Check-list : Sac à dos pour la randonnée

Que mettre dans son sac à dos de randonnée ? Réponse avec notre chek-list de sac à dos pour la randonnée !


Que mettre dans son sac à dos de randonnée ? Une question qui n’est pas forcément évidente lorsque l’on part pour son premier trek, sa première randonnée itinérante. Trouver une check-list toute faite, c’est facile, mais aurez-vous besoin vraiment de tout ce qui est inscrit ? Sera-t-elle complète, adaptée à votre projet ? Voici un article qui vous aidera à réaliser votre propre check-list. Pour un poids de sac à dos minimum ne prenez que l’indispensable, ce qui vous sera vraiment utile et laissez de côté les « au cas où j’en aurais besoin ». N’hésitez pas à lister sur une feuille tout ce que vous comptez prendre, voire d’y associer le poids de chaque élément, c’est le point de départ pour alléger son sac à dos.

1) Les vêtements

Pour les vêtements, il n’y a pas vraiment de check-list parfaite qui peut convenir à toutes les randonnées, elle doit être adaptée à chaque fois. Elle est dépendante avant tout du climat de votre destination, de la météo que vous allez rencontrer.

 Chapeau
 Tour de cou
 Lunettes de soleil
 Chaussures de marche
 Tongues
 Pantalon/short (jour)
 Collant/pantalon (soir)
 Surpantalon
 T-shirt manches courtes (jour)
 T-shirt manches longues (soir)
 Polaire
 Doudoune
 Veste
 Gants
 Chaussettes
 Sous-vêtement

Tête : N’oubliez pas de protéger votre tête, un chapeau pour le soleil ou/et un bonnet pour le froid suivant les températures prévues. Pensez au tour de cou multifonctions, ce petit bout de tissu très populaire au près des randonneurs, est bien pratique et peut remplacer les deux premiers.

Haut : Quelles que soient les conditions météo, le système 3 couches reste le plus adapté à la randonnée : un t-shirt (ou chemise) respirant, en synthétique ou laine mérinos (pas de coton), manches courtes ou longues suivant vos préférences et les températures annoncées, accompagné d’une polaire et d’une veste imper-respirante légère (pas de veste chaude). Inutile d’emporter une grande quantité de vêtement, un t-shirt de marche et un t-shirt pour le soir peuvent suffire. Si vous souhaitez un peu plus de confort, doublez celui du jour. Pour les destinations où il fait frais/froid le soir, pensez à la mini doudoune. Légère et chaude, elle est offre le meilleur compromis compacité/chaleur.

Bas : Vous pouvez prévoir pour la journée un pantalon (classique ou modulable en short), pantacourt ou un short suivant les températures attendues. En complément, un collant comme change restera à la fois léger et apportera un peu de chaleur pour le bivouac au soir et pour la nuit. Si vous (notamment les hommes) ne vous voyez pas porter un collant, orientez-vous vers un pantalon souple et léger, qui pourra être porté la nuit si besoin. Pour les destinations à risque de fortes précipitations, pensez à prendre un surpantalon imperméable.

Pieds/mains : Prévoyez une paire de chaussures tige basse, haute ou mid, en fonction de vos besoins et de préférence que vous avez déjà portée pour ne pas souffrir des pieds. Accompagnée-la de deux paires de chaussettes, que vous pourrez alterner chaque jour, de préférence de modèles différents. Ainsi, si l’une venait à vous créer une irritation à cause d’un frottement, votre pied sera soulagé le jour suivant. Pour le soir, une paire de sandales, tongues ou sabots permettront à vos pieds de prendre l’air. Même l’été, une petite paire de gants (type gants en soie) peut avoir son intérêt dans le sac, pour les randonnées par températures plus basses, une paire en polaire sera plus adaptée.

Articles complémentaires :

2) Portage et rangement

Ne pas souffrir du dos, voilà en quoi pourrait se résumer une bonne check-list. Une fois l’équipement réduit à son nécessaire, variable suivant les besoins de chacun, il convient de le ranger dans un sac à dos confortable, bien ajusté, et ni trop grand, ni trop petit. Tout un art.

 Sac à dos
Housse de pluie
 Housse de rangement
 Bâtons de marche

Pour les randonnées itinérantes, le volume d’un sac à dos varie généralement de 40 à 60 litres, suivant l’autonomie en nourriture et le mode de couchage (tente ou refuge). Ne prenez surtout pas un sac à dos trop grand, en vous disant, qui peut le plus, peut le moins. Mécaniquement, vous aurez tendance à le remplir, plutôt qu’à essayer de réduire votre équipement. A celui-ci, il convient d’associer une housse de pluie afin de protéger votre équipement. Evitez de ranger en vrac vos effets personnels, utilisez plutôt des housses de rangement, de préférence imperméables. Le moment venu, au bivouac notamment, il sera alors plus aisé de récupérer vos affaires et elles seront protégées des intempéries.

Les bâtons de marche, toujours par deux, ne sont pas un équipement négligeable, ils permettent de soulager les jambes et les genoux d’une partie du poids du sac à dos. Ils sont un véritable atout pour les randonneurs.

Articles complémentaires :

3) Équipements de bivouac

Le matériel de bivouac constitue souvent le gros de l’équipement si vous ne dormez pas en refuge. Pour bien vous remettre de votre journée de marche et être prêt pour attaquer celle du lendemain, il vous faut emmener de quoi vous préparer des repas consistants, ainsi qu’un équipement pour passer des nuits à l’abri des intempéries.

 Tente
Sac de couchage
 Matelas
 Lampe frontale
 Réchaud
 Combustible
 Popote
 Bol
 Couteau
 Couvert
 Gourde

Pour ceux qui choisissent l’option bivouac, le choix de la tente (ou tarp) est un sujet important qui s’apparente parfois à une longue quête. Là aussi, elle doit être ni trop grande, pour ne pas être trop lourde à porter, ni trop petite, pour pouvoir y passer la soirée en cas de mauvaise météo. Pour une nuit réparatrice, il vous faut être au chaud et confortablement installé. Pour cela, le duo inséparable sac de couchage et matelas reste indispensable. Le choix du sac de couchage dépendra évidemment des températures nocturnes que vous rencontrerez.

Il existe différents types de réchaud, à gaz, à essence, à alcool liquide ou solide, à bois… où chacun a ses avantages et ses inconvénients. Portez une attention particulière dans le choix de votre réchaud, car suivant la durée et la destination de votre randonnée, certains seront plus appropriés que d’autres. Une fois choisi, la panoplie popote, bos, couvert, gourde… viendra le compléter.

Articles complémentaires :

4) Orientation et cartographie

Parce qu’il faut bien trouver son chemin, les outils d’orientation, ainsi que les cartes et guides cartographiques ne doivent pas être oubliés.

 Montre
 Altimètre
 GPS
 Carte
 Guide/topo
 Boussole

Nul besoin de tout avoir, mais en combiner plusieurs, cela reste plus sécuritaire. Certains opteront pour des cartes, un topo et un altimètre, d’autres pour un GPS et une carte… Libre à vous de choisir vos outils suivant vos préférences, vos besoins et surtout des outils que vous maîtrisez.

Articles complémentaires :

5) Les trousses

Les petits indispensables, la trousse de toilette, la trousse de secours, la trousse de réparation… tout ce petit matériel qui vous aidera à garder une hygiène durant votre randonnée et qui pourra vous aider à faire face à d’éventuelles blessures, souci de santé, casse d’équipement…

 Trousse de toilette
 Serviette
 Crème solaire
 Pastilles de purification d’eau
 Trousse de secours
 Trousse de réparation

La trousse de toilette n’a pas vocation à être un condensé de votre salle de bains. Prendre le minimum pour vous permettre un décrassage en fin de journée est généralement suffisant : une mini serviette, un savon naturel, une brosse à dents et un mini tube de dentifrice. A cela peut s’ajouter suivant là aussi les besoins de chacun : une brosse/peigne, un rasoir jetable, une mini crème hydratante…

La trousse de secours et de réparation ne sont là qu’en cas de pépin. Elles peuvent tenir dans une même trousse compacte afin d’économiser du volume. On pourrait écrire une liste sans fin de tout ce que pourrait contenir une trousse de secours pour faire face à tout ce qui pourrait vous arriver en chemin. Mais ce n’est pas son but. Optez pour une trousse concise comprenant le principal, avec quelques : antidouleurs, anti-inflammatoires, antibiotiques, antispasmodiques, antidiarrhéiques, pansements, compresses stériles, désinfectant, tire tique… Cela n’est qu’un exemple, votre liste doit être adaptée suivant votre destination et la durée de votre randonnée. Il en va de même pour la trousse de réparation, prenez l’indispensable : le kit de réparation de la tente et du matelas (si matelas à air), un mini tube de colle extra-forte, un mini rouleau d’adhésif extra fort…

Article complémentaire :

6) Divers

Toutes ces petites choses que l’on prend pour garder des souvenirs de sa randonnée, comme un appareil photo, un cahier de notes, ou pour se faire plaisir durant la marche, lors des soirées, comme un livre, un lecteur MP3, un jeu de poche… sans oublier ses papiers d’identité, ses documents de voyage (billets d’avion, de train, réservations d’hébergement…), un peu d’argent et un guide de conversation si vous ne parlez pas la langue locale.

Carte d’identité/passeport
 Documents de voyage
 Argent liquide et carte bancaire
 Guide de conversation (pour l’étranger)
 Appareil photo
 Téléphone
 Lecteur MP3
 Cahier de notes et stylo
 Jumelles
 Livre
 Jeu de poche
o …

Simon
A propos de l'auteur

Voici quelques années, je me suis échappé d'une vie qu'il faut souvent suivre au pas... Aujourd'hui je déborde d'énergie que je dépense dans la marche afin de parcourir des milliers de kilomètres pour découvrir les merveilles de la nature. Mes terrains de jeux préférés étant les montagnes et les zones désertiques, là où poussent le...



http://www.dubuis.net