Cimalp lance une ligne de vêtements imperméables pour aller bosser à vélo

Cimalp lance une ligne de vêtements imperméables pour aller bosser à vélo même quand il pleut. J'ai pu utiliser et tester en avant-première la ligne de protection vélotaf CimAlp RainProtekt : une belle réussite pour tous vos déplacements citadins à vélo.
Posté le :


Pour l’occasion du lancement de la nouvelle ligne de produits de vélotaf CimAlp RainProtekt, destinée à la protection des cyclistes citadins contre les intempéries, j’ai eu la chance de découvrir et de tester en avant première la veste parka Landes (l’équivalent modèle femme étant la Hendaye) ainsi que le surpantalon Lacanau (l’équivalent modèle femme étant le Pilat), en allant au travail avec tous les jours pendant deux semaines.

Mon trajet de 3 km entre mon domicile et mon travail est exclusivement en descente à aller, de 880 mètres d’altitude à 780 mètres d’altitude, dans les Alpes. Un aller donc soumis au vent de la vitesse, qui peut être froid dû à l’altitude, surtout au petit matin. Et un retour tout en montée, l’occasion de tester la respirabilité des vêtements.

Pour information, je mesure 1,73m et j’ai une silhouette athlétique (65 kg) et le M me laisse de la place pour des vêtements d’hiver. Le S aurait aussi pu convenir, mais pas avec une grosse veste épaisse au-dessous.

Voici donc mon avis.

Qualité de fabrication

Labelisés Bluesign, fabriqués sans PFC, suivant le label standard 100 d’Oeko-tex (pas de substance chimique nocive pour l’humain ou la nature), et produits Fair spirit production (respect des conditions de travail des employés de l’usine), CimAlp met le paquet sur les philosophies humaines et environnementales ! Personnellement, ça me parle !

De plus, nous avons affaire à de beaux produits, très bien finis. Les coutures sont parfaites et les zips discrets. Les velcros ont bien été choisis, avec des boucles plastiques très courtes qui ne s’accrochent pas aux vêtements de ville.

Enfin, CimAlp nous a évité ses logos en lettres 3D qui finissent toujours par se décoller, on a ici des imprimés réfléchissants, sécurité oblige, et qui dureront dans le temps.

Sécurité

En parlant de sécurité, de multiples prints réfléchissants sont présents afin d’être visible dans la nuit :

  • de face : trois logos (un sur la veste et deux sur le pantalon), et une bande à chaque poignet, plus une bande sur la capuche si on la porte ;
  • de derrière : un logo (sur le pantalon), une bande au bas de la veste, une bande supplémentaire que l’on peut sortir ou non de la poche arrière de la veste (poche refermable une fois la bande sortie), plus une bande sur la capuche si on ne la porte pas ;
  • de côté : une bande à chaque poignet, une bande au bas de chaque jambe, et un logo sur l’épaule droite.

Si tous ces prints ont le mérite d’être présents, ils restent relativement discrets et ne doivent pas remplacer un vélo avec des roues réfléchissantes, et des lumières avant et arrière, au risque de ne pas être suffisamment visible en plein nuit sur une route non éclairée.

Confort / Ergonomie

La veste CimAlp Landes a une coupe longue (mi-cuisses), de type parka, qui permet d’être bien protégé d’autant plus que le surpantalon CimAlp Lacanau, lui, remonte très haut (environ jusqu’au nombril). Je n’aime personnellement pas trop cette sensation de pantalon au nombril, mais je dois avouer qu’au moins, l’eau n’entre pas ! La coupe parka peut être attachée ou détachée devant et derrière avec un simple bouton pression, cela permet de pouvoir pédaler aisément mais aussi de pouvoir s’assoir avec dans un fauteuil ou en cas de vélo train.

COMMENT SOUTENIR I-TREKKINGS ?

Comment soutenir I-Trekkings ? En partageant cet article par exemple ou en effectuant vos achats chez nos partenaires (Merci de ne pas cliquer pour cliquer. N’achetez que si vous avez un besoin et pensez à accepter les cookies de nos partenaires dès l’arrivée sur leur site). Il y a bien d’autres façons de soutenir I-Trekkings. Pour en savoir plus, c’est par ici.

Le top de nos partenaires pour vous équiper :

  • Alltricks : Déstrockage sur plus de 4 300 produits.
  • Cimalp : Jusqu’à-50% jusqu’au 25 mars sur une sélection d’articles de Trail.
  • Ekosport : -20% supplémentaire sur les nouveautés Trail & Running avec le code NEW20.
  • I-Run : Race’s Days – Réduction jusqu’à -50% sur la Randonnée, le Trail, le Running.
  • Les petits Baroudeurs : La Boutique Outdoor pour équiper vos enfants et petits enfants.
  • Lyophilise & Co : La boutique spécialiste des plats lyophilisés & du bivouac (-10% sur les lyophilisés avec le code LYO10).
  • Snowleader, The Reblochon Company : -10% sur tout l’univers Ski de Rando avec le code TOURING10.
  • Trekkinn  : 10 000 bons plans

Le top de nos partenaires pour partir en rando et en trekking :

  • Allibert Trekking (Agence de voyage basée dans les Alpes, spécialiste rando, trekking et voyages d’aventure)
  • Atalante (Spécialiste du voyage d’aventure, de la randonnée et du trek)
  • Chilowé (le spécialiste de la micro-aventure en France)
  • La Balaguère (randonnées dans les Pyrénées et à travers le monde)
  • Randonades (Randonnées dans les Pyrénées et rien que les Pyrénées)
  • Travelbase (Agence de voyage pour des aventures à vivre en groupe ou en solo, et avec l’esprit Travelbase)

La veste CimAlp Landes est composée de deux poches latérales velcro avec revers, et d’une poche arrière zippée avec revers. Je trouve dommage qu’il n’y ait pas une poche intérieure zippée pour le téléphone portable. La capuche est très bien faite, elle est pourvue d’un serrage en trois points et d’un zip qui permet de pouvoir la régler sur deux hauteurs différentes en cas de port du casque ou non. Les poignets sont quant à eux réglables avec des velcros, ce qui peut permettre de pouvoir porter des gants, même assez gros.

Le surpantalon CimAlp Lacanau est pourvu de deux grandes ouvertures latérales, qui sont zippées sur toute la longueur sauf la ceinture à élastique. Cela permet de pouvoir le mettre et l’enlever sans avoir à enlever et remettre ses chaussures. Sa ceinture à élastique est munie d’un cordon de serrage. Un velcro permet à chaque bas de jambe (cheville) d’être serré et un crochet est disponible pour s’accrocher au lacet de la chaussure afin de couvrir cette dernière (crochet qui peut être ranger avec un bouton pression si on ne souhaite pas l’utiliser). Il y a aussi un serrage disponible à chaque mollet qui permet au surpantalon d’être porté serré afin qu’il ne frotte pas la chaine du vélo. Enfin, même si ces vêtements se veulent citadins, on trouve tout de même des coutures (discrètes) aux genoux afin d’épouser au mieux les jambes pliées au pédalage.

Coupe-vent / Imperméabilité / Respirabilité

Dotés d’une membrane CimaShell en stretch et donc extensible, la veste CimAlp Landes et le surpantalon CimAlp Lacanau sont donc imperméables à une pression de 10 000 mm d’eau. Cette membrane est doublée d’un filet et est respirante à 10 000 gr/m²/24h.

Dans les faits, la fonction coupe-vent est parfaitement remplie. Côté imperméabilité, c’est parfait aussi. À voir comment cela vieillira, mais un entretien avec une imperméabilisation pourra préserver l’étanchéité pour de longues années.

Côté respirabilité, pas de miracle. S’il pleut et si comme moi votre itinéraire ne fait que monter sur plusieurs kilomètres, vous transpirerez. Des zips d’aération sous les bras ou au bas du dos auraient pu aider à ventiler la veste.

Poids / Volume

Chaque vêtement est livré avec sa pochette, hyper pratique pour les ranger dans le sac à dos pendant la journée, ou si on ne les porte pas à l’aller ou au retour du trajet (ou blague à part pour éviter de payer de multiples vêtements au vestiaire de la discothèque ^^). La veste CimAlp Landes pèse 700g en M (670g en M donnée CimAlp) et le surpantalon CimAlp Lacanau 530g en M (530g en M donnée CimAlp).

Ce n’est pas ce qu’il y a de plus léger ni de moins encombrant, mais en vêtement de vélotaf ça ne sera pas vraiment un problème. L’accent ayant été mis sur la qualité et le confort, ce qu’on demande davantage à des vêtements de ville dont le poids importe moins qu’en randonnée itinérante.

Mon avis sur cet ensemble CimAlp RainProtekt

Je suis ravi de ces vêtements de protection de vélotaf, ils sont confortables et protègent bien des agressions météorologiques. Grâce à eux on n’a plus peur d’abimer ou de salir ses vêtements de ville, surtout lorsque la chaussée est mouillée.

La ligne CimAlp RainProtekt peut-être achetée directement sur le site de CimAlp avec un prix de lancement attractif : 74,90 € le pantalon et 89,90 € la parka.

kosmikrider
A propos de l'auteur

Photo-reporter outdoor, c'est dans les Alpes autour d'Annecy que je passe mon hiver en splitboard ; l'été mon côté globe-trotter m'amène à pratiquer la plongée sous-marine à travers le monde. Aux inter-saisons, trekking, VTT, bikepacking, paddle, alpinisme et via ferrata viennent compléter ma passion pour les grands espaces !...



http://www.outdoorxperience.one
4 Responses
    1. kosmikrider

      Salut Mohammed,
      Oui je conseille vraiment ce genre de vêtement, c’est vraiment super pratique et ça libère l’esprit quant à la météo et au fait de salir ou non ses fringues de ville.
      ++

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share via
Copy link
×