Eco-Shell : le tissu imperméable, écologique et recyclable



Fjällräven présente son nouveau tissu imperméable Eco-Shell et promet au randonneur de rester entièrement au sec même pendant les pires épisodes pluvieux. Anti-pluie et aussi anti-vent, l’Eco-Shell est forcément aussi respirant. En fait l’Eco-Shell fait exactement la même chose que tous les autres tissus techniques du marché. Mais alors qu’a-t-il de plus que les autres n’ont pas ? Sa différence, en fait, il l’affiche dans sa nature dite « écologique » et qui donne lieu à une compensation climatique. L’avant de la membrane est collé sur un tissu extérieur à base de polyester recyclé et, pour protéger la membrane contre l’usure sur la partie intérieure, une fine couche de polyester recyclé est posée sur l’arrière. Le tissu extérieur est traité à l’aide d’une imprégnation sans fluorocarbures ; les gouttes de pluie et les éclaboussures perlent à peine et s’écoulent sur le tissu. Au final, l’Eco-Shell se veut 100% imperméable et aussi recyclable.

Eco-bien ça coûte tout ça ?

Fjällräven place sa nouvelle membrane à une période clé où les conditions météo tendent à se corser. Sa veste Eco-Tour Jacket, doublée trois couches en Eco-Shell, devrait pouvoir séduire des randonneurs pour qui l’écologie n’est pas un vain mot et à la recherche d’équipement pour les balades d’automne et les sorties hivernales. Vendue 409,95 euros, elle est également équipée d’une capuche réglable, de poches multiples, de ventilation sous les manches et d’un système anti-neige amovible. A combiner avec l’Eco-Tour Pant pour le bas, un pantalon également doublé trois couches en Eco-Shell avec un tissu intérieur doux brossé. Bretelles et système anti-neige amovibles, fermetures éclair latérales sur toute la longueur et multiples poches pratiques complètent cette base, le tout pour 389,95 euros.

Une innovation déjà remarquée par les spécialistes

Il peut être utile de préciser que l’Eco-Shell a reçu une récompense environnementale avant même sa mise sur le marché. Le jury, composé de représentants des principaux magazines d’Europe spécialisés dans les activités de plein air, a accordé à la veste EcoTrail Jacket le prix SOA Sustainability Award. A défaut de pouvoir un jour rendre les vestes techniques plus légères, plus respirantes et encore plus imperméables qu’elles ne sont déjà, nul doute que la course à l’écologie – déjà initiée chez certains concurrents – devraient être le prochain cheval de bataille des fabricants.

<

Plus d’infos : site de Fjällräven

A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer l...



https://www.gregoryrohart.com

treize − six =