistique.

Et quoi de plus vivifiant que les parcs nationaux protégés du Québec pour faire sa trace à l’orée de la forêt boréale pour finir la journée bien au chaud dans un chalet sur le bord d’un lac gelé. Pas un bruit à l’horizon sauf le crissement des raquettes. Gardons les yeux bien ouverts, lièvres, gélinottes, loups et orignaux ne sont pas loins.

Photo Sépaq, parc national du Bic

Photo Sépaq, parc national du Bic

Le Parc national du Bic en douceur

Situé le long du fleuve Saint-Laurent, le parc national du Bic se prête bien à la pratique de la raquette à neige à la journée ou sur un week-end. 30 km de sentiers balisés jalonnent le parc national. Sur deux jours, je préconise de partir du parking de la Rivière-du-Sud-Ouest et de finir la première journée au chalet de l’Abbé en passant par le Pic Champlain. Si celui-ci est déjà complet, possibilité de pousser un peu jusqu’au Camp Rioux. En chemin, quelques beaux points de vue sur le fleuve s’offrent aux randonneurs. Pour finir le week-end, découverte des anses Mouille-Cul, Damase, Wilson et de la baie des Cochons avant de finir la boucle. Faire de la raquette à neige face à la mer, c’est quand même très exotique pour un français.

Photo Sépaq, Parc national du Mont-Orford

Photo Sépaq, Parc national du Mont-Orford

3 jours de raquette dans le Parc national du Mont-Orford

En partant du Centre de services Le Cerisier, il est possible de rejoindre le chalet nature (les hébergements sont pour 4 personnes) pour y passer la nuit entre amis face au lac Stukely. Je préconise de s’y rendre par le sentier du lynx puis des loutres, ce qui constitue une première journée assez cool puisque l’itinéraire ne fait que 7 km et que le dénivelé est faible. Pour le second jour, retour à l’étang de Fer-de-Lance par le même chemin avant de monter par le sentier des loutres vers le nord. Il rejoint la boucle du Mont-Chauve qui permet d’aller au panorama des 595 m du sommet. Il faut ensuite prendre plein sud pour finir la journée au chalet du Castor (20 places), soit une belle journée de 13,5 km avec pour le coup, un dénivelé un peu plus important. Le dernier jour se termine en apothéose par le chemin du Cerf grâce à ces nombreux points de vue et revient au point de départ.

Photo Sépaq, Parc National du Mont-Mégantic

Photo Sépaq, Parc National du Mont-Mégantic

Les sommets du parc national du Mont-Mégantic

Grâce à un bon réseau de chalets, camps rustiques, refuges et sites de bivouac hivernaux, les possibilités d’itinéraire et de nuités sont importantes dans le parc national du Mont-Mégantic. Pour ma part, je préconise de démarrer les 3 jours au Centre de Services et de filer vers le Col-des-Trois-Sommets où un refuge 8 places (2 chambres) vous permettra de passer la nuit. Plutôt que de filer directement à l’hébergement, grimpez donc au Pic de l’Aurore (835m ) après une belle ascension d’environ 400 mètres. Le second jour, l’itinéraire fait le tour des sommets environnants : Mont-Mégantic (1105 m), Mont Saint-Joseph (1065 m) et Mont Victoria (1055 m) et promet de beaux paysages. Deuxième nuit au même refuge, ce qui permet de partir plus léger. Pour le dernier jour, retour directement au Centre de Service par le chemin du premier jour.

Photo Sépaq, Parc National du Fjord-du-Saguenay

Photo Sépaq, Parc National du Fjord-du-Saguenay

Le long du Fjord-du-Saguenay

J’ai eu la chance de parcourir le parc national du Fjord-du-Saguenay l’été. L’hiver, plusieurs itinéraires de 2 à 4 jours sont réalisables comme la boucle du sentier des Caps en 3 jours/2 nuits. Le 1er jour, direction le refuge du Lac-de-la-Chute depuis le parking de Rivière-Eternité. 12 km au programme et 200 mètres de dénivelé. En route, prenez votre pique-nique face au lac Allard ou Travers avant de finir l’étape. Le lendemain, courte journée (7 km et -350 m) pour rejoindre le refuge rustique des Méandres. Face à la baie Eternité, l’histoire géologique du fjord se décline à l’infini dans ce beau paysage immaculé. Le dernier jour, retour au parking par le sentier de La Blanche-Éternité (8,3 km – 200 m +).

Photo Sépaq, Parc National d'Aiguebelle

Photo Sépaq, Parc National d’Aiguebelle

Escapade boréale dans le Parc national d’Aiguebelle

L’Escapade Boréale, c’est le nom qu’a donné le parc national d’Aiguebelle à cet itinéraire en raquettes (réalisable aussi à ski nordique) de 4 jours réalisables en 3 jours en doublant les courtes étapes 3 et 4. Départ du parking du centre de découverte et de services pour le camp rustique Le Patineur (2 places). Une belle étape de 13 km qui a de fortes chances de se terminer par l’observation d’un orignal tant il apprécie le secteur du lac Patrice. La deuxième journée est plus courte. 6,4 km en forêt en traversant de nombreux lacs gelés jusqu’au camp Le Dytique (2 places). Ce qui laisse le temps à la rêverie ou à la recherche de traces d’animaux. Le 3ème jour, comptez 5 heures de raquettes pour gagner le camp de la Cigale (3 places) en traversant intégralement le lac
La Hai. Le dernier jour est une formalité. 4 petits kilomètres pour revenir au parking.

L’hiver, les activités sont nombreuses au Québec. A la raquette à neige s’ajoute le ski nordique, le traineau à chiens, la motoneige, la pêche ou encore le ski de randonnée. A chacun ses activités pour assouvir ses envies de grand nord. A découvrir sur Québec Original.

Grégory Rohart
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales.Ambassadeur Fujifilm...



https://www.gregoryrohart.com

seize − un =