7 raisons d’utiliser des chaussures tiges basses en randonnée

Les chaussures tiges basses en randonnée offrent de nombreux avantages. Sans nécessairement chercher à les comparer avec des chaussures montantes ou mi-montantes, voici 7 raisons de les adopter.


Si habituellement les chaussures de randonnée par prédilection restent celles à tige haute, celles à tige basse ne sont pas pour autant complètement inadaptées. Le choix entre une paire de chaussures hautes, basses, ou encore mi-hautes dépend surtout de la randonnée que l’on compte faire. Cet article n’a pas pour but de répondre à cette question, mais plutôt de mettre à l’honneur les chaussures à tige basse, en vous présentant tous les avantages qu’elles présentent.

 

Il existe de nombreuses gammes dans les basses, allant de l’ultralégères aux chaussures de trail, en passant par celles destinées à la marche d’approche ou aux longues randonnées. Elles ont toutes des caractéristiques qui les différencient, accroche plus ou moins importante, dureté/flexibilité de la semelle, imperméable ou non, renforts stratégiques… Mais dans l’ensemble,cette grande famille rassemble des avantages communs par rapport aux montantes et mi-montantes.

Les avantages des chaussures de randonnée à tige basse

Liberté de mouvement : Le grand atout des chaussures basses, ce qu’il fait bien souvent que l’on se dirige vers elles, c’est la liberté de mouvement au niveau de la cheville qu’elles procurent. Le pied est libre de bouger dans tous le sens, c’est sans commune mesure.

Flexibilité, souplesse : Même s’il existe des chaussures basses rigides, dans la grande majorité, elles ont un chausson et une semelle plus souples. La flexibilité qu’elles procurent est souvent appréciée de nos pieds, le déroulé du pied est ainsi plus fluide.

Légèreté : Moins de matière sur la tige, des matériaux moins lourds, des semelles plus fines, les chaussures basses sont des poids plumes. Pour gagner en légèreté et avoir la sensation que ses pieds s’envolent à chaque pas, elles sont un remède à l’excès de poids.

Respirabilité et chaleur : À matériau égal, le fait que la cheville ne soit pas enfermée, les basses restent plus respirantes. La chaleur s’évacue plus facilement.

Rapidité de séchage : L’air circulant mieux à l’intérieur d’une chaussure basse, l’ouverture étant plus proche du bout du pied, elle sèche plus rapidement. Une fois qu’on les a retirés, l’humidité due à la transpiration ne fait pas long feu.

Laçage rapide : Sur des chaussures bases, il n’y a plus que le nœud à faire, ou au pire, un cran à passer. Étant plus facile et rapide à mettre et à enlever, lors de randonnées, on hésite moins à retirer un caillou dans sa chaussure, à les enlever lors des pauses pour aérer les pieds…

Prix à l’achat : À l’achat, le prix des chaussures bases est plus économique, de quoi soulager le porte monnaie (au rapport prix/kilomètres, le tarif est identique, voire plus élevé, car l’usure sera plus rapide sur des bases).

Cette liste est bien sûr non exhaustive et cet article n’idolâtre pas les chaussures à tiges basses par rapport aux chaussures montantes ou mi-montantes, il référence simplement les avantages des basses. Le choix de leur utilisation dépend du type terrain, de la saison, de la charge transporter… Chacun trouvera chaussure à son pied, c’est le plus important !

En complément de cet article, retrouvez les tests de chaussures de randonnée d’i-Trekkings

Simon Dubuis
A propos de l'auteur

Voici quelques années, je me suis échappé d'une vie qu'il faut souvent suivre au pas... Aujourd'hui je déborde d'énergie que je dépense dans la marche afin de parcourir des milliers de kilomètres pour découvrir les merveilles de la nature. Mes terrains de jeux préférés étant les montagnes et les zones désertiques, là où poussent le...



http://www.dubuis.net

dix − 8 =