Fenix 5, la nouvelle montre GPS de Garmin



La compétition acharnée que se livrent les fabricants de montres GPS semble ne pas faiblir. Et quelle meilleur champ de bataille pour l’américain Garmin que chez lui, lors du mythique CES de las Vegas. Le Consumer Electronic Show, plus grand salon dédié aux loisirs technologiques, est en effet une occasion parfaite de fourbir les armes et d’étaler son savoir faire, histoire de reprendre quelques pas d’avance sur le rival finlandais Suunto qui a récemment tapé fort avec ses modèles Traverse et Spartan.

Garmin Fenix 5

Pour succéder à son modèle phare, la Fenix 3 HR, Garmin sort le grand jeu et annonce la Fenix 5. Vous avez bien lu, la Fenix 5 ! Rassurez-vous, la raison n’est pas que le responsable du marketing ne sait pas compter jusqu’à quatre mais simplement que la prononciation chinoise de quatre, « si », est phonétiquement très proche de celle du mot « mort ». Superstition ou stratégie pour flatter la clientèle de l’empire du milieu, le nouveau modèle s’appelle donc bien Fenix 5. Ou plutôt les nouveaux modèles, car la Fenix 5 se décline en trois versions principales, elles-mêmes présentées en une ribambelle de robes.

Côté caractéristiques communes, les boitiers seront esthétiquement très proches de ceux de la Fenix 3, avec une lunette en acier inoxydable plus fine et donc un léger gain de surface pour l’écran couleur. Les bracelets seront facilement échangeables par l’utilisateur, permettant d’alterner en fonction des usages et … de votre budget. L’ensemble des modèles sera étanche à 100m et doté d’un altimètre barométrique, d’une boussole 3 axes, d’un capteur cardio optique et d’un gyroscope. La puce GPS/GLONAS n’apporte rien de neuf, rien ne filtrant sur une éventuelle compatibilité GALILEO! Côté connectivité, Garmin conserve l’ANT+ et systématise le Bluetooth LE tandis que le Wifi n’équipera plus que les modèles les plus haut de gamme (sapphire). Côté fonctionnalités c’est le statu quo, mais les mises à jours des firmwares peuvent rapidement changer la donne.

La Fenix 5S constitue une véritable nouveauté sur le marché des montres outdoor. C’est en effet le modèle le plus petit (42x42mm), le plus fin (bracelet 42 mm), le plus léger (67g) et le seul du marché clairement destiné aux poignets de ces dames, et ce sans perdre en fonctionnalités. Sans perdre de fonctions mais en perdant de l’autonomie par rapports aux grands frères puisque celle-ci n’offrira que 13h en mode GPS 1s, et 50h en UltraTrack (1 point toutes les 60s). Elle sera vendue entre 599€ (+100€ pour le sapphire), et 849€ selon les options.

Face à une Fenix 5 sans grand intérêt par rapport à la Fenix 3 HR, la 5x sort l’artillerie lourde. Lourde au sens propre du terme tout d’abord; avec un boîtier de 51mm et une vitre saphire par défaut, le poids grimpe à 98g ! Mais c’est le prix à payer pour une autonomie GPS de 24h, (100h en UltraTrack), pour son côté "baroudeuse costaud", mais aussi pour accéder à la vraie nouveauté de ce modèle : une cartographie embarquée. Une fonctionnalité que l’on a hâte de tester sur le terrain tant les questions de la lisibilité d’une carte sur un écran de 240×240 et des conséquences de cette fonction sur l’autonomie nous titille ! Prix : entre 749€ et 899€ selon options.

 

Disponibilité : premier trimestre 2017

Greg
A propos de l'auteur

Fondateur d'I-Trekkings et des blogs I-Voyages et My Wildlife, j'apprécie le rythme lent de la marche et des activités outdoor non motorisés pour découvrir des territoires montagneux et désertiques et rencontrer les populations locales. Je marche aussi bien seul, qu'entre amis ou avec des agences françaises ou locales.Ambassadeur Fujifilm...



https://www.gregoryrohart.com