Cap-Vert : Santo Antão tout doucement



Avec l’éruption du Fogo dimanche dernier, après vingt ans de silence, les caméras du monde entier se sont braquées sur les îles du Cap-Vert, au large du Sénégal. Alors, même si le voyage sur les îles de Fogo et de Brava a été récemment déconseillé par le portail d’information aux voyageurs du site du Quai d’Orsay, il est toujours possible de visiter le reste de l’archipel, à commencer par la magnifique île de Santo Antão où I-Trekkings vous avait, rappelez-vous, emmené au mois de juillet dernier grâce à La Balaguère. Pour marcher dans nos pas, nous vous faisons découvrir aujourd’hui ce séjour tout en douceur du voyagiste qui va vous plonger dans l’ambiance exubérante et festive de Santo Antão.

En douceur, en douceur… mais en douceur comment exactement ?

L’objectif c’est de tourner le dos à la France pour vivre un dépaysement ab-so-lu et, on a testé, ça fonctionne plutôt pas mal ! Au rythme des "tocatinas" improvisées sur le pas d’un café perdu, Santo Antão offre des paysages magnifiques et des contacts humains riches en sourires dans ses petits villages de pêcheurs. Le randonneur y profite d’un ensoleillement optimum au fil de routes funambules et de chemins pittoresques tracés en balcon au-dessus de l’océan. Pas d’itinérance, un portage réduit au strict minimum et un retour chaque soir à l’hébergement pour vraiment mettre l’accent sur l’aspect balade douce, randonnée côtière et profiter à cent pour cent de l’accueil chaleureux et inoubliable de sa population.

La thérapie Capverdienne

Le vol est direct entre Paris et Sao Vicente, ce qui constitue, en soi, la première bonne chose. De quoi permettre de s’économiser pour découvrir l’ambiance festive de Mindelo, la capitale culturelle du Cap-Vert qui déploie ses rues animées et ses maisons colorées de bout en bout. Ce n’est que le lendemain que le cap est mis sur Santo Antão. A partir de là, le voyage n’est que découverte : vallée do Paul, la plus verdoyante et tropicale de tout l’archipel, Cha di Igreja, la paradisiaque Tarrafal, la spectaculaire route de la Corda, le cratère de Cova… Mélange habile de randonnée et de farniente, cette approche en douceur du Cap-Vert devrait constituer une excellente thérapie pour celles et ceux que la frénésie des fêtes en France aura définitivement épuisé !

8 jours/7 nuits. Période de départ : du 4 janvier au 10 mai 2015. A partir de 1145 euros.

Plus d’infos : site de La Balaguère 

Grégory Rohart
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales.Ambassadeur Fujifilm...



https://www.gregoryrohart.com

5 × 5 =