Comment choisir sa membrane Gore-tex® ?

Gore-tex Paclite, Active, Pro ou Shakedry ? Suivez nos conseils pour choisir votre membrane Gore-tex en fonction de vos activités outdoor.
Posté le :


5
(82)

Chaque randonneur se posera tout ou tard la question de « commet choisir sa membrane Gore-tex ». Face à la liste des Gore-tex Infinium, Paclite, Paclite plus, Pro et autres Gore-tex Shakedry on peut facilement se perdre. Il faut dire que la richesse du catalogue de la marque témoigne du succès  de la société Gore. Une réussite telle que Gore-tex est presque devenu un nom commun et on ne dit plus qu’on emmène une veste imperméable mais une “Goretex”.  Nous sommes désormais bien loin des années 1950, quand la société Du Pont de Nemours refusa l’idée de leur ingénieur, Bill Gore,  d’utiliser le Teflon pour fabriquer des textiles. Parti développer seul cette technologie Bill Gore s’est, depuis, imposé sur le marché mondial de l’outdoor.

Le Gore-tex comment ça marche ?

Il s’agit en en fait d’une membrane réalisée en polymères, le polytétrafluoroéthylène, plus connu sous son nom commercial Teflon. Sa surface est perforée de plus d’1,4 milliard de pores par cm², chacun d’un diamètre 20 000 fois plus petit qu’une goutte d’eau et 700 fois plus grand qu’une molécule d’eau. C’est ce qui explique l’imperméabilité et la respirabilité d’un produit Gore-tex. Cette faible taille des pores explique également que le vent ne pénètre pas, offrant un très bon effet coupe-vent.

Cette membrane est dite laminée trois couche lorsqu’elle est collée entre le tissu extérieur et une doublure ou laminée 2 couches lorsqu’elle n’est collée qu’au tissu extérieur. Pour garantir la pérennité de ces performances le tissu extérieur des vêtements Gore-tex doit être imprégné d’un DWR, un apprêt oléophobe et qui facilite le ruissellement de l’eau. Hélas, les produits les plus efficaces et encore largement utilisés par les marques outdoor sont des PFC. Des produits chimiques non dégradables dans l’environnement et à la toxicité reconnue qui placent, depuis 2016, la société Gore au cœur d’un scandale environnemental. L’engagement de Gore-Tex est depuis « d’éliminer complètement les PFC préoccupants pour l’environnement du cycle de vie de l’ensemble des produits laminés d’ici 2023 ». Une affaire à suivre de près puisque nous sommes tous pratiquants préoccupés par l’environnement.

Gore-tex comment ça marche

Comment choisir sa membrane Gore-tex et comprendre ses performances ?

Pour évaluer les performances des vêtements imperméables on utilise deux mesures, Schrembers et RET. La première mesure l’imperméabilité. Pour cela, on place le tissu sous un tube rempli d’eau et on calcule à partir de quelle hauteur les premières gouttes passent au travers du tissu. Plus la hauteur d’eau est importante, plus le tissu sera imperméable (1 Schmerber = 1 colonne d’eau de 1 mm). Toutes les vestes et pantalons Gore-tex, quelque soit la membrane, ont une valeur de 28 000 mm Schmerber, ce qui constitue une des meilleures performances d’imperméabilité du marché.

Pour mesurer la respirabilité, on quantifie la résistance au transfert d’évaporation, en anglais Resistance Evaporative Transfert ou RET. Cet indice mesure la capacité d’un tissu à laisser s’échapper la vapeur d’eau générée par le corps (transpiration). Plus l’indice est faible, plus il indique que le vêtement est respirant. Pour avoir en tête ce que signifient ces valeurs on retiendra qu’un RET inférieur à 6 est très respirant, entre 6 et 12, respirant tandis qu’entre 12 et 20 il est faiblement respirant. Au-delà d’un RET de 20 le vêtement n’est plus du tout respirant. C’est là que se situent les principales différences entre les membranes Gore-tex.

Comment choisir sa membrane Gore-tex, Paclite, Active, Pro, Shakedry ou Original ?

Hormis la gamme Infinium, destinée aux usages urbains, tous les produits Gore se prêtent aux activités outdoor, mais chacun offre des performances spécifiques.

Gore-tex Paclite et Paclite plus

Ces laminés deux couches ont pour caractéristiques la grande respirabilité et la légèreté. Sur la face interne, la membrane n’est pas protégée par une doublure ce qui garantit plus de fluidité au vêtement donc une meilleure capacité à épouser les mouvements. Cette fluidité peut même être accrue lorsque le tissu contient des matériaux stretch. La différence entre les deux ? Le Paclite (RET<6) se destine plutôt à la randonnée légère notamment du fait de sa pellicule durable très fine imprimée à l’intérieur et qui apporte une protection supplémentaire à la membrane. Le Paclite plus (RET<9), quant à lui, constitue le summum de la légèreté et fluidité, idéal pour l’alpinisme.

COMMENT SOUTENIR I-TREKKINGS ?

Comme l’ensemble du secteur du tourisme, I-Trekkings subit de plein fouet la crise économique qui fait suite à la covid-19. Un petit coup de pouce de votre part serait apprécié. Comment ? En partageant cet article par exemple ou en effectuant vos achats chez nos partenaires (c’est aussi une façon de les soutenir. Merci de ne pas cliquer pour cliquer). Il y a bien d’autres façons de soutenir I-Trekkings. Pour en savoir plus, c’est par ici.

Le top 10 de nos partenaires par ordre alphabétique :

Choisir sa membrane Gore-tex

Gore-tex Active

Avec le Gore-tex Active on rentre dans la gamme des vêtements trois couches qui garantit une meilleure durabilité de la membrane tout en ayant une respirabilité (RET<4) meilleure que la série Paclite. On conserve la souplesse, notamment en utilisant une couche externe très fine (13 à 30 deniers maximum). Des vêtements plutôt destinés à la randonnée à ski, au vélo, à l’alpinisme ou au fast-hiking.

Gore-tex Pro

C’est le Gore-tex qu’il vous faut si vous envisagez transporter un sac chargé ou faites le choix d’un achat durable. Ce trois couche met en œuvre les matériaux les plus résistants à l’abrasion, à l’extérieur comme à l’intérieur, avec une excellente respirabilité néanmoins (<6). Idéal pour le trekking et l’alpinisme engagé, le freeride,…

Gore-tex Shakedry

C’est le dernier né de la marque. Ni deux, ni trois couches mais une nouvelle approche puisque la membrane est directement sur la face extérieure du vêtement. Conséquences ? Une respirabilité (RET de 3) excellente et plus besoin d’imperméabiliser le tissu. Des qualités qui se paient par plus de sensibilité aux agressions. A réserver aux activités sans frottements : trail, vélo ou balades.

choisir sa membrane goretex

Gore-tex Original

Utilisé moins fréquemment dans l’univers outdoor de nos jours, le Gore-tex original (RET<9) se décline en deux et trois couches. On le retrouve majoritairement dans des produits destinés au ski sur piste et la petite randonnée.

Mais la membrane Gore-tex ne fait pas tout…

Si la société Gore impose un cahier des charges strict aux marques pour l’usage de ses membranes, force est de constater qu’on est parfois face à des produits totalement différents : poids, toucher, souplesse, accessoirisation, coupe et … prix ! A membrane identique, rien ne vaut un essayage dans un magasin spécialisé pour choisir le modèle qui vous convient le mieux.

Synthèse

PaclitePaclite PlusActiveProShakedryOriginal

Imperméabilité

(schrembers)

28 000

mm

28 000

mm

28 000

mm

28 000

mm

28 000

mm

28 000

mm

Respirabilité

(RET)

694639

Nombre de

couches

2 à 2,52 à 2,533laminé

externe

2 ou 3
Légèreté++++++++++ ou ++++++ ou ++
Souplesse++++++++++ ou ++++++ ou ++
DWR & PFC

DWR

sans

PFCec* sur la

majorité

des laminés

Gore

DWR

Gore

DWR

Gore

DWR

Absence

de DWR

DWR

sans

PFCec* sur la

majorité

des laminés

Utilisation

recommandée

Randonnée

légère

Alpinisme

léger

Ski de

randonnée,

fast-hiking,

vélo

Alpinisme

Trekking &

Alpinisme

engagé

Trail,

Vélo

Fast-hiking

ski sur piste,

randonnée

légère,

quotidien

* PFCec : Per et Poly-Fluorined Chemical of Environmental Concern, soit sans les fluoropolymères qui nuisent à l’environnement

Vous avez aimé mon article ? Mettez-lui 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour lui donner une note

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 82

Aucun vote pour le moment. Soyez le premier à noter mon article.

Je suis désolé que cet article ne vous ait pas été utile!

Laissez-moi améliorer cet article !

Dites moi comment je peux améliorer cet article

Gore-tex comment ça marche
5 Responses
    1. fou de trek

      Bonjour Rémy,
      Merci de votre message. Impossible de vous répondre en vous proposant un modèle plutôt qu’un autre. La coupe, mais aussi votre pratique définissent le bon modèle. Vous aurez bien compris en lisant l’article que les Gore-tex Shakedry, Active, Pro et Paclite sont, dans l’ordre décroissant les plus performants en terme de respirabilité. Mais si vous transpirez réellement beaucoup, cela veut dire que votre corps à chaud et il y a un moment où n’importe quelle membrane saturera. Opter pour une veste avec de grands zips d’aération sous les bras, dégager autant que possible le cou et la nuque, se couvrir le moins possible la tête – ou laisser une bonne circulation d’air dans la capuche – sont de bons moyens de baisser la température du corps et de réduire la transpiration. J’espère que cette réponse vous sera utile …

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Timelapse du Moment : Le Wilder Kaiser, Tyrol, Autriche
Share via
Copy link