Comment bien choisir son réchaud ?

Pour être autonome, le randonneur a besoin d’un réchaud pour préparer ses repas. Chaque type de réchaud, qu’il soit à gaz, multicombustibles, à bois ou à alcool, présente des avantages et des inconvénients qu’il est important de connaître avant de partir. Comment bien choisir son réchaud ? Réponses.


Vous avez un projet de randonnée en autonomie ? La tente est prête, le sac presque. Il reste à faire l’acquisition d’un réchaud pour partir en montagne et profiter des plus beaux bivouacs et des meilleurs plats lyophilisés. Quel type de réchaud prendre pour votre trek ? La réponse n’est pas aussi évidente que ça puisse paraître. Voici donc nos conseils pour bien choisir votre réchaud de randonnée.

Je vous invite aussi à lire nos tests de réchauds et si vous recherchez l’adresse d’un site spécialisé sur les réchauds, je vous conseille fortement www.monrechaud.com.

Réchaud à gaz

Réchaud à gaz

C’est le réchaud le plus utilisé par les randonneurs dû à sa simplicité d’utilisation, sa puissance et sa fiabilité. Il trouvera ses limites uniquement en haute altitude et à des températures négatives. Il existe une gramme très large de réchaud à gaz. Des ultralégers qui pèsent moins de 80g aux superpuissants à haut rendement et des polyvalents qui peuvent accueillir toutes les marques de bouteilles (y compris Camping Gaz)…

Les plus courants sont les modèles internationaux qui se vissent sur des bouteilles à valve (hors camping-gaz qui sont des bouteilles perçables). Ils sont en plus démontables du brûleur, ce qui les rend facilement transportable et sans danger une fois rangé dans un sac à dos. Les bouteilles composées généralement d’un mélange de butane, isobutane et propane sont disponibles en 110g, 230g et 450g. Par contre, comme elles ne sont pas rechargeables, il faut partir avec une quantité de bouteilles suffisantes au départ de la randonnée.

Pour disposer d’un réchaud compatible avec toutes les cartouches de gaz, y compris Camping gaz, il faut s’orienter sur les réchaud « duo » ou acheter un adaptateur. On trouve aussi sur le marché des réchauds optimisant les performances du brûleur grâce à des kits composés également d’une popote et d’un pare-vent. Il y a aussi les réchauds déportés dont la cartouche de gaz est à côté du brûleur. Si le randonneur perd en place, il gagne en stabilité.

Avantages

  • Facilité d’utilisation
  • Fiable et sûr
  • Puissance réglable

Inconvénients

  • Autonomie limitée à la bouteille (non rechargeable)
  • Bouteille trouvable uniquement en boutique de randonnée
  • Difficile d’estimer le carburant restant
  • Inadapté aux températures négatives et aux hautes altitudes
  • Bouteille de gaz interdite en avion

Utilisation recommandée : Randonnées et treks jusqu’à une quinzaine de jours

Réchaud à essence

Réchaud à essence (multicombustibles)

Le réchaud à essence est l’une des deux alternatives du gaz pour pallier au problème de l’autonomie. Il est surtout utilisé par les cyclotouristes qui partent pour une longue période et qui ont besoin d’un carburant facilement trouvable sur les bords des routes. Il est également une solution aux températures extrêmes, en dessous de -10°C et à de très hautes altitudes. Pour ces raisons, c’est le réchaud le mieux adapté aux grandes expéditions.

S’il a des nombreux arguments pour en faire un réchaud parfait, il y a en également en sa défaveur. Le premier, majeur pour le randonneur, est son poids. Son utilisation est aussi plus complexe que les autres réchauds, il demande d’être prudent et de bien respecter les étapes d’utilisation. Un nettoyage régulier est aussi indispensable.

Les réchauds à essence ne fonctionnent pas uniquement à l’essence blanche, mais aussi avec de l’essence sans plomb 95/98, du pétrole, du gazole et même du kérosène pour certain. Cela dit, le meilleur combustible reste l’essence blanche (essence C) aussi bien pour le rendement que l’encrassement.

Avantages

  • Ne craint ni le froid, ni l’altitude
  • Carburant facilement trouvable et économique (partout dans le monde)
  • Puissance réglable

Inconvénients

  • Odeur d’essence
  • Poids de la bouteille et de l’essence
  • Complexité d’utilisation
  • Entretien fréquent à réaliser

Utilisation recommandée : En alpinisme ou en expé par température négative ou en haute altitude

réchaud à bois

Réchaud à bois

Quoi de plus naturel que de ramasser son bois le soir pour faire sa cuisine. Ses atouts par rapport à un feu classique, sont son rendement (surtout pour les modèles à double paroi) qui sera bien meilleur et le fait qu’il ne laissera pas de trace de votre passage.

A moins d’être le roi du silex, il est préférable d’amener avec soi des allume-feux et un briquet ou une pierre à feu afin de pouvoir allumer le bois par tout temps.

Avantages

  • Pas de carburant à transporter et gratuit
  • Ecologique
  • Pas d’entretien
  • Autonomie illimitée

Inconvénients

  • Fumée et odeur de feu de bois
  • Suie sur la popote
  • Ne peut pas être utilisé partout (là où le feu est interdit comme par exemple dans les parcs nationaux ou là où il n’y a pas beaucoup de bois)

Utilisation recommandée : Grand trek en autonomie en zone boisée

réchaud à alcool

Réchaud à alcool

Ce type de réchaud est économique (réchaud et carburant), très simple d’utilisation, il ne demande pas d’entretien et il est très compact et léger. Par contre, le réchaud à alcool est bien moins puissant que les autres. Il mettra toujours bien plus de temps pour faire bouillir l’eau dans des conditions identiques (température air/eau). Il est suffisant pour faire chauffer de l’eau pour une soupe, un plat de nouilles chinoises et autres cuissons rapides, mais pour cuisiner, il faudra être patient et beaucoup d’alcool.

L’alcool à 90° étant facilement trouvable partout sur la planète, il peut être également utilisé pour de longue autonomie, à condition ne pas être allergique aux nouilles chinoises.

Avantages

  • Poids plume
  • Carburant facilement trouvable (partout dans le monde)

Inconvénients

  • Faible puissance
  • Puissance et flamme non contrôlable

Utilisation recommandée : Randonnée et trek de quelques jours

A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com

1 × 1 =